Du panthéon au Parthénon 2012 .pdf


Nom original: Du panthéon au Parthénon 2012.pdfTitre: Microsoft Word - Du panthéon au Parthénon 2012.docxAuteur: Fabian De Smet

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / Mac OS X 10.7.3 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/05/2012 à 20:39, depuis l'adresse IP 109.89.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 945 fois.
Taille du document: 151 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Du  Panthéon  au  Parthénon  
 
 
ela   fait   maintenant   presque  
douze   mois   que   les   français  

récemment   plongé   pour   les   trois   mêmes  
raisons  précitées  ci-­‐‑dessus...    

écoutent   la   propagande   et   les   nombreux  

Ne   pas   se   préoccuper   de   la   dette   de   1.700  

discours  de  la  gauche.    

milliards   d’euros,   financés   -­‐‑   malgré   les  

Ces   derniers,   généralement   vides   de  
propositions   concrètes,   sont   à   l’image   du  
message   que   ce   parti   s’efforce   de  
divulguer.   La   campagne   de   François  
Hollande   n’est,   pratiquement,   basée   que  
sur  la  critique  du  Président  sortant,  Nicolas  
Sarkozy.  Bien  sûr,  il  est  d’autant  plus  facile  
de   juger   le   travail   d’autrui   lorsque   l’on   ne  

croyances   des   amis   du   candidat   -­‐‑  
entièrement   par   les   marchés   financiers  
sensibles  à  sa  politique  ou  encore  réduire  le  
temps   de   travail   (une   idée   ingénieuse   de  
Madame   Aubry   alors   que   la   France   fait  
déjà   partie   des   pays   ayant   le   moins  
d’heures   de   travail-­‐‑semaine   à   son   actif)   ne  
permettra   pas   à   la   France   d’éviter   le   sort  
qu’ont  

s’est   pas   encore   attelé   à   la  
tâche   qui   fut   la   sienne  

«  Alors,   dressons   le,   son  

pendant  cinq  ans.  

bilan.   La   politique   qu’il   a  

Contrairement   à   Monsieur  

menée  

Sarkozy,  

son  

semblable  à  celle  menée  par  

expérience  en  tant  que  mair  

les   politiques   grecques   sur  

de  

de  nombreux  points  »  

fort  

de  

Neuilly-­‐‑sur-­‐‑Seine,  

député,   porte-­‐‑parole   du  
gouvernement,  
ministre  

de  

ministre  
l’Intérieur,  

du  

en  

Budget,  

ministre  

de  

l’Economie  et  des  Finance  et  Président  de  la  
République   française,   le   bilan   du   candidat  
de   la   droite   ne   peut   être   établi   que   sur   sa  
fonction   de   dirigeant   du   département   de  
Corrèze.  
Alors,   dressons-­‐‑le,   son   bilan:   la   politique  
qu’il   a   menée   en   Corrèze   est   semblable   à  
celle  menée  par  les  politiques  grecques  sur  
de   nombreux   points  :   en   4   ans,   le  
département   est   devenu   le   département   le  
plus  endetté  de  France,  en  4  ans,  la  dette  a  
augmenté   de   plus   de   25%,   hausse  
combinée  

à  

celle  

du  

nombre  

Corrèze  

connu  

ses  

pays  

voisins.    
Alors   certes,   des   rentrées  
d’argent...  

est  

la  

gauche  

en  

espère,   la   gauche   en   promet.  
Mais  ce  n’est  certainement,  ni  
en   taxant   les   ennemis   «  
les  riches  »   (qui   n’ont   pas  

tous   eu   la   chance   de   mettre   en   place   une  
ingénierie  fiscale  digne  de  celle  qui  permet  
à   François   Hollande   d’éviter   l’ISF),   ni   en  
augmentant   le   taux   d’imposition   de   la  
classe   moyenne   que   le   candidat,   se  
prétendant   déjà   Président,   va   pouvoir  
financer  

les  

supplémentaires  

10  

milliards  

nécessaires  

d’euros  
à  

son  

ingénieuse   idée   de   créer   ces   65.000  
fonctionnaires  supplémentaires…    
Malheureusement   pour   lui,   une   telle  
politique  ne  fera  qu’encourager  la  fuite  des  
capitaux   français   au   profit   de   pays  
limitrophes.  

de  

Les  dirigeants  des  plus  grandes  entreprises  

fonctionnaires,   nommés   à   vie   et   à   charge  

françaises   seront,   une   nouvelle   fois,  

du  département  :  plus  de  50%!    

encouragés   à   entamer   un   processus   de  

La   comparaison   est   frappante  ;   il   me  
semble   qu’un   certain   pays   d’Europe   a  

délocalisation   afin   de   fuir   le   pays   que   la  

Du  Panthéon  au  Parthénon  
 
 
gauche   leur   réserve.   Alors,   revenons-­‐‑en   à  

reflet   alarmant   d’un   peuple   crédule   ayant  

ces  élections.    

compris   que   ces   solutions   ne   seront   jamais  

Madame   Joly   avait-­‐‑elle   donc   raison  ?   En  

implémentées.      

caricaturant   la   gauche   molle,   forte   de   ses  

Cependant,   quand   on   mesure   la   folie   qui  

critiques   et   de   ses   discours   vides   et   la  

ressort   des   discours   du   président   du   Front  

gauche   folle   d’un   acteur   révolutionnaire,  

de  Gauche  -­‐‑  Jean-­‐‑Luc  Mélenchon  -­‐‑  c’est  à  se  

bien   décidé   à   vendre   ses   voix   à   un   prix  

demander   si   le   scénario   n’aurait   pas   été  

exorbitant,   l’objectif   des   socialistes   se  

d’autant   plus   catastrophique   que   terrifiant  

résume   à   mettre   à   terre   leur   ennemi   de  

si  les  français  s’étaient  laissés  emporter  par  

toujours.   Leur   naïveté   et   leur   crédulité  

l’utopie   d’un   discours   révolutionnaire   qui,  

m’étonnent  de  jours  en  jours!    

même  en  1789,  n’aurait  pu  être  défendu.  

Comment   peuvent-­‐‑ils,   ne   fusse   qu’une  

Peu   de   français   peuvent   dès   lors   se   vanter  

seconde,   rallier   leurs   idées   à   une   politique  

de   comprendre   le   programme   du   candidat  

basée   sur   un   SMIC   de  
une  

«  La  France  n’est  pas,  comme  

suppression  de  la  totalité  

semble   le   croire   le   candidat  

des  

de  

socialiste,   un   pays   ayant   à  

cotisations   sociales,   ou  

sa   disponibilité   des   réserves  

1.700  

euros,  
exonérations  

autres   absurdités,   telles  
que   la   suppression   du  
droit   de   licenciement   et  
une  indemnité  de  retraite  
à   hauteur   du   dernier  

inépuisables,  qui    permettent  
de   dépenser   sans   compter  
sans  se  préoccuper  d’une  telle  
dette  financière.  »      

salaire   ainsi   que   le   proposent   les   socialistes  
qui  appellent  à  une  révolution  d’autant  plus  
absurde   qu’elle   prend   cours   en   temps   de  
crise  ?  C’est  une  évidence,  François  Hollande  
est   bel   et   bien   l’otage   de   Madame   Joly   et   de  
Monsieur  Mélanchon.  
La   France   n’est   pas,   comme   semble   le  
croire   le   candidat   socialiste,   un   pays   ayant  
à  sa  disponibilité  des  réserves  inépuisables  
permettant  de  dépenser  sans  compter,  sans  
se  préoccuper  d’une  telle  dette  financière.    
Alors   certes,   au   lendemain   du   premier  
tour,  le  constat  le  plus  frappant  ne  sera  pas  
la   naïveté   de   28%   des   français   qui   ont   fait  
confiance  à  François  Hollande,  mais  bien  la  
montée   en   puissance   de   l’extrême   droite,  

socialiste.  
Dieu   les   préservent,   ce   n’est  
certainement  

pas  

de  

leur  

faute...    
Entre   les   contradictions,   les  
promesses   relatives   à   des  
réformes   déjà   mises   en   place  
(les   retraites   par   exemple   qui  
ont   fait   l’objet   de   4   versions  
différentes)  

ou  

les  

avertissements   aux   marchés   financiers   et  
aux   pays   de   l’OPEP   -­‐‑   qui   tremblent   face  
aux   menaces   du   candidat   de   geler   le   prix  
du   pétrole   -­‐‑   il   est   souvent   difficile   de   s'ʹy  
retrouver   dans   ce   programme,   rempli  
d’utopies.   Par   contre,   quand   il   s’agit   de   se  
montrer   indigné   face   à   la   présence   du   mot  
«  race  »  

dans  

le  

préambule  

de  

la  

Constitution   de   1946,   François   Hollande  
répond  présent.    
Vous   en   conviendrez,   cette   problématique  
est   bien   plus   importante   que   la   sécurité,  
l’immigration,  le  pouvoir  d’achat,  l’Europe  
ou,  encore,  bien  d’autres  sujets  sur  lesquels  
le  candidat  ne  se  montre  guère  explicite.    

Du  Panthéon  au  Parthénon  
 
 
Tout   au   long   de   sa   campagne,   François  

tenu   une   France   forte   et   exemplaire   sur  

Hollande  

bien   plus   de   points   qu’ils   ne   peuvent  

parle  

de  

changement.  

Ce  

changement   -­‐‑   qui   lui   est   tout   aussi   cher  
qu’il   est   abstrait   -­‐‑   a   été,   à   bien   trop   de  
reprises,   utilisé   à   mauvais   escient   par  
l’ensemble   des   acteurs   de   la   gauche.   Ce  
mot,   synonyme   d’espoir   et   d’évolution,   ne  
reflète   en   rien   les   propositions   que   le  
candidat  met  en  avant.  Bien  au  contraire...        

l’imaginer.  
François   Hollande   a   beau   recevoir   le  
soutien   de   Georges   Papandreou   (qui   a  
ruiné  la  Grèce),  de  Monsieur  Zapatero  (qui  
a   fait   exploser   le   chômage   en   Espagne)   ou  
encore   de   Monsieur   Ziouganov,   chef   du  
parti  communiste  russe,  il  est  grand  temps  

François   Hollande   a   fait   la   campagne   la  

que   la   gauche   se   décide   à   mettre   en   place  

plus   longue,   a   le   plus   critiqué,   a   le   plus  

une   stratégie   afin   de   limiter   les   dégâts   de  

attaqué,   mais   a   le   moins   proposé.   Son  

leur   croisade   contre   la   finance,   croisade  

projet,   vague   ou   imprécis,   illustre   la  

qu’elle   ne   pourra   jamais  

manière   dont   le   candidat  

gagner.    

socialiste   va   s’y   prendre  
pour  

dépenser  

mais,  

jamais,  pour  économiser.    
François   Hollande   veut  
emmener  le  peuple  français  
vers   l'ʹinconnu,   vers   le   flou  

«  François   Hollande   veut  
porter   le   peuple   français  
vers   l'ʹinconnu,   vers   le   flou  
le   plus   total.   Sa   politique,  
aveugle   et   souvent   dénuée  
de  bon  sens,  est  dangereuse  

le   plus   total.   Sa   politique,  

non   seulement   pour   le  

aveugle   et   souvent   dénuée  

peuple  

de  bon  sens,  est  dangereuse  

également  pour  l’Europe  »  

français,  

non   seulement   pour   le  
peuple   français,   mais   également   pour  
l’Europe.      
Si  le  6  mai  prochain  les  français  venaient  à  
voter,   non   pas   pour   son   soi-­‐‑disant  
«  changement  »,   mais   une   fois   de   plus  
contre   une   personnalité,   je   ne   laisse   pas   24  
heures   aux   taux   d’intérêt   de   la   dette  
française  pour  doubler  et  pas  un  an  à  notre  
chère   patrie   pour   subir   le   même   sort   que  
nos  pays  voisins.  
C’est   pourquoi,   il   est   urgent   que   François,  
Martine,   Ségolène   et   Laurent   cessent   de  
gaspiller  le  peu  de  jours  qu’il  reste  avant  le  
second  tour  à  critiquer  les  quatre  années  de  
crise  durant  lesquelles  Monsieur  Sarkozy  a  

mais  

Comme   l’avait   mis   en   garde  
Marc  Fiorentino,  il  y  a  de  cela  
trois   mois,   le   7   mai   la   France  
sera   attaquée.   Il   n’avait   pas,  
non   plus,   tort   lorsqu’il   a  
conseillé   François   Hollande  
de   relire   L’art   de   la   Guerre   de  
Sun  Tze.    
A   l’écoute   de   ses   récents  

discours,   je   doute,   malheureusement,   que  
le   candidat   de   gauche   n'ʹait   compris   ces  
messages.    
Si   l’on   en   croit   les   récents   sondages   qui  
l’annoncent  en  tête  des  intentions  de  votes,  
il   ne   me   reste   plus   qu’à   leur   souhaiter  
beaucoup   de   courage   pour   les   jours  
sombres  qui  nous  attendent.    
Fort   heureusement,   ces   mêmes   sondages,  
s’étant   royalement   trompés   ces   derniers  
jours,   nous   permettent   encore   d’entretenir  
une  lueur  d’espoir.    
Fabian  De  Smet  
Etudiant    
ICHEC  Belgique  


Aperçu du document Du panthéon au Parthénon 2012.pdf - page 1/3

Aperçu du document Du panthéon au Parthénon 2012.pdf - page 2/3

Aperçu du document Du panthéon au Parthénon 2012.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)


Du panthéon au Parthénon 2012.pdf (PDF, 151 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


du pantheon au parthenon 2012
l etincelle n 3 mars avril 2012
tract
ne nous soumettons pas 14 pdf
ne nous soumettons pas 6
4p place au peupledarleux

Sur le même sujet..