Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



NYONS 2 .pdf



Nom original: NYONS 2.pdf
Titre: ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DE LA DROME
Auteur: lili

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/04/2012 à 17:37, depuis l'adresse IP 87.67.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1119 fois.
Taille du document: 1.1 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


ESCAPADE DANS LE DEPARTEMENT DE LA DROME
Nyons - itinéraire 2 - 125 km

Nyons
Saint-Sauveur-Gouvernet
Saint-Auban-sur-l'Ouvèze
Aulan
Barret-de-Lioure
Montbrun-les-Bains
Mollans-sur-Ouvèze
Pierrelongue
Buis-les-Baronnies
Nyons

Nyons

St Sauveur Gouvernet
Deux villages distincts. Beaux restes du château-fort de La-Tour-Gouvernet. Commune formée par la réunion
des trois anciennes communes distinctes de Saint-Sauveur, Gouvernet et La Bâtie-Verdun.

Après St-Sauveur-Gouvernet, tourner à gauche dans la D 64.
La route pénètre dans la vallée de l’Ennuya, combe fertile où dominent les abricotiers et la lavande, puis s'élève
vers le col de Peyruergue (alt. 820 m) et plonge ensuite dans la vallée de l’Ouvèze.

Saint-Auban-sur-Ouvèze
La D 546 franchit les pittoresques gorges d’Ubrieux creusées par l’Ouvèze.
Bâti sur un promontoire rocheux au confluent des vallées de l’Ouvèze et du Charuis, le vieux village conserve
des tours, un rempart et deux portes témoins de son système défensif. De la terrasse, belle vue sur la
montagne de la Clavelière et sur la châtaigneraie qui entoure le village.

Aulan

Château Depuis le 17e s. ce château est la propriété
des Suerez d’Aulan qui le remontèrent complètement
au 19e s. avec son corps de logis flanqué d’un
puissant donjon auquel est accolée une tour ronde.
A l’intérieur, outre un beau mobilier, on voit de
nombreux souvenirs de la famille Suerez d’Aulan.
On remarquera une "Adoration des mages" peinte
par Léonard Bramer (école flamande du 17e s.).

L’église, à côté, conserve son abside du 12e s. mais a
été très remaniée aux 17e et 19e s.

Après Aulan, la route traverse un paysage rude et sec où les champs de lavande suivent le mouvement des
courbes du niveau.

Barret de Lioure
vieux village dominé par les ruines du château médiéval

Montbrun les bains

http://www.montbrunlesbainsofficedutourisme.fr/drome-provencale/montbrun-les-bains.php

Station thermale spécialisée dans le traitement des voies respiratoires, la rhumatologie et les cures de remise en
forme, Montbrun-les-Bains possède aussi le privilège d'être classé parmi les 100 plus beaux villages de France.
Ses hautes maisons, à six ou sept niveaux, soutenues par des contreforts bâtis sur le roc et par de puissantes
arcades, s'étagent les unes sur les autres tel un énorme jeu d'orgues et sont dominées par les tours ruinées du
château Renaissance des Dupuy-Montbrun.

Mollans sur Ouvèze
c’est la porte des Baronnies et cette petite ville bâtie sur les bords de l’Ouvèze joua longtemps le rôle de ville
frontière.

Le pont qui enjambe l’Ouvèze fait le lien entre la basse ville et la haute ville. Du côté basse ville on peut
admirer une élégante fontaine (18e s.) surmontée d’un dauphin symbole du passage entre les anciennes
provinces de la Provence et du Dauphiné. Derrière, un lavoir couvert (18e s.) s’ouvre par six arcades.
Du côté haute ville, le pont est dominé par le beffroi édifié sur une ancienne tour ronde de l’enceinte. En
face la petite chapelle Notre-Dame de la Compassion est construite en encorbellement au-dessus du lit de
l’Ouvèze. De là une promenade à pied à travers les ruelles étroites du haut Mollans mène à l’église et au
château dont il ne subsiste que le gros donjon carré.

Pierrelongue
dominant le village sur un piton rocheux, l’église de Pierrelongue est une apparition totalement incongrue
dans ce paysage. C’est la réalisation du rêve d’un curé qui, à la fin du 19e s. en pleine période
d’anticléricalisme, s’obstina construire une chapelle dédiée à Notre Dame de la Consolation. Les rampes
d’accès qui y mènent évoquent l'architecture des viaducs de chemin de fer de l’époque.

Buis les Baronnies
http://www.buislesbaronnies.com/villages.html

sur la Route des Princes d’Orange, Buis-les-Baronnies groupe ses maisons sur les deux rives de l’Ouvèze, au
débouché des gorges d’Ubrieux.
Abritée par les premiers contreforts des Baronnies, la cité jouit d’une situation privilégiée dans un bassin au
climat très tempéré propice à la culture des oliviers, des abricotiers, des cerisiers et de la lavande, des
amandiers subsistent çà et là. Elle fait également commerce des herbes de Provence et chaque année, le
premier mercredi de juillet, Buis-les-Baronnies devient le principal marché européen du tilleul. C’est une
véritable foire au tilleul, très animée, qui se tient ce matin-là, sous les platanes, sur la digue bordant l’Ouvèze,
et centralise à peu près 80 % de la production nationale.
Esplanade — longue allée ombragée de platanes, le long de l’Ouvèze, c’est un cours provençal typique qui suit
le tracé des anciens remparts. Sur la rive gauche de l’Ouvèze se dresse le rocher St-Julien, piton calcaire de
767 m.
Place du Marché — cette longue place qui ressemble plus à une large rue est bordée par de belles arcades de
pierre légèrement ogivales créant de chaque côté une sorte de halle couverte. Leur construction remonterait au
5e s.
Rue de la Conche — étroite et commerçante elle conserve quelques belles portes. Tourner à gauche dans la rue
de la commune.
Ancien couvent des Dominicains — ce bâtiment du 16e s., récemment restauré, abrite aujourd’hui des gîtes de
vacances. Admirer l’escalier et le cloître. A gauche du couvent, franchir la grille, emprunter le passage voûté
qui s’intitule rue de la Cour-du-Roi-Dauphin.
Église — incendiée durant les guerres de Religion, elle fut reconstruite au 17e s. Les boiseries du chœur et les
stalles proviennent de l’ancienne église des Dominicains. Longer le flanc gauche de l’église.
Ancien couvent des Ursulines — ce couvent fut fondé au 17e s. par les Ursulines qui l’ont occupé pendant un
siècle. Seul subsiste aujourd’hui le portail Renaissance finement sculpté de la chapelle. Passer au chevet de
l’église pour gagner l’avenue Aristide Briand qui ramène à l’Esplanade.
De l’Esplanade on peut rejoindre la promenade de la digue qui longe l’Ouvèze sur la rive droite où se dresse la
Tour de Saffro (12e s.), seul vestige de l’ancienne enceinte.

http://www.buislesbaronnies.com/patrimoine/visitebuis.html
Tour du safre du 14e s.

Chapelle des Ursulines du 17e s.

Eglise Notre-Dame de Nazareth
Couvent des
Dominicains

Tour de la gendarmerie du 14e
Remparts Sud du 14e s.

Place du marché – les arcades

Nyons


Documents similaires


nyons 2
progra2012 pdf envoi
z nous avons ordre alphabetique visite dans le departement de la drome les localites de 1
feuille de route gap mairie
feuille de route gap mairie
portugal h2


Sur le même sujet..