Projet de Constitution (Etat Islamique).pdf


Aperçu du fichier PDF projet-de-constitution-etat-islamique.pdf

Page 1...29 30 31


Aperçu texte


leurs ressortissants doivent se munir d'un passeport valable et d'un visa particulier
pour chaque personne et pour chaque entrée des territoires islamiques.

4. Les pays avec lesquels l'état islamique est en guerre effective comme l'état Israël par

exemple, les relations avec cet état ne se basent que sur cette considération, même
pendant les trêves, et demeurent en état de guerre effective. L'accès dans les territoires
islamiques est interdit à leurs ressortissants. L'état permet même à ses citoyens de
disposer du sang des citoyens non musulmans de ces états.
ARTICLE 179 :
Les traités de collaboration militaire sont prohibés, ainsi que tout ce qui s'y attache ou qui peut
être de même nature comme les traités politiques, la location des bases ou d'aéroports fixes ou
de transite, etc... Par contre, les traités économiques, financiers, commerciaux, culturels, de paix
ou de bon voisinage sont permis s'ils réalisent les conditions fixées par la loi.
ARTICLE 180 :
Les pays non réellement impérialistes et qui ne sont pas en état de guerre effective peuvent
établir des relations diplomatiques en leur interdisant d'avoir des activités politiques ou
culturelles en dehors de celles qui leur sont permises par accord préalable. On doit déterminer
en outre leur emplacement.
ARTICLE 181 :
L'état islamique peut ouvrir des ambassades dans les pays qui ne sont pas en guerre effective,
et ce, suivant l'intérêt politique de la propagation de l'islam. La tâche principale de ces
ambassades est de propager l'Islam et de diffuser ses idées.
ARTICLE 182 :
L'état islamique ne peut pas faire partie des organisations internationales ou régionales non
basées sur l'islam: comme il en est le cas pour l'O.N.U., le fond monétaire international la
Banque Mondiale du Développement, etc... C’est aussi le cas des organisations régionales
comme la Ligue Arabe, l'Organisation Arabe du Développement, l'O.U.A., etc...