Bioacoustique des crocodiles .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: Bioacoustique des crocodiles.pdf
Titre: Présentation PowerPoint
Auteur: Nicolas

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® PowerPoint® 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/10/2012 à 12:39, depuis l'adresse IP 78.112.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1195 fois.
Taille du document: 2.5 Mo (17 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 Introduction et problématique
 Définitions

et généralités

 Utilisation de la communication acoustique chez

le crocodile
 Comment le cerveau

crocodilien reçoit et traite-til les signaux sonores ?

 Conclusion et ouverture

 Ne dispose pas de structures spécialisées dans la

communication sonore (pas de cordes vocales ou syrinx par
exemple).
 Communication importante de la naissance à

l’âge adulte.

En quoi la bioacoustique est-elle un facteur
important dans la communication
crocodilienne ?

Sauropsidés

Archosaures

Oiseaux

Tortues

Crocodiliens

Alligatoridés
Crocodylidés
Gavialidés

Sphénodontes

Squamates

 Lignée crocodilienne vieille de

240 millions d’années.

 23 espèces

de crocodiliens sont présentes dans la
nature. Constat très inférieur à la diversité présente au
Mésozoïque.

 Proche parenté

entre les crocodiliens et les oiseaux :
peut-elle expliquer la production sonore innée chez les
crocodiliens ?

 Bioacoustique

: étude de la communication sonore
animale. C’est une branche de l’étude des comportements
animaliers : l’éthologie.

 Un son : onde mécanique qui se propage

dans l’eau et l’air
(principe de vibration des molécules d’une couche).

→ Production selon le principe d’un instrument :
-

à vent : vibration d’une membrane (respiration)
à percussion : déformation d’une structure rigide



Chez les crocodiliens : absence de structure productrice de sons.



Contourne le problème en faisant rentrer l’air dans sa gueule. Le
passage par la glotte, en fonction de la pression des muscles, est à
l’origine des vocalises atypiques.



Intensité sonore possiblement modulé grâce à la valve palatale qui à
la première utilité d’isoler le reste du corps de l’eau en plongée.

Acoustic communication in crocodilians: from behavior to brain – A.Vergnes, M.Pritz & N.Mathevon (2008)



Cris juvéniles :

- cri de pré-éclosion
- cri de post-éclosion
- cri de contact
- cri de détresse
- cri de menace


Signaux vocaux acoustiques :

- signaux de menace
- défense du territoire
- recherche d’un partenaire sexuel (parade nuptiale)
-…

Cris de pré-éclosion

Cris de contact

Cris de détresse

Cris de menace

Acoustic communication in crocodilians: from behavior to brain – A.Vergnes, M.Pritz & N.Mathevon (2008)



Cri d’éclosion :
les cris des embryons matures
permettent de synchroniser les
éclosions d’une même couvée et
incitent la mère à aider ses jeunes à
s’extraire de leur coquille.



Cri de contact :
permet de garder une cohésion au
sein du groupe



Cri de détresse :
permet d’avertir la mère d’une
attaque



Cri de menace :
permet d’avertir d’un danger
environnant



Signaux vocaux :
grognements, sifflements, rugissements associés à des signaux
visuels, tactiles et olfactifs ; respectivement pour attirer les
jeunes, défendre le territoire ou encore lors de la parade
nuptiale.

Acoustic communication in crocodilians: from behavior to brain – A.Vergnes, M.Pritz & N.Mathevon (2008)



Oreille divisée en trois parties : externe, moyenne et interne.



Réception au niveau de l’oreille externe (système de paupière).



Conversion en signal électrique au niveau de l’oreille interne par deux types de cellules
sensorielles ciliées (petites/grandes) situées sur la cochlée (organisation tonotopique).



Oreille moyenne aide à la localisation du son.

Acoustic communication in crocodilians: from behavior to brain – A.Vergnes, M.Pritz &
N.Mathevon (2008)

 Cellules ciliées transmettent l’information électrique au

noyau cochléaire angulaire [NA] et magnocellulaire [NM].
 Intégrée au niveau de la crête ventriculaire dorsale [CVD]
qui est un équivalent de notre aire auditive.
 Noyau de laminaires [NL] et noyau de l’olive supérieure
[SON] : rôles dans la localisation des son ?

Crocodile

Similitudes :
Oiseau

Acoustic communication in crocodilians: from behavior to brain – A.Vergnes, M.Pritz & N.Mathevon (2008)

On observe chez l’oiseau cependant :


Deux circuits neuronaux (issus des noyaux cochléaires) qui traitent séparément les
aspects temporels et les aspects fréquentiels.



L’aire équivalente à la crête ventriculaire dorsale est connectées à des aires auditives
« secondaires »
Chez le crocodile ces distinctions n’ont pas encore été observées/trouvées.

 Le

crocodile est un maillon de l’histoire évolutive
permettant de comprendre le développement de
l’appareil vocal.

 Les connaissances actuelles sur la bioacoustique

crocodilienne reste limitées.
 Le

parallèle avec les oiseaux permettra surement de
comprendre et d’approfondir certains aspects ; notamment
comportementaux.


Aperçu du document Bioacoustique des crocodiles.pdf - page 1/17

 
Bioacoustique des crocodiles.pdf - page 2/17
Bioacoustique des crocodiles.pdf - page 3/17
Bioacoustique des crocodiles.pdf - page 4/17
Bioacoustique des crocodiles.pdf - page 5/17
Bioacoustique des crocodiles.pdf - page 6/17
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00134723.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.