Etude Pilat phase3 101025 presentation.pdf


Aperçu du fichier PDF etude-pilat-phase3-101025-presentation.pdf

Page 1 234162




Aperçu texte


Préambule

Le territoire de la Communauté de Communes des Monts du Pilat, qui est un territoire de moyenne montagne inclut dans le Parc
Naturel Régional du Pilat et proposant diverses activités sportives (ski nordique, VTT, cyclotourisme, Via Ferrata, Escalade,
Course d’Orientation, etc), s’interrogeait sur la stagnation voire la baisse de sa fréquentation. Par ailleurs, étant situé aux portes
de grandes agglomérations (Lyon, Saint-Etienne et à moindre mesure Annonay), le territoire se savait largement fréquenté par ces
citadins de proximité mais s’interrogeait sur sa place comme destination touristique pour des moyens et longs séjours.
L’ouverture des Contrats de Station Durable de Moyenne Montagne de la Région Rhône-Alpes au Massif Central ainsi qu’au Jura
a été perçu par le territoire comme un atout potentiel pour appuyer sa volonté d’agir pour son repositionnement touristique dans
une logique de développement territorial durable et par l’innovation.
La Communauté de Communes a alors missionné Alterespaces afin d’élaborer un diagnostic partagé en partenariat avec les
acteurs du territoire puis, dans la même logique, de définir un positionnement stratégique fédérateur qui se traduit par la définition
d’un plan d’actions opérationnel, phasé et adapté au territoire.
Le présent document n’aurait jamais pu se faire sans la participation nombreuse et enthousiaste de ces acteurs du territoire. Nous
les remercions donc très sincèrement pour leur participation et leur implication dans l’ensemble de la démarche, depuis les ateliers
de discussion jusqu’aux réunions de préparation du plan d’actions.
Ce document a pour objectif de définir un projet global de territoire pour les années à venir. A très court terme, il sera soumis à la
Région Rhône-Alpes afin de solliciter son accompagnement de 2011 à 2013 dans sa volonté de développer une approche
innovante du tourisme dans les stations, au-delà des activités hivernales.

Page 2