pcni web24f2387a1e8b1306aa8da393cc3812ad.pdf


Aperçu du fichier PDF pcni-web24f2387a1e8b1306aa8da393cc3812ad.pdf - page 8/9

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9



Aperçu texte


FACEBOOK ET LES
CANDIDATS
A L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2012
LES PARTIS MOBILISENT,
LES CANDIDATS INSPIRENT

94
88

260
96

269
97

61
60

75
100

19
33

3
1

Comparaison des efforts d’animation mesurés en nombre de publications
sur les pages des candidats et des partis en mars 2012

ANALYSE
Il semble être admis par la majorité des candidats que la prise de parole doit être assumée par le parti.
Les partis se montrent bavards quand le candidat raréfie sa parole sur le réseau social.
Cette organisation éditoriale qui privilégie le parti comme canal de diffusion place les candidats au-dessus des
contingences du militantisme partisan. Au candidat, les convictions et les idées, au parti les argumentaires et
messages de mobilisation de la base.
Seuls 2 candidats font exception : François Bayrou et Eva Joly.