IE2 Mars .pdf



Nom original: IE2-Mars.pdfTitre: Mise en page 1 (Page 1)

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par QuarkXPress(R) 7.31 / Acrobat Distiller 8.3.1 (Macintosh), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/03/2012 à 11:58, depuis l'adresse IP 90.16.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1389 fois.
Taille du document: 4 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


2

- SUPPLÉMENT
GRATUIT AU N°11
D’INFO-ÉCO
DU VENDREDI
16 MARS 2012 -

LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE LOCALE

L’essentiel
Portraits
de commerçants
Excalibur est le maître du jeu
Les jeux de société n'ont plus
de secret pour ce magasin
spécialisé. PAGE 3

Proxi'Loisirs
dévoile la Vienne

Une Bulle de bien-être
pour les enfants
Une nouvelle boutique de
puériculture très orientée bio
vient d'ouvrir à Poitiers. PAGE 3

Loisirs
Goolfy, du golf en fluo
Foot & Balls lance un nouveau
concept de mini golf
d'intérieur. PAGE 6

Parc de jeux indoor
Stoony Park, quartier général
des p'tits pirates. PAGE 5

Gastronomie
Le nouveau chef étoilé de
la Vienne brille à Neuville
Rencontre avec Fabien Dupont, SALON DU TOURISME ◆ Du 30 mars au 1er avril, les loisirs de proximité font leur show au parc des
le chef du St-Fortunat qui n'en expositions. Pour cette 5e édition sur le thème de l'artisanat, plus de 200 exposants sont attendus et
revient pas. PAGE 7
tous les habitants de la Vienne les bienvenus. PAGES 4 & 5

Anim
matio
ation
nss et Dégu
Dégustattions
ions TThè
hèm
me
e 2012
2012 : TTerroi
erroir & Arttiisanat

Organisé
anisé par ll’Agence
’Agence
gence Vienne-Futuroscope
Vienne-Futuroscope - IInformations
Vi
nffo
: 05 49 37 48 48

INFO-ECO 2 LE CAHIER DE LA DYNAMIQUE LOCALE
I 2 I Info-éco 2 Mars 2012
L’ECO EN BREF ...

Que s’est-il passé en région ce mois-ci ?
Agroalimentaire
❒ L’entreprise V & Fruits à Châ-

tillon-sur-Thouet (79) conçoit,
fabrique et commercialise des
vins aromatisés. La société souhaite conserver un mode de
fabrication artisanal tout en
développant l’offre. Conditionnés en bouteilles depuis l’été
dernier et bag-in-box, ils sont
disponibles auprès des cavistes
et de la grande distribution
dans toute la France.



À Surgères (17), l’entreprise
de travaux fluviaux Chognot
effectue l’entretien des berges,
le curage de plans d’eau, la renaturalisation de rivières pour le
compte de collectivités locales.
L’entreprise entend mettre en
avant sa spécialité de terrassement en terrains peu portant
pour élargir sa clientèle, par
exemple auprès des compagnies autoroutières.




Le comité des vins du pays
charentais entame une nouvelle
campagne de communication
destinée à augmenter la notoriété de ses crus. Cette promotion s’appuie sur un logo en
forme de cœur en deux couleurs pour symboliser les deux
Charentes et s’organise sur
internet et les réseaux sociaux.

Environnement

Directeur de la publication : Roger Anglument
Responsable de la rédaction : Lydia De Abreu
Articles : Mathilde Wojylac, Marine Nauleau, Johnatan Savarit,
Alain Rabeau, Lydia De Abreu
Mise en page : la rédaction
Rédaction - Abonnement : 48 rue Jean Jaurès, 86 000 Poitiers
Tél : 05 49 42 74 30 - Mail : info@publicmedia.fr
Site intenet : www.info-eco.fr et sur Facebook : Info-eco.fr
Publicité : Com West 2. Tél : 05 49 47 79 68.

❒ L’association de réinsertion
sociale, socio-professionnelle et
environnementale Blan’cass à
Aytré (17) récupère, répare et
revend à petits prix des appareils électroménagers. Un nouveau site internet et l’intégration
de Blan’cass au sein d’une centrale d’achat devrait permettre
un écoulement plus facile des
produits remis en état. Lors des
opérations de tri, les appareils
qui ne peuvent pas être réparés
sont démontés et les matériaux
récupérés.

Eco Trac à Glénay (79) propose aux entreprises et aux particuliers des solutions pour
consommer moins de carburant. Partant du constat que les
moteurs des véhicules qui sortent des usines ont des réglages
standards, Eco Trac, via des valises électroniques, ajuste ceux-ci
directement sur chaque véhicule. Du sur-mesure qui permet
de substantielles économies de
carburant.

Innovation

mesure et sa capacité d’innovation, lui permettent de se renforcer à l’international. A ce titre,
le groupe a reçu le prix européen
de l’innovation en 2009 pour un
procédé qui permet à la bâche
de se replier pour laisser la place
à un conteneur.
❒ Sensix à Poitiers (86) conçoit,

fabrique et commercialise des
capteurs d’efforts. En matière de
rééducation, des logiciels permettent de suivre la progression
des patients. Sensix développe
actuellement des capteurs de
haute précision capable d’enregistrer la gestuelle, les efforts
fournis et de vérifier la capacité
physique des sportifs.

Mobilier


La Maison d’Eugénie à Mirebeau (86) réalise des fauteuils,
armoires, tables … à partir de
carton de récupération. Ces
mobiliers résolument écodesign sont vendus en ligne et
par Bernadette Couhé à son
atelier. Elle organise également
sur place des stages d'initiation
à cette technique.


❒ Le groupe Libner à

St-Maixent-L’école (79) équipe
de structures métalliques et de
bâches les semi-remorques et
véhicules utilitaires légers. Parmi
ses atouts : des carrosseries sur-

permet de produire le châssis
bois elle-même. Elle a acquis en
2009 les marques Hugues Chevalier et First Times afin de
développer ses exportations.

L’entreprise Canapé Duvivier
à Usson-du-Poitou (86) développe chaque année de nouveaux modèles en cuir, plutôt
haut de gamme et de style
contemporain. L’entreprise a
acheté en 2006 une menuiserie
à Lussac-les-Châteaux ce qui lui

Tourisme et détente
❒ La Région a débloqué

13 millions d’euros en faveur du
développement des petites
entreprises du tourisme. Ce fonds
est destiné à la rénovation des
hôtels, des gîtes ruraux et pour
favoriser l’émergence de produits
innovants, valoriser le patrimoine,
accompagner les formations …
Cette action s’inscrit dans la
continuité des engagements de la
Région sur ses deux projets d’envergure : le Center Parcs du Loudunais et l’extension du port de
plaisance de La Rochelle.


Le centre Relaxéo à Mignaloux-Beauvoir (86) multiplie le
nombre de ses adhérents. D’une
part, grâce à sa palette de soins
de bien-être et spa mis à disposition de la clientèle. D’autre part,
grâce aux activités fitness proposées, comme l’aquabiking, l’aquastep, les cours de sh’Bam qui suscitent auprès de la clientèle un
véritable engouement.

Retrouvez dans chaque numéro le blog poitevin, invité de la rédaction.

“ L’atelier du Levain ” : boulangerie bio, au feu de bois

Les nouveaux commerçants pictaviens
“ Le Cappuccino ” devient un restaurant-pizzeria
“ Le Cappuccino ” restaurant-pizzeria situé 5, rue de l’Université, derrière
la médiathèque, a changé de propriétaire depuis le 1er décembre 2011. Le personnel reste le même, seule une nouvelle propriétaire vient d’investir les
lieux. Arrivée du département du Var,
elle change le style de restauration, en
glissant de la cuisine franco-asiatique
à la cuisine italienne. Voilà un nouveau pari pour cette restauratrice, entrepreneuse qui revient sur sa terre natale. Sa spécialité est d’utiliser des produits
frais et locaux pour la confection des plats proposés.

Dénicher des perles à “ L’atelier des rêves ”
Cela fait un peu plus de quatre ans
que “ L’atelier des rêves ” est ouvert au
59, rue de la Cathédrale. Sophie
accueille curieux et visiteurs du mardi
au samedi de 11 h à 13 h 15 et de 14 h 30
à 19 h. Cette boutique propose tout un
panel d’accessoires féminins, allant de
bijoux en tous genres, aux sacs à main,
collants et vêtements tous réalisés par
des créateurs indépendants, locaux ou plus éloignés. Sophie est toujours de
bon conseil et propose des articles de tous prix, afin que chaque personne
trouve une part de rêve dans son atelier.

“ L’atelier du Levain ” est une boulangerie qui a ouvert ses portes dans le courant
du 3e trimestre 2011. Il vous sera proposé
des pains et produits bio cuits au feu de
bois. Elle est située au 33, rue Monseigneur
Prosper-Augouard, pas très loin de la
“petite” poste et juste en dessous de la pizzeria le Piccollino. Cette famille de boulangers vous propose toutes sortes de pains :
sans gluten, au levain, fourrés, aux cinq céréales, seigle, quinoa, kamut, maïs ...,
mais aussi fougasses et viennoises ... Le bio a le vent en poupe et la boulangerie
n’hésite pas à mettre en avant son label AB ecocert, un plus pour elle. La cuisson
au feu de bois est remise au goût du jour et donne un côté rétro qui ne manquera
de donner la nostalgie des boulangeries d’antan.

“ Le Fruit Défendu ” s’est déplacé
Le “ Fruit Défendu ” a déménagé du
31, rue Édouard-Grimaux pour s’installer au
86, rue de la Cathédrale. Il est devenu en
cinq ans une référence dans le domaine du
vin sur le plateau de la ville de Poitiers. Il
s’agrandit et propose de déguster des vins
issus de sa cave dans un bar à vins, qui est
situé dans l’arrière-boutique. William détenteur du lieu continuera à approvisionner les
nombreux bars et restaurants qui n’hésitent pas à lui passer commande. Des
conseils de qualité, des productions sélectionnées sur le cépage et une grande
ouverture sur les petits producteurs et sur la production bio ravissent les épicuriennes et épicuriens qui fréquentent ce lieu.
Coccinelle Poitiers est un blog indépendant qui relate l’information locale sur la
ville de Poitiers, sur ce journal vous retrouvez le côté lié à l’économie.
Mail : contact@coccinelle-poitiers.fr - Tél. : 06.99.55.81.64
Site : www.coccinelle-poitiers.fr

INFO-ECO 2 PORTRAITS DE COMMERÇANTS
I 3 I Info-éco 2 Mars 2012
JEUX DE SOCIÉTÉS – POITIERS

ATELIER ARTISTIQUE – POITIERS

Excalibur est le maître du jeu

La Manufacture
se conjugue au féminin

V

oilà 16 ans maintenant, que Benoît
Delsuc est présent
dans le paysage poitevin,
dans le centre-ville de Poitiers.
Il a ouvert en 1996, du
côté de la rue Carnot, une
boutique de jeux, comics et
produits dérivés. En 2001, il
déménage rue des Vieilles
Boucheries et se concentre
sur les jeux de société. « Les
autres activités ont décliné et le
jeu sous toutes ses formes m'a
toujours tenu à cœur. » Cartes,
plateaux, figurines, pour
enfants, il propose aujourd'hui plus de 1 150 jeux différents. « J'en ai testé plus de
3 000. J'arrive à essayer environ 320 jeux par an et je sélectionne quelques 150 nouveautés pour le magasin. Tous les
jeux qui sont en boutique, je les
ai choisi, je les ai aimé. »
Et avec plus de 1 200 sor-

ties par an, le choix n'est
parfois pas évident. « Il y a
dix ans, c'était 300 à 400 nouveautés. Il y a vraiment eu un
renouveau il y a quatre ans.
Du coup, il faut s'informer en
permanence, tester énormément, c'est comme ça que je
conçois mon activité. » Et, il
faut parfois de l’endurance
pour enchaîner les parties
de trente minutes ou de
trois-quatre
heures.
« Aujourd'hui, nous sommes
de plus en plus exigeants. J’essaye de trouver de beaux jeux,
avec de belles mécaniques. »

Pour les enfants
Ce qui fait la particularité
du magasin, c'est aussi son
fonds pour enfants qu'il
teste souvent directement
avec eux. « Educatif, pédagogique ou ludique, il y en a pour
tous les âges. L'objectif est que
chaque membre de la famille

Les conseils du vendeur
Pour commencer, un jeu de rapidité et de mémoire avec
Dobble. Pour jouer en famille en faisant travailler son imagination : Dixit. Et pour un premier jeu un peu stratégique, mais
assez rapide, Seven Wonders. Et enfin pour les plus petits, pourquoi ne pas essayer Ousititi.
Des Tables et des jeux, c’est les 24 et 25 mars. Samedi de 14 h à
3 h du matin et dimanche de 14 h à 18 h, à la maison du temps
libre de Vouneuil-sous-Biard. Entrée libre.

M

arie-Laure Morin
artiste peintre-plasticienne, Johanne
Salerne modiste et Anaïs
Lacombe artiste-peintre, se
sont associéespour créer un
atelier artistique : La Manufacture. Ouvert depuis décembre 2011 place Alphonse Lepetit à Poitiers, ce lieu atypique à
tout pour séduire.

Les chapeaux de J. Salerne
côtoient pulls et tableaux.

Benoît Delsuc déniche pour vous le jeu idéal.

Artistiquement vôtre

trouve un jeu qui lui plaise.
C'est aussi l'envie de partager
avec les autres. Je propose des
jeux où il y a de la communication, des échanges entre les
personnes. C'est le plus important. » Les clients viennent
chercher des conseils. « Je
leur pose parfois beaucoup de
questions, pour ensuite leur
proposer une sélection. »
Cet amoureux du jeu
aime transmettre, partager.
Il a créé une association, les
Sept Ronins et organise
régulièrement des rencontres. « Nous sommes dans un
département très joueur. Ce que
j'apprécie, c'est que les associations souhaitent faire jouer
les gens et c'est là le plus important. » Ainsi, il essaye de

L’atelier créatif permet de découvrir l’univers de chacune.
Anaïs Lacombe propose des créations originales. Elle confectionne des habits pour enfants tous personnalisables, et principalement des pulls « talisman » pour nouveau-nés. « Je suis
dans une optique de transmission de génération en génération de ce
vêtement. » Au bout de 75 h de travail, le produit fini proposé
au public est une sorte de boîte secrète, dans laquelle se retrouve le pull ainsi qu’une lettre personnalisée cachetée.
L’autre univers, la chapellerie, attire immédiatement l’attention. Rangées sur des étagères, les créations de Johanne
Salerne sont de véritables œuvres d’art. « Grâce à Tino Ré, formier en chapellerie, je peux proposer des bois à chapeaux variés.
Pour partager sa passion, elle propose des ateliers/cours
découvertes, lors desquels le public va pouvoir créer son
propre couvre-chef. Le dernier domaine évoqué dans cet
atelier est présenté par Marie-Laure Morin. Artiste peintreplasticienne, elle travaille sur le corps féminin dans notre
société actuelle. Elle développe un esthétisme intime, où la
femme est représentée selon un nouveau regard.
Trois univers passionnants, fascinants, défendus par trois
femmes chaleureuses. Un atelier original et créatif. Une
initiative artistique et sociale. Chapeau mesdames. ◆

mettre en place un système
de prêts de jeux aux associations avec l'Ordalie, A qui
le Tour ou encore l'Etable
des jeux. « Je me joins aussi à
plusieurs festivals, celui de Parthenay, le spécial enfants aux
Roches Prémaries ou le premier
Des Tables et des jeux. Tous ces
événements ont en commun de
tirer le grand public vers le haut
du jeu. » Si les novices peuvent commencer par des
jeux dits « d'apéro » qui s’apprennent et se jouent vite,
le but est de les mener doucement vers des jeux un
peu plus tactiques. « Je suis
content quand certains vont
jouer à quelque chose qu'ils
n'auraient même pas imaginé ! » ◆

PUÉRICULTURE – POITIERS

Dans la Bulle de bien naître

Annaëlle Branger propose de nombreux produits bio.

B

ulle de bien naître,
c’est le nom de la
boutique de puériculture nouvelle et naturelle qui a ouvert ses portes en décembre dernier
route de Gencay à Poitiers.
Sa créatrice, Annaëlle
Branger, maman de
jumeaux, a concrétisé son
intérêt pour les produits
naturels et son amour
pour les enfants.
C’est une véritable
caverne d’Ali baba de la
puériculture. Et en plus, ici
tout est bio ou naturel,
testé et approuvé par la
patronne. « Les produits en
contact avec le bébé (cosmétiques, soin, couches) sont
bio et je propose aussi des
jouets en bois ou en carton et
des poupées sans colle ni pein-

ture toxique, ainsi que des
jouets durables. » Annaëlle
Branger est sensible à tout
ce qui touche à la natalité
mais aussi à la féminité.
Elle propose d’ailleurs dans
sa boutique de la belle lingerie de grossesse et d’allaitement : « car on peut être
mère tout en restant une belle
femme. »

Un parcours atypique
Poitevine, Annaëlle
Branger mène des études
scientifiques à Poitiers puis
en biologie marine à
La Rochelle. Elle deviendra
finalement architecte et
part travailler à Paris. L’arrivée de ses jumeaux bouleverse sa carrière. « Ma
grossesse n’est pas une bonne
nouvelle pour mon patron et

il ne me facilite pas le travail. »
Elle démissionne. « Je ne
voulais pas m’arrêter de travailler pour autant et j’avais
envie d’entreprendre. Par
ailleurs, ma grossesse est arrivée en même temps que certaines affaires de toxicité dont
les biberons avec le fameux
bisphénol A. J’avais le souci
de protéger mes enfants. J’ai
essayé de rassembler tous ces
paramètres dans la création
de mon activité. »

Retour aux sources
Annaëlle Branger revient
à Poitiers en 2009. Un an
après, elle décide de passer
le pas de la création. « Il y
avait une attente des parents
et un besoin de mieux connaître certains produits comme les
couches lavables ou les écharpes de portage. » C’est finalement dans son quartier, Le
Grand Large, qu’elle ouvre
les portes de sa boutique en
décembre dernier. A côté de
la vente de ses produits, des
ateliers sont programmés
sur le portage, les massages
des bébés et les couches
lavables. Enfin, cette
ancienne architecte d’intérieur propose un service de
décoration de chambre
d’enfantpour un relooking
sans peinture toxique ! ◆






















!



! " #



$ ! " #


# %









&




&
'










(
))*$)



+,

'




-






! " #
"

&


'
% !



% .
/
0 %
# "





!$ ,

&
# #


))*$1





2
#





& .
"






! " #

"

"













! " #
(

31
&#"
3*13+,






%
&
#



# #





&

"
!
'


" #


,
4

#&
&





#

# 2

#



5
"
#




# #
" #






2
#,






/






-








"





# 2 ,

Droit commercial et de la concurrence, Droit de la propriété intellectuelle
Droit social et de la sécurité sociale, Droit des sociétés et droit fiscal
Droit administratif et de la construction, Droit des personnes

Poitiers, 23 rue Victor Grignard, ZI République 2
05.49.55.80.63
Paris, 10 rue Raynouard, 01.46.47.46.47
www.tenfrance.com

INFO-ECO 2 DES TERRITOIRES ET DES HOMMES
I 4 I Info-éco 2 Mars 2012

PROXI’LOISIRS, DÉCOUVERTES ET A
SALON DU TOURISME

Proxi’Loisirs dévoile
les trésors de la Vienne
Du vendredi 30 mars au dimanche 1er avril, les loisirs de
proximité font salon au parc des Expositions de Poitiers.
200 exposants sont attendus à ce rendez-vous organisé
par l’agence touristique de la Vienne. Pour sa 5e édition,
le terroir et l’artisanat sont à l’honneur.

I

nutile de partir très
loin … les loisirs sont
parfois à notre porte !
C’est le message de l’aggence touristique de la
Vienne dans le salon Proxi’Loisirs.
Les habitants de la
Vienne peuvent être les
premiers consommateurs
touristiques en particuliers
dans les périodes dites
« hors saison ». Ils sont
aussi les meilleurs ambassadeurs du département
pour leurs familles ou les
autres touristes. « Nous
avons la chance de vivre dans
un département riche en activités, mais cette réalité est
mal connue de la population
locale. En même temps, il y a
un vrai besoin de s’évader
plus régulièrement, mais
moins loin », observe Thérèse Michel, directrice
adjointe de l’ATV et
responsable du salon.

25 000 visiteurs en 2009
C’est dans cette logique
de territoire que le salon
Proxi’Loisirs est né en 2001.
Au départ, au palais des
congrès du Futuroscope,
très vite la place manque
et le salon s’installe au
parc des Expositions de
Poitiers. Organisé tous les
deux ans (sauf en 2011
pour cause d’élections),
Proxi’Loisirs est aujourd’hui un rendez-vous
incontournable pour l’ensemble des prestataires
touristiques et le public
plutôt familial du salon.
Les visiteurs sont nombreux à chaque édition
(25 000 en 2009). « Le salon
est aussi un moment de ren-

Ethnicité propose sur le salon des animations pour les enfants.

contres entre prestataires qui
apprennent à se connaître et
nouent parfois des partenariats, précise Thérèse
Michel. Les hébergeurs du
département y trouvent aussi
leur compte et peuvent ainsi
mieux vendre notre département pendant la saison. »

Terroir et artisanat
à l’honneur
Office de tourismes,
sites, activités de loisirs
pour tous, cette année,
200 exposants seront
réunis dans un lieu unique
pendant ces trois jours
avec un thème tourné vers
le terroir et l’artisanat. Du
vitrail ou du cuir aux escargots en passant par les
chocolats, macarons et
miels, cette 5e édition sera
aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir les produits et le savoir-faire du
département.
Des
animations,
démonstrations et dégustations sont évidemment
prévues. Exemple avec le
réseau « Bienvenue à la
ferme » avec lequel vous

De nombreuses démonstrations auront lieu pendant tout le week-end.

pourrez apprendre à
dénerver un foie gras, cuisiné ensuite sur place par
une association de restaurateurs, « Les Mijoteux de
la Vienne », agrémenté de
vins, conseillés par les viticulteurs présents au salon.
« L’intérêt est de pouvoir
ensuite visiter toutes les
exploitations de ces artisans »,
souligne Thérèse Michel.
Parmi les autres animations, Laser Games, simulateur de pêche et ateliers
pratiques sont au programme. Des promenades
en chiens de traineaux ou
en calèches seront proposées à l’extérieur. De quoi
piocher des dizaines d’idées et ravir tous les membres de la famille, aussi
bien grands que petits. ◆

Informations pratiques
Vendredi 30 mars : 11 h - 19 h
Samedi 31 mars : 10 h - 19 h
Dimanche 1er avril : 10 h - 18 h
Le vendredi est plus particulièrement destiné aux scolaires et aux professionnels.
Au parc des Expositions de
Poitiers. Entrée gratuite.

INFO-ECO 2 DES TERRITOIRES ET DES HOMMES
I 5 I Info-éco 2 Mars 2012

ACTIVITÉS À DEUX PAS DE CHEZ SOI
APICULTURE – SAINT-JEAN-DE-SAUVES

Se familiariser avec les abeilles à La Ferme du miel
Hervé Girard, apiculteur, aime partager sa passion, son
métier. Pour cela, il ouvre les portes de sa ferme aux
curieux, familles et scolaires. L’occasion de découvrir
toutes les étapes de la fabrication du miel.

C

omment les abeilles fabriquent-elles le miel ?
Comment est-il récolté ? Pour répondre à toutes ses questions et découvrir toutes les étapes
pour obtenir un pot de miel, rien de mieux que de le
voir en vrai. Pour cela, rien de plus facile, il de prendre
rendez-vous à la Ferme du miel.
Hervé Girard est apiculteur. Dans une ancienne ferme
du Haut Poitou, il partage tous les aspects de son métier.
Il accueille petits et grands, famille et handicapés, scolaires et groupes. « C'est possible de faire des activités à deux
pas de chez soi, de découvrir de nouveaux horizons dans son
propre département. »

Hervé Girard

Le miel et ses produits
Les abeilles, le miel, le
passionnent depuis l'âge
de dix ans. Il se forme en
autodidacte et s'installe en
juillet 1999. Peu à peu, l'exploitant constitue son activité, il a aujourd'hui
250 ruches.
Sur la région PoitouCharentes, il produit du miel de tournesol, d’acacia et
toutes fleurs. Par transhumance au lac de Vassivière, il
réalise du miel de tilleul et au nord de Chinon, du Châtaignier. Il a également créé une sorte de pâte à tartiner
composé de miel et de poudre de noisettes bio. Il produit du miel au zeste de citron et d'orange et un au safran
du Poitou, très prisé pour la cuisine. Il est aussi producteur de pollen, utilisé comme complément alimentaire.
« C'est important d'avoir ces dérivés du miel, de se diversifier.
Je viens par exemple de passer un partenariat avec un producteur pour réaliser du nougat avec mon miel. »

A la rencontre des abeilles

Hervé Girad propose ensuite des dégustations dans son large panel
de miels.

La visite commence par la miellerie. Hervé Girard
montre comment est fait une ruche. Des panneaux et
un film détaillent les différentes activités apicoles : l'enfumage, la récolte, la mise en pot … « J'aime montre, trans-

PARC DE JEUX INDOOR – MIGNÉ-AUXANCES

Stoony Park, QG des p'tits pirates

A l’abordage moussaillons ! Sous les ordres de Sébastien Villeneuve.

V

os bambins ont
besoin de se
défouler, proposez-leurs une virée en
mer, mais sur terre. Ils
vous regarderont surement d'un air étrange,
mais vous avez de grandes
chances de les conquérir.
Ouvert il y a un an,
Stoony Park est un espace
de jeux indoor pour les
enfants de un à douze ans.
Au coeur d'un univers
marin imaginé par les graffeurs de Pictav'art, sept
structures gonflables, dont
un pour les moins de trois
ans, permettent aux
enfants de s'éclater dans
tous les sens du terme. Ils
peuvent sauter, grimper,
tomber et rebondir, c'est la
rigolade assurée !

Pas de quartier !
Alors que les moussaillons prennent d'assaut
les châteaux et bateaux, les
parents n'ont qu'à bien se
tenir. Au centre et sur les
côtés, des tables leurs sont
réservées. Un coin presse
leur permet de passer le
temps, même si certains se
laissent tenter par une
petite glissade pour profiter de ce moment convivial.
« Nous avons souhaité ouvrir
un lieu où les enfants comme
les parents passent une bonne
après-midi. Ils s'amusent, peuvent se restaurer à petits prix
et ils repartent tous avec la
banane », décrit Sébastien
Villeneuve, fondateur de
Stoony Park. Papa de trois
enfants, il avait envie de
créer un environnement où

« C'est possible
de faire
des activités
à deux pas
de chez soi,
de découvrir de
nouveaux horizons
dans son propre
département »

mettre mon activité. » Le visiteur peut ensuite accéder à
l'atelier de fabrication des bougies en cire. « J'ai près de
200 modèles. Je fais fondre la cire puis la mets dans des moules en silicone. Ce sont avant tout des bougies décoratives, elles
sentent très bon. » Et pour les plus curieux ou téméraires,
l'exploitant propose une visite de ses ruches. « Elle se fait
plutôt à la belle saison, si les conditions météorologiques le
permettent. » Hervé Girard est équipé de dix tenues adultes et de dix pour les enfants, à partir de sept ans. L'apiculteur termine par une dégustation de ses produits.
Pour les groupes, il s'adapte. Il peut prévoir du ramassage du pollen pour les petits ou un atelier de bougie
gaufrée à réaliser soi-même. Lors du salon Proxi'Loisirs,
il réalisera d'ailleurs un atelier de fabrication de bougies.
Son miel au safran sera confié aux restaurateurs pour
qu'ils élaborent des recettes et le fassent partager lors
d'ateliers culinaires. ◆

Toujours plus d’idées ...
La tannerie de Lavausseau

L'huilerie Lépine

La dernière tannerie de la
Vienne et même de la région
ouvre ses portes aux curieux.
Ludovic Guignard narre,
étape par étape, le processus
pour obtenir de belles
peaux, de beaux cuirs. Des
panneaux explicatifs sont également mis à disposition. Les visiteurs découvrent les techniques qu'il y a 100 ans étaient déjà utilisées pour tanner les peaux.

La famille Lépine produit de
l'huile vierge de noix et de
noisettes depuis 1810 à
Availles-en-Châtellerault.
Avec un verger de
200 noyers, les noix sont
destinées à la transformation
ou à la vente. Christian
Lépine détaille les différentes étapes de fabrication et
propose une visite guidée
pour mieux connaître ses
produits.

Rannou-Métivier
les enfants puissent jouer
par tous les temps. Le
concept a séduit.

Des animations
thématiques
En dehors des ouvertures
au public*, Stoony Park
accueille les entreprises,
devient le décor d'événementiels et organise des rencontres avec des assistantes.
« Tous les pirates sont les bienvenus ! C'est un espace ou la
bonne humeur est assurée ! »,
assure le capitaine du parc. ◆
* mercredi, samedi et dimanche, jours
fériés et vacances scolaires de 13 h 30
à 19 h tous les jours.
Agenda : “Doudou qui pue" s'invite chez
les pirates de Stoony Park pour la sortie
des assistantes maternelles le 23 mars.
Plus d’infos sur : http://stoonypark.net.

Dépositaire d'un savoir-faire
unique au service de la gourmandise, Rannou-Métivier
régale et enchante depuis
cinq générations avec ses
macarons de Montmorillon.
A côté des laboratoires, le
site accueille le musée du macaron. Le visiteur pourra découvrir
l'histoire de l'entreprise, de la famille et comment est fabriqué le
fameux biscuit. Macarons, chocolats et confiseries, il y en a pour
tous les gourmands.

La Maison de l'Acadie
En 1773, plusieurs familles,
chassées de leurs terres acadiennes, au Canada, arrivent
en France. Certaines d'entre
elles s'établiront à Archiny.
De cette implantation, il
reste plusieurs maisons et
des centaines de descendants. La ferme-musée propose de
retracer cette aventure historique qui unit le Loudunais à l'Acadie. Le lieu réhabilité permet de découvrir comment vivaient ces
familles au XVIIIe siècle.

Ampelidae

Frédéric Brochet, viticulteur
à Marigny-Brizay, a su développer un vin authentique,
bio et moderne. Le manoir
de Lavauguyot ouvre ses
portes et celles de ses caves
pour permettre au visiteur
de découvrir le domaine et
de s'imprégner du lieu.
Cépage, vinification, mise en
bouteille, le visiteur saura
tout des processus de fabrication.

INFO-ECO 2 SPORTS ... SENSATIONS ...
I 6 I Info-éco 2 Mars 2012
SPORTS – MIGNÉ-AUXENCES

Goolfy, un concept haut en couleurs
Foot & Balls vient d’ajouter une corde à son arc. En plus
des terrains de foot synthétique, l’espace propose
désormais un minigolf d’intérieur.

Q

uand il ne fait pas
vraiment beau
dehors, mais que
l’on veut quand même s’amuser, se détendre pourquoi ne pas se tourner
vers les sports en salle. Les
deux gérants de Foot &
Balls, Antoine et Christophe de Bony l’ont bien
compris et mettent à
disposition trois terrains
synthétiques pour jouer
en 5 contre 5.

Pour compléter leur
offre et se renouveler, ils
proposent désormais un
minigolf de 18 trous en
remplacement du terrain
multisports (basket, handball …) « qui n’a pas trouvé
son public », estime Christophe de Bony. Les deux
associés ont toujours mis
l’accent pour que : « le centre soit un lieu de vie plus
qu’un espace de sport. »
A n’importe quelle

période de l’année, en
famille, entre amis, pour
une occasion spéciale ou
non, chacun peut ainsi
venir passer un moment
sympa au foot ou au golf.
Un peu par hasard, en
surfant sur internet père et
fils découvrent cette franchise. « Un concept qui vient
de Belgique et qui nous a tout
de suite attiré : simple, original, précise Antoine de Bony.
Nous sommes le septième
centre à ouvrir en France. »

Pour tous, entre amis
ou en famille

L’ours polaire veille sur son parcours.

Armé d’un putter, d’une
balle et d’une fiche pour
les scores, chacun peut
désormais entrer dans la
salle couverte, plongée
dans l’obscurité. Les
joueurs découvrent alors
un environnement surprenant avec des décors et des
peintures fluorescents
hauts en couleurs. De doux
bruitages (cris d’animaux,
vagues, vols d’oiseaux …)

Antoine et Christophe de Bony accueillent les joueurs sur le
parcours de Goolfy.

viennent compléter cette
ambiance. « Même les
grands retombent en
enfance ! »
A chaque trou, c’est un
univers un peu différent.
Du monde polaire, aux
fonds marins, le joueur
passe dans la jungle à la
savane. Chacun a 18 trous
pour s’amuser, s’améliorer,
faire le meilleur score.
« Entre amis, il y a plus cette
notion de challenge peut-être.
Les familles sont aussi
demandeuses d’un endroit où
chacun peut participer en

SENSATIONS – POITIERS

Vibrez sur l’asphalte du Kart Center
Pour jouer au fou du volant ou
simplement pour passer un bon
moment, sur la piste de kart tout
devient possible. Attention, prêts,
partez !

T

el un pilote de Formule 1, nous sommes tout de suite
entraînés dans les stands,
où casque, combinaison
anti-pluie et gants nous
attendent. Pousser la porte
de l’écurie pour accéder à
la piste et le cœur s’emballe tel un enfant le matin

d’un noël. Une seule envie,
se mettre derrière le volant
pour goûter à un ensemble
de sensations fortes.
Sur la grille de départ,
près à partir, le signal est
donné. A quelques centimètres du sol, à bord d’un
bolide de 270 cm3 pouvant
atteindre 70 km/h, le kart

Emmanuel Dubreuil en compagnie de Pierre de Bouillé. Emmanuel
et sa femme Sophie dirigent le Kart Center depuis 2006.

Le karting est ouvert du mercredi au dimanche pour le public et
sur-rendez-vous pour les entreprises ou les groupes.

dévore la route. Ligne droite.
Descente. Virage en épingle.
Dérapages. Une sacrée
poussée d’adrénaline. Des
palpitations. L’impression
de voler se fait sentir.
Durant 10 minutes, on se
prendrait presque pour un
pilote professionnel. Button,
Alonso et Schumacher
n’ont qu’à bien se tenir. Au
bout de notre temps de
course et d’une dizaine de
tours, il faut rentrer au
stand pour le ravitaillement. Une fois l’adrénaline
retombée, un débriefing est
mis en place pour parler
technique et temps réalisé
lors de la course. De précieux conseils donnés
autour d’un café, nous fai-

sons d’ors et déjà parti de
cette famille.
Sécurisant, palpitant,
presque jouissif, le Kart
Center Racing s’adresse à
un public large. Accessible
au plus grand nombre, à
partir de sept ans, le circuit
de Poitiers se veut rassurant, sécurisant, offrant un
maximum de sensations
fortes sur une piste de
650 m de long.
Pris en main dès l’arrivée, tout est fait pour rassurer, mettre à l’aise et
faire rêver. Plus qu’une
chose à faire : faites chauffer les moteurs ! ◆

Plus d’infos :
www.lekartingdepoitiers.com.

toute sécurité », explique
Antoine de Bony.

Carine et son mari Julien
sont venus avec leurs deux
enfants, Chloé, 10 ans et
Anaïs, 8 ans. « C’était bien.
Ça permet de passer un
moment tous ensemble. » Et
c’est Madame qui a remporté la partie. Christelle
et son fils Lilyan, 5 ans, ont
apprécié les décors : « Ils
sont vraiment superbes. Et
mon fils est prêt à revenir ! »
Des putters adaptés sont
disponibles dès trois ans.
Mélanie, 27 ans est ravie :
« Le parcours 8 avec les obstacles n’est pas facile et le
14 en angle droit est vraiment
tordu, mais j’ai passé un bon
moment. » ◆

+ d’infos : www.footandballs.fr.

Arriverez-vous à surmonter le camaléon ?

INFO-ECO 2 LOISIRS ... GASTRONOMIE ...
I 7 I Info-éco 2 Mars 2012
GASTRONOMIE – NEUVILLE-DU-POITOU

Le St-Fortunat brille d’une étoile Michelin
va forcément faire bouger un
peu les choses. »

Le chef Fabien Dupont du restaurant le Saint-Fortunat
depuis sept ans vient de décrocher une étoile au Guide
Michelin. La reconnaissance de son travail, d'une équipe,
d'une cuisine.

F

abien Dupont et son équipe ne s'y attendaient
pas. Son restaurant le Saint-Fortunat vient d'obtenir une étoile au fameux Guide Michelin. « Je
pense qu'ils ont récompensé notre régularité, le travail moderne
d'une équipe. » La reconnaissance d'une continuité.
Tout commence en 1988 pour Fabien Dupont, il débute
en apprentissage en cuisine et pâtisserie au Saint-Hilaire,
à Poitiers. Puis passe à Lafond Boutique, rue des vieilles
boucheries. En 1992, il part « pour me perfectionner, apprendre d'autres techniques ». Il va travailler pour des relaischâteaux en France et notamment à Courchevel. Le
jeune homme passe ensuite par des nombreux restaurants étoilés au Michelin.

Le Saint-Fortunat vient de décrocher sa première étoile.

Imaginatif
et surprenant

Sa cuisine de saison,
moderne et imaginative en
a déjà séduit plus d'un. «
Saveurs et techniques
Les clients viennent pour être
En 1997, il revient dans
étonnés, surpris. Ils veulent
la région et trouve une
des saveurs nouvelles. J'esplace comme second de
saye de faire une cuisine créacuisine au château de Péritive, moderne, qui invite au
gny. Quand Philippe Bini
voyage, avec des saveurs
rachète le domaine deux
d'ailleurs. » Les produits
ans plus tard, il lui propose
frais, de saison, de qualité
la place de chef. « C'était
ont toute leur importance.
une vraie chance. Pendant six
« C'est le plus dur à trouver,
ans, j'ai pu apprendre sur moi,
la recherche du bon produit.
sur mon métier, développer
Fabien Dupont aime travailler des produits frais, de saison.
Tout en découle. Je m'imprèmon style. » Le jeune chef
passe des concours, part en voyage. En 2000, il remporte gne ensuite des tendances, des produits et des techniques à la
la médaille d'or au concours européen des saveurs régio- mode pour créer tous mes plats. » Chaque saison, le resnales à Maastricht. En 2001, quand il part au Vietnam, taurant change ses cartes. Autre preuve de sa créativité,
c'est pour lui un déclic. « J'aime depuis mêler des saveurs son menu surprise sur-mesure. « Le client se laisse guider
par notre cuisine. » Il porte une attention particulière aux
asiatiques, du monde à mes plats. »
En 2004, il décide, avec sa femme, Aurélie, d'être son goûts. « J'aime les produits, les saveurs, les senteurs. Avec des
propre chef et de reprendre le restaurant de Neuville- parents commerçants, épiciers, c'est facile. Dès neuf ans, je
du-Poitou. « Roger Crochet, qui a créé cet endroit, voulait pren- savais que je voulais être cuisinier. » En ce moment, il tradre sa retraite, tout en préservant l'âme de son restaurant gas- vaille notamment, l'agneau, le bar, le turbo ou l'asperge.
tronomique. Après des débuts un peu difficiles, nous avons su « Je fais attention aux produits AOC, d'appellation d'origine
prendre nos marques. Nous avons petit à petit construit une contrôlée, à la provenance, locale quand je peux. » Il s'approéquipe, évolué avec eux. » Cartes fréquemment renouve- visionne en lait dans l'exploitation d'à côté, va chercher
lées, soin à la présentation des plats, à la décoration et ses fraises à Champigny-le-sec, cuisine les asperges du
au service ont joué en sa faveur. Il avait déjà obtenu en Haut-Poitou. Proposer des plats simples, bien travaillés,
2008, deux fourchette et le coup de cœur du Bottin Gour- tout en surprenant les papilles des convives voilà le crémand. « Avec cette étoile, nous allons encore progresser. Ça neau défendu par Fabien Dupont. ◆

Le premier média économique régional
Tous les mois
retrouvez Info-Eco2, votre cahier
de la dynamique locale ou Réussites
et ses thématiques sur la formation,
l’immobilier, la création d’entreprise
et les leaders de Poitou-Charentes.

Chaque vendredi
votre hebdomadaire d’informations
économiques de Poitou-Charentes

+

Tous les jours
l’actualité économique de Poitou-Charentes
sur notre site internet : www.info-eco.fr

+

Toute l’information économique de Poitou-Charentes
traitée et rédigée par des journalistes professionnels
Rédaction - Abonnements : 48, rue Jean-Jaurès • 86000 Poitiers • Tél. 05 49 42 74 30 • Mail : info@publicmedia.fr


Aperçu du document IE2-Mars.pdf - page 1/8

 
IE2-Mars.pdf - page 3/8
IE2-Mars.pdf - page 4/8
IE2-Mars.pdf - page 5/8
IE2-Mars.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


IE2-Mars.pdf (PDF, 4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


ie2 mars
3 prems
ie2 novembre
iedecembre2019
iede cembre
ie2 01 leaders

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.031s