terrasses dec2011 .pdf



Nom original: terrasses dec2011.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign CS5 (7.0.4) / Adobe PDF Library 9.9, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/03/2012 à 11:14, depuis l'adresse IP 86.202.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1617 fois.
Taille du document: 4 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Association contre les nuisances sonores à Montpelllier

e
l
l
i
v
e
r
t
n
e
c
n
e
s
n
o
t
i
b
a
Nous h

Le jour…

… et la nuit !

Dossier les terrasses à Montpellier
Mars 2012

Présentation

Chabaneau… en 1973
Il était une fois place

L’association Droit au Sommeil lutte contre les nuisances
sonores dans le centre de Montpellier. Nuisances
caractérisées principalement par les débordements
répétitifs occasionnés par l’activité des bars de nuit,
des terrasses, des épiceries de nuit et par les sorties de
discothèques et de salles de concert.
Droit au sommeil est associée à une coordination
«Montpellier Nuisances» qui rassemble 4 associations de
Montpellier : Vie Comédie Sud, Bien Vivre au Courreau
Plan Cabannes, Montpellier Ecusson et DAS.
Nous pensons que la vie en communauté est possible
dans le respect des droits de tous. Trouver un équilibre
est nécessaire entre les activités festives et de commerce,
et le droit légitime au sommeil. Nous demandons
l’application des réglementations existantes sur le bruit
et les débordements sur l’espace public.

Droit au sommeil agit pour :
● Rappeler que personne ne peut exercer une activité,
fût-elle créatrice de richesse, en bafouant les droits et
la liberté d’autrui,
● défendre les droits des habitants de Montpellier à
dormir la nuit et à circuler sans entrave sur l’espace
public le jour,
● informer les Montpellierains sur leurs droits et
leurs obligations en matière d’utilisation de
l’espace public et de nuisances nocturnes par des
rencontres, l’animation d’un blog, des documents de
sensibilisation,
● être associée à la révision du règlement des terrasses
annoncée par la Ville et la CCI.

www.droitausommeil.net
info@droitausommeil.net
droitausommeil@yahoo.fr

Nous rêvons à moins de bruit.
http://droitausommeil.blog
spot.com
Dossier les terrasses à Montpellier

Le règlement du plan de sauvegarde et de mise en
valeur du secteur sauvegardé, approuvé par décret du
conseil d’état du 1er septembre 1977, dicte les règles
d’urbanisme qui lui sont propres.
Ce règlement est basé sur une analyse architecturale
individuelle de chaque immeuble existant.
Toutes les constructions et démolitions, y compris les
travaux intérieurs, doivent respecter ce règlement et
sont soumises à autorisation et à l’avis conforme de
l’architecte des Bâtiments de France.

Le plan de sauvegarde et de mise en valeur du
secteur sauvegardé de Montpellier est en cours
de révision.
La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)
a missionné l’architecte du patrimoine Alexandre
Mélissinos pour cette étude d’une durée de 6 ans.

Droit au Sommeil
a assisté à la réunion
publique d’information
du 24 mai 2011
sur l’avancement de
l’étude pour la révision
du plan de sauvegarde
et de mise en valeur
(PSMV), règlement
d’urbanisme du secteur
sauvegardé

Cette mission consiste à :
- remplacer le règlement du secteur sauvegardé
initial, portant non seulement sur les bâtiments
mais aussi sur l’ensemble de leur environnement,
les devantures de commerces, les enseignes...
- doter les extensions réalisées en 1981 et 2001 d’un
règlement se substituant au plan local d’urbanisme
- analyser tout le bâti du secteur sauvegardé (environ
2 200 immeubles) afin d’établir une fiche par
immeuble qui identifiera les élements patrimoniaux,
les interventions ayant porté atteinte au patrimoine
et définira les évolutions possibles du bâti. Chaque
immeuble sera doté d’une fiche de prescription
qui servira de référence lors de l’instruction des
demandes d’autorisation de travaux.*

Commune de Montpellier - Secteur sauvegardé

Urbanisme - réunion d’information : Révision du plan de sauvegarde et de
mise en valeur, règlement d’urbanisme du secteur sauvegardé.
Adapter la ville d’hier aux attentes des urbains d’aujourd’hui.
Le centre historique de Montpellier est protégé par un secteur sauvegardé
créé en août 1967. Le plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV),
règlement d’urbanisme du secteur sauvegardé a été approuvé en 1977. Il est
maintenant obsolète et souvent incompatible avec les réalités et les modes de
vie d’aujourd’hui. De plus, les extensions créées en 1981 et en 2001 ne sont
toujours pas dotées de règlement.
C’est pourquoi le document initial a été mis en révision. L’équipe chargée de la
révision du PSMV a été désignée fin 2007. Il s’agit d’une équipe d’architectes
dirigée par Alexandre Mélissinos qui a de nombreuses études similaires à son

* textes : Site de la Ville de Montpellier

…(nous constatons) toute
une série d’incivilités des
occupants qui ne regardent
pas les trésors qu’ils occupent
.

Comédie

périmètre A.M. du 11/08/1967
extension A.M. du 23/09/1981
extension A.M. du 11/04/2001

© Fédération Montpellier Nuisances - 2011

Dossier les terrasses à Montpellier

Dce adjointe Drac
Architecte des bâtiments de France
Architecte du patrimoine
Dr Mission GrandCœur
Adjoint à l’urbanisme

De l’état des lieux patrimoniale que dresse Mr Mélissinos
nous retiendrons ces quelques citations :
(à propos des libertés visuelles et de l’emprise des commerces
sur le bâti historique - climatisations, enseignes…)

…(il faut) calmer
les décibels de
cette cacophonie
commerciale…

Préfecture

Peyrou

Les personnes présentes :
Delphine Christophe
Gabiel Jonquières d’Oriola
Alexandre Mélissionos
Patrice Bonin
Philippe Saurel

actif en France et à l’étranger. La durée de l’étude est de 4 à 6 années. Son
objectif est de dresser un diagnostic patrimonial précis et de doter le secteur
sauvegardé de Montpellier d’un règlement cohérent alliant les capacités
d’évolutions nécessaires à la qualité de vie, la protection et la mise en valeur du
patrimoine. Durant toute la durée de l’étude, les membres de l’équipe chargée
de la révision sont amenés à visiter les immeubles du périmètre concerné, afin
d’identifier les éléments patrimoniaux, les interventions ayant porté atteinte au
patrimoine et de définir les évolutions possibles du bâti.
Ainsi, Philippe Saurel, adjoint au Maire de la Ville de Montpellier, délégué
à l’Urbanisme; Delphine Christophe, conservatrice régionale des Monuments
Historiques maître d’ouvrage de l’étude; Alexandre Mélissinos, architecte
du patrimoine responsable de l’étude présenteront les objectifs ainsi que
l’avancement de cette étude, lors d’une réunion d’information organisée
le mardi 24 mai 2011. Ils répondront également à toutes les questions des
participants.
Précisons que cette réunion d’information débutera à 18H30, à la salle
Pétrarque, place Pétrarque.*

lui
n
o
l
e
s
t
i
a
r
d
Il fau
:
«expliquer» l’on
e que
c
e
u
q
t
i
o
v
e
…on n
imée
b
a
t
s
e
e
l
l
i
v
connaît. La
ard.
g
e
r
e
d
e
c
n
e
par une abs

A. Mélissinos

Ces propos semblent être approuvés par l’ensemble des responsables
présents y compris l’alors adjoint à l’urbanisme Mr Saurel.

Dossier les terrasses à Montpellier

Les nuisances visuelles (dont nous montrons quelques
exemples en annexe) et sonores variées impactent
tout autant le cadre de vie des habitants que l’image
que conservent les touristes de la ville.
Faire du seul argument commercial l’axe de
développement du cœur de ville, alléger ou supprimer
pour cet objectif les règles du partage de l’espace
public relève d’une rhétorique douteuse et contre
productive à l’heure où la ville souhaite remonter
en gamme touristiquement et commercialement
(piétonisation du bd Jeu de Paume).
Pourtant les cadres réglementaires existent, fruits
d’une concertation entre les différents opérateurs
économiques et politiques : la charte des terrasses,
les règlements des bâtiments de France, les arrêtés
municipaux sur la consommation d’alcool et le bruit
dans l’espace publique.

DIFFICILe D’y CIrCuLer Le JOur
Les trottoirs et voies piétonnes sont de plus en plus
encombrés par des terrasses fermées bâchées en
permanence où le client est cultivé sous serre, des
terrasses ouvertes, des
platelages accaparant
tout ou partie d’une rue,
qui accueillent le client
jour et nuit, en toutes
saisons, servant souvent
de fumoirs parfaitement
illégaux et gaspillant de
l’énergie et du CO2 en
chauffant les rues.
Les panneaux et chevalets divers sont une nouvelle
pollution. Ils occupent les passages pour mieux attirer
le regard. Certains établissements n’hésitent pas à
vendre leurs produits et parfois même à les cuisiner
directement dans la rue.
A la suite de la fermeture du cœur de ville aux voitures,
ce sont les deux roues motorisées qui ont pris le relais.
Stationnement sur parcs à vélos, sur les trottoirs, les
places et dans les rues piétonnes.
Les règles concernant la circulation des personnes à
mobilité réduite ont été améliorées, des travaux de
mises aux normes des trottoirs on été effectués sous la
poussée des nouvelles infrastructures liées au tramway,
mais en pratique elles sont de plus en plus bafouées.

La pollution
visuelle nuit à
la qualité du
patrimoine

des commerces environnants ? L’équilibre résidents/
étudiants n’est-il pas en train de basculer au profit
d’un émiettement des surfaces habitées louées en
courts séjours.

DéLIteMent Du VIVre enSeMBLe
Le mode de vie de dizaines de milliers de riverains
doit-il être assujetti aux intérêts d’une partie
des commerçants ? Peut-on imposer aux habitants
des quartiers animés de devoir choisir entre subir les
nuisances ou déménager ? Les commerçants savent
se souvenir qu’ils ont des voisins copropriétaires
quand il s’agit de
payer l’entretien
des bâtiments
classés, ce si beau
décor qui attire
leur clientèle.
Ils savent (pour
certains) oublier
qu’il existe des
contraintes liées à la vie en communauté et qu’il n’y
aucune raison que leur activité, aussi utile soit-elle,
contribue à dégrader la qualité de vie des riverains.

La pollution
sonore nuit à la
qualité du vivre
ensemble

V O I C I q u e L q u e S P h O t O S D ’ u n e D é A M B u L At I O n D A n S L e C e n t r e V I L L e .
S A n S V O L O n t é D e S t I G M At I S e r u n é tA B L I S S e M e n t P Lu t ô t q u ’ u n A u t r e .
V O u S C O n S tAt e r e z A V e C n O u S L A D é r I V e q u e n O u S V e n O n S D ’ é V O q u e r .
L e PAt r I M O I n e h I S t O r I q u e D I S PA r A î t D e r r I è r e L A C A B A n I S At I O n D e S e S PA C e S P u B L I C S .

esthétique

non respect
de la surface
autorisée

terrasse
bâchée

sécurité

publicité
abusive

nous souffrons actuellement d’un ville tout entière
offerte au secteur marchand, une ville de la fête et
du bruit, de la consommation d’alcool sur la voie
publique, où tout est fait pour attirer et satisfaire des
populations transitoires (touristes, étudiants). Et ces
touristes, qu’on cherche tant à séduire, continuerontils longtemps d’apprécier une ville dont le charme si
fragile se dilue chaque jour davantage dans plus de
médiocrité.
nous devons donc faire en sorte que commerces
de proximité, restauration, lieux de vie nocturne,
riverains, piétons, cohabitent de façon harmonieuse,
chacun respectant la loi commune. Ceci par une
réflexion sur la place du secteur marchand dans le
centre ville, sur la ré appropriation de l’espace public
par les résidents comme lieu de liberté et de rencontre
gratuite, enfin sur une sensibilisation, une pédagogie
sur le bruit en tant qu’agent de pollution de la vie
quotidienne.
Une brigade du bruit a été créée en 2011. Nous
attendons avec impatience les résultats de son action.

Rue de la Saunerie…
ennon
attendant
le tram
Toast’Teapublicité
esthétique
esthétique
respect
nonesthétique
respect
terrasse
terrasse
non respect
sécurité
sécurité
terrasse
publicité
publicité
sécurité
esthétique
de la surface
de la surfacebâchée
bâchée
de la surface
autorisée
autorisée
autorisée

bâchée
abusive
abusive

abusive

esthétique
non respect
esthétique
non respect
terrassenon respect
terrasse
sécurité terrasse
sécurité
publicité sécurité
publici
de la surfacede la surface
bâchéede la bâchée
surface
bâchée
abusive
abusiv
autorisée autorisée autorisée

DIFFICILe D’y DOrMIr LA nuIt
Les résidents du centre ville participent pleinement à
l’activé et à l’essor du secteur de la restauration et de
la nuit. Leur reconnaît-on la liberté de dormir la nuit,
ou cette liberté dépend-elle du bon vouloir

Partout des villes mènent campagne contre le bruit.
Dans la récente action de communication de
Montpellier «Pour changer la ville, changeons nos
habitudes !» ce thème n’est pas abordé !
voir dernière page

Dossier les terrasses à Montpellier

Traiteur Pommeesthétique
Le Petit
Comptoir,
Saunerie
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect
non respect
non respect
terrasse
non respect
terrasse
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
sécurité
publicité
sécurité
publicité
publicité
publicité rue de la
esthétique
esthétique
non respect
non respectterrasse
terrasse
de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

abusive
abusive
abusive
abusive

de la surface
de la surfacebâchéebâchée
autorisée
autorisée

sécurité
sécurité p

Dossier les terrasses à Montpellier

La Chistera et son
platelage qui
tale sur une
rue entière sécurité
esthétique
nons’érespect
terrasse
de la surface
autorisée

bâchée

La Chistera
publicité
abusive

esthétique

non respect
de la surface
autorisée

terrasse
bâchée

sécurité

publicité
abusive

L’Âm Stramesthétique
Gram…
en non
concours
pour terrasse
lenon
prix
du respect
bonsécurité
goût
! terrasse
L’Âmpublicité
Stram
Gram
esthétique
esthétique
respect
nonesthétique
respect
respect
terrasse
non
terrasse
sécurité
publicité
sécurité
publicité
sécurité
publicité
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect
nonesthétique
respectterrasse
non respect
terrasse
non respect
sécurité
terrasse
sécurité
terrasse
publicité
sécurité
publicité
sécurité p
de la surface
de la surfacebâchée
de la surface
bâchée
de la surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
autorisée
autorisée autorisée
autorisée

Place Castellane esthétique
Le Café desesthétique
Artsesthétique
Le Café
des
Artsesthétique
esthétique
nonesthétique
respect
nonesthétique
respect
non respect
terrasse
non respect
terrasse
non respect
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
publicité
sécurité
publicité
sécurité
publicité
publicité
publicité
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect
nonesthétique
respect
non respect
terrasse
non respect
terrasse
non respect
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
publicité
sécurité
publicité
sécurité
publicité
publicité
publicité
de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
abusive
abusive
abusive
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

L’Esprit Vin

esthétique

non respect
de la surface
autorisée

Dossier les terrasses à Montpellier

terrasse
bâchée

sécurité

de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
abusive
abusive
abusive
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

Place Jean Jaurès
publicité
esthétique
abusive

non respect
de la surface
autorisée

terrasse
bâchée

sécurité

publicité
abusive

abusive
abusive

de la surface
de la surfacebâchée
de la surface
bâchée
de la surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
autorisée
autorisée autorisée
autorisée

Rue publicité
en Gondeau
esthétique
nonesthétique
respect non respect
terrasse
non respectterrasse
sécurité
terrasse sécurité
publicité
sécurité
publicité
esthétique
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect
nonesthétique
respect
non respect
terrasse
non respect
terrasse
non respect
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
publicité
sécurité
publicité
sécurité
publicip
de la surfacede la surface
bâchée
de la surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
abusive
de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
abusiv
autorisée autorisée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

Rue en Gondeauesthétique
Le Fournil
Grand
rue nonesthétique
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect
non respect
non respect
terrasse
non respect
terrasse
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
sécurité
publicité
sécurité
publicité
publicité
publicité
esthétique
esthétique
respect
nonesthétique
respectterrasse
non respect
terrasse
non respect
sécurité
terrasse
sécurité
terrasse
publicité
sécurité
publicité
sécurité p
de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

abusive
abusive
abusive
abusive

de la surface
de la surfacebâchée
de la surface
bâchée
de la surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
autorisée
autorisée autorisée
autorisée

Dossier les terrasses à Montpellier

L e b r u i t N ’ e S t pa S u N e v u e D e L ’ e S p r i t.
u n n O M B r e D e P Lu S e n P Lu S I M P O r tA n t D e V I L L e S L e C O M P r e n D e t M e t e n P L A C e u n e
r é F L e x I O n A C C O M PA G n é e D e C A M PA G n e S D e S e n S I B I L S At I O n .
et MOntPeLLIer ?…

Rue de la Saunerie
esthétique

non respect
de la surface
autorisée

terrasse
bâchée

sécurité

Rue de la Saunerie
publicité
esthétique
abusive

non respect
de la surface
autorisée

terrasse
bâchée

sécurité

publicité
abusive

Rue St Guilhem,
on peut
toucher
lanon
plaque
cuisson
des
crêpes
en sécurité
esthétique
esthétique
esthétique
non
esthétique
respect
nonesthétique
respect
respect
terrasse
nonde
respect
terrasse
non
respect
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
publicité
publicité
sécurité
publicité
publicité
publicité
de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
abusive
abusive
abusive
abusive
abusive
passant
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

MêMe à CASABLAnCA…
Place Jean Jaurèsesthétique
Rue publicité
Copepublicité
Cambes…
no comment
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect
non respect
non respect
terrasse
non respect
terrasse
terrasse
sécurité
terrasse
sécurité
sécurité
publicité
sécurité
publicité
esthétique
esthétique
nonesthétique
respect non respect
terrasse
non respectterrasse
sécurité
terrasse
de la surface
de la surface
de la surface
bâchée
de la bâchée
surfacebâchéebâchée
autorisée
autorisée
autorisée
autorisée

Dossier les terrasses à Montpellier

abusive
abusive
abusive
abusive

de la surfacede la surface
bâchée
de la surfacebâchéebâchée
autorisée autorisée
autorisée

sécurité
publicité
sécurité publicité
publicité
abusive
abusive
abusive

Dossier les terrasses à Montpellier

Dossier les terrasses à Montpellier


terrasses dec2011.pdf - page 1/7
 
terrasses dec2011.pdf - page 2/7
terrasses dec2011.pdf - page 3/7
terrasses dec2011.pdf - page 4/7
terrasses dec2011.pdf - page 5/7
terrasses dec2011.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)


terrasses dec2011.pdf (PDF, 4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


terrasses dec2011
f8p0w2g
dtz montpellier notre selection du mois mars 2015
reglement coupe du morbihan copie
reglement coupe du morbihan
mini je mars 2015

Sur le même sujet..