Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Politiques et m dias compar s.pdf


Aperçu du fichier PDF politiques-et-m-dias-compar-s.pdf

Page 1 2 34526

Aperçu texte


Il y a tout le poids de l’historie derrière l’institutionnalisation. Dans les dominations
institutionnalisées comme dans notre système, il est délicat d’avoir une parole alternative ou
subversive.
Le monde social se complexifie (thèse de Durkheim), nous vivons dans des sociétés de plus
en plus complexes, qui se fractionnent en différentes univers de compétence mais qui restent
quadrillés par des institutions : famille, langue, etc. elles sont des machines à fabriquer de la
légitimité, à fabriquer des dispositions à obéir, en raison de la division croissante du travail
social, les centres d’intérêts des une et des autres dans notre société démocratique, ne sont
plus les mêmes, ce qui contribue à la pacification de la société. On a donc plus les mêmes
objectifs, centres d’intérêts. Dans les sociétés de l’oralité, les individus sont interchangeables,
il n’y a pas de complexité du social, du coup les institutions sont nombreuses, concurrentes, et
complices, elles peuvent être opposées. Les champs d’appartenance à des univers
professionnels vont promouvoir des valeurs complètement différentes. On a parlé de systèmes
d’action, de champs, cités, grammaires, ce qui compte c’est de comprendre que les institutions
jouent un rôle différent en contribuant à faire tenir ensemble des acteurs, individus en
prescrivant des valeurs différentes.

Luc Boltanski, a cofondé la principale revue de sociologie : Nouvel esprit du capitalisme.
Rendre la réalité inacceptable. Son intervention porte sur l’espace public européen.
Conférence mardi 3 Février avec Schlesinger : faits divers, rapports de la presse au crime.
A lire : Contre le média centrisme, dans la revue Réseaux (n° 51) que l’on peut trouver dans
Persee.
Conférence en Mars avec Couldry : culture et citoyenneté.
Weber à essayé de définir l’Etat avant par ses buts, ambitions. Or ils se sont aperçus (comme
Durkheim) que les fonctions de l’Etat sont très diverses et dans le temps et dans l’espace.
Ex : forte présence dans l’industriel aux EU, contrairement en France où la culture
prédomine (jacklanguisme). Grande disparités des Etats, au-delà des prérogatives régaliennes,
il est impossible de définir l’Etat par ses fonctions. Weber à eu l’idée de définir l’Etat par les
moyens de son action : c’est l’usage de la violence de manière légitime (ici violence
physique) : peine de mort, torture, emprisonnement, expulsion. C’est une violence qui
s’exerce sur les corps même, on parle de contrainte par corps. Weber avait pensé aux enfants
châtiés par leurs parents, mais avait occulté les problématiques liées au sport de haut niveau,
etc. la légitime défense qui est strictement encadrée par l’Etat, elle s’évalue ex-post : acte de
violence physique justifiée avec vérifications. C’est donc l’Etat qui en a la maîtrise.

§- 2 La démocratie :
C’est le caractère pluraliste de la représentation politique. Des partis qui veulent conquérir les
positions de pouvoir étatiques. Aux EU, bipartisme, en France il reste une certaine
concurrence dans le champ politique.
On parlera de la capacité à créer des majorités, l’alternance définit en science politique
la démocratie. Pour beaucoup de professionnels de la science politique, vont considérer
l’alternance comme un élément de définition essentiel. Le point de départ pour la France
c’est 1981, le Japon, c’est dans les 80’s qu’on a eu de l’alternance.

3