Pendule Egyptien et pyramide. Ledain.pdf


Aperçu du fichier PDF pendule-egyptien-et-pyramide-ledain.pdf

Page 1...4 5 67869




Aperçu texte


Deux chapitres du «Livre des Morts» lui sont consacrés
entièrement. (Des auteurs ci-dessus cités). *
* Le sceptre de Papyrus ou spectre papyriforme «OUADJ»
ou «UADJ» est représenté comme une tige surmontée d'un
triangle pointe en bas. On se demande comment les auteurs on
pu remarquer une ressemblance avec le pendule égyptien. D'autre
part les chapitres cités dans le «livre des Morts» (CH CLIX et
CLX) font mention d'une amulette «UADJ» en émeraude à
porter autour du cou. Si nous ajoutons que le conservateur du
musée du Louvre (Sect. Egyptologie) n'a jamais vu de pendule
égyptien, on peut s'inquiéter sur les références de ces auteurs.
Il nous était indispensable de trouver une trace historique, chose
faite grâce à l'ouvrage des Galeries nationales du Grand palais
«Ramsès le Grand», livre édité à l'occasion de l'exposition de
1976. On y trouve la représentation du pendule égyptien dans
la reconstitution de la tombe de Nofretari, une épouse de Ramsès
H (p. 208). En observant certains bas-reliefs, nous avons pu
noter une étrange ressemblance entre les jarres de l'époque et le
pendule égyptien, les dites jarres étant transportées à l'aide de
cordons.... (Tombe de Gizeh, époque d'Aménophis IV). En résumé nous sommes convaincus qu'il existe dans le monde des
pendules égyptiens d'époque considérés comme «Formes magiques». Sortes de figurines amulettes en grès destinées à aider le
mort dans ses travaux dans l'au-delà, en oubliant totalement
la notion de radiesthésie au profit de la magie ; mais n'avaient-ils
pas raison 1
Ayant eu à cette époque, c'est à dire en 1967, l'occasion
de me procurer une reproduction en bois, ce fut pour moi le
point de départ d'une longue et passionnante recherche.

—6—