volet archi pays complet 5610 .pdf



Nom original: volet_archi_pays_complet-5610.pdfTitre: Microsoft Word - volet archi pays.docAuteur: colletf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par PScript5.dll Version 5.2.2 / Acrobat Distiller 6.0 (Windows), et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/10/2012 à 14:08, depuis l'adresse IP 88.187.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 815 fois.
Taille du document: 898 Ko (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


AMENAGEUR FONCIER
T
E
R
R
A
I
N

DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE
VILLE DE LA FERTE GAUCHER
PROMOTEUR

Groupe

« Bois Clément »

MODAP

N°10
VOLET ARCHITECTURAL ET PAYSAGER

MODAP Aménagement & Promotion
1-3 rue d’Argenteuil
95210 SAINT GRATIEN
Tél : 01.30.10.39.39
Fax : 01.30.10.39.49
Maître d’Ouvrage
MODAP
1-3 rue d’Argenteuil
95210 SAINT GRATEIN
Tél : 01.30.10.39.39
Fax : 01.30.10.39.49

Géomètre
FABRELLO Gérard
12, Rue du Maréchal Joffre
77410 CLAYE SOUILLY
Tél : 01.60.26.00.22
Fax : 01.60.26.71.09

Maître d’Ouvrage Délégué
MODAP Aménagement & Promotion
1-3 rue d’Argenteuil
95210 SAINT GRATIEN
Tél : 01.30.10.39.39
Fax : 01.30.10.39.49

Architecte
L3G
17, rue Clarin Bonaventure Baixas
92000 NANTERRE
Tél : 01.47.72.86.73
Fax : 01.41.38.05.49

Maître d’œuvre
Cabinet BEC
69, Avenue Henri Dunant
77100 MEAUX
Tél : 01.60.01.26.00
Fax : 01.60.01.26.01

J u i n 2007,

MODAP Aménagement & Promotion
1-3 rue d’Argenteuil – 95210 Saint Gratien – Tél : 01.30.10.39.39 – Fax : 01.30.10.39.49
web : www.modap.com - E-mail : modap@wanadoo.fr
S.A.S au capital de 37 000 € - RCS Pontoise 444 804 462

Administrateur du Syndicat National des
Professionnels de l’Aménagement
et du Lotissement

volet architectural et paysager
« Le Bois Clément »
L’opération réalisée au moyen de la procédure de lotissement, s’intégrera parfaitement sur
les terrains dont la forme des parcelles et l’implantation des bâtiments correspondront à
celles prévues aux règlements du POS et aux contraintes supplémentaires prévues dans le
règlement de lotissement, pour assurer une meilleure intégration dans le site.

Volet architectural
Une attention toute particulière est portée à la qualité architecturale et urbaine du site,
notamment au niveau de la zone d’habitat individuel.
La série d’élévation de rue et de vues d’ambiance permet de visualiser le projet tel qu’il
pourrait l’être à l’état final.

Volet paysager
Il devra être apporté une attention particulière sur la qualité des vues des aménagements
des espaces privés.
Les clôtures seront réalisées de la façon suivante :
1°)

En façade, les clôtures seront de préférence constituées de haies vives doublées
d’un grillage vert plastifié qui se situera en retrait de 1 m. L’entretien en sera assuré
par le propriétaire.

2°)

En limite séparative, elles pourront être également constituées d’un grillage plastifié
vert, fixé sur supports métalliques vert, scellés sur un muret bas d’une hauteur de 0,20
m maximum. Cette haie sera constituée d’arbustes à fleurs d’essences locales et/ou
elles pourront être doublées d’une haie végétale d’essences locales 50 % de
caduque, 50 % de persistant limitée en hauteur à 2,00m. L’entretien en sera assuré
par le propriétaire.

3°)

Les portails (et portillons au choix) pourront être en bois, ils seront de forme simple,
pleins ou à lames à arases droites, les lisses horizontales seront interdites, les portails
et portillons seront peints de la couleur des menuiseries ou des fermetures de la
maison concernée. Ils seront fixés sur les têtes de murs incorporant les coffrets EDF ou
Gaz ou sur des potelets de 0,40 x 0,40 maximum, enduit du ton de la construction
principale, la hauteur totale des portails et portillons n’excédera pas 1,30 m. Le PVC
est proscrit.

Exemples de clôture grillagée doublée d’une haie végétale en façade

Le grillage se fond dans la haie vive afin de
ne pas être perçu
Grillage à maille rectangulaire, type
Pantanet ou similaire, galvanisé et plastifié
vert, maille 50,8 x 50,8 mm, fil de 2,95 mm
(médium) ou 3,45 mm (super).

Le traitement des limites avec l’espace collectif est garant de la qualité globale des
espaces. Il est aussi le premier aperçu des propriétés.

Extrait de Plantons dans l’Oise (CAUE de l’Oise)

La haie des jardins, c’est le paysage de la rue. Quand les haies sont traitées comme des
jardins, les rues deviennent des parcs visuels.

Exemples d’organisation des plantations en clôture
1. Les haies taillées

Une haie taillée est une association d’arbustes à feuilles caduques ou persistantes, ou les
deux en mélange.

LES PLANTS NECESSAIRES
pour 12 m de haie taillée
PERSISTANTS
A troène atrovirens
B houx verts
3 de
C if
chaque
D mahonia

}

CADUCS ou MARCESCENTS (m)
1 charme (m)
2 cornouiller sanguin
3 de
3 hêtre (m)
chaque
4 érable champêtre

}

2. Les haies libres
Une haie libre est une association d’arbustes à feuilles caduques et persistantes,
champêtres ou plus ornementaux, à floraisons et fructifications échelonnées.

LES PLANTS NECESSAIRES
pour 12 m de haie libre
PERSISTANTS
A troène atrovirens
B houx ou osmanthus
3 de
C mahonia
chaque

}

CADUCS
1 spirée
2 forsythia
3 viorne obier

}

3 de
chaque

3. Les bandes boisées
Une bande boisée est un brise-vent d’au moins 2m de large à la base, composé d’arbres et
d’arbustes, dont des persistants. C’est un petit bois allongé, idéal pour les fonds de jardins, le
pourtour des lotissements…

LES PLANTS NECESSAIRES pour 24 m de bande boisée :
GRANDS
ARBRES

ARBRES
MOYENS

GRANDS
ARBUSTES

3 merisiers
2 frênes

5 bouleaux
4 sorbiers

4 charmes
4 noisetiers

PETITS
ARBUSTES
3 fusains d’Europe
3 viornes obiers
3 cornouillers sanguins
3 viornes lantane

ARBUSTES
PERSISTANTS
4 troènes
4 ifs
4 houx
4 mahonias

Les arbustes sont choisis en priorité en fonction du sol et du climat du site. Le choix des arbres
à petits développement est préférable pour les plantations en périphérie du terrain.
En partie privative, les plantations seront assurées par les futurs acquéreurs lors des permis de
construire.
Afin d’organiser et d’orienter le volet paysager des futurs permis de construire, quelques
contraintes d’urbanisme supplémentaires au Plan Local d’Urbanisme seront apportées dans
le règlement
de ce lotissement, tout en laissant une certaine souplesse à la créativité architecturale.
En partie privative, les plantations seront assurées par les futurs acquéreurs lors des permis de
construire.
Ces particularités suffisent à justifier l’intégration du projet dans le site, qui sera complétée par
le respect des futurs co-lotis de la typologie du quartier.

Extrait de Plantons dans l’Oise (CAUE de l’Oise)

Exemples de composition de jardin

Le jardin à coulisses

Le jardin ouvert

Le jardin clos
Le choix des arbres à petit développement est préférable pour les plantations en périphérie
du terrain.
Les haies, qu’elles soient en façade ou en limite de propriété, doivent être composées en
quantité égale d’arbustes persistants et/ou caducs, dont les essences sont choisies dans les
trois exemples précédemment présentés.

Exemples d’arbres à évolution modérée

Un programme engagé dans une démarche de Qualité
Environnementale
Le projet rentre dans le cadre d’une démarche de qualité environnementale, pour un
respect de l’environnement et le confort des futurs habitants.
Aussi, un certains nombre de solutions alternatives sont mises en place dans la réalisation du
lotissement, notamment dans le déroulement de sa conception (voir détail dans la notice
HQE) et dans le cadre de ses aménagements.
1. La voirie
La nature du revêtement est très importante au niveau de l’impact paysager. Dans une
zone rurale, un enrobé flambant neuf ne s’intégrera pas à l’environnement, et sera un
obstacle à l’insertion paysagère de la zone. On pourra aussi réfléchir à une structure sans
bordures, à la façon des chemins ruraux.
D’autre part, la priorité doit être donnée aux modes de circulation douce, avec un
accent mis sur l’établissement de trottoirs et pistes cyclables le long des axes routiers.
2.Les eaux pluviales
Une nouvelle façon de gérer les eaux pluviales peut être l’obligation pour les
propriétaires d’assurer le maintien sur leur parcelle des eaux de pluie. Cela peut se faire par
la collecte des eaux de toiture à la sortie de la gouttière avec une cuve (capacité à adapter
en fonction des pluies moyennes dans la région). L’eau récoltée servira à l’arrosage des
jardins, au lavage des voitures…
Les cuves de rétention ont une double mission :
1 > Retenir les eaux pluviales (comme pour les barrages ou les lacs de retenue) et les
évacuer vers le réseau selon un débit régulé.
2 > Conserver un volume d'eau pluviale pour une utilisation personnelle jardin et habitat.
Ces cuves sont de plus en plus imposées par les lotisseurs afin de limiter les rejets d'eaux
pluviales dans le milieu naturel. La capacité de rétention (de 1000 litres à 9000 litres) et le
débit régulé d'évacuation (de 0,05 à 2 litres/seconde) sont mentionnés sur le cahier des
charges du lotisseur. Avant son entrée dans la cuve, l'eau de pluie doit impérativement être
filtrée.

Les cuves de rétention sont spécialement recommandées lorsque :

1>
2>
3>
4>

les bassins d'orage sont saturés,
les diamètres des conduites de réseau sont limités,
l'infiltration des sols est trop lente,
la nappe phréatique est peu profonde.

Les avantages de la cuve de rétention sont :
1 > un équipement sur mesure selon les volumes de rétention et d'utilisation souhaités,
2 > une régulation de débit réglable de 0,05 litre à 2 litres par seconde,
3 > une mise en oeuvre facilitée grâce à un poids et un encombrement faible de nombreux
accessoires indispensables disponibles (rehausses, filtres, etc.),
4 > les nombreuses capacités proposées.

3.L’éclairage
L'éclairage public est le deuxième poste du bilan énergétique d'une commune et
constitue 40% des dépenses en électricité. C’est pourquoi la maîtrise de la consommation est
indispensable, et permet de faire de grandes économies. De plus, les équipements lumineux
sont amenés à jouer un rôle important pour la sécurité routière et la lutte contre le
vandalisme. Pour un éclairage plus efficace et moins consommateur d’énergie, l’utilisation
d’ampoules basse consommation, combinées à des luminaires adaptés est un premier pas.
Utiliser des optiques réfléchissantes plutôt que des boules opales permet d’augmenter
l’intensité lumineuse. Il est intéressant de réaliser des études de luminosité sur le secteur
concerné pour optimiser l’implantation des candélabres.

Source : Guide de l’ADEME
Au niveau de l’énergie, il existe des éclairages autonomes, grâce à l’utilisation de
panneaux solaires et de batteries.
4.Réception Telecom
Il est possible d’intégrer dans le règlement de la zone des prescriptions quant aux types de
paraboles (Diamètre, transparence…) leur positionnement (à terre plutôt que sur les toits)
etc.
5.Les maisons individuelles
Il devra être privilégié la construction de maisons répondant à des critères de Qualité
Environnementale, par exemple :
- Utilisation de matériaux durables et respectueux de la nature (briques en terre cuite,
tuiles plates terre cuite, peintures sans solvants) ;
- Gestion de l’énergie (plancher chauffant électrique basse température rayonnant,
production d’eau chaude sanitaire par capteurs solaires, réduction des ponts
thermiques par la mise en œuvre de rupteurs) ;
- Gestion de l’eau (récupération des eaux pluviales de toiture vers une cuve enterrée,
pour l’arrosage des jardins) ;
- Confort acoustique (double vitrage) ;
- Confort visuel (grandes baies vitrées, pergolas en bois) ;
- Préservation du site (intégration harmonieuse des bâtiments avec leur environnement,
garantie par une structure végétale forte) ;
Etc.


Aperçu du document volet_archi_pays_complet-5610.pdf - page 1/9
 
volet_archi_pays_complet-5610.pdf - page 3/9
volet_archi_pays_complet-5610.pdf - page 4/9
volet_archi_pays_complet-5610.pdf - page 5/9
volet_archi_pays_complet-5610.pdf - page 6/9
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


volet archi pays complet 5610
planter une haie champetre
stage 2014
stage 2014 1
3mmm rdvautomne gardendeco 8pm
la haie

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.263s