article rfsp 0035 2950 1977 num 27 1 393715.pdf


Aperçu du fichier PDF article-rfsp-0035-2950-1977-num-27-1-393715.pdf - page 4/33

Page 1 2 3 45633


Aperçu texte


Les rétributions du militantisme
campagne. C'est par ces moyens que sont également recrutés les spécial
istes des « relations publiques », les professionnels des sondages, des
communications de masse, des campagnes de publicité ou des circons
criptions livrées « clés en main ».
Cette façon de procéder est rationnelle en ce qu'elle permet à des
candidats à des postes étatiques électifs, de recruter un personnel intér
imaire en fonction des besoins, sans consacrer une part importante de
leur énergie et de leur temps à créer et à animer une organisation comp
lexe et permanente qui n'est vraiment utile qu'en de rares occasions.
Ce type d'organisation suppose par contre des moyens financiers im
portants
qui expliquent peut-être en partie que ses dirigeants soient
généralement issus des groupes sociaux dominants et en expriment les
intérêts.
Une deuxième méthode consiste à s'assurer les services d'un personn
el
permanent en échange d'un emploi à la discrétion du parti. On aura
reconnu le parti de patronage qui réserve à ses membres les nombreux
postes de l'appareil administratif soumis à l'élection6, utilisés dès lors
comme rémunération indirecte de l'activité proprement politique des
adhérents. Ces derniers se trouvent ainsi attachés (au double sens) à leur
parti et fournissent, au moment des consultations électorales ou chaque
fois que cela apparaît nécessaire, les concours nécessaires à la conquête
et à l'exercice du pouvoir politique par les dirigeants.
Ce type de parti ne peut évidemment fonctionner que si un grand
nombre de postes administratifs subalternes sont pourvus par voie
d'élection ou sont laissés à la discrétion du parti en application du
système des dépouilles. On comprend alors qu'il ait tendu à décliner au
fur et à mesure que la généralisation des règles de recrutement propres à
la fonction publique tendait à faire disparaître le type d'échange sur l
equel
il reposait.
Enfin, pour les organisations politiques qui ne peuvent pas
rémunérer leurs collaborateurs ou recourir au patronage, il n'est d'autre
solution que de créer une organisation de masse regroupant des militants
animés par la défense d'une « cause ».
Adhérant fortement aux objectifs de leur parti, ces militants vont se
consacrer au développement de son implantation politique et électorale
tout en contribuant à son financement.
L'attachement à la cause, la satisfaction de défendre ses idées, cons
tituent ainsi des mécanismes de rétribution de l'activité politique au mê
me titre que la rémunération financière ou l'obtention d'un emploi. A
6. Les emplois dans les administrations des postes, de la justice ou de la police à
tous les niveaux de l'organisation fédérale aux Etats-Unis en sont un exemple classique.
125