Mon complexe .pdf


Nom original: Mon complexe.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Adobe InDesign CS5.5 (7.5) / Mac OS X 10.6.2 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/05/2012 à 01:22, depuis l'adresse IP 41.143.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1427 fois.
Taille du document: 364 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


26

Ego

MON COMPLEXE,
MON ATOUT
Trop petite, trop ronde, format planche à pain
ou bouteille d’Orangina ? Mode d’emploi pour
faire de nos complexes nos meilleurs atouts.
PAR ZORA EL HAJJI - PHOTOS : D.R.

CE COMPLEXE
QUI ME FAIT HONTE…
On nous dévisage à cause de
notre nez de guerrier grec ? Notre
postérieur proéminent nous
apparente à un hippopotame ? On
est mal dans sa peau, à en devenir
complètement parano. « Si j'étais
plus mince, tout irait mieux »,
répète Karima, 35 ans, 1m63 et 58
kilos. Selon elle, ses problèmes
quotidiens sont liés à son complexe.
« Mon poids m'empêche de mettre les
tenues que je veux. Dans la rue, j'ai
l'impression que tous les regards sont
rivés sur moi. »
Les diktats de notre société
lipophobe et axée sur le physique
ne facilitent pas la tâche aux petits
complexes. « Mon derrière rondouillet
a du mal à trouver son bonheur dans
les boutiques », se plaint Laila,
« les tailles sont de plus en plus
étriquées et les coupes de plus en plus
intransigeantes ».
L'été approche et les projecteurs

zooment sur les corps minces et
musclés. Les imperfections sont
bannies, ou du moins c'est ce que
l'on pense. « J'appréhende la plage,
confie Imane, maillot, baignade,
la foule sont autant de choses qui me
font peur. Mes hanches dignes d'un
cheval de trait me rendent malade.
Je me couvre avec un paréo et j'évite
de me mettre dans l'eau lorsqu'il y
a trop de monde. » La tyrannie de
l'apparence rend la vie dure aux
complexes. Mais est-il pour autant
impossible de les assumer ?

UN COMPLEXE,
C'EST DANS LA TÊTE.
Un complexe se nourrit de notre
crainte d'être « moins » tout en
rêvant d'être « plus ». « Plus » tel
que nos parents le souhaitaient
ou comme les stars people en
couverture de magazine. « Mon
léger strabisme était un véritable
handicap, gémit Rim, je baissais
les yeux, je fuyais du regard et je me
baladais avec des lunettes de soleil
opaques pour me dissimuler. Cela dit
tout de ma vie sentimentale… »

Un complexe se nourrit de
notre crainte d'être « moins »
tout en rêvant d'être « plus ».

L'actrice  espagnole  Rossy  de  Palma,
égérie  d'Almodovar,  qui  a  fait  de
son  physique  atypique  la  clé  de  son  succès.  

numéro 7 mai 2012

numéro 7 mai 2012

28

Ego
Un complexe naît dans notre
esprit. Lorsqu'il y trouve manque
d'assurance et un zeste de timidité,
sa croissance est favorisée.
« Ne parle pas, on va se moquer de
toi », se disait Chama. « Mon cheveu
sur la langue était un calvaire. Et
allez prononcer mon prénom lorsque
vous avez mon défaut. Mais grâce
à l'aide de ma meilleure amie, je me
suis retrouvée un jour à faire une
présentation devant ma classe. Le
sujet me captivant, j'en ai oublié le
monde et mon complexe avec. Je
n'avais en fait besoin de personne
pour me pourrir l'existence j'y arrivais
toute seule. » La différence n'est
pas un handicap. « Plus facile à dire
qu'à faire », rétorqueraient les plus
réfractaires. Qu'ils nous expliquent
alors pourquoi une Beyoncé au
double postérieur, une Adèle aux
formes généreuses, une Vanessa
Paradis aux dents écartées ou
une Kate Moss en modèle réduit
sont mondialement connus et
médiatisés ? Même une Isabelle
Mergault a su se faire aimer malgré
(ou grâce à) son « chefeu chur la
langue ».
Qu'on se le dise, un complexe
n'est pas un défaut de fabrication
et encore moins un handicap.
La chirurgie esthétique ne peut
rien contre, car être bien dans ses
baskets se passe de bistouris ou de
scalpels. « C'est aussi notre attitude
vis-à-vis de ce complexe qui fait
toute la différence », confirme Souad
Meskini, coach en développement
personnel. « Il suffit de se regarder
différemment pour faire de ce qui
nous rendait malheureux un atout de
séduction. »
« Lorsque j'ai voulu me débarrasser
de ma brioche par liposuccion,
mon fiancé est sorti de ses gongs »,
exprime Meriem. « J'avais
l'impression de commettre un pêché. Il
me disait que mon charme était d'être
différente des autres filles obsédées
par leur corps rachitiques. »
Comme toute mauvaise herbe, le
complexe s'enracine et pourrit
la vie aux belles plantes. Le désherbant, dans ce cas, n'est autre

“ J'ai fait de ma tache de
naissance mon accessoire,
mon charme à moi. ”
que l'acceptation de soi. « Il faut
accepter son corps dans son intégralité, et surtout valoriser son image de
soi », conseille ardemment Souad
Meskini.

MON COMPLEXE
EST CHARMANT !
On n'est pas parfaite ? Et alors, la
perfection n'est pas de ce monde !
« Lors d'un entretien d'embauche,
mon recruteur m'a complimentée sur
ma « dent du bonheur », raconte
Hinda en riant. « Je suis restée
bouche bée. Moi qui pensais que se
serait un argument de rejet ! »
Nous voilà devant un constat
intéressant : l'originalité est un
atout dans une société qui favorise
pourtant le clonage.
Une touffe afro plutôt que des
cheveux banalement kératinés,
c'est plutôt sympa ! Avec un style
vestimentaire qui l'accompagne,
on est sûres de sortir du lot. Une
petite bosse sur le nez ne cache
pas des yeux de biche. Nos dents
ne regardent pas dans la même
direction ? Et alors sourions, soyons
pétillante, on ne retiendra que
notre bonne humeur et notre mine
illuminée ! Arrêtons donc de nous
camoufler à tout prix et mettons
en avant nos atouts. « Notre corps
fait partie de notre identité, l'accepter
et l'aimer, c'est aussi nous accepter
et nous aimer nous-mêmes, tels que
nous sommes », ajoute la coach.
« J'ai un triple postérieur ? Et
alors, çà ne m'a jamais empêché
d'exhiber mes formes dans des
tenus sexy et féminines », clame
Ghizlaine, « j'aime mon corps
généreux, il me donne de l'allure et
beaucoup de féminité… au grand
plaisir de mon chéri ! »
Perfection et imperfection. Si les
deux peuvent être beauté, seule
l'imperfection peut faire le charme.

numéro 7 mai 2012

« Ma tache de naissance sur la
joue m'a toujours valu des regards
désobligeants. Aujourd'hui, j'en ai fait
ma signature. Je l'arbore fièrement.
Elle est mon accessoire, mon charme à
moi », confie Salma.
Le charme est complexe, autant
que le complexe est charmant.
Pourquoi imiter lorsqu'on peut se
démarquer ? w

Dalida  et  son  regard  de  braise
malgré  un  léger  strabisme.  

J-Lo,  élue  le  postérieur
le  plus  célèbre  au  monde.  

AVIS DE DOC !

10 COMMANDEMENTS
DE L’ANTI-COMPLEXÉE :
L Le regard de l’autre tu ne fuiras
point.
L De ton châssis de Jennifer
Lopez joyeusement, tu
chalouperas.
L Ton nez grec, dehors tu
mettras. À la rencontre des
autres tu iras.
L Ton torse plat,
majestueusement tu bomberas.
L Tes frisettes allégrement tu
exhiberas.
L Tes formes généreuses tu
prôneras.
L Avec ton cheveu sur la langue,
le monde tu attendriras.
L Ton sourire de Vanessa Paradis,
tu communiqueras.
L Avec ton regard déviant, jamais
louche tu ne te trouveras.
L Ton complexe tu assumeras,
et ton originalité tu cultiveras.

Vanessa  Paradis  et  sa  dent  du  bonheur.  

Docteur Bensouda
Chirurgien esthétique

Quelle est la différence entre un
complexe et une dysmorphie ?
Une tache de naissance ou un bec
de lièvre sont des malformations
de naissance. Ils sont gênants sur
le plan physique comme psychique
et nécessitent une réparation.
Un complexe se développe
notamment à la puberté. Gros
nez, menton fuyant ou poitrine
trop grosse deviennent très
difficile à assumer, notamment
à cause du regard de la société.
L'environnement et la conformité
à l'âge pubertaire sont très
importants. Un complexe est
surtout psychologique.
Tout complexe doit-il être réparé ?
Tout d'abord, il faut savoir dire
non. Lorsque le complexe émane
d'une insatisfaction permanente
ou d'une pression extérieure, le
patient doit être recadré et suivi

numéro 7 mai 2012

psychologiquement pour assumer
ce qu'il voit comme un défaut.
Il faut arrêter cette vague de
standardisation. Un bon chirurgien
cherche avant tout l'équilibre de
son patient.
Comment aider le patient
à mieux vivre son complexe ?
La personne aime être comparée
à une vedette. On lui cite donc
quelques exemples pour la rassurer.
Le patient est également orienté
vers un psychologue pour mieux
vivre son complexe. Le travail
doit être axé sur les failles de
personnalité. Certains cas traités
par des « charlatans » laissent
des séquelles très profondes. Le
complexe devient alors un véritable
handicap. On doit avant tout
raisonner le patient et lui faire
prendre conscience du charme de
son imperfection. w


Aperçu du document Mon complexe.pdf - page 1/2

Aperçu du document Mon complexe.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Mon complexe.pdf (PDF, 364 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


mon complexe
correction cb shs
textzados   26
communique de presse cp uxtd 1
foret nature
eres gardo 2009 02 0111

Sur le même sujet..