JOURNAL DE BORD D’UN ASTROLOGUE MAI 2012.pdf


Aperçu du fichier PDF journal-de-bord-d-un-astrologue-mai-2012.pdf

Page 1 2 3 456191


Aperçu texte


tableaux
installés
dans
les
arrêts.
On
est
là
dans
un
service
minimal
de
la

vue
qui

n’implique
aucunement
une
bonne
vue
de
loin.
Il
en
est
de
même
pour
tout
ce
qui
passe

par
l’ordinateur.
Il
y
a
là
un
critère
éliminatoire
qui
n’a
plus
guère

cours.
L’usage
du

microphone
a
également
nivelle
quelque
peu

et
inévitablement

les
facultés
vocales.


Venant
d’assister
à
un
concert,
alors
même
que
nous
rédigions
le
présent
texte,
nous

trouvions
assez
pathétique
que
les
instrumentistes
ne
communiquent
entre
eux
que
par

le
truchement
de
leurs
partitions
respectives
et
ne
soient
pas
en
mesure
de
jouer
de

concert
en
improvisant.
En
fait,
la
plupart
des
gens
sont
en
faveur,
pour
eux‐mêmes,

d’une
liberté
surveillée
et
notamment

respectueuse
de
ce
qui
est
écrit
par
quelque

instance
supérieure.


Les
femmes
recourent
très
volontiers
à
l’exercice
consistant
à
lire
un
texte
qui
est
du
à

quelqu’un
d’autre
ou
qui
a
été
élaboré,
en
tout
cas
dans
un
autre
temps,
un
autre

(mi)lieu.
Là
encore
une
prime
cette
fois
aux
personnes
qui
émettent
sans
tenir
compte
de

ceux
auxquels
ils
s’adressent
et
surtout
sans
que
leur
interlocuteurs
aient
leur
mot
à
dire,

si
ce
n’est
après
coup
mais
certainement
pas
pendant
leur
«
performance
».
On
n’est
pas

vraiment
dans
l’interactivité.
On
risque
la
robotisation
ou
la
bionique.


Une
telle
prédilection
pour
la
lecture
à
voix
haute,
y
compris
dans
le
registre

de
quelque

répertoire
musical,
s’apparente
peu
ou
prou
au
comportement
d’une
machine.
En

quelque
sorte,
le
lecteur
devient
lui‐même
un
instrument,
un
«
tourne
disque
».
Nous

voyons
dans
une
telle
pratique
féminine
la
reconnaissance
implicite
d’une
séquentialité

subalterne,
en
aval.
La
femme
se
manifesterait
dans
un
second
temps,
complémentaire

sinon
supplétif,
quand
les
choses
sont
déjà
en
place
et
qu’il
ne
reste
plus
qu’à
les

parfaire,
à
les
prolonger,
à
les
accompagner.
Quand
bien
même
les
femmes
tiendraient‐
elles
un
tout
autre
discours,
décalé.


Historiquement,
comme
situer
l’émergence
de
l’écrit
oralisé,
soit
le
passage
du
visuel
à