Les vaccins nous protègent des maladies .pdf



Nom original: Les vaccins nous protègent des maladies.pdf
Titre: Les vaccins nous protègent des maladies
Auteur: Koumani

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.4.1 / GPL Ghostscript 9.05, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/07/2012 à 15:55, depuis l'adresse IP 90.37.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1014 fois.
Taille du document: 23 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Les vaccins nous protègent des maladies
Régulièrement, on nous dit ou on lit que les vaccins nous protègent des maladies.
Qu’en est-il ?
Pour cela, passons en revue quelques maladies infectieuses :
1. La variole :
En Bavière, en 1871, il y eu 30.742 cas de variole dont 29.429 cas chez des personnes
vaccinées, soit plus de 95 % de cas de variole chez des vaccinés.
La Prusse, à la même époque, vaccina à tour de bras et connut la plus haute incidence de
variole dans les pays du Nord de l’Europe avec 69.839 cas.
En 1905, les États-Unis prirent possession des îles Féroe. Avant la prise par ceux-ci, le taux
de mortalité par la variole était de 10%. Entre 1905 et 1906, à la suite de campagne massive
de vaccination, une épidémie fit mourir 25% des habitants. Entre 1918 et 1920, aux
Philippines, l’armée américaine obligea 95 % de la population à se faire vacciner contre la
variole. Il y eut une terrible épidémie avec 60.000 morts, emportant 54 % de la population.
La capitale Manille - dont la population avait été vaccinée en presque totalité - fut la plus
touchée (65,3%). Pendant le même temps, les habitants de l’île de Mindanao - dont la
population avaient refusé de se faire vacciner - furent touchés de la variole dans seulement
11,4 %, soit sensiblement le même taux de mortalité observé avant l’entrée des États-Unis [1].
2. La diphtérie
En 1919, il y avait en Norvège quelque 16.000 cas de diphtérie. Alors que ce pays vaccinait
peu, il n’y eut que 54 cas de diphtérie en 1939.
En 1941, la vaccination a été généralisée : en 1943, 22.000 cas de diphtérie furent recensées...
3. La coqueluche
Le département américain de la santé publia une étude sur les cas de coqueluche rapportés
entre 1987 et 1991 dans l’Ohio. La moitié des cas rapportés étaient des personnes
vaccinées [2] ...
En 1993, il y eu une épidémie de coqueluche à Cincinnati (Célia D.C. CHRISTIE et al 1994) :



74 % des enfants entre 19 mois et 12 ans qui avaient fait la coqueluche avaient reçu 4
ou 5 doses du vaccin diphtérie-tétanos-coqueluche ;
82 % des enfants entre 7 et 71 mois avaient reçus au moins 3 doses.

4. La poliomyélite

En 1986, une sérieuse épidémie de poliomyélite eut lieu en Afrique de l’Ouest qui pratiquait
la vaccination massive contre celle-ci, comme recommandée par l’OMS. La vaccination
massive n’empêcha pas l’épidémie de poliomyélite [3] et il y eut près de 200 enfants
correctement vaccinés qui contractèrent la poliomyélite... [4] [5]
En 1988, il y eut une épidémie de poliomyélite à Oman : les cas furent plus nombreux dans
les régions où la vaccination avait été pratiquée de manière massive.
Entre 2007 et 2008, il y eut de 1.433 cas de poliomyélite sur virus sauvage (PSV) relatés en
Inde [6] :





1.108 cas ont reçu plus de 7 doses = 77,3 % des cas (sur un total de 1433 cas) ;
265 cas ont reçu entre 4 et 6 doses = 18,4 % des cas (sur un total de 1433 cas) ;
40 cas ont reçu entre 2 et 3 doses = 2,79 % des cas (sur un total de 1433 cas) ;
20 cas avaient leur statut vaccinal inconnu (aucune dose ou dose inconnue) = 1,39 %
(sur un total de 1433).

5. Le tétanos
En août 1987, le Dr MASAR démontra que sur les 28 cas de tétanos identifiés en Slovaquie,
20 cas provenaient de malades ayant été vaccinés correctement, soit 71% cas de tétanos chez
des personnes vaccinées [7].
D’autres auteurs ont également remarqué que la vaccination anti-tétanique ne protégeaient pas
(PASSEN, 1986) [8] (CRONE 1992) [9]
6. La rougeole
En 1985, il y a eu des épidémies de rougeole dans les écoles de Browning Mount, aux EtatsUnis. 98,7 % des étudiants étaient correctement vaccinés. [10].
En 1986, le nombre de cas de rougeole était au Canada 7 fois plus élevé qu’en 1985 : sur les
5575 cas étudiés, on remarqua que :




60 % des cas concernaient des sujets bien vaccinés,
28 % des cas chez des sujets non vaccinés
12 % des cas chez des sujets dont la situation vaccinale était inconnue.

En 1993, on démontra que 72 % des rougeoles relevés dans l’Ohio (2720 cas) avaient été
observés chez des personnes vaccinées contre la rougeole [11].
En 1994, aux États-Unis, on fit une étude rétrospective des cas de rougeole ayant eu lieu
pendant les années 1980 : 20 à 40 % des cas étaient rapportés chez des personnes
vaccinées [12].
En 1994, en France, on fit une étude rétrospective des cas de rougeole survenue dans la
banlieue parisienne : parmi les 112 cas notifiés de rougeole, 30,4 % correspondaient à des
échecs vaccinaux. D’après les auteurs, ces échecs n’étaient pas liés ni à l’âge, ni à la date de
vaccination, ni au numéro de lot de vaccin [13].

En 2010, des cas de rougeole chez des personnes correctement vaccinées ont été également
observés en Italie [14].

[1] Fernand DELARUE, L’intoxication vaccinale, éd. LE SEUIL, 1977.
[2] Dayton Times, 28 mai 1993.
[3] Plus que probablement en raison de l’absence de qualité hygiénique hydrique.
[4] Quel était leur état nutritionnel ?
[5] Jean-Yves Nau, Le Monde, 2 février 1987.
[6] Relevé épidémiologique hebdomadaire (REH), 2009
[7] MASAR, 1987, 8ème conférence internationale sur le tétanos - Léningrad.
[8]
Passen, E. L., & Andersen, B. R. (1986). Clinical tetanus despite a protective level
of toxin-neutralizing antibody. Jama, 255(9), 1171–1173.

[9]
Crone, N. E., & Reder, A. T. (1992). Severe tetanus in immunized patients with
high anti-tetanus titers. Neurology, 42(4), 761–764.

[10]
Davis RM, W. E. D., Orenstein WA, Preblud SR, Markowitz LE, Hinman AR.
(1987). A persistent outbreak of measles despite appropriate prevention and
control measures. Am J Epidemiol., 126(3), 438–449.

[11] Le Dayton Times du 28 mai 1993.
[12]
Poland GA, J. R. M. (1994). Arch Intern Med., 16, 1815–1820.

[13] Par contre, d’après les auteurs, « cette augmentation importante de la proportion des
échecs vaccinaux serait liée à l’amélioration de la couverture vaccinale qui serait passée de 59
à 90 % » (sic).
[14]
Cova M, C. A., Turlà G, Codecà B, Buriani O, Gabutti G. (2010). Spotlight on
measles 2010: Increased measles transmission in Ferrara, Italy, despite high
vaccination coverage, March to May 2010: increased measles transmission in
Ferrara, Italy, despite high vaccination coverage, March to May 2010. Euro
Surveill., 15(50), 19747.


Les vaccins nous protègent des maladies.pdf - page 1/4
Les vaccins nous protègent des maladies.pdf - page 2/4
Les vaccins nous protègent des maladies.pdf - page 3/4
Les vaccins nous protègent des maladies.pdf - page 4/4

Documents similaires


les vaccins nous protegent des maladies
calendrier vaccinations
vaccination obligation europe 04072017
vac
rapport oms vaccin ror et autisme
pdf fsl mai 2009


Sur le même sujet..