nerf mandibulaire .pdf



Nom original: nerf mandibulaire.pdfTitre: Microsoft Word - Duguet Sophie.docAuteur: Labo 2

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Pscript.dll Version 5.0 / AFPL Ghostscript 8.50, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/04/2012 à 20:14, depuis l'adresse IP 41.105.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 7263 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (42 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


UNIVERSITE DE NANTES
FACULTE DE MEDECINE
MAITRISE EN SCIENCES BIOLOGIQUES ET MEDICALES
M.S.B.M
MEMOIRE POUR LE CERTIFICAT D’ANATOMIE, D’IMAGERIE ET DE MORPHOGENESE

2002-2003

UNIVERSITE DE NANTES

LE NERF MANDIBULAIRE
Par
Sophie DUGUET

LABORATOIRE D’ANATOMIE DE LA FACULTE DE MEDECINE DE
NANTES

Président du jury :

Pr. J. LEBORGNE

Vice-Président :

Pr. J.M. ROGEZ

Enseignants :
Pr. O. ARMSTRONG
Pr. P. COSTIOU
Pr. D. CROCHET
Pr. A. DE KERSAINT-GILLY
Pr. B. DUPAS
Pr. Y. HELOURY
Pr. J.P. MOISAN
Pr. N. PASSUTI
Pr. R. ROBERT
• Pr. O. RODAT










Remerciements

A Monsieur le Professeur Robert pour son enseignement et ses précieux conseils pour la
conduite de ce travail.

A Messieurs les Professeurs Rogez, Le Borgne, Armstrong pour leur enseignement qui m’a
donné le goût de l‘anatomie.

A Madame le Docteur Gayet-Delacroix pour le prêt de documents de sa collection.

A mes parents pour leur soutien.

A Stéphane Laugier et Yvan Blin pour leur aide et leur disponibilité.

2

SOMMAIRE

1-

Introduction

2-

Rappels anatomiques

3-

Dissections

4-

Exploration en imagerie

5-

Pathologie

6-

Conclusion

3

1 – Introduction

Le nerf mandibulaire, branche du nerf trijumeau, traverse un grand nombre de régions
anatomiques du crâne et de la face : de son origine centrale dans l’étage moyen de la base du
crâne, puis à travers la fosse infra-temporale, il se distribue enfin par ses différentes branches
aux régions cutanéo-muqueuses crâniennes et faciales dont il assure l’innervation sensitive.

Il hérite seul de la fonction motrice du nerf trijumeau, c’est le nerf de la mastication.

Nous rappellerons tout d’abord son anatomie et exposerons sa dissection, puis nous
ferons un rapprochement avec les différentes techniques d’imagerie et évoquerons quelques
applications en pathologie.

4

2 - Rappels anatomiques

Le nerf mandibulaire constitue la troisième et la plus grosse branche du nerf trijumeau,
cinquième paire des nerfs crâniens.
Il résulte de l’union de la troisième branche de division de la racine sensitive et de la
totalité de la racine motrice. C’est un nerf mixte sensitivo-moteur.

2-1 Origine réelle

Elle est composée de deux noyaux : un noyau sensitif et un noyau moteur.

2-1-1 Noyau sensitif

Le noyau sensitif s’étend du mésencéphale au bulbe, c’est le plus long noyau crânien.
Il appartient à la colonne des noyaux somato-sensitifs.
Ce noyau est en fait formé de trois noyaux qui diffèrent par leur topographie, leur
taille et leur fonction dans la sensibilité.

La racine sensitive véhicule les fibres sensitives dont les corps cellulaires se situent
dans le ganglion trigéminal ; leurs axones gagnent les différents noyaux du V.

5

3- noyau
mésencéphalique
5- noyau
pontique
10- noyau spinal

Systématisation du nerf trijumeau
D’après KAMINA. Anatomie – Introduction à la clinique
Tête et cou n°10 - Nerfs crâniens et organes des sens. Tome 2.
Maloine, éd. Paris 1996



le noyau et mésencéphalique du V

est une mince colonne située de part d’autre de l’aqueduc du mésencéphale. Il est longé par le
tractus du mésencéphale qui porte les fibres afférentes de ce noyau.
Ce tractus véhicule la sensibilité proprioceptive des muscles masticateurs, de
l’articulation temporo-mandibulaire (ATM), des dents, des muscles faciaux et des muscles
extrinsèques de l’œil.



le noyau pontique du V

se situe au niveau de l’angle latéral du quatrième ventricule. C’est le noyau principal du
trijumeau. Ses fibres afférentes véhiculent la sensibilité tactile discriminative de la face.



le noyau spinal du V prolonge le noyau pontique jusqu’au deuxième

myélomère cervical.
Le tractus spinal du V, formé de ses fibres afférentes, le longe latéralement.
Ce tractus véhicule la sensibilité nociceptive et thermique de la face.



les fibres sensitives efférentes

forment les tractus trigémino-thalamiques croisé (en majorité) et direct. Ils
remontent jusqu’au noyau ventral postéro-médial du thalamus.

2-1-2 Noyau moteur

Le noyau moteur appartient à la colonne des noyaux somato-moteurs.

Il est situé sous la fosse rhomboïde, à mi-hauteur du pont. Il est médial au noyau
pontique du V et se trouve au-dessus du noyau du VII.

La racine motrice véhicule les fibres motrices dont les corps cellulaires se situent dans
le noyau moteur du V. Ces fibres efférentes sont destinées aux muscles masticateurs.

2-2 Origine apparente

2-2-1 Nerf trijumeau

Il émerge de la face antéro-latérale du pont, à la jonction des tiers supérieur et moyen
(jonction du pont et du pédoncule cérébelleux moyen) par deux racines :


une racine sensitive latérale/caudale, la plus large : 5 mm de diamètre



une racine motrice médiale/rostrale, la plus mince : 1 mm de diamètre

7

Dans la fosse crânienne postérieure, les racines traversent la citerne pontique entourées
de pie-mère. Elles se dirigent en avant et en haut vers la fosse trigéminale (dans la partie
pétreuse de l’os temporal).
La racine motrice de médiale devient inférieure au ganglion trigéminal.

Origine apparente du nerf trijumeau
D’après DOYON, MARSOT-DUPUCH, FRANCKE
Nerfs crâniens – Anatomie, clinique, imagerie
Masson, éd. Paris 2002

Dans la fosse crânienne moyenne, le nerf présente le ganglion trigéminal (ganglion de
Gasser) dans le cavum trigéminal.

Le ganglion est semi-lunaire, à concavité postérieure. Il mesure 15 mm de large, 5 mm
de long et 3 mm d’épaisseur.
Le cavum trigéminal constitue un dédoublement de la dure-mère qui engaine le
ganglion et ses branches jusqu’aux foramens crâniens.

8

157911-

racine sensitive
dure-mère
a. carotide interne
racine motrice
n. mandibulaire

Cavum trigéminal - Coupe sagittale schématique
D’après KAMINA. Anatomie – Introduction à la clinique
Tête et cou n°10 - Nerfs crâniens et organes des sens. Tome 2.
Maloine, éd.Paris 1996

2-2-2 Nerf mandibulaire

La troisième branche de division de la racine sensitive se détache de la partie latérale
du bord antérieur du ganglion trigéminal et se dirige obliquement en bas vers le foramen
ovale.
La racine motrice s’unit à la partie sensitive du nerf mandibulaire au niveau du
foramen ovale.

1- ganglion trigéminal
14- n. mandibulaire dans le
foramen ovale

Ganglion trigéminal droit
Vue latérale après résection partielle du sphénoïde
D’après KAMINA. Anatomie – Introduction à la clinique
Tête et cou n°10 - Nerfs crâniens et organes des sens. Tome 2.
Maloine, éd.Paris 1996

9

2-3 Trajet et rapports

2-3-1 trajet du mandibulaire

Le tronc du nerf mandibulaire est très court (moins de 1 cm) car il se divise très
rapidement en ses branches terminales. Il se termine dans la fosse infra-temporale où il donne
classiquement deux troncs antérieur et postérieur.



le tronc antérieur est surtout moteur. Il donne :


le tronc temporo-massétérique. Il se divise en nerf temporal
profond postérieur (pour le m. temporal) et en nerf massétérique
(pour le m.masséter).



le nerf temporal profond moyen (pour le m. temporal)



le tronc temporo-buccal (duquel naît le nerf du ptérygoïdien latéral
innervant le muscle homonyme) qui se sépare en nerf temporal
profond antérieur (pour le m. temporal) et en nerf buccal, seul nerf
sensitif de ce tronc, qui donne la sensibilité de la peau et de la
muqueuse de la joue.



le tronc postérieur est surtout sensitif. Il donne :


le tronc commun des muscles ptérygoïdien médial, tenseur du tympan
et tenseur du voile du palais, qui se distribue à ces trois muscles.



le nerf auriculo-temporal qui se distribue à l’ATM, à l’auricule, au
méat acoustique externe, à la membrane tympanique, à la glande
parotide et à la peau de la région temporale.



le nerf lingual qui innerve l’isthme du gosier, la tonsille, les deux tiers
antérieurs de la langue, les glandes submandibulaire et sublinguale, la
gencive des dents antérieures et la muqueuse du plancher oral.



le nerf alvéolaire inférieur qui se distribue aux racines des dents de
l’arcade dentaire inférieure et à la gencive adjacente. Il donne le nerf
mentonnier qui sort du canal mandibulaire au niveau du foramen
mentonnier et innerve le menton et la lèvre inférieure.

10

Branches de division du nerf mandibulaire
D’après PERLEMUTER, WALIGORA et DJINDJIAN
Cahiers d’Anatomie – Tome 1 – SNC
Masson, Paris 1980

2-3-2 Rapports du nerf mandibulaire
Dans la fosse crânienne moyenne (étage moyen de la base du crâne)
Le nerf mandibulaire est situé dans le cavum trigéminal par l’intermédiaire duquel il
entre en rapport avec :


en bas, la face antérieure du rocher de l’os temporal (sur laquelle
courent les nerfs petit et grand pétreux).



en haut, le lobe temporal du cerveau.



latéralement, l’artère méningée moyenne.



médialement, le nerf maxillaire.

Dans le foramen ovale
Le nerf mandibulaire traverse le foramen ovale avec un rameau de l’artère maxillaire
(rameau méningé accessoire) et les veines émissaires du foramen ovale.
Par l’intermédiaire du foramen ovale, il est en rapport avec :

11



en arrière et latéralement, le foramen épineux (d’où émerge l’artère
méningée moyenne)



médialement, le foramen veineux ou trou de Vésale pour des veines
émissaires



en arrière, le foramen pétreux ou canal d’Arnold (où passe le nerf
petit pétreux)



en avant, le foramen rond avec le nerf maxillaire et les veines
émissaires

NB : les foramens veineux et pétreux sont inconstants.

Vue supérieure de l’endocrâne après résection de la calvaria
d’après SOBOTTA
Atlas d’Anatomie humaine – Tome 1 – Tête, cou, membre supérieur
Urban & Fischer éd. originale
Technique et documentation, Paris éd. 2000

12

Dans la fosse infra-temporale
Le nerf mandibulaire sort dans la fosse infra-temporale entre les aponévroses des deux
muscles ptérygoïdiens médial et latéral et juste en arrière du processus ptérygoïde du
sphénoïde. Dans cet espace, il entre en rapport avec :


en haut, la face inférieure de la base du crâne



en bas, l’artère maxillaire et ses rameaux méningés



médialement, le fascia inter-ptérygoïdien et le m. ptérygoïdien
médial, le ganglion otique d’Arnold, ganglion végétatif qui reçoit le
nerf petit pétreux issu du nerf glosso-pharyngien (IX)



latéralement, le m. ptérygoïdien latéral et son fascia



en avant, l’espace est fermé par la lame latérale du processus
ptérygoïde

2-3-3 trajet et rapports des branches du mandibulaire

Branches du tronc antérieur

le tronc temporo-massétérique passe au-dessus du fascia ptérygo-temporomandibulaire et du m. ptérygoïdien latéral. Puis, il se sépare et donne :


le nerf temporal profond postérieur qui rejoint la face profonde du
m. temporal.



le nerf massétérique qui se dirige, par l’incisure mandibulaire, vers
le m. masséter qu’il aborde par sa face profonde et son bord
postérieur.

le nerf temporal profond moyen passe lui aussi au-dessus du fascia ptérygotemporo-mandibulaire et du m. ptérygoïdien latéral et, comme le nerf temporal
profond postérieur, gagne la face profonde du m. temporal.

le tronc temporo-buccal passe au-dessus du fascia ptérygo-temporomandibulaire et se dirige vers la face profonde du m. ptérygoïdien latéral puis
se divise en :

13



nerf temporal profond antérieur qui rejoint la face profonde du m.
temporal.



nerf buccal qui se dirige vers le bas et l’avant et passe entre la
branche de la mandibule et le muscle buccinateur (qu’il traverse
sans l’innerver).

Branches du tronc postérieur

le tronc commun des muscles ptérygoïdien médial, tenseur du tympan et
tenseur du voile du palais part médialement, perfore la partie supérieure du
fascia inter-ptérygoïdien et se sépare en ses trois branches :


le nerf du ptérygoïdien médial gagne le muscle homonyme par son
bord supérieur.



le nerf du tenseur du tympan atteint le muscle au niveau de son
insertion sur la trompe auditive.



le nerf du tenseur du voile du palais rejoint son muscle derrière le
processus ptérygoïde.

le nerf auriculo-temporal naît souvent par deux racines entre lesquelles émerge
l’artère méningée moyenne. Il se dirige ensuite horizontalement et vers
l’arrière en direction de la loge parotidienne, en passant au-dessus de l’artère
maxillaire. Il croise enfin la face médiale de l’artère temporale superficielle
puis monte verticalement.

le nerf lingual descend presque verticalement, légèrement oblique en bas et en
avant. Il donne un rameau communicant pour la corde du tympan (issue du nerf
de Wrisberg VII bis) puis se dirige vers la loge submandibulaire (avec le m.
styloglosse) et se place sous la muqueuse orale au niveau de la troisième
molaire inférieure. Il atteint ensuite la loge sublinguale et la face latérale de la
langue (où il est en rapport étroit avec le conduit submandibulaire de Wharton
qu’il sous-croise en X allongé). Il est situé au-dessus du nerf hypoglosse XII
avec lequel il s’anastomose par un rameau communicant. Il s’épanouit enfin
sous la muqueuse linguale.

14

le nerf alvéolaire inférieur descend lui aussi presque verticalement jusqu’au
foramen mandibulaire. Il abandonne le nerf du mylo-hyoïdien (qui innerve le
muscle homonyme et le ventre antérieur du muscle digastrique) 15 mm avant
de s’engager dans le canal mandibulaire avec l’artère alvéolaire inférieure. Il
circule dans le canal mandibulaire et donne le nerf mentonnier pour en sortir en
bouquet par le foramen mentonnier (qui se projette entre les racines des
première et deuxième prémolaires inférieures).

21- n. alvéolaire inférieur
22- n. lingual
11- n. buccal

Nerf mandibulaire et nerf facial
D’après KAMINA. Anatomie – Introduction à la clinique
Tête et cou n°10 - Nerfs crâniens et organes des sens. Tome 2.
Maloine, éd. Paris 1996

2-5 Vascularisation

Le tronc du nerf mandibulaire est vascularisé par des rameaux trigéminaux de l’artère
carotide interne, par l’artère méningée moyenne et l’artère maxillaire (rameau méningé
accessoire).

les rameaux à destinée musculaire sont vascularisés par les branches homonymes de
l’artère maxillaire :


artères temporales profondes antérieure et postérieure



artère massétérique

15



artère buccale



artère ptérygoïdienne

le nerf auriculo-temporal reçoit une vascularisation de l’artère méningée moyenne
puis de l’artère temporale superficielle.
le nerf lingual est vascularisé par l’artère méningée moyenne puis l’artère alvéolaire
inférieure ou l’artère maxillaire.

le nerf alvéolaire inférieur est vascularisé par l’artère maxillaire et par l’artère
alvéolaire inférieure.

8- a. temporale
superficielle

1 - a. méningée moyenne
3 - a. temporales profondes
9 - a. buccale
12 - a. massétérique
13 - a. alvéolaire inférieure

Artères maxillaire et temporale superficielle droites et leurs branches
D’après KAMINA. Anatomie – Introduction à la clinique
Tête et cou n°10 – Muscles, vaisseaux, nerfs et viscères. Tome 1.
Maloine, éd. Paris 1996

2-6 Fonctions
Territoire sensitif
Il comprend :


les téguments de la région temporale, du tragus et du lobule de l’auricule, de la
région parotido-massétérique (sauf l’angle de la mandibule), de la joue, de la
lèvre inférieure et du menton.

16



la muqueuse de l’isthme du gosier, de la joue, de la lèvre inférieure, de la
gencive inférieure et des deux tiers antérieurs de la langue.



les dents de l’arcade dentaire inférieure.



la dure-mère de la fosse crânienne moyenne.



les artères de la fosse infra-temporale et de la région temporale.

en 8 : territoire du nerf
mandibulaire

Innervation sensitive de la face
D’après KAMINA. Anatomie – Introduction à la clinique
Tête et cou n°10 - Nerfs crâniens et organes des sens. Tome 2.
Maloine, éd. Paris 1996

Territoire moteur
Il comprend :


les muscles masticateurs (m. temporal, m. masséter et mm. ptérygoïdiens
médial et latéral)



le muscle mylo-hyoïdien



le ventre antérieur du muscle digastrique



le muscle tenseur du tympan



le muscle tenseur du voile du palais

Territoire sensoriel

17

Le nerf mandibulaire sert de vecteur pour les fibres sensorielles des deux tiers antérieurs
de la langue.
Ces fibres suivent le nerf lingual, remontent la corde du tympan, le nerf facial (VII), le
nerf de Wrisberg (VII bis) pour se terminer dans le noyau gustatif.

Territoire végétatif
Le nerf mandibulaire véhicule les fibres du noyau salivaire supérieur. Celles-ci se rendent aux
glandes submandibulaire et sublinguale via le nerf de Wrisberg, le nerf facial, la corde du
tympan et le nerf lingual.
NB : le nerf mandibulaire n’a pas de fonction sensorielle ni sécrétoire propre, il véhicule seulement les fibres du
nerf facial.

18

3 - Dissections
Nous avons utilisé une tête pour réaliser ces dissections. Elle a été sectionnée
sagittalement sur le sujet frais et a été formolée par la suite pour les dissections.

Méthode

A la suite de la découverte de la fosse cérébrale moyenne par résection de la masse
cérébrale, nous avons d’emblée été surpris de constater que l’aspect macroscopique du
ganglion trigéminal est en fait très différent de l’image qu’on peut s’en figurer sur de
nombreux schémas classiques.
Par ailleurs, la dure-mère est très adhérente au ganglion qui se présente comme un
feutrage dense et fragile.

Nous n’avons pas mis en évidence les éléments anatomiques qui accompagnent le
tronc du nerf à sa sortie dans le foramen ovale.
Nous avons ensuite abordé ce tronc dans la fosse infra-temporale par sa face médiale.
Dans cette région, la dissection et l’exposition des structures nerveuses est plus aisée et
autorise la découverte progressive de l’origine des branches de division.
Une fois la muqueuse du voile du palais et du pharynx excisées, nous avons réséqué le
muscle péristaphylin médial, la trompe auditive et le muscle péristaphylin latéral. Enfin, la
résection de toute la paroi du pharynx a permis la découverte du muscle ptérygoïdien médial
et du fascia inter-ptérygoïdien.
Après avoir ôté ce fascia, nous avons pu observer les nerfs lingual et alvéolaire
inférieur et les suivre (de bas en haut) jusqu’à leur point de séparation. Nous avons pu ensuite
les exposer en faisant apparaître, autant que possible avec notre technique, les différentes
branches.

Par ailleurs, nous avons abordé le nerf alvéolaire inférieur par voie exobuccale. Après
avoir rabattu en avant et en haut la peau de la région parotido-massétérine, le plan du

19

platysma et le fascia cervical superficiel, nous avons découvert le bord basilaire et relevé,
après sa désinsertion de l’angle mandibulaire, le muscle masséter pour découvrir la face
latérale du corpus mandibulaire. De cette région, nous avons ruginé sous le périoste du ramus
pour relever ensuite le reste des insertions du masséter et exposer le processus coronoïdien,
l’incisure mandibulaire et enfin le processus condylaire.
Pour sectionner le processus coronoïde et le processus condylaire, nous avons pratiqué
un série d’orifices rapprochés et alignés à la fraise boule pour réaliser un trait d’ostéotomie le
long de la ligne ainsi constituée.
C’est toujours à la fraise boule que nous avons exposé dans le ramus et le corpus
mandibulaire le trajet du nerf alvéolaire inférieur, jusqu’au foramen mentonnier. Nous avons
relevé ce dernier de la profondeur à la superficie pour apprécier sa distribution au territoire
labio-mentonnier.

Nous présentons ci-après les principales étapes de nos dissections en suivant le trajet
du nerf mandibulaire puis de ses branches de division d’arrière en avant et de bas en haut.

20

Photo n° 1 : le ganglion trigéminal
(vue antéro-latérale de l’étage moyen de la base de l’hémi-crâne droit)

Ht
Avt

artère carotide
interne

ganglion
trigéminal
(fin feutrage)

n. ophtalmique
(V1)

n. mandibulaire
(V3)

n. maxillaire
(V2)

21

Photo n° 2 : vue générale du nerf mandibulaire
dans la fosse infra-temporale
(tronc et branches)

tronc du nerf
mandibulaire

Ht
Arr
n. temporbuccal

n. auriculo-temporal

n. lingual

a. maxillaire

n. alvéolaire
inférieur

n. du mylo-hyoïdien

22

processus
ptérygoïde
Ht
Arr

n. lingual
récliné
n. alvéolaire
inférieur

n. du mylohyoïdien

m. mylohyoïdien
récliné

Photo n° 4 : le nerf du mylo-hyoïdien

23

terminaison du nerf
souvent bifide

Photo n° 5 : les nerfs alvéolaire inférieur et mentonnier

Ht

n. alvéolaire
inférieur
Avt

Os mandibulaire
avec ouverture
du canal
mandibulaire

n. mentonnier

24

Photo n° 6 : le nerf mentonnier et sa terminaison en bouquet

Ht
Avt
terminaison en
bouquet du
n. mentonnier

sortie du n.
mentonnier par le
foramen
mentonnier

n. alvéolaire
inférieur

25

Photo n° 7 : le nerf lingual

Ht
n. lingual

Arr

a. maxillaire
ramification terminale
du n. lingual à la face
latérale de la langue

langue réclinée

26

Ht
Arr
n. lingual

langue
réclinée

Photo n° 8 : le nerf lingual

Ht

Ht
Arr

tronc
temporo-buccal
a. maxillaire

n. lingual

n. alvéolaire
inférieur

Photo n° 9 : le tronc temporo-buccal

27

Photo n° 10 : le tronc temporo-buccal
(artère maxillaire réclinée)

Ht
Arr

tronc
temporo-buccal

n. temporal
profond
antérieur

a. maxillaire
réclinée
n. buccal
n. lingual

28

Photo n° 11 : la division du tronc temporo-buccal

Ht

n. temporal
profond antérieur

Arr
tronc
temporo-buccal

a. maxillaire
réclinée
n. buccal
n. lingual

29

Photos n° 12 et 13 : le nerf buccal et le muscle buccinateur

Ht
n. buccal

Av
m. buccinateur

n. alvéolaire
inférieur

30

Photo n° 14 : le nerf du ptérygoïdien

Ht
Arr

processus ptérygoïde

m. ptérygoïdien
médial

n. du ptérygoïdien
médial

31

Photo n° 15 : nerf du ptérygoïdien médial
(m. ptérygoïdien récliné)

n. du ptérygoïdien
médial

Ht
Arr

résection du
m. ptérygoïdien
médial
(processus ptérygoïde)
m. ptérygoïdien
médial récliné

n. alvéolaire
inférieur

n. lingual

32

4 - Exploration par imagerie

Grâce à l’imagerie en coupe, l’étude anatomique céphalique est devenue très
performante.

L’IRM a rendu possible une étude directe des nerfs crâniens, d’une grande précision
d’analyse, dans tous les plans de l’espace.
Il est maintenant possible :


de situer précisément leurs noyaux d’origine ou de terminaison et le
trajet de leurs fibres dans le tronc cérébral.



de voir les nerfs dans leur trajet cisternal intracrânien.



de les voir dans leurs orifices ou canaux de pénétration ou de sortie du
crâne.



d’analyser parfois leur trajet extracrânien.

L’injection de produit de contraste (Gadolinium) et les séquences en pondération T2
permettent une caractérisation tissulaire et donc la mise en évidence de pathologies.

La tomodensitométrie permet une excellente analyse des structures osseuses
(recherche de calcifications, d’une lyse ou d’un processus tumoral). Grâce aux évolutions
techniques (récemment avec le scanner multibarrettes), il est maintenant possible d’effectuer
des reconstructions dans tous les plans.

4-1 Radiographies standard : orthopantomogramme, défilé maxillaire (cf. plus bas
chapitre pathologie)

33

4-2 Imagerie par résonance magnétique

trajet dans le cavum
trigéminal

origine apparente du
nerf trijumeau à la face
antéro-latérale du pont

Trajet cisternal du nerf trijumeau
Coupe axiale en pondération T1
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

Le nerf mandibulaire dans le foramen ovale
Coupe sagittale en pondération en T2
(flèche verticale)
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

34

n. mandibulaire

Le nerf mandibulaire dans le foramen ovale
Coupe frontale en pondération T1
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

Le nerf alvéolaire inférieur se dirigeant vers le foramen mandibulaire
Coupe frontale en pondération T1
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

35

foramens
mandibulaires

Le foramen mandibulaire
Coupe axiale en pondération T1
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

4-3 Tomodensitométrie

Le foramen ovale (
Coupe axiale
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

36

)

foramen
ovale

orbite

sinus
maxillaire

Le foramen ovale
Reconstruction sagittale
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

foramens
mandibulaires

Le foramen mandibulaire
Coupe axiale
Coll. Dr GAYET-DELACROIX

37

5 - Pathologie

Dans le strict cadre de notre sujet, la pathologie est dominée par les tumeurs, les
traumatismes et la pathologie d’origine dentaire. Toutefois, le nerf mandibulaire peut être le
siège d’affections variées. Citons les pathologies :
Inflammatoire : dans le cadre des pathologies dégénératives (SEP) ou des névralgies
du trijumeau
Infectieuse : pulpite par atteinte carieuse dentaire
Tumorale : primitive (schwannome, neurofibrome) ou secondaire (diffusion
périneurale de lésions de la sphère ORL) ou par contiguité (kyste mandibulaire siège
de poussées inflammatoires ou infectieuses)

Orthopantomogramme
Vaste kyste de l’angle et du ramus mandibulaires droits
développé à partir du sac péricoronaire de la dent de sagesse incluse
Coll. Dr DUGUET

38

Traumatique : au cours des fractures mandibulaires

canal
mandibulaire

Défilé maxillaire droit
Fracture de l’angle mandibulaire passant par l’alvéole de la dent de sagesse
avec décalage de l’image du canal mandibulaire
accompagnant une anesthésie labio-mentonnière (signe de Vincent)
Coll. Dr DUGUET

Iatrogène : dépassement intracanalaire de pâte dentaire, exérèse de kystes
mandibulaires, extraction de dents de sagesse, implants, chirurgie orthognathique
mandibulaire, sont des actes thérapeutiques fréquents au cours desquels des branches
du nerf mandibulaire (nerf alvéolaire inférieur, nerf lingual) peuvent être traumatisées.
Cela justifie une information pré-opératoire auprès du patient du risque respectif de
trouble de la sensibilité labio-mentonnière et linguale (avec dysgueusie).

39

Arcade
dentaire
inférieure

Corpus mandibulaire
rétrodentaire

Nerf
alvéolaire
inférieur

Fibres
tendineuses
du
ptérygoïdien
médial

Ht
Av

Vue peropératoire du nerf alvéolaire inférieur
au cours d’une ostéotomie sagittale du ramus mandibulaire droit
Coll. Dr DUGUET

Citons pour finir un cas particulier de variation anatomique: l’absence d’émergence
du nerf mentonnier au foramen.

Ht

Première prémolaire

Seconde prémolaire

G

Plaque
d’ostéosynthèse
de la branche
horizontale
gauche

Site de prélèvement osseux
mentonnier avec
ostéosynthèses par fil d’acier

Vue antérieure peropératoire
au cours d’une ostéotomie sagittale mandibulaire avec génioplastie
chez une jeune fille porteuse d’une ostéopétrose opérée pour une prognathie mandibulaire
Coll. Dr DUGUET

40

6 - Conclusion

Cette première approche du travail de dissection nous a permis d’appréhender les
difficultés qui y sont liées. Nous avons constaté les obstacles anatomiques qui gênent la
recherche du nerf mandibulaire, plus particulièrement dans la fosse cérébrale moyenne.

Ses nombreuses anastomoses avec d’autres nerfs crâniens : nerf facial, nerf glossopharyngien, nerf hypoglosse sont à prendre en compte en pathologie dans l’interprétation de
l’expression clinique.

Le nerf mandibulaire couvre un important territoire sensitif ; cela a des répercussions
sur le plan médico-légal en matière d’information du patient des risques encourus.

41

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

COLLET T.
Le nerf lingual.
Mémoire pour le certificat d’Anatomie et Organogénèse (C1) 1995-1996
Laboratoire d’Anatomie – Faculté de Médecine de Nantes – Pr LEBORGNE
DOYON D. , MARSOT-DUPUCH K., FRANCKE J.-P.
Nerfs crâniens. Anatomie, clinique, imagerie
Masson, Paris 2002
KAMINA P.
Anatomie. Introduction à la clinique.
N° 10 - Tête et cou
Muscles, vaisseaux, nerfs et viscères – Tome 1
Maloine, Paris 1996
KAMINA P.
Anatomie. Introduction à la clinique.
N° 10 - Tête et cou
Nerfs crâniens et organes des sens – Tome 2
Maloine, Paris 1996
PERLEMUTER L., WALIGORA J., DJINDJIAN M.
Cahiers d’Anatomie.
Masson, Paris 1980
ROUVIERE H.
Anatomie humaine descriptive et topographique. 10ème édition
Tome 1 – Tête et cou
Masson, Paris 1970
ROUVIERE H.
Précis d’Anatomie et de dissection. 9ème édition
Masson, Paris 1976
SOBOTTA
Atlas d’Anatomie humaine. 4ème édition française
Tome 1 – Tête, cou, membre supérieur
Technique & documentation, Paris 2000
VIGNAUD F.
Le nerf trijumeau.
Mémoire pour le certificat de Radioanatomie (C2) 1993-1994
Laboratoire d’Anatomie – Faculté de Médecine de Nantes – Pr LEBORGNE
Service de Radiologie – CHU Nantes – Pr de KERSAINT-GILLY

42


nerf mandibulaire.pdf - page 1/42
 
nerf mandibulaire.pdf - page 2/42
nerf mandibulaire.pdf - page 3/42
nerf mandibulaire.pdf - page 4/42
nerf mandibulaire.pdf - page 5/42
nerf mandibulaire.pdf - page 6/42
 




Télécharger le fichier (PDF)


nerf mandibulaire.pdf (PDF, 1.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


zwx62d0
a7fvgyh
zaju fletox
nerf glosso pharyngien
tete et cou 2013 2014
tete et cou 2012 2013

Sur le même sujet..