Braie de bouleau .pdf


Nom original: Braie de bouleau.pdfAuteur: Administrateur

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 18/09/2012 à 16:01, depuis l'adresse IP 109.208.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1865 fois.
Taille du document: 191 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Fabrication Braie
de Bouleau
Conception : Fritz Seeberger, Isenmann
philippe

Ogive en terre cuite (à
faire faire par un potier)
ou en fer (genre ancien
petit extincteur)

Ecorce de bouleau (pure : sans
particule de bois)

Pierre réfractaire

Réceptacle
(boite de conserve)

Bien remplir l’ogive, ne pas hésiter à tasser fortement l’écorce de bouleau que l’on a au préalable
coupée très fin (sec ou pas, peu importe). Le feu doit être régulièrement fourni pendant 2 heures et doit avoir
une intensité faible à moyenne. Il faut cependant un maximum de flamme. La combustion se faisant, on
récupère dans le réceptacle un liquide huileux. Laisser le feu s’éteindre lentement, ceci est bénéfique pour la
suite car le liquide huileux obtenu contiendra moins d’eau. Lorsque le tout est refroidi, récupérer le réceptacle.
Laisser cuire son contenu liquide pendant 1 heure au minimum à feu doux. La braie apparaît peu à peu…
Tout en laissant chauffer, vérifier la qualité de la braie de bouleau toute les demie-heures. Le plus
judicieux consiste à déposer et faire refroidir (sécher) l’équivalent d’un noyau de cerise de braie sur une
planchette afin de correctement la tester. La braie ne doit pas être craquante, elle devient bonne lorsque
l’ongle du pouce laisse sa marque.
Pour une utilisation « multiforme », il faut jouer sur la plasticité de la braie. En effet, pour effectuer un
empennage par exemple, la braie doit être pure et fluide lorsqu’elle est chaude. Ceci facilite par la suite le
travail de l’empennage et permet de faire un travail propre et précis. Au contraire, pour coller une armature de
flèche ou une hache polie, la braie doit être plus solide à chaud. Pour ce faire, il suffit à partir d’une braie
correcte de rajouter un peu de charbon issue de la combustion que l’on retrouve dans l’ogive (rien ne se perd !).
Attention, la braie de boulot est un poison !
Bonne chance…..


Aperçu du document Braie de bouleau.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Braie de bouleau.pdf (PDF, 191 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


braie de bouleau
recettes d onguents decembre 2010
lubri loy 10001
recettescosmeto2018pdf
catalogue cashin saison 2013
plantes comestibles par henschel

Sur le même sujet..