UE 3.1 C1 Histoire des pratiques soignantes (10 02 12) .pdf



Nom original: UE 3.1 C1 - Histoire des pratiques soignantes (10-02-12).pdfTitre: Diapositive 1Auteur: AP-HP

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/02/2012 à 01:04, depuis l'adresse IP 82.66.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 3442 fois.
Taille du document: 20 Mo (176 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


HISTOIRE ET
ANTROPOLOGIE
DES PRATIQUES
SOIGNANTES ET DE
LA MEDECINE
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

LA PREHISTOIRE

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Le mauvais esprit est à l’origine
de la maladie.
Le sorcier vient en aide au malade
par des rites et des sorts.
Le peuple primitif lutte pour la
survivance de l’espèce.

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Guérir
utiliser l’instinct naturel.
Maladie et morts
phénomènes anormaux
provoqués par les démons.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Les soins sont
rudimentaires et basés
sur la conservation de la
vie.

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

L’homme et la femme ont des
rôles différents :
 L’homme, c’est la force
physique…il est « l’outil ».
 La femme, c’est la
fécondité…elle tient le rôle de
soignante, elle est « le
nursing »…
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Les druides

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Druides

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Définition du druide
Celui rentré dans le sacerdoce,
« très sage »,
« très voyant »,
Le druide oriente, donne des conseils.
Il est le seul détenteur du savoir, de la
connaissance et à avoir une activité
intellectuelle et spirituelle.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Le traitement consiste à
chasser le démon du corps.
La médecine est magique.

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

L’Antiquité

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

La thérapeutique est
étroitement mêlée à la magie,
à la religion, à la
philosophie et à une
certaine conception du
monde.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Imhotep
Grand prêtre
et médecin
divinisé en
Egypte
antique, son
nom signifie :
« Celui qui
vient en paix ».
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

3000 avant J.C. en EGYPTE
L’homme apprend à nier la
mort.
Début des pratiques
funéraires par la momification.
La pesée des âmes : le jour
du jugement où les justes sont
récompensés et les injustes
punis
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

PESEE DES AMES

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Le livre des morts déposé contre
les momies leur donne des
instructions pour triompher des
obstacles et leur enseigner les
prières à réciter.
Au moment où leur cœur est pesé,
si la balance reste équilibrée , le
mort est admis au bonheur éternel.

Seul l’homme juste mérite
l’éternité.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Papyrus : livres de pratique
médicale
Exemple : le papyrus d’Ebers, 1500
ans avant J.C., permet la guérison du
coryza selon une incantation:
« Écoule-toi, Coryza, fils de Coryza,
toi qui brises les os, qui fracasse le
crâne, qui taraude le cerveau : j’ai
apporté un remède , qu’il te
chasse, qu’il t’expulse. »
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Papyrus d’Ebers

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Instruments de chirurgie

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Osiris : divinité ayant en charge la
médecine et les praticiens.

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Les drogues sont des décoctions,
des potions ,des fumigations et
des collyres.
Environ 700 drogues d’origine
végétale, animale et minérale sont
utilisées.
Exemples :
* Camomille = Sommeil
* Thym = Digestif
* Tamarin = Laxatif
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Le siècle d’or
Le 5ème siècle avant J.C.
Siècle où s'épanouissent les arts et
les sciences :
La tragédie et la comédie : Sophocle
L’histoire : Hérodote
La sculpture : Phidias
La philosophie : Socrate, Platon,
Aristote…
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Hippocrate
né vers
460 avant
Jésus
Christ

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Hippocrate
Il pose les bases de l’éthique
médicale.
Il établit sur l’observation et le
raisonnement les premiers
principes de la médecine clinique.
Selon lui, « Chaque maladie a
une cause naturelle ».
La maladie n’est pas une fatalité.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Hippocrate
« Les maladies ont une cause
naturelle et non surnaturelle ,
cause que l’on peut étudier et
comprendre ».
Il fût un grand sémiologiste.
Il a écrit le premier code de
déontologie.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

GALIEN

en 131

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

GALIEN
La santé est un équilibre.
Les maladies sont un mélange
parfait d’humeurs.
Il expose l’anatomie et la
physiologie.
Il compose une pharmacopée : de
lui vient le mot « galénique » (avec
de nombreuses présentations).
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Galien et Hippocrate

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

LE MOYEN AGE
JUSQU’ AU
XVème SIECLE
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Médecine sacerdotale
Dichotomie entre corps et
âme.
L’Église a le pouvoir de
discerner ce qui est bon ou
mauvais pour l’âme et pour le
corps.
Dispensée par les moines.
L’Église interdit la magie.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Médecine sacerdotale
En 651 Saint Landry (évêque
de Paris) fonde l’Hôtel Dieu.
Les femmes n’ont pas accès
aux formations médicales.
Les guérisseuses sont
brûlées comme sorcières.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Hôtel dieu

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Hôtel dieu

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Médecine sacerdotale
Les soignantes sont des religieuses
(femme dont le corps n’a pas été
souillé : importance de la virginité).
Dispensation de soins de confort.
« Femmes consacrées ».
Pas de formation.
Soins basés sur le dévouement.
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Médecine sacerdotale
Époque des croisades et des
congrégations religieuses.
Création des «Chevaliers de Malte».
«Les Chevaliers de St Jean de
Jérusalem»
«les Béguines»
«Les Sœurs Augustines»
CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Chevaliers de Malte

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Les Chevaliers de St Jean de
Jérusalem

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Les Béguines

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Sœurs
Augustines

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

De la Renaissance
au XVIème siècle

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Infirmière au 16ème siècle

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Médecine empirique
Période de développement des
connaissances scientifiques.
André Vésale, dit Vésalius : père de
l’anatomie moderne
Ambroise Paré invente la ligature
des artères.

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

André Vésale (1514-1564)

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Ambroise paré (1509-1590)

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Ambroise Paré(1509-1590)

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Instruments d’ Ambroise Paré

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

XVème et XVIème siècle
Les traitements sont rudimentaires :
purges, saignées, lavements…
« Enfermière ou infirmière » apparaît
dans les statuts des maisons
féminines des ordres nés des
croisades.
Sœur infirmière ou moine infirmier.

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Saint Vincent
de Paul
(1581-1660)

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google

Saint Vincent
de Paul

CH/HL/IFSI Avicenne/Images Google


Aperçu du document UE 3.1 C1 - Histoire des pratiques soignantes (10-02-12).pdf - page 1/176

 
UE 3.1 C1 - Histoire des pratiques soignantes (10-02-12).pdf - page 3/176
UE 3.1 C1 - Histoire des pratiques soignantes (10-02-12).pdf - page 4/176
UE 3.1 C1 - Histoire des pratiques soignantes (10-02-12).pdf - page 5/176
UE 3.1 C1 - Histoire des pratiques soignantes (10-02-12).pdf - page 6/176
 




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


ue 3 1 c1 histoire des pratiques soignantes 10 02 12
lart de la medecine   matthieu verry
naissance de la medecine occidentale pdf
12 11 15 8h00 9h00 sahpaz
concepts sh
hmed2013 1

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.013s