LE BUGUE 1 .pdf



Nom original: LE BUGUE 1.pdf
Titre: ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE
Auteur: lili

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/04/2012 à 17:02, depuis l'adresse IP 87.67.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1122 fois.
Taille du document: 1.8 Mo (11 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE
Le Bugue - itinéraire 1 – 84km

Le Bugue
Limeuil
Trémolat
Badefols sur Dordogne
Lalinde
Couze-et-Saint-Front
Beaumont du Périgord
Saint-Avit-Sénieur
Montferrand du Périgord
Molières
Le Bournat
Le Bugue

Le Bugue
est une Station Verte c'est-à-dire une destination touristique de loisirs et de vacances, reconnue au niveau
national comme une station organisée, offrant les services et les plaisirs attendus dans l’univers nature.

Limeuil

http://www.limeuil-perigord.com/index1.htm
sur une butte au confluent de la Vézère et de la Dordogne.

Le village a conservé quelques vestiges de son passé de forteresse dans les ruelles qui grimpent vers
l'emplacement de l'ancien château et de l'église.

Trémolat
http://www.tremolat.com/
Cingle de Trémolat – au pied d'un hémicycle de hautes falaises blanches coupées de végétation se love la
rivière, qu'enjambe plusieurs ponts aux belles pierres ocre, et dans laquelle se mirent les peupliers. Au-delà
de ce magnifique plan d'eau, cultures et damiers, tandis qu'à l'horizon se dessinent les collines du
Bergeracois et de la région d'Issigeac et de Monpazier. au soleil couchant, la gamme des tons est d'une
richesse insoupçonnée.

ce charmant village possède une curieuse église romane
du 12e s.
Précédée d'un massif clocher-porche, c'est une véritable
forteresse avec ses hauts murs nus seulement égayés
par les beaux tons ocre et jaune de la pierre. L'intérieur,
de style roman périgourdin, se compose d'une nef
surmontée d'une file de coupoles sur pendentifs (la
coupole de la croisée du transept repose sur des
pendentifs de forme ovoïde).

N 44° 52′ 28.68
E 0° 49′ 42.6
Dans le cimetière, la chapelle St Hilaire est un petit
édifice roman s'ouvrant par un joli portail
surmonté d'une corniche à mordillons.

Badefols-sur-Dordogne
http://www.pays-de-bergerac.com/mairie/badefols-dordogne/index.asp
Cette forteresse détruite sous la révolution, servit de repaire aux seigneurs de l'endroit, chefs de bande et
pillards qui ne se faisaient pas faute de rançonner les gabares qui descendaient le fleuve.

son église rustique, se presse au pied du château perchée sur une falaise.

Lalinde
http://www.lalinde-perigord.com/
ancienne bastide a gardé sa structure ancienne, un quadrillage régulier des rues autour de la place centrale

A droite avant le pont, proche de l'église, la porte " de le donjon carré inclus dans les remparts et encore
Marti ", murée, mais où l'on imagine très bien qu'en muni de deux tourelles (hôtel-restaurant du château
accostant au port, on pouvait pénétrer directement actuel)
dans la bastide

deux des huit portes de la bastide : à l'Ouest, la porte
de "Bragéra" (Bergerac) que l'on appelle, à tort,
porte romane

Couze-et-Saint-Front
http://www.artisans-d-art.com/moulin-de-larroque/
L'activité locale est la fabrication du papier est une spécialité depuis
le 16e s.
C'est le centre papetier le plus important d'Aquitaine : 13 moulins y
fonctionnaient dont le moulin de Larroque où l'on peut voir fabriquer
du papier filigrané selon les méthodes anciennes

Beaumont-du-Périgord
http://www.pays-de-bergerac.com/tourisme/site_remarquable/bastides/beaumont/index.asp
http://www.pays-de-bergerac.com/mairie/beaumont-perig/a_voir.asp
importante bastide fondée en 1272 par le Sénéchal de Guyenne au nom du roi d'Angleterre Edouard 1 er,
Beaumont n'a conservé que quelques vestiges de ses fortifications mais présente encore de nombreuses
maisons à arcades.

Eglise St Front – flanquée de quatre tours puissantes encadrant
la façade et le chevet, et ceinturée par un chemin de ronde,
l'église, construite en 1272 par les Anglais, constituait, en cas
de siège, le dernier réduit de défense de la ville sur la façade
occidentale, une galerie à balustrade finement décorée
surmonte un beau portail dont les voussures reposent sur des
chapiteaux décorés de feuillage.

estige des remparts – à l'extérieur de la localité, en suivant à
l'Ouest la ligne des remparts, on découvre une jolie vue sur le
mur d'enceinte, sur la porte fortifiée de Luzier (13e s.), et sur la
silhouette imposante de l'église St Front.

Saint-Avit-Sénieur
le village est dominé par une église massive et quelques bâtiments monastiques, vestiges d'une ancienne
abbaye bénédictine élevée au 11e s. en souvenir de St Avit, soldat devenu ermite.

église – l'extérieur donne une impression de sévérité et
de rudesse : elle fut fortifiée au 14e s. comme en
témoignent les créneaux qui apparaissent au-dessus du
porche, les hautes murailles presque aveugles de la nef
au chevet, et les tours encadrant la façade reliées par un
chemin de ronde. La nef, très vaste, couverte d'une
belle voûte angevine ornée de nervures ou "liernes" et
de clefs finement sculptées, se termine par un chœur à
chevet plat. La puissance des arcs doubleaux, laisse
penser que des coupoles avaient dû être prévues comme
mode de couverture. Un chemin de ronde court sous les
retombées des voûtes.

bâtiments monastiques – quelques arcades de
l'ancien cloître et la salle capitulaire sont les seuls
vestiges de l'abbaye. Dans l'ancien dortoir des
moines au-dessus de la salle capitulaire a été
aménagé un musée de géologie traitant plus
particulièrement du bassin de la Dordogne. Des
fouilles ont dégagé les soubassements des
bâtiments conventuels et d'une église romane
primitive. De la cour intérieure : belle vue
d'ensemble sur la haute nef de l'église.

Montferrand-du-Périgord
http://www.montferrandduperigord.com/General.htm

Village de la vallée de la Couze blotti au pied du château médiéval qui lui a donné naissance, Montferrand-duPérigord possède des maisons anciennes et une halle renaissance. Le plus ancien document connu citant le
castrum de Monte Ferrando est une charte de 1286.

Molières
http://www.pays-de-bergerac.com/tourisme/site_remarquable/bastides/molieres/index.asp
Cette bastide a été édifiée selon un plan régulier, les rues convergeant vers la place centrale. Molières n'a
jamais été bordée de maisons à couverts. Seule la maison dite du Bayle a ses cornières. Cela ne l'empêche pas
d'être un village séduisant encore embelli par une petite église gothique et les ruines de l'ancien château fort.

L'église Saint-Jean
Construite au 13e s. , cette église fortifiée
semble démesurée dans ce petit village. De style
gothique Plantagenêt voûté d'ogives, un robuste
clocher la borde au Nord. Un chemin de ronde
permettait de communiquer de la tour Nord à la
tour Sud, détruite au 19e s. Ces tours servaient
de réserve en cas d'attaque. L'église fut ruinée
pendant les guerres de religion.

Le Bournat
http://www.lebournat.fr/
Le Bournat est un site authentique qui retrace la vie quotidienne de nos arrières grands- parents. S’étendant sur
7 hectares, ce village typiquement périgourdin, a été entièrement constitué grâce à la passion de Paul-Jean
SOURIAU. Il recèle un patrimoine d’une extrême richesse, des pièces rares et insolites judicieusement mises
en scène.
Tout au long de la journée, vous découvrirez l’art de vivre périgourdin et le quotidien des paysans en 1900 en
voyant travailler des artisans qui maîtrisent encore les savoirs- faire. Toutes les animations, même les manèges
"1900", sont gratuites dans le village.

Le Bugue



Télécharger le fichier (PDF)









Documents similaires


le bugue 1
z nous avons ordre alphabetique visite dans le departement de la
belves 1
le bugue 2
plaquette tournoi u17f 2015
jean besseyrias

Sur le même sujet..