ThéoInfoàmodel+Complex.doc .pdf


Nom original: _ThéoInfoàmodel+Complex.doc_.pdfTitre: rirerésumeAuteur: France DUVAL

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / OpenOffice.org 3.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 31/01/2012 à 14:45, depuis l'adresse IP 90.26.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1813 fois.
Taille du document: 32 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


De la théorie de l’information à des modèles plus complexes
Roman Jakobson a popularisé la théorie de l’information parmi les linguistes. Il a
montré les convergences et les différences entre description linguistique et décryptage. Il
propose un schéma de la communication. Dans tout acte de communication verbale
interviennent les facteurs constitutifs suivants : « Le destinateur envoie un message au
destinataire. Pour être opérant, le message requiert d’abord un contexte auquel il renvoie
(… « le référent »), contexte saisissable par le destinataire, et qui est, soit verbal, soit
susceptible d’être verbalisé ; ensuite, le message requiert un code, commun, en tout ou au
moins en partie, au destinateur et au destinataire (ou, en d’autres termes, à l’encodeur et
au décodeur du message) ; enfin, le message requiert un contact, un canal physique et une
connexion psychologique entre le destinateur et le destinataire, contact qui leur permet
d’établir et maintenir la communication » (1960 : 213-214).
contexte
destinateur → message → destinataire
contact
code
Jakobson a choisi des termes d’une grande généralité. La situation ne figure pas
dans le schéma. Par situation, j’entends que lors de la production du message ou de sa
réception, les participants sont dans un lieu à une certaine époque et ils ont l’un par rapport
à l’autre des fonctions différenciées. Ces fonctions sont évoquées par des déictiques (termes
linguistiques) qui les désignent spécifiquement je te tu me. Le contexte de Jakobson devrait
contenir pour plus de précisions : 1. la situation des communiquants ; 2. le cotexte – par
exemple, pour savoir qui désigne « il » « elle », on a besoin d’indications fournies par le
message précédant - ; 3. le référent, ce à quoi renvoie le message, par exemple, ce qu’il
cherche à décrire quand il décrit.
On perçoit la réalité recouverte par canal physique alors que celle de connexion
psychologique reste vague. Le destinateur et le destinataire ont l’un et l’autre un esprit (un
cerveau) et un rapport est établi entre leurs esprits (leurs cerveaux). Mais rien n’est dit sur
la nature de ce lien. Le sens n’est jamais extérieur aux cerveaux. On ne voit pas la place
réservé au sens dans ce schéma. Il y a un sens pour le destinateur et il y a un sens pour le
destinataire. Le schéma n’indique pas non plus que les rôles sont inversés. Dans la
conversation, activité prototypique de l’ordre social, les mêmes personnes tiennent
alternativement les rôles de destinateur et de destinataire.
Jakobson exploite son schéma selon un point de vue fonctionnel. Le langage sert à
communiquer entre êtres humains. Cet objectif n’en exclut pas d’autres. Par exemple, il sert
à la structuration de la pensée. Mais, les autres objectifs restent subordonnés à la
communication. Dans l’utilisation du langage, Jakobson dégage 6 fonctions. En respectant
l’ordre, on a les fonctions référentielle, émotive, conative, phatique, poétique,
1

métalinguistique, selon que l’acte de communication est centré sur le contexte, le
destinateur, le destinataire, le contact, le message et enfin la langue.
référentielle
émotive

poétique
phatique

conative

métalinguistique
Par conséquent, l’exploitation fonctionnelle de ce schéma présente aussi des limites.
Catherine Kerbrat-Orecchioni (1980 : 19) reconfigure le schéma de Jakobson. Son schéma
distingue le modèle de production et le modèle d’interprétation, alors que dans le schéma
jakobsonien, la langue était située comme un facteur autonome en dehors des
communiquants. Elle leur est intériorisée cette fois.
REFERENT
Compétences
Linguistiques paraling
Encodage

MESSAGE
canal

EMETTEUR

Compétences
Linguistiques paraling
décodage
RECEPTEUR

Compétences
Idéologiques & culturels

Compétences
Idéologiques & culturels

Déterminations psy

Déterminations psy

Contraintes univers discours

Contraintes univers discours

Modèle de production

Modèle d’interprétation

2


_ThéoInfoàmodel+Complex.doc_.pdf - page 1/2


_ThéoInfoàmodel+Complex.doc_.pdf - page 2/2



Télécharger le fichier (PDF)

_ThéoInfoàmodel+Complex.doc_.pdf (PDF, 32 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


the oinfoa model complex doc
l2s3 sociale
2011 04 22 les modeles de communication
06 cosaceanu la linguistique
10737296 612306532231406 362099548 n
annexe 3

Sur le même sujet..