PLOERMEL itinéraire 1 .pdf



Nom original: PLOERMEL itinéraire 1.pdfAuteur: Lili

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/04/2012 à 12:47, depuis l'adresse IP 87.67.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1296 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


DECOUVERTE DU MORBIHAN
Ploërmel – itinéraire 1 - la ville
Office du tourisme de Ploërmel
5 rue du Val
56804 Ploërmel
Téléphone : 02 97 73 33 33

http://www.ploermel.com/
ot..ploermel@wanadoo.fr

Au 6e s. des colonies bretonnes chassées par les saxons s'installèrent dans notre région. Saint Armel laissa son
nom à notre cité après avoir "converti" la bête de Guibourf et fait jaillir une source intarissable. Paroisse
rattachée à l'évêché de Saint-Malo au 9e s., la ville fut honorée jusqu'au 16e, de la présence des Ducs de
Bretagne pour sa position stratégique.
Alors qu'Henri II Plantagenêt s'était emparé de la Bretagne en prétextant les fiançailles de son fils Geoffroy
avec la fille de Conan IV, le Comte Eudon du Porhoët, récupéra Ploërmel en 1173 et en transforma les
premières fortifications.
Engagée dans la guerre de Cent ans à travers la Guerre de Succession, elle fut le témoin du fameux combat des
Trente, le 26 mars 1351.
Au 16e s., la ville entra dans le domaine royal. Les Guerres de la Ligue furent à l'origine de la destruction du
couvent des Carmes, reconstruit plus tard. Après la période révolutionnaire marquée par une série
d'embuscades, Jean-Marie de La Mennais crée en 1824 l'Institut des Frères de l'Instruction Chrétienne.
L'arrivée du chemin de fer en 1882, sortit la ville de son isolement et contribua au développement des foires et
des commerces. En 1904, les frères furent expulsés par l'armée. Occupée par les Allemands pendant la
seconde Guerre Mondiale, Ploërmel fut bombardée le 12 juin 1944.

A. Place d'Armes – parking

B. Rue Charles de Gaulle
Horloge Astronomique
Accès par la cour de la maison des frères, Place La
Mennais. Construite de 1850 à 1855 par le Frère
Bernardin et classée Monument Historique en 1982.
L'horloge astronomique possède 10 cadrans et un
système solaire d'un grand intérêt scientifique. Le
musée des sciences naturelles permet de découvrir
les trésors de la nature rapportés des quatre coins du
monde. L'exposition Jean-Marie de La Mennais
présente la congrégation des Frères de Ploërmel et
la vie de l'un de ses fondateurs. – gratuit.

C. Boulevard Foch

Musée Jean Marie de la Mennais - gratuit

D. Place de La Mennais

Hôtel Raoul de la Houlle
Cette belle demeure, de style Renaissance, fut construite en
1610 par Raoul de la Houlle, seigneur de Villenard. Sa
décoration fait appel au symbole de la coquille St Jacques.

E. Rue du Val

Le couvent des Carmes (1273)
Fondé par le comte de Richemont Jean II
-. le cloître (architecture des 13e et 17e s

La chapelle Bleue St Marie des Carmes (1888)
est aujourd'hui un lieu de spectacles et d'expositions.

F. Place Sénéchal Perret

Les vestiges, les fortifications
Les murs d'enceinte de la ville formaient un fer à
cheval. Ils étaient crénelés, protégés par des
douves et flanqués de douze tours dont six grosses
aux angles. Les six autres, accouplées deux à deux,
protégeaient les trois portes.

G. Place du Tribunal
Elle doit son nom à la garde de la prison qui la voisinait.
Cet ancien "Hôtel le Goasbé", aujourd'hui "Café des
quatre soldats", aurait appartenu à la fin du 17e s. au
châtelain du Crévy qui était sergent féodé de Ploërmel

Maison des quatre soldats

H. Rue Beaumanoir
Maison des Marmousets (1586)
L'une des plus remarquables maison pans de bois
de Ploërmel. Des cariatides ornent le rez-dechaussée tandis que des personnages de style
gothique complètent la façade renaissance.

Hôtel des Ducs de Bretagne
Cet hôtel, faisant partie des remparts servit de
résidence, depuis1182, à la Duchesse Constance,
puis aux Ducs Geoffroy, Jean I, Jean II, Arthur II,
la Duchesse Anne et le Duc de Mercoeur. Ce
dernier y fit construire une cheminée qui porte son
écusson. Les états de Bretagne s'y tinrent en 1186,
1240, 1294 et 1309. Il devint en 1679, l'hôtel de
"l'Ecu de France".

I. Rue des Francs Bourgeois

Maison Bigarré (16e ) ou Maison au Croissant
Son nom provient de la famille qui l'acquit : Jean
Bigarré, sieur de la Landelle, greffier à la cour Royale
de Ploërmel. Le croissant surmontant la belle porte
Renaissance reste une énigme.

J. Place Saint Armel
L'église Saint Armel
De style gothique flamboyant et Renaissance, elle s'élève à l'emplacement d'un édifice du 15 e dont quelques
vestiges (angle Nord-Est) furent utilisés lors de sa construction de 1511 à 1602.
A l'extérieur : appréciez la riche ornementation du portail Nord, l'importante tour carrée (1733-1741), les
nombreuses gargouilles. A l'intérieur : la voûte en bois ornée de poutres et de sablières richement sculptées
est exceptionnelle. Remarquez l'irrégularité du chœur, ls magnifiques verrières (l'arbre de Jessé -1552- situé
au-dessur du portail Sud) et les tombeaux des Ducs Jean II et Jean III, du chancelier d'Anne de Bretagne,
Philippe de Montauban et de son épouse Anne de Chastelier.
.

K. Rue Saint Armel

Ancien Hôtel de la Monnaie
Cette demeure, adossée aux remparts de la ville,
aurait été au Moyen-Âge, l'atelier monétaires des
ducs de Ploërmel.

L. Rue Mystringue

Tour des Thabors
Cette tour faisait partie des fortifications de la ville
dont la superficie était d'environ deux hectares.

M. Place d'Armes


PLOERMEL itinéraire 1.pdf - page 1/7
 
PLOERMEL itinéraire 1.pdf - page 2/7
PLOERMEL itinéraire 1.pdf - page 3/7
PLOERMEL itinéraire 1.pdf - page 4/7
PLOERMEL itinéraire 1.pdf - page 5/7
PLOERMEL itinéraire 1.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)


PLOERMEL itinéraire 1.pdf (PDF, 1.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


ploermel itineraire 1
ploermel itineraire 5
ploermel itineraire 2
belves 1
salons du livre par date 34 sheet1
le vieux saint brieuc

Sur le même sujet..