Les Origines du Conflit Israelo Palestinien.pdf


Aperçu du fichier PDF les-origines-du-conflit-israelo-palestinien.pdf - page 5/64

Page 1...3 4 56764



Aperçu texte


propriétaires légaux… Non seulement la terre avait été achetée, mais les Arabes
qui la cultivaient furent expropriés et remplacés par des étrangers qui avaient
des objectifs manifestes sur la Palestine."
Rashid Khalidi, « Blaming The
Victims, » éd. Saïd & Hitchens.
L’opposition arabe à l’arrivée des sionistes provenait-elle de leur soi-disant
antisémitisme inhérent ou plutôt du véritable sentiment de péril qu’ils
éprouvèrent quant à l’avenir de leur communauté ?
"L’objectif du Fonds [National Juif] était de ‘convertir la terre de Palestine, en
possession inaliénable du peuple juif.’… Dès 1891, le leader sioniste Ahad
Ha’am2 écrivit que les Arabes ‘avaient très bien compris ce que nous étions en
train de faire et quel était notre but’… [Théodore Herzl, le fondateur du
sionisme, a exposé] ‘Nous essaierons de faire disparaître la population [arabe]
sans ressources de l’autre côté de la frontière en lui procurant du travail dans
les pays de transit, tandis que nous lui refuserons tout travail dans notre
propre pays… Le processus d’expropriation et l’expulsion des pauvres devront
se dérouler discrètement et avec circonspection’… Dans plusieurs endroits du
Nord de la Palestine, des fermiers arabes refusèrent de quitter leur terre qui
avait été achetée par le Fonds à des propriétaires absents, et les autorités
turques, à la demande du Fonds, les en chassa… Les Juifs natifs de Palestine,
eux aussi, réagirent négativement au sionisme. Ils ne voyaient pas l’intérêt d’un
Etat hébreu en Palestine et ne voulaient pas exacerber les relations avec les
Arabes." John Quigley, “Palestine and Israel : A Challenge to Justice.”
Vous avez dit un antisémitisme inhérent ? – suite
"Avant le 20ème siècle, la plupart des Juifs de Palestine faisaient partie de
l’ancienne communauté Yishuv qui s’y était installée, d’ailleurs plus pour des
raisons religieuses que pour des motifs politiques. Il n’y avait pratiquement
aucun conflit entre eux et la population arabe. C’est lors de l’arrivée des colons
sionistes dans les années 1880 que les tensions surgirent… lorsqu’ils
achetèrent des terrains à des propriétaires absents, ce qui conduisit à

2

[NdT] Ahad-Ha’am fonda en 1896 la revue mensuelle Hashiloah, qu'il dirigea jusqu'en 1902. En 1897, il
participa au premier Congrès sioniste, où il cr itiqua sévèrement la conception politique de Herzl. AhadHa’am s'établit à Londres en 1907, et pendant la première guerre mondiale, il s'associa aux efforts du Dr
Haïm Weizmann pour l'obtention de la Déclaration Balfour, à la rédaction de laquelle il prit une part
active. En 1922, il vint s'établir à Tel-Aviv. Le principe fondamental du sionisme d'Ahad-Ha’am est la
régénération spirituelle et morale du peuple. Ses essais eurent une grande influence sur la doctrine
sioniste, et il est considéré comme le père du "sionisme spirituel". Sa phrase la plus célèbre : "Ce n'est pas
Israël qui a conservé le Shabath, mais c'est le Shabath qui a conservé Israël".

5