GUILLESTRE itinéraire 2 T .pdf



Nom original: GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdfTitre: 1Auteur: Lili

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/03/2012 à 14:42, depuis l'adresse IP 87.67.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1335 fois.
Taille du document: 1.2 Mo (11 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DES HAUTES ALPES
Guilllestre – itinéraire 2 – 14 km

1. Guillestre
2. Saint Guillaume
3. Mont Dauphin
4. Eygliers
5. Les Marmottes
6. Guillestre

Guillestre

Quitter Guillestre par la D902a, ensuite la D94, empruntez la D371, ne pas monter vers Mont Dauphin, mais
continuer tout droit vers

Saint Guillaume
Nous traversons tout le village et nous dirigeons vers le Guil.
La route n'est pas revêtue, mais nous poursuivons pour atteindre N 44.40.10
E 06.37.49
44.669935,6.630406

la curiosité géologique La main du Titan

L'environnement est également très beau

Nous rejoignons la N94 et ensuite la D37 pour pénétrer dans Mont-Dauphin par la porte de Briançon

Mont Dauphin

Couronnant un promontoire au-dessus de la vallée de la Durance, Mont-Dauphin (alt. 1 030 m)
apparaît telle une citadelle imprenable.

En 1692, le Duc de Savoie passe par le col de Vars et s’empare de Gap, d’Embrun et de Guillestre. Aussitôt
Louis XIV fait appel à Vauban et lui demande de concevoir des fortifications. Après une visite des lieux,
Vauban choisit ce promontoire dominant le confluent du Guil et de la Durance pour construire l’une de ses neuf
villes créées ex-nihilo. Sa situation permet de surveiller le Queyras, la route du col de Vars et la vallée de la
Durance. Dès 1693, les artisans arrivent de toutes les Alpes et les travaux commencent. Les fossés sont creusés
du côté d’Eygliers, les fortifications s’élèvent. les travaux dureront près de 100 ans. Vauban avait prévu une
petite ville à l’intérieur des fortifications, mais la population n’a jamais afflué laissant la place aux militaires.
Depuis que l’armée a complètement quitté les lieux en 1980, des efforts de réhabilitation ont été effectués pour
inciter de nouveaux habitants à venir s’installer. Ainsi la caserne Campana a été en partie aménagée pour servir
de locaux à des artisans.

1. La Lunette d'Arçon
Reliée par un souterrain, cette lunette est un
excellent aperçu des fortifications qui
attendent le visiteur si tôt qu'il a pénétré

2. La porte de Briançon
Porte principale d'accès au Fort, majestueuse, gardée
par un pont-levis et une herse. La porte en bois elle
même est truffée de clous, pour abîmer les haches
d'éventuels assaillants.
Du pont reliant le corps de garde à la porte de
Briançon s'offre une vue intéressante sur les fossés,
les escarpes et contrescarpes, précédant les bastions,
et la lunette d'Arçon qui ne communique avec
l'extérieur que par des souterrains

3. La Caserne Campana

Caserne qui, à l'origine, devait être détruite, et qui
abrite maintenant les artisans, des habitants, la
nouvelle mairie.

4. Caserne Rochambeau
Ouvrage unique en Europe !
Cette vaste caserne forme rempart vers
l'extérieur dominant la porte d'Embrun et les 20
mètres talutés de remparts donnant sur les
gorges du Guil.
A l'intérieur une remarquable charpente* à la
Philibert Delorme date de 1820. Philibert
Delorme (1512-1570). Architecte, avait imaginé
une charpente faite d'une succession d'arceaux
de bois, le tout complètement chevillé, qui
pouvait être démontée rapidement. Ici cette
charpente en arrondi, longue de -260 m, fut
construite par les artisans des chantiers navals
de Toulon.

5. La plantation.
Ce vaste espace ne fut jamais construit.
faute de population. Divers essais de
plantation d'arbres y furent tentés.

6. L'Eglise Saint Louis
De l'église dessinée par Vauban, seul le chœur
subsiste, ce qui explique ses curieuses
proportions. Les murs du transept et les
premières travées de la nef avaient été élevés
mais leurs pierres servirent à construire les
soutes à munitions en 1873. A l'intérieur on est
frappé par la clarté que procurent les grandes
ouvertures. Un portrait est censé représenter
Saint Louis, à qui l'église est dédiée, mais celuici porte le costume et la perruque de Louis XIV.

7. L'Arsenal
De sa forme originelle en L, seule une
partie reste.
Construit au milieu du 18e s. il comprenait
deux bâtiments en équerre. L'une des ailes
fut démolie par une bombe lâchée par un
avion italien en 1940. Ce bâtiment décoré
de jolis œils-de-bœuf abrite le Musée
Vauban. Dans les salles voûtées, ou
étaient conservés les matériels d'artillerie,
sont
aujourd'hui
présentées
des
expositions retraçant la vie de Vauban et
ses réalisations.

8. La Poudrière
De l'extérieur on ne voit qu'une butte de terre d'où
émergent des cheminées d'aération. Ce recouvrement de
terre date de 1.882. A l'intérieur on découvre un beau
bâtiment. qui sert de lieu d'exposition en été: la salle
supérieure est voûtée en ogive et la salle inférieure
recouverte d'une robuste charpente en mélèze. Une
galerie fait le tour de ces salles, en permettant l'aération.
Imposant ouvrage, où règne à l'intérieur une température
constante de 13°C été comme hiver. La partie inférieure
était inondable si un incendie devait se déclarer à
l'intérieur.

Nous ressortons par la porte de Briançon et tournons à gauche vers

Eygliers
Situé à l'entrée du Queyras, face au plateau de Guillestre, Eygliers offre un spectaculaire panorama
sur les gorges du Guil et la vallée de la Durance

Chapelle des pénitents
A coté de l'église est la chapelle des Pénitents, qui parait dater
de la fin du 16e ou du commencement du 17e s.
Le linteau de la porte est soutenu par des sommiers; les
fenêtres sont à plein cintre.

L'Eglise St Antoine 16e s.
C'est au 18e s. que l'Archevêque d'Embrun (Jean Bayle), autorisa à Eygliers la création d'une paroisse, sur les
terres qui abritaient au 12e s. un prieuré placé sous le vocable de Notre-Dame, dépendant de la prévôté
d'Oulx. L'église paroissiale de ce village, placée sous le vocable de Saint-Antoine, fut remaniée à plusieurs
reprises (on peut la dater fin 15e début 16e s.).
Du point de vue architectural, elle est composée d'un portail en plein cintre percé dans le mur sud, entre deux
baies de style roman. Cette entrée est couverte par un auvent de bois, reposant sur deux colonnes de marbre
rose, ayant remplacé un porche de pierre dont on devine les amorces des deux côtés de l'entrée. L'intérieur est
formé d'une nef de trois travées couvertes d'une voûte en berceau brisé (avec une première travée occupée par
une tribune) et un chœur voûté sur croisées d'ogives; chœur encadré de boiseries. A droite, sur la base de l'arc
triomphal, on peut contempler quelques fresques relatives à l'histoire des pèlerins de Compostelle. Quant à
son clocher (16e s.), il est bâti dans la partie occidentale d'une église marquée par la simplicité de ses décors
et de ses sculptures.
Des motifs d'inspiration lombarde (masque humain encadré de têtes d'animaux aux dents menaçantes, tête de
bélier d'animal aux crocs acérés). Dans la nef, des peintures illustrent le culte de St Jacques et le pèlerinage à
Compostelle.

Par la D37 en direction de Mont Dauphin Gare
dans un des virages en pingle à cheveux

Le sentier des marmottes apprivoisées
Les pissenlits que vous aurez récoltés préalablement seront dans un sac en plastique, et vous agiterez celui-ci
Le bruit attirera les marmottes et comme récompense vous leur distribuerez le fruit de votre récolte.

Guillestre


GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf - page 1/11
 
GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf - page 2/11
GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf - page 3/11
GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf - page 4/11
GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf - page 5/11
GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf - page 6/11
 




Télécharger le fichier (PDF)


GUILLESTRE itinéraire 2 T.pdf (PDF, 1.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


guillestre itineraire 2 t
briancon itineraire 1 visite pedestre
z nous avons ordre alphabetique visite dans le departement des hautes alpes les localites de
guillestre itineraire 1 t la ville
170829 nf odorunalpes htes alpes 2017 v6
guillestre itineraire 4 t

Sur le même sujet..