Thories des organisations.pdf


Aperçu du fichier PDF thories-des-organisations.pdf

Page 1 23437




Aperçu texte


BTS NRC

Module de formation MANAGEMENT
THEORIES DES ORGANISATIONS

I.

L’ECOLE CLASSIQUE DES ORGANISATIONS 1900-1930.

Contexte conjoncturel :
♦Révolution industrielle amorcée au 18ème siècle et concentration des moyens de
production favorisent l’émergence d’une nouvelle forme de production.
♦Le secteur industriel attire une main d’œuvre agricole nombreuse, peu adaptée à la
production technique et qu’il va falloir intégrer.
C’est dans ce contexte que l’école classique se développe dans 2 directions :
♦Inspiration manageriale (Taylor, Fayol).
♦Théories sur la bureaucratie (Weber).

A. TAYLOR 1856-1930.
1911 : Principles of scientific management.
C’est un self-made man, apprenti puis ingénieur, il réfléchit sur son expérience de
l’organisation. Il dépasse la simple organisation du travail.
1. Théorie de Taylor.
a. Le scientisme.
Il a la certitude que la science peut résoudre tous les problèmes.
b. La gestion de la production est inefficace.
Le rôle de l’encadrement est mal rempli du fait d’un encadrement incompétent car mal formé.
Les salariés restreignent le volume de leur production et cherchent à travailler le moins
possible.
Les méthodes de travail sont inefficaces.
2. Méthodes.
Il cherche à remplacer la gestion quotidienne inefficace par un système cohérent et y former le
personnel.
a. L’organisation scientifique du travail.
L’ouvrier Professionnel (métier, fierté, irresponsabilité) devient Ouvrier Spécialisé (aucun
métier → aucune fierté, salarié interchangeable).
Cela consiste à étudier, enregistrer, classer les connaissances traditionnelles des ouvriers
qualifiés.
Il s’agît de systématiser, modifier et enrichir le stock de connaissances théorique des
ingénieurs du bureau des méthodes.

Céline Mansencal / Didier Michel

2/37

Académie de Versailles