FOZ DO ARELHO itinéraire 1 T.pdf


Aperçu du fichier PDF foz-do-arelho-itineraire-1-t.pdf - page 4/9

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9



Aperçu texte


Obidos
Dominant un vaste paysage de vallons verdoyants et de hauteurs piquetées de moulins à vent, Obidos a su
conserver à travers les siècles son cachet et son charme de ville médiévale. Autrefois la cité fortifiée, à labri de
son enceinte flanquée de petites tours rondes et de massifs bastions carrés, surveillait le littoral : le comblement
d’un ancien golfe marin, dont subsiste la lagune Ôbidos (Lagoa de Ôbidos) l'a isolée du rivage et elle se trouve
aujourd’hui à 10 km à l’intérieur des terres.
Le filet d’Ôbidos - en 1491 l’infant se noie dans le Tage à Santarém. Son corps est ramené dans le filet d’un
pêcheur. Sa mère, la reine Léonor, épouse de Jean Il, vient cacher ses larmes et chercher l’apaisement à Ôbidos.
Le filet de pêche qui figure sur le pilori de la ville devant l’église rappelle cet événement.

Largo do Santuario
Sanctuaire Senhor da Pedra - il est situé hors des remparts au
Nord de ville en bordure de la N 8. C’est une construction
baroque de plan hexagonal, édifiée de 1740 à 1747.
Dans une vitrine au-dessus de l’autel se dresse une croix de
pierre primitive data du 2e ou 3e s. avec une étrange
représentation d’un petit personnage les bras en croix. Autour
de la nef, des niches abritent plusieurs statues baroques
d’apôtre. Le carrosse qui se trouve dans le sanctuaire servait à
transporter la statue de Vierge de l’église Santa Maria
d’Ôbidos à l’église Nossa Senhora de Nazaré pendant la fête
du 8 septembre.
La cité médiévale - Laisser la voiture à I ‘extérieur des remparts.