regles questions ramadan.pdf


Aperçu du fichier PDF regles-questions-ramadan.pdf - page 6/49

Page 1...4 5 67849



Aperçu texte


Avant l'arrivée du Ramadan
Avant le mois de Ramadan, il y a le mois de Cha’bâne. Un mois dans lequel les oeuvres
des serviteurs sont élevées [vers Allah]. Il y est convoité de faire beaucoup de jeûne afin
de préparer et d’exercer l’âme à l’accueil et au jeûne du Ramadan.
Comme mentionné dans le hadîth authentique, d’après le prophète -qu'Allah prie sur lui
et le salue- qui a dit : « Cha’bâne se trouve entre Rajab et Ramadan, un mois envers
lequel les hommes sont indifférents, [mais] dans lequel les oeuvres des serviteurs sont
élevées, et j’aime que mes oeuvres ne soient élevées que lorsque je jeûne. »
Et il a dit -qu'Allah prie sur lui et le salue- : « Allah regardera l'ensemble de Sa création
la nuit de la moitié de Cha'bâne. Il pardonnera à l'ensemble de Sa création hormis à
l'associateur ou bien au “Mouchâhine”. » A
Et dans les deux recueils [de hadîth] authentique [Al-Boukhariy et Mouslim] AsSahîhayne, d’après ‘Âïcha -qu'Allah l'agrée- qui a dit : “Je n’ai pas vu le prophète
-qu'Allah prie sur lui et le salue- jeûner un mois plus que celui de Cha’bân.”
En revanche, il est interdit d’attacher le jeûne de Cha’bân à celui du Ramadan, en
raison de sa parole [au prophète] -qu'Allah prie sur lui et le salue- : « Ne faites point
précéder le Ramadan d’un ou deux jours de jeûne, exception faite pour un homme qui a
pour habitude de jeûner, alors qu’il jeûne. » B Ainsi que sa parole -qu'Allah prie sur lui et
le salue- : « Quiconque jeûne le jour du doute aura certes désobéi à Aboû al-Qâsim ! »
Et le jour du doute, c’est le jour qui précède le mois de Ramadan et dont il est incertain
qu’il en fasse parti.

A Note du traducteur : Al-Mouchâhine dans l'explication du hadîth a plusieurs sens. Dans An-Nihâya de l'imam Ibn al-Athîr alJazariy il a le sens de Al-Mou'âdiy qui veut dire l'ennemie, l'antagoniste, etc... D'après l'imam Al-Awzâ'iy, c'est le détendteur
d'une innovation qui se sépare de la communion de la communauté [musulmane]. Et selon l'imam at-Tîbiy, c'est un blâme
envers la haine n'étant pas en vertu de la religion et qui survient entre les musulmans de la part d'une âme incitatrice au mal.
Voir Sharh Sounane Ibn Mâjah de l'imam As-Soundiy t2/p161.
B Note du traducteur : Comme une personne qui a pour habitude de jeûner le lundi et jeudi et que ça coïncide avec.