GREENBAUM.pdf


Aperçu du fichier PDF greenbaum.pdf

Page 1...3 4 56740




Aperçu texte


ni contamination. Il s’avéra que deux d’entre eux souffraient de symptômes
décrits par ma source ;
Ce qui est fascinant, c’est que lors d’une consultation téléphonique avec
une thérapeute avec laquelle je collaborais depuis de nombreux mois sur
un cas de TPM dans un autre État, je lui demande de poser certaines
questions à son patient. « De quoi s’agit-il donc ? » Je réponds : « Je ne te
le dirai pas, parce que je veux éviter toute contamination. Reviens juste
vers moi pour me rapporter ce que le patient t’a dit. »
Elle me rappelle deux heures plus tard : « Je sors de deux séances avec ce
patient ; un de ses alters [2] a dit : “C’est génial ! Si vous êtes au courant de
tout ça, vous savez donc comment les programmeurs de la Secte accèdent
à l’intérieur : on va progresser beaucoup plus vite.” »
Depuis, de nombreux patients ont plutôt eu tendance à se faire pipi dessus
de peur et d’angoisse, plutôt que de trouver ça merveilleux. Ce que je
trouve intéressant, c’est que lorsqu’elle lui demanda : « Et qu’est-ce que
“tout ça” ? », les réponses furent mot pour mot les mêmes que celles de ma
source.
Depuis, j’ai reproduit l’expérience un peu partout dans le pays. J’a donné
des consultations dans onze États et à l’étranger, dans certains cas par
téléphone, dans d’autres cas en personne, parfois en donnant des
informations préalables au thérapeute, du genre : « Faites bien attention à
la manière dont vous allez formuler telle ou telle question. Formulez-la de
manière à éviter la contamination ». Pour rendre impossible toute
contamination, je me suis même abstenu, dans certains cas, de donner au
thérapeute la moindre information.
Quand on commence à recueillir les mêmes informations, d’une nature
hautement ésotérique, dans différents États et pays, de la Floride à la
Californie, on en vient à se dire qu’il se passe quelque chose – un
phénomène à grande échelle, très bien coordonné, hautement
systématique et organisé.
Je suis donc passé de l’état de neutralité de celui qui ne sait que penser de
tout cela à la position de quelqu’un qui croit vraiment en la réalité des
sévices rituels et pour qui les gens qui la nient sont soit naïfs (comme ceux