cahier des charges .pdf



Nom original: cahier des charges.pdf
Titre: Exemples de casques autorisés :
Auteur: LETHIST

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010 Trial, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/10/2012 à 22:01, depuis l'adresse IP 83.192.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1954 fois.
Taille du document: 2.3 Mo (11 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Exemples de casques autorisés :
Bacinets simples

Bacinets à bec de passereau

Bacinet à museau

Bacinet à bulbes

Bacinet à clapet (dits klappvisors)

Bacinets à oinion

Bacinets à bretèches

Grands bacinets (non soumis à l’ obligation d’ être dotés d’ un colletin)

Chapels simples

Chapels dits « capeline »

Chapels dits « de Montauban »

Chapels à nasal, de type bohêmien

Cervelières (simples, à écailles ou à plaques)

Salades primitives sans visières ni articulation

Exemples de casques interdits
Bacinets à grille
Pourquoi ? Parce que les rares sources montrant ce type de bacinets sont toutes extrêmement connotées symboliquement et, quoique
authentiques, ces sources ne représentent pas un objet réel mais un objet fantastique, symbolique ou artistique.

Les casques trop anciens (antérieurs à 1360/1370)
(Nasals, heaumes dits français, casques vikings, etc)
Note : Bien que les cervelières soient évidemment autorisées, seront refusées les cervelières trop marquées âges sombres
(carolingiennes ou barbares notemment)

Les casques trop récents (post 1420/1430)
(Salades articulées, salades à visière, armets, morions etc)
Note : Même si il en existe sur une source de 1420, les casques à oreilles rondes sont interdits car surtout
représentatifs de la fin du XVème siècle. Même motif de rejet pour le proto armet, à dents, de Churburg.

Les casques fantastiques ou fantasmagoriques
Note ; Outre les casques d’ heroic fantasy, nous incluons dans cette catégorie les casques sacrifiant totalement
l’aspect historique en vue de la pratique sportive ou celle du SCA.

Sont également interdits les casques qui, quoique contemporains, relèvent d’ autres aires géographiques
(Moyen orient, Asie orientale, Inde etc)

L’ armure
Sont autorisées les armures correspondant à la période 1360-1420.
Les protections dites « cotte Wisby », quoique plus anciennes sont acceptées car encore présentes au début de notre période.
Les armures trop anciennes (hauberts XIIIème par exemple) ou trop récentes (armures Maximiliennes etc) sont tolérées si elles sont
intégralement dissimulées sous un tabard, huque, mantel ou autre parement typé 1370-1430. Le reste de l équipement (casque,
bouclier, armes, etc) doit être conforme à la période 1360-1420.
Sont également interdites les armures qui, quoique contemporaines, relèvent d’ autres aires géographiques (Moyen orient, Asie
orientale, Inde etc)

Exemples de gambisons autorisés :
Système de fermeture :
Les gambisons, aketons et autres protections gamboisées doivent correspondrent aux modèles disponibles durant la période 13601420. Les systèmes de fermetures autorisés sont le boutonnage ou le lacage. Le système de fermeture par boucle est interdit puisque
non avéré de façon incontestable.
Une tolérance sera tout de même de règle pour les tenues gamboisées non valides si leur système de fermeture est intégralement
dissimulé sous l’ armure (autre que simple cotte de mailles) ou sous la cotte d’ armes.

Types autorisés

Types interdits
Les gambisons aux manches amovibles ne seront pas autorisés. Rappel : Le système de fermeture par boucle est interdit puisque non
avéré de façon incontestable.

Les protections gamboisées avérés pour d’ autres époques ou d’ autres zones géographiques ne seront pas autorisés. Une tolérance
sera tout de même de règle pour les tenues gamboisées non valides si elles sont intégralement dissimulées sous l’ armure (autre que
simple cotte de mailles) ou sous la cotte d’ armes.

Exemples de protections de tronc autorisées :
Protections de la famille des cottes dites «wisby »

Protections de la famille des corrazines et apparentées

Pansières des différents types dits « churburg » et autres pa,sières sourcées pour 1360-1420

Toute protection représentée dans les sources de la période 1360-1420
Il est impossible d’ être exhaustif sur le type de protections portées dans la période 1360-1420. Dans le cas où vous disposez d’ une
autre protection attestée par au moins deux sources différentes et non répertoriée ici, contactez nous avant l’ évènement. Il est fort
probable qu’ elle sera autorisée.

Types interdits
Les protections hors période 1360-1420 même si historiquement portées pour d’ autres époques (exemples non exhaustifs :
brigandines, plastrons gothiques, haubert normands etc)

Les protections médiévales fantastiques sont également proscrites.

Exemples de protections de mains autorisées :
Sont autorisés les gantelets dits sablier (ou Hourglass), à tuiles ou à plaques ainsi que les autres protections de mains (mittons,
coques de gantelets à doigts de cuir ou de mailles de même type de garde-poignets). Les gantelets de type Wisby (avec garde-poignets
en cuir renforcé de métal) sont également autorisés.

Les gantelets gothiques sont interdits ainsi que les protections de cuir utilisés par les reconstituteurs vikings ou gaulois.

Exemples de protections de membres autorisées :
Sont autorisées les protections de membres en usage entre 1360 et 1420.
Les pièces de harnois fantastiques ou, quoique historiques, issues d’autres époques sont interdites. Pour la première édition, afin de
ne pas pénaliser les troupes mi XVème s’ équipant pour participer, une certaine tolérance sera observée si le type « tardif » des
membres n’ est pas trop prononcéet que le reste de l’ équipement est valide pour 1360-1420 (casque, hoqueto, armement etc)

Exemples d’ habits militaires autorisés :
Le port d’ habit militaire par-dessus l’ armure n’ a rien d’ obligatoire. En cas de port, sont autorisés les tabards, huques, hoquetons
ou autres habits correspondant à la période 1360-1420.

Blasons et armoiries autorisés :
LePort d’ un blason n’ est en rien obligatoire. En cas de port, seuls seront acceptés les blasons
- respectant les règles héraldiques
- ne présentant pas un caractère trop « farfelu » par rapport aux blasons historiques (en cas de doute, nous contacter)

Costume civil (équipement minimal)
Masculin :
- 1 paire de braies en lin
- 1 paire de chausses en laine (séparées)
Les chausses à plein fonds commencent à apparaître dans des livres de comptes vers 1400 mais de façon très
anecdotique. Une tolérance sera donc de règle. Il ne pourra cependant pas y avoir plus d’ une personne vétue
de chausses plein fonds par troupe.
- 1 chemise blanche ou écrue
- 1 gippon ou doublet (sans maheutre) en laine de préférence ou une cotte
- 1 ceinture en cuir avec boucle et mordant historiquement compatibles
- 1 paire de chaussures avec boucle(s) historiquement compatible(s)
- 1 couvre chef
Féminin :
- 1 chemise en lin
- 1 cotte (robe) en laine ajustée sur le buste à manches longues ou courtes. Dans le cas de manches courtes,
celles-ci doivent être épinglées au niveau du biceps. Les manches à laçage au niveau de l’épaule ne sont pas
tolérées.
- 1 ceinture de cuir ou de passementerie avec boucle histocompatible.
- 1 paire de chausses en laine ou en lin
- 1 coiffe en lin
- 1 aumonière en tissu (les escarcelles en cuir sont interdites pour les femmes)
- 1 paire de chaussure en cuir fermées par des boucles ou un lacet de cuir

Costume civil (équipement supplémentaire)
L’ équipement civil minimal peut (ce qui est souhaitable) être complété par tout vêtement attesté pour la
période 1360-1420 (Houppelandes, chaperons, grelots, mantels etc)




Télécharger le fichier (PDF)

cahier des charges.pdf (PDF, 2.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


cahier des charges
rgtarb e
orvault vtt autorise et nouvelle rand orvault
reglement tgo maj 01 09 11
regle dark
affiche1 vente aurelien

Sur le même sujet..