LMD LMQ0407 1 001 B Q 01 .pdf


Nom original: LMD-LMQ0407-1-001-B-Q-01.pdfTitre: LMD_LMQ0407_1_001_B_Q_01 Auteur: MOREL

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Supervisor 7.0.0 / OneVision PDFengine (Windows 32bit Build 24.072.S), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/07/2012 à 11:20, depuis l'adresse IP 194.3.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 740 fois.
Taille du document: 362 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


La bataille
de Sciences Po
Quatre candidats pour
succéder à Descoings

Page 10

Mercredi 4 juillet 2012 - 68e année - N˚20980 - 1,60 ¤ - France métropolitaine - www.lemonde.fr ---

Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Erik Izraelewicz

Le discours de la méthode de M. Ayrault
t Le premier ministre
présente sa politique
générale mardi 3 juillet

I

l y a de l’espoir » : c’est le message que
devait s’employer à faire passer le premier ministre lors de son discours de
politiquegénéral,mardi3 juillet,à l’Assemblée. Il fallait néanmoins préciser « quelques échéances » et s’attacher à installer
« l’idée que nous sommes dans le possible,

t La rigueur se veut
moins sévère que celle
de la Cour des comptes

t L’accent est mis
sur le « redressement »,
l’« espoir » et la « justice »

t L’exercice porte
la marque de la confiance
avec M. Hollande

t Les élus du Front
de gauche devaient
choisir de s’abstenir

malgré ce qui peut être constaté de la situationdu pays, une croissancepas brillante et
des comptes publics qu’il faut redresser».
Nonobstant ces indicateurs économiques qui s’avèrent plus mauvais encore
que prévu, Jean-Marc Ayrault devait mettre en avant certains dispositifs, comme la

mise en place de la Banque publique d’investissement ou le pacte de croissance
issu du sommet de Bruxelles, afin de ressusciter un semblant d’optimisme: « Ces
élémentsde constatbudgétaire ou de prévision de croissance sont fondés sur ce qui
s’est passé avant la mise en œuvre de notre

politique…» S’inscrivant dans un intense
épisode budgétaire, entre la présentation
de l’audit de la Cour des comptes, lundi, et
celle du projetde loi definances rectificatives pour 2012 mercredi, le discours devait
évidemment réserver une bonne place
aux questions de finances publiques. S’il

devait mettre en cause la responsabilité
du précédentgouvernementdansla situation actuelle, le premier ministre devait
surtout préciser sa stratégie pour un
retour du déficit à 3 % du PIB en 2013.
Service politique
a Lire la suite page 8

Christiane Taubira,
que l’on dit invincible

Avec Dior, le frisson des défilés parisiens

t Raf Simons, successeur de Galliano, a présenté sa première collection Page 24

PORTRAIT Pour la droite, c’est
« une erreur de casting ». Pour
la gauche, une femme « solide
comme un roc ». Personne
n’attendait cette combattante, qui
collectionne les ennemis, au poste
de garde des sceaux. As du rapport
de force à la rhétorique unique,
Christiane Taubira s’est assigné
un « devoir d’invincibilité ». P. 17

Rachida Dativeut la peau
des barons de la vieille droite
DÉBATS Dans une tribune au « Monde », l’ancienne

ministre de la justice fustige les « débats stériles »
de l’UMP et décrit « un parti de vieux notables et
d’héritiers » éloigné du peuple. Elle appelle à « mettre
les éléphants de côté » et à organiser des primaires. P. 19

Les femmes peuvent-elles «tout
avoir»? Vif débat aux Etats-Unis
PARITÉ Le moment serait venu de dire la vérité aux

jeunes femmes. Amour, pouvoir, maternité, bonne
conscience : tout concilier reste très difficile. Notre
chroniqueuse Sylvie Kauffmann raconte à quel point
les Américaines se passionnent pour ce débat. P. 18

La collection
automne-hiver de Dior.
BENOIT TESSIER/REUTERS

UK price £ 1,50

Des préfectures
autorisent l’usage
d’eaux polluées
SANTÉ En France, les

autorités tolèrent la
consommation d’eau
potable ne respectant pas
les normes sanitaires. Des
associations critiquent le
manque de transparence.
Page 7

Les mystères
de Leos Carax

CINÉMA Toujours aussi
secret, le « poète maudit »
du cinéma français revient
après treize ans d’absence.
Son film, « Holy Motors »,
est excellent.

Pages 20 et 21

STRATEGIES
INTERNATIONALES

Supplément 16 pages

Spécial Algérie

Barclays, ou la City déconsidérée

I

l y a quelque chose de « pourri » au royaume de la City londonienne. Nul patriotisme
cocardier dans cet adjectif. C’est
celui qu’ont choisi les Britanniques eux-mêmes pour qualifier
le nouveau scandale de très grande ampleur qui éclabousse le
monde de la finance en général
et le monde bancaire en particulier. A Londres au premier chef.
Mais aussi dans de nombreux
pays, puisqu’une vingtaine de
banques sont concernées par les
enquêtes en cours, parmi lesquelles UBS et Credit Suisse, Deutsche Bank, JPMorgan, Citigroup,
HSBC, Société générale ou encore
Royal Bank of Scotland.
De quoi s’agit-il ? Tout bonnement d’une fraude organisée sur
l’un des piliers du marché du crédit, le Libor, et, par ricochet, son
homologue européen, l’Euribor.
Ces deux taux interbancaires
sont stratégiques : ils permettent
d’établir le coût auquel les banques se prêtent les unes aux
autres. Ils servent donc de référence à des produits financiers
(prêts, produits dérivés…) d’une
valeur de 500 000 milliards de
dollars dans le monde.
Le Libor est établi chaque jour
sur la base d’une simple déclara-

tion publique des banques ellesmêmes, adressée à l’Association
des banquiers britanniques. Or
les gendarmes financiers américains et britanniques ont établi,
de manière accablante, que,
entre 2005 et 2009, une quinzaine de traders de la Barclays
avaient mis au point une méthode de manipulation de ce taux,
avant de mettre dans la combine
des complices dans plusieurs
autres établissements. L’objectif
était double : gagner de l’argent
facilement et enjoliver les résultats de leurs banques.

Editorial
Le scandale ne fait que commencer. Les enquêteurs ont mis
au jour une tricherie internationale et systématique, pratiquée
avec un cynisme sans limite et
un sentiment d’impunité général. La semaine dernière, Barclays a été condamnée à une
amende record de 360 millions
d’euros. Lundi 2 juillet, c’est le
président non exécutif de la banque, Marcus Agius, qui a démissionné. Mardi 3 juillet, c’est Bob
Diamond, le charismatique mais
très agressif patron de Barclays,

qui a quitté ses fonctions.
C’était la moindre des choses.
L’Américain est responsable
d’avoir répandu dans sa banque
une culture qui rappelle davantage le Far West que le club de gentlemen de la City d’antan. Comme
dans le cas des « subprimes », cette culture du résultat à tout prix –
énormes bonus à la clé –, au
mépris de la confiance de leurs
clients et des intérêts de la collectivité, qui a développé ses métastases dans tout le système financier.
Elle est au cœur de la crise dans
laquelle le monde patauge depuis
quatre ans.
Ce nouveau scandale démontre l’inanité des déclarations de
bonnes intentions des banquiers.
L’autodiscipline qu’ils réclament
a fait long feu. Les milliards de
dollars, d’euros ou de livres versés par les Etats, et donc les contribuables, pour les renflouer
depuis quatre ans ne leur ont
rien appris. Une supervision renforcée s’impose. Mais, sauf à mettre un gendarme derrière chaque
banquier, on peut douter qu’elle
suffise à réformer en profondeur
un système gangrené par la logique trop exclusive du profit à
bon compte. p
Lire page 12

Algérie 150 DA, Allemagne 2,20 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,60 ¤, Cameroun 1 600 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 600 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 28 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,80 ¤, Gabon 1 600 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 750 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,60 ¤, Malte 2,50 ¤,
Maroc 12 DH, Norvège 28 KRN, Pays-Bas 2,20 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 2,00 ¤, Sénégal 1 600 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 35 KRS, Suisse 3,20 CHF, TOM Avion 380 XPF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,50 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 600 F CFA,

[PAGE: LE_MONDE - LE_MONDE - 1 - 04/07/12] [IMPRIMEE LE: 03/07/12 10:40 PAR: MOREL] [COULEUR: Composite] PLAQUE : B-BERLIN-SL


Aperçu du document LMD-LMQ0407-1-001-B-Q-01.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


lmd lmq0407 1 001 b q 01
c0807 f2
article 474993
banquier en prison en 10 lecons
carton fontaine
20130810 quo

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s