THEATRENOMADE2012.pdf


Aperçu du fichier PDF theatrenomade2012.pdf - page 6/13

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13



Aperçu texte


2009
Cigognes, Bellarej (parade de rue)

L'homme qui immigre est nomade, telle la cigogne.
Portée par des courants chauds qui n'existent qu'au dessus de la terre, elle franchit les mers aux
points les plus étroits puis s'installe, construisant son nid au gré des vents et des éléments qu'elle
rencontre. Il en va de même pour l'homme
qui

immigre.

chapiteau
Nomade,

A Salé,

de
les

la

à

deux

pas

compagnie

cigognes

élisent

du

Théâtre
domicile

d’octobre à mars puis repartent vers les
terres chaudes. Comme elles, les artistes du
Théâtre Nomade aiment démonter leur
chapiteau et partir s’installer ailleurs.
La création Cigognes propose une réflexion
sur le thème de l'immigration à partir de
l'image de la cigogne, allégorie de la
sagesse, de la justice et de la fidélité dans
les mythes et légendes ancestrales. Théâtre
Nomade a choisit l'imaginaire porté par ce
grand échassier pour interroger le rapport
difficile entre sédentarité et mobilité et
défendre son credo : le mouvement !

→ Coproduction avec l’Institut Français de Rabat et tournée au Maroc en 2009 : Rabat, Salé,
Tétouan, Forum International des jeunes de Salé

6