Conf Clairac Petit Journal .pdf


Nom original: Conf Clairac Petit Journal.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Canon SC1011 / MP Navigator EX, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/04/2012 à 09:21, depuis l'adresse IP 90.11.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 924 fois.
Taille du document: 2.7 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


\

Le Petit Journal du
6 au 19 mars2012

Nous sommes
ce que nous mangeons
Rencontres
Le bien manger pour bien vivre à la conférence du club

mentaires saines et natu- tériorer son caPital santé en
des
pour bien üvre, il Y avait la relles qu'elle préconise. Les donnant à notre corPs
à l'équi-

Sur le thème "bien manger

ioule des grands jours salle
Tivoli pour assister au der-

nier vLndredi culturel du

club Rencontres. Un Public

questions Permirent d'extrapoler les princiPes de base
èvoqués pàr ia conférencière
qui ôut sôutenir le débat oùr
chacun pouvait exposer ses

captivé par les ProPos de Patricia Pacaut, docteur en arguments et ses interrogapharmacie, qui sut très üte tions. Il fut question des couaccrocher l'auditoire Par sa tumes transmises de généracommunication ludique et tion en génération, un temps
pédagogique. Avec ur sou- abandonnées au Profit du"
le
rire rayonnant et une energle fast food "en raPPort avec
actuelles.
ües
nos
de
rvthme
elle
communicative,
Paraisalisait incarner les résultats des Âujourd'hui, certains
leur
toute
reprennent
ménts
alibienfaits d'habitudes
imoortance ou d'autres au

éléments néfastes
libre et l'harmonie. En Particulier Ies sucresi'aussi dangereux que l'alcool Pour la

sous
toutes leurs formes, mesurés
par I'index glYcémique, doivent être identifiés et absor-

santé'l considérées

bés à bon escient. Pour reDOUSSeT

notamment

Ie

ipectre du diabète de tYPe 2
de plus en plus Présent' La

particiPation active des
membres du club Ren-

contres, a montré cornbien
coÀtraire sont déconseillés chacun est conscient Pour
par des études scientifiques. soi-même et Pour les enLa oualité des fruits et lé- fants, de la nécessité de manll
zumes de nos agriculteurs, Ie ger d'une façon équilibrée.
léfruits
de
question
Iut
èhoix des ingrédients, I'équilibre de menus'adaPtés, au- sumès oubliés ou rejetés intant de façons Primordiales iustement tels Ia noix, la châde conserver notre santé. Car

il s'agit bien de cela, Patricia
ne prétendait pas s'occuper

le président du club Bencontres Pierre Fourtet

du'i curaüf "màis Plutôt du"
préventif "pour éviter de dé-

l-a conférencière Patricia Pa-

caut docteuren Pharmacie a
parlé le langage de la vérité

bonne parole "dans les
écoles pour exPliquer aux
enfants comment choisir

ouis cuisiner les aliments en
ies prenant le plus brut Posterie, les Ientilles ou I'huile siblè et direct de la Producconclue
de colza. Persuadée que les tion. Patricia Pacaut
habitudes se Prennent dès en affirmant"nous sommes
l'enfance, elle va" Prêcher Ia ce que nous mangeons'l rE

iaiene, l'avocat, Ia Pomme de

\

Le Petit Journal du
6 au 19 mars2012

Nous sommes
ce que nous mangeons
Le bien manger pour bien vivre à la conférence du club Rencontres

mentaires saines et natu- tériorer son caPital santé en
des
pour bien üvre, il Y avait la relles qu'elle Préconise. Les donnant à notre corPs
à l'équi-

Sur le thème "bien manger

toule des grands jours salle
Tivoli pour assister au der-

nier vLndredi culturel du

club Rencontres. Un Public
captivé par les ProPos de Patricia Pacaut, docteur en
pharmacie, qui sut très üte
accrocher l'auditoire Par sa
communication ludique et
pédagogique. Avec ur sourire rayonnant et une energle
comm unicative, elle Paraissait incarner les résultats des

bienfaits d'habitudes ali-

questions Permirent d'extra- éléments néfastes
poler les princiPes de base libre et l'harmonie. En Partièvoqués pàr ia conférencière culier Ies sucresi'aussi danqui ôut sôutenir Ie débat oit gereux que l'alcool Pour la
chacun pouvait exposer ses santé'i considérées sous
arguments et ses inlerroga- toutes leurs formes, mesurés
tions. llfut question des cou- par I'index glYcémique, doitumes transmises de généra- vent être identifiés et absorlion en généraüon, un temPs bés à bon escient' Pour reabandonnées au Profit du" DOUSSeT notamment Ie
2
fast food "en raPPort avec le spectre du diabète de rYPe
rvthme de nos ües actuelles. de plus en plus Présent. La
Âujourd'hui, certains ali- participation active des
ménts reprennent toute leur membres du club Renimportance ou d'autres au contres, a montré cornbien

contraire sont déconseillés

le président du club Rencontres Pierre Fourtet

chacun est conscient Pour
soi-même et Pour les en-

par des études scientifiques.
La oualité des fruits et Ié- fants, de la nécessité de manéquilibrée. ll
zumes de nos agriculteurs, Ie ser d'une façon
fruits léde
question
Iut
èhoix des ingrédients, l'équilibre de menus'adaPtés, au- eumès oubliés ou rejetés intant de façons Primordiales iustement tels Ia noix, la châde
de conserver notre santé. Car iaiene, l'avocat, Ia Pomme
I'huile
ou
Ientilles
les
terie,
Patricia
il s'agit bien de cela,
ne prétendait pas s'occuper de colza. Persuadée que les
du'i curatif "màis Plutôt du" habitudes se Prennent dès
préventif "pour éviter de dé- l'enfance, elle va" Prêcher Ia

La conférencière Patricia Pacaut docteuren Pharmacie a
parlé le langage de la vérité

bonne parole "dans les
écoles pour exPliquer aux
enfants comment choisir
ouis cuisiner les aliments en
ies prenant le plus brut Pos-

sible et direct de la Production. Patricia Pacaut conclue
en affirmant"nous sommes
ce que nous

mangeons'l

rE


Aperçu du document Conf Clairac Petit Journal.pdf - page 1/2

Aperçu du document Conf Clairac Petit Journal.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


conf clairac petit journal
guide pratique manger mieux gaspiller moins
monographie president
manger au rythme des saisons
diabinfo n 2
aromariemag janvierfevrier 2016 perso

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.01s