LIANTS PLATREUX 1 .pdf



Nom original: LIANTS PLATREUX 1.pdfTitre: LIANTS PLATREUX 1Auteur: Ilyas

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.2.3 / GPL Ghostscript 9.04, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/02/2012 à 11:06, depuis l'adresse IP 213.110.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 4417 fois.
Taille du document: 71 Ko (6 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Ministere de l’education de l’Ukraine

Academie d’Etat de Genie Civil et d’Architecture
de Dniepropetrovsk

TRAVAUX PRATIQUES
DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION
“LIANTS PLATREUX”

Composé par

V.N.Derevianko

Dniepropetrovsk
2012

Tables des matières
Généralités
1. Détermination de la finesse de mouture du plâtre
de construction
2. Détermination de la consistance normale du plâtre
3. Détermination des delais de prise du plâtre
4. Détermination de la resistance mecanique du plâtre
5. Obtention du plâtre au laboratoire

-2-

3
4
5
6
7
8

Généralités
5. Obtention du plâtre au laboratoire
Equipement et matériaux:
Four, tasse en porcelaine, mortier avec pilon, tamis № 02,
balance technique, chronomètre, gypse naturel.
Réalisation du travail:
1. Broyer et tamisser 100 g du gypse naturel.
2. Etaler le gypse dans une tasse en porcelaine et la peser.
3. Sécher le gypse dans une étuve de séchage (t = 50-60°
jusqu’à l’obtention de la masse constante.
4. Peser le gypse et le mettre dans le four; la température
cuisson varie de 160 à 180° C.
5. Après 90 min retirer le gypse et le mettre dans
dessiccateur.
6. Peser le plâtre obtenu et déterminer par calcule
pourcentage d’hemihydrate.

-10-

Le plâtre de construction est le produit finement broyé obtenu
par la cuisson du gypse CaSO42H2O à une température comprise entre
110 et 170° C.
CaSO42H2O ------- CaSO40,5H2O + 1,5H2O
La poudre de plâtre mélangée à l’eau, forme une pâte plastique qui
durcie avec le temps. L’hydratation s’effectue suivant la réaction :

C)
de
un
le

CaSO40,5H2O ------ CaSO42H2O
Le plâtre est un liant aérien : donc il durcie uniquement à l’air.
Sa qualité dépend, comme règlegénérale, de finesse de mouture, des
délais de prise et de sa résistance mécanique.
Tableau 1.
Normalisation des plâtres de construction en 3unction de
résistance
Résistance des poutres (40x40x160 mm), l’âge
Marque
2 heures, MPa (kgf/cm²)
à la compression
à la flexion
Г–2
2 (20)
1,2 (12)
Г–3
3 (30)
1,3 (13)
Г–4
4 (40)
2,0 (20)
Г–5
5 (50)
2,5 (25)
Г–6
6 (60)
3,0 (30)
Г–7
7 (70)
3,5 (35)
Г – 10
10 (100)
4,5 (45)
Г – 13
13 (130)
5,5 (55)
Г – 16
16 (160)
6,0 (60)
Г – 19
19 (190)
6,5 (65)
Г – 22
22 (220)
7,0 (70)
Г – 25
25 (250)
8,0 (80)

-3-

4. Détermination de la résistance mécanique du plâtre
Equipement et matériaux:
Tableau 2.
Normalisation des plâtres de construction en fonction des délais de
prise
Espèce de liant

Index des délais
de prise

Durcissement rapide
Durcissement moyen
Durcissement lent

А
Б
С

Délai de prise, min
Début
2
6
20

Fin
15
30
---

Tableau 3.
Normalisation des plâtres de construction en fonction de la finesse de
mouture
Espèce de liant
Mouture basse

Index de degré de
mouture
I

Refus du plâtre sur le
tamis 0,2, en %
23

II

14

III

2

Mouture moyenne
Mouture fine

Les liants de super catégorie doivent correspondre les éxigences
supplémentaires.

Machine d’essai à la rupture par flexion et par compression,
moule normalise 4x4x16 cm, balance technique, tasse en porcelaine,
spatula métallique, couteau métallique, chronomètre, plâtre de
construction, eau potable.
Réalisation du travail:
1. Graisser le moulemétallique.
2. Peser 1200 g du plâtre avec une précision de 1 g.
3. Mettre le volume d’eau correspondant à la consistance
normale dans une tasse en porcelaine.
4. Verser le plâtre dans l’eau avec une vitesse constante et
malaxer le mélange pendant 60 sec.
5. Remplir d’une façon homogène le moule pendant 30 sec;
6. araser la pâte sur les bords du moule.
7. Après 1 heure demonter le moule et extraire les éprouvettes ;
laisser les durcir à l’air pendant 30 min.
8. Déterminer la résistance à la rupture par flexion des
éprouvettes à l’âge de 1,5 heures et inscrire les résultats dans
le tableau 5.
9. Déterminer la résistance à la rupture par compression des
demi – éprouvettes et inscrire les résultats dans le tableau 5 ;
la vitesse de chargement du presse hydraulique doit être 20
± 5 kgf/cm² par sec.
Tableau 5

equipe

Finesse de
mouture,
%

Consistance
normale
eau/p,%

Diamètre
de la
galette, cm

Début
de
prise,
min

Tableau 4.
Propriétés
Marque du liant, pas inférieure
Refussur le tamis 0,2
Additions

Liant pour la fabrication des articles
Г–5
12
---4-

1
2
3

-9-

Fin
de
prise,
min

Résistance à
la
compression,
Mpa

Resistance à
la flexion,
Mpa

Marque

But des travaux pratiques:
Apreciation de la qualité des liants.
1. Détermination de la finesse de mouture du plâtre de
construction
Equipement et matériaux:
Etuve de séchage, tamis № 02, balance technique, dessiccateur,
plâtre de construction.
Réalisation du travail:
1. Sécher le platre pendant 1 heure.
2. Mettre le plâtre sec dans un dessiccateur et laisser refroidir
jusqu’à la température ambiante.
3. Peser 50 g du plâtre sec avec une précision de 0,1 g.
4. Cribler l’échantillon à l’aide du tamis № 02.
5. Peser le refus avec une précision de 0,1 g.
6. Calculer la finesse de mouture du plâtre de construction par
la formule:
F = (m1 / m) × 100 %,
où m1 – masse du refus du plâtre sur le tamis, g;
m – masse de l’échantillon, g (m = 50 g).

(1.1)

7. Effectuer deux essais et calculer la finesse de mouture
moyenne.
Fig. 3.1. Appareil de Vicat.

2. Détermination de la consistance normale du plâtre
Equipement et matériaux:
Viscosimètre de Soutard, balance technique, tasse en porcelaine,
couteau métallique, spatule métallique, plâtre de construction, eau
potable.
Réalisation du travail:
1. Préparer pour le travail le viscosimètre de Soutard. Il se
compose

-8-

-5-

d’un cylindre de diamètre 50 mm et de hauteur 100 mm et
d’un verre carré de dimension 200x200 mm sur lequel sont imprimés
des cercles de diamètre de 6 à 20 cm.
2. Mouiller avec de l’eau la surface intérieure du cylindre et le
placer en centre du verre.
3. Peser 300 g du plâtre avec une précision de 1 g.
4. Verser le plâtre dans une tasse en porcelaine ou se trouve le
volume connu d’eau potable (50 % près de la masse de
l’échantillon) et les mélanger soigneusement et rapidement
pendant 30 sec.
1. Laisser reposer la pâte pendant 60 sec.
2. Mélanger la pâte deux fois à l’aide d’une spatule métallique
et la verser dans le cylindre du viscosimètre; enlever la pâte
qui déborde à l’aide d’un couteau; la durée de ces deux
opérations ne doit pas dépasser 30 sec.
3. Soulever rapidement et verticalement le cylindre; la pâte
s’affaisse et forme sur le verre une galette.
4. Mésurer le diamètre de la galette. Si le diamètre est égale à
12 cm, la consistance est normale. Si le diamètre est
inférieur à 12 cm, il faut refaire l’essai en augmentant la
quantité d’eau de 5 % près. Si le diamètre est supérieur à 12
cm, il faut refaire l’essai en diminuant la quantité d’eau de 5
% près.
5. Pour la quantité d’eau optimale exprimer la consistance
normale en pourcentage par la formule:
CN = (masse de l’eau / masse du plâtre)*100%

Réalisation du travail:
1. Craisser la surface intérieure du moule tronconique.
2. Préparer dans une tasse en porcelaine la quantité d’eau
correspondante à la consistance normale de 200 g du plâtre.
3. Verser 200 g du plâtre à vitesse constante dans l’eau et
mélanger pendant 30 sec.
4. Verser la pâte dans le moule tronconique et araser sa surface
par le couteau métallique; la durée de cette opération ne doit
pas depasser 30 sec.
5. Placer le moule sur l’appareil de Vicat et mettre l’aiguille au
contact avec la surface de la pâte en la fixant avec la vis.
6. Liberer l’aiguille en la laissant s’enfoncer par son propre
poids dans la pâte; remarquer la distance entre l’extrémité de
l’aiguille et la surface de l’appareil de Vicat; répéter cette
opération toutes les 30 sec en changeant chaque fois le lieu
de chute de l’aiguille.
7. Déterminer les delais de prise d’après les conditions
suivantes:
- début de prise: c’est l’intervalle de temps qui s’écoule
entre l’instant du gâchage et celui où l’aiguille ne
pénètre plus jusqu’au fond du moule;
- fin de prise: c’est l’intervalle qui sépare l’instant du
gâchage et celui où l’aiguille ne pénètre plus dans la
pâte.

(2.1)

3. Détermination des délais de prise du plâtre
Equipement et matériaux:
Appareil de Vicat (fig. 3.1), balance technique, tasse en
porcelaine, spatule métallique, couteau métallique, chronomètre, plâtre
de construction, eau potable.
-6-

-7-


LIANTS PLATREUX 1.pdf - page 1/6
 
LIANTS PLATREUX 1.pdf - page 2/6
LIANTS PLATREUX 1.pdf - page 3/6
LIANTS PLATREUX 1.pdf - page 4/6
LIANTS PLATREUX 1.pdf - page 5/6
LIANTS PLATREUX 1.pdf - page 6/6
 




Télécharger le fichier (PDF)


LIANTS PLATREUX 1.pdf (PDF, 71 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


liants platreux 1
arts et techniques pour fabriquer du platre
moe 02 cctp
v245ohf
sainbiose1
catalogue1 pdf