FUNDAO itinéraire 7 T vers Aveiro .pdf



Nom original: FUNDAO itinéraire 7 T vers Aveiro.pdf
Titre: DECOUVERTE DU PORTUGAL
Auteur: Devroede

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 20/08/2012 à 11:58, depuis l'adresse IP 87.67.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 911 fois.
Taille du document: 371 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


DECOUVERTE DU PORTUGAL EN 2001
Fundaho – itinéraire 7 - 224 km

Fundão
Mangalde
Viseu
Aveiro

Fundão

Mangualde
d’origine médiévale, est aujourd’hui un actif centre agricole et commerçant.
Quartier ancien - en avant du palais Anadia et d’une fontaine se trouve le vieux Mangualde : ruelles
tortueuses, petites maisons de granit serrées autour d’un beffroi.

Palacio dos condes de Anadia
cette demeure seigneuriale du 17 e s. offre une façade
de style rocaille.

Igreja da Misericôrdia - Entrer par la cour de l’école attenante- du 18e s., bâtie en équerre, la charmante église
de la Miséricorde présente une petite façade baroque ornée de statues et une galerie d’étage (côté cour) à
colonnades et balustres de granit. À l’intérieur, dans la nef, azulejos évoquant la Cène, la Pêche miraculeuse,
St Martin... Dans le chœur, orné d’un plafond à caissons dorés et de devants d’autels en azulejos, remarquer
les potences en bois sculpté destinées à suspendre les lampes.

Viseu

dans une région boisée et légèrement accidentée où croît le fameux vignoble du Dao, Viseu s'est développé sur
la rive gauche du Pavia, tributaire du Mondego.
C'est un important centre agricole (seigle, maïs, bétail, fruits) et artisanal (dentelles, tapis, vannerie, poteries
d'argile noire). Ses sucreries aux œufs (bolos de amor), papos de anjo, travesseiros de ovos moles, castanhas de
ovos) sont appréciées.

La vieille ville
avec ses ruelles pavées de dalles de granit, ses demeures Renaissance et classiques à encorbellements, décorées
d'écussons, le Vieux Viseu a gardé son cachet ancien.
Praça da républica (ou Rossio) – centre animé de Viseu, cette agréable promenade plantée d'arbres s'étend
devant l'hôtel de ville.
Porta do Soar - cette porte de l’enceinte érigée au 15e s. par le roi Alphonse V donne accès à la vieille ville.
Adro da Sé - cette place tranquille, au cœur de la vieille ville, est encadrée de nobles édifices de granit, parmi
lesquels celui du musée Grào Vasco, la cathédrale et l’église da Misericórdia.
Museu Grao Vasco - il occupe l’ancien palais dos Très Escalôes. Construit au 16 e s. et modifié au 18e s.
Le rez-de-chaussée est consacré à la sculpture du 13e au 18e s. Remarquer un Trône de Grâce (14e s.) dont il
ne reste qu’une représentation de Dieu le Père, une Pietà du 13 e s., quelques azulejos hispano-arabes (16e s.) et
la céramique Portugaise (17e et 18e s).
1er étage – œuvres de peintres Portugais du 19e s. et du début du 20e s.
2ème étage – à l’exception d’une salle où sont réunies des toiles de Columbano (1857-1929), dont un
autoportrait, cet étage est consacré aux primitifs de l’école de Viseu.
On s’arrêtera longuement devant le Saint Pierre sur son trône, l’un des chefs-d’œuvre de Vasco Fernandes.
Bien que ce tableau soit une réplique de celui attribué à Gaspar Vaz à Sâo Joào de Tarouca, il montre une
grande originalité dans la façon de représenter St Pierre, homme au visage plébéien, grave, un peu triste,
entouré par l’atmosphère de la Renaissance. Le Calvaire, autre grande œuvre de Grào Vasco, est d’une
violence terrible dans la représentation des personnages comme dans celle du paysage balayé par les vents.
Les 14 tableaux qui composent le retable provenant de la cathédrale sont dus à un groupe d’artistes de l’école
de Viseu la Descente de Croix et le Baiser de Judas sont parmi les meilleurs : dans l’Adoration des Rois
Mage, on remarquera que le roi noir a été remplacé par un Indien du Brésil, ce pays venant d'être découvert.
Sont aussi de l’école de Viseu deux intéressantes peintures : La Cène et Le Christ dans la maison de Marthe.
Sé – la cathédrale romane a subi d’importantes modifications du 16e s. au 18e s. La façade a été reconstruite au
17e s. : parmi les six statues, celle du centre représente St Teotônio, patron de Viseu.
À l’intérieur, la voûte manuéline refaite au 16 e s. a transformé l’édifice en église- halle s’appuyant sur des
piliers gothiques, elle est soutenue par des liernes torsadées se nouant à intervalles réguliers : les clefs de
voûte sont décorées des armes de l’évêque fondateur et des devises des rois Alphonse V et Jean Il (pélican).
Le chœur date du 17e s. : la voûte en berceau, peinte de grotesques, abrite un monumental retable baroque audessus du maître-autel se tient une Vierge (14e s.) en pierre d’Ançà. La chapelle orientée de gauche est ornée
d’azulejos du 18e s.
Du transept gauche, on accède, par un escalier, à la tribune (coro alto) où l’on remarque un lutrin en bois doré
du Brésil (16e s.) et une amusante statuette représentant un ange musicien. De là, on peut atteindre la salle
capitulaire, située au premier étage du cloître : celle-ci renferme un intéressant trésor d’art sacré comprenant
deux coffrets reliquaires en émail de Limoges du 13e s., un évangéliaire du 12e s. (avec une reliure du 14e s.) et
une crèche de Machado de Castro.
Le cloître est de style Renaissance : la galerie du rez-de-chaussée, dont tes arcades s’appuient sur des colonnes
ioniques, abrite des azulejos du 18 e s. dans la chapelle Notre Dame de la Pitié, joli bas-relief (16e s.) figurant
une Descente de Croix ce travail serait dû à l’école de Coimbra : un beau portail du style de transition romangothique fait communiquer le cloître avec la cathédrale.
Église da Misericórdia - la belle façade baroque est rythmée par le contraste des murs blancs et des pilastres
de granit gris. Le corps central, percé d’un joli portail baroque surmonté d’un balcon, est ceint d’un élégant
fronton.
Maisons anciennes - dans la rua Dom Duarte, on verra un donjon agrémenté d’une belle fenêtre manuéline;
dans la rua Direita, pittoresque, étroite et commerçante, des maisons du 18 e s. à balcons sur consoles de fer
forgé; rua dos Andrades (au Sud de la rua Direita), des maisons à encorbellement; rua di Senhora da Pledad,
des maisons du 16e s.

Revenir rua Direita et regagner l’Adro da Sé par la rua Escura.
Église Sao Francisco — Église baroque ornée d’azulejos et de bois dorés.
Église Sao Bento - Beaux azulejos du 17e s.

Aveiro


FUNDAO itinéraire 7 T vers Aveiro.pdf - page 1/4
FUNDAO itinéraire 7 T vers Aveiro.pdf - page 2/4
FUNDAO itinéraire 7 T vers Aveiro.pdf - page 3/4
FUNDAO itinéraire 7 T vers Aveiro.pdf - page 4/4

Télécharger le fichier (PDF)









Documents similaires


fundao itineraire 7 t vers aveiro
porto itineraire 1 t
porto itineraire 3 t
en coeur de ville 1
prague vienne budapest
jouanne1923

Sur le même sujet..