Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Chainages Parasismiques Zone3 .pdf



Nom original: Chainages-Parasismiques-Zone3.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CS3 (5.0.4) / Adobe PDF Library 8.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 18/10/2012 à 11:57, depuis l'adresse IP 79.87.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 8908 fois.
Taille du document: 6.7 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


ARMATURES PARASISMIQUES
pour la MAISON INDIVIDUELLE
en ZONE 3

Les nouvelles règles parasismiques
sont applicables en France depuis le 1er mai 2011.
Le décret N° 2010-1254 du 22 octobre 2010 définit 5 zones de sismicité.
Par arrêté du 22 octobre 2010, les règles PS-MI 89 révisées 92 sont applicables pour les Maisons Individuelles situées en zone 3.

STANDARM
Armatures certifiées NF-AFCAB,Études béton armé certifiées SOCOTEC QUALITE,
Une Gamme complète, facile à mettre en œuvre, adaptée aux règles PS-MI et à la Maison Individuelle.

La Solution Sécurité des Structures

La Solution
Parasismique

ARMATURES PARASISMIQUES
pour la MAISON INDIVIDUELLE
en ZONE 3

Les nouvelles règles parasismiques
sont applicables en France depuis le 1er mai 2011.
Le décret N° 2010-1254 du 22 octobre 2010 définit 5 zones de sismicité.
Par arrêté du 22 octobre 2010, les règles PS-MI 89 révisées 92 sont applicables pour les Maisons Individuelles situées en zone 3.

STANDARM
Armatures certifiées NF-AFCAB,Études béton armé certifiées SOCOTEC QUALITE,
Une Gamme complète, facile à mettre en œuvre, adaptée aux règles PS-MI et à la Maison Individuelle.

La Solution Sécurité des Structures

La Solution
Parasismique

Les armatures de fondations
Les Semelles filantes

Armature PPS 35-15 ou PPS 45-20

Les SEMELLES FILANTES forment un CHAÎNAGE PARASISMIQUE de FONDATION.
• Armatures longitudinales minimales : 6 Ø 10 HA en Zone 3
• Espacement maximal des armatures longitudinales inférieur ou égal à 20 cm.
• Espacement maximal des cadres : e ≤ Min [ H ; 25 cm)

h

Pour l’étude et la justification des fondations, respecter également :
Les prescriptions du DTU 13.12,
Les conditions de sol du domaine d’application des règles PS-MI.

Les attentes

B
PPS 35-15
PPS 45-20

Attentes AT 10/90-40 ou AT 14/90-60
Attente Montée AM 10/160-40 en VS ou TP

ANCRAGE des chaînages verticaux et des poteaux dans les fondations

H

Attentes CV
4 AT 10/90-40
ou 2 AT 14/90-60

Recouvrement droit 50 ø

Attentes AT
en sous-sol (H>1m)

C.PS 3/8-8

Attente montée
en VS ou TP (H>1m)

C.PS
3/88
cadre amobible

AM 10/160-40

PP
S3
5-1
5

Les liaisons

Ancrage « Coude à 90° »
Longueur développée 50 ø

Liaisons rapides EQF
3 EQF 10/15-70 par angle de Façades
2 EQF 10/15-70 Angle Façade/Refend

La CONTINUITE périphérique est assurée par recouvrements longitudinaux de 50 cm (50 Ø) en zone 3
et des LIAISONS d’ANGLES.

3 EQF 10/15-70

Angle Façades

2 EQF 10/15-70

angle façade/refend

La Solution Sécurité des Structures

La Solution
Parasismique

Les chaînages
Les chaînages horizontaux

Armatures C.PS3/8-12 ou C.PS3/8-15

Les ouvrages en maçonnerie comportent des chaînages parasismiques

Armatures
c.PS3/8-12
c.ps3/8-15

Ils sont obligatoires : À chaque plancher et en couronnement des murs.
Épaisseur minimale 15 cm.
Armatures longitudinales minimales : 4 Ø 10 HA en Zone 3
Espacement maximal des cadres : e ≤ Min [ H ; 25 cm)

Les chaînages verticaux

Armatures C.PS3/8-8

Ils sont obligatoires :
• En bordure des pans de contreventements,
• Dans tous les angles de la construction,
• Aux croisements des murs porteurs,
• A l’extrémité des bords libres des murs,
• En tableaux des ouvertures de hauteur ≥ 1,80 m,
• Au plus tous les 5 m, en partie courante.
Section béton minimale : 10 x 10 cm (ou Ø 12) en blocs d’angles
Armatures longitudinales minimales : 4 Ø 10 HA en Zone 3

Les liaisons

Armature
C.ps3/8-8

Liaisons d’angles LU 10/7-10

La CONTINUITE périphérique des chaînages est assurée par recouvrements
longitudinaux de 50 cm en zone 3 (50 Ø) et des LIAISONS d’ANGLES.

C.PS

2
8-1
S3/
C.P

3/8-

12

2 LU

1 LU10/7-7

0

1 LU10

/7-70

ge

arrê

na

ton

é
eb

8-12

-70

10/7

C.PS3/8-8

60cm

2

C.PS3/

C.PS3/8-8
60cm

70

/7-

0
LU1

LIAISON CV / CH En couronnement du mur
4 LU 10/7-70
2 LU10/7-70

2 LU10/7-70

ANGLE Façade / Pignon En couronnement du mur
6 LU 10/7-70

d
rêt

ar

La Solution Sécurité des Structures

t de

béto

nnag

e

La Solution
Parasismique

Armature CH 4-10 Liaisons de faîtage 2 EQ 10/60
Attente de rampant 1 BC 14/160 ou 2 BC 10/120

Les chaînages de rampants

Un CHAÎNAGE doit être réalisé suivant le RAMPANT des pointes maçonnées
Armatures longitudinales minimales : 2 Ø 10 HA en Zone 3

élévation pointe maçonnée

Armature CR
CH 4-10

Attente rampant
1 BC 14/160
ou 2 BC 10/120

Liaison de faîtage
2 EQ/10-60
Armature CR
CH 4-10

à plier dans le rampant

-12
S3/8
C.P

C.PS3
/8-12

Liaison CH
2 LU 10/7-70

2 BC 14/160

Liaison CH
2 LU 10/7-70

C.PS3/8-8

C. PS3/8-8

Liaisons CV
2 LU 10/7-70

C.PS3/8-12
4 BC 10/120

Les encadrements de baies

Armature CH 4-10

RENFORTS d’OUVERTURES
Les ouvertures de dimension supérieure à 60 cm, doivent recevoir un encadrement
béton armé (bois ou métal) mécaniquement continu.
Armature CH 4-10
Épaisseur minimale béton 5 cm en zone 3.
Armatures longitudinales minimales : 2 Ø 8 HA en Zone 3
C.PS3/8-12

1 LU10/7-70 sup.

2 LU10/7-70

1 LU10/7-70

4 BF 8/70

4 BF 8/70

C.PS 3/8-8

LT 8-12

2 BF 8/70

CH 4-10

2 BF 8/70

linteau type

2 BF 8/70
CH 4-10
renfort allège.

La Solution Sécurité des Structures

La Solution
Parasismique

NOMENCLATURE ARMATURES PARASISMIQUEs PS-MI / ZONE 3

Modèles
FAMILLE

Filants
Nb. Ø (mm)

Réf. b - h

Longueur standard 6 m

4
60

Ø 10
10 HA
HA xx 600
600 cm
cm
60 Ø
Ø6
6 HA
HA xx 110
110 cm
cm
59x10
5
75
Ø 75
5 HA 5
59x10
5
5
15
L = 600cm
127
7
7
7
Ø
5
HA
montage
Ø 5 HA
15
LL =
15
= 600cm
600cm
12
12
montage
montage

Ø
Ø cintrage
cintrage 50
50 mm
mm

C.PS3/8-12
L
C.PS3/8-15

h
h
h

4 Ø 10

Ø

LL

h

C.PS3/8-8LØØ

4hh Ø 10

LL

Longueur standard 6 m

Ø 5 e = 15

12 x 16

Chaînage Horizontal parasismique

Ø 5 e = 15

12 x 12
ou Ø 15

Chaînage Vertical parasismique coulé dans les
alvéoles des blocs d’angles

Ø

a Ø
Renforts d’Ouvertures et Chaînages Rampants
Ø
Ø cintrage 10 Ø
cintrage 100 mm
CHØ4-10

75

Renfort d’ouverture en bloc coffrant
Chaînage rampant de pointes maçonnées
Longueur standard 6 m

12 x 25
12 x 30
12 x 35

Ø 5 e = 15

a=40
Ø cintrage
mm
Ø
cintrage
barres
100 mm
Øx 600
cintrage
barres
mmx30
4 Ø 10 HAØ
cm cadres
60 100
Ø
HA
110 cm
30
Ø cintrage
cintrage
cadres
306mm
mm
a=40
59x10 a=40
5
75 5

b

h

Linteau qui assure la fonction chaînage horizontal
parasismique au passage des petites ouvertures,
Ø
sous réserve d’une vérification de portance des
L
charges gravitaires.

LIAISONS / ATTENTES

7

7

Liaisons EQ

Liaisons LU

Réf. Ø / L
mm cm

EQ 10/60
EQF 10/15-70
EQF 10/20-70

Liaisons BC

b
Ø cintrage 30 mm

75

b

160

4 Ø 10

8

4x15

Ø cintrage 30 mm

Ø 5 e = 15

12 Øx cintrage
12 100 mm
Lou Ø 15
Ø5

8
Ø cintrage 50 mm
Ø cintrage barres 100 mm
PS-MI
89 révisées
Ø cintrage
cadres 3092
mm(NF P06-014 de mars 1995 et son
h
a=40
25

a=40

BxH
Ø cm

15

Réf. Ø / h-a
mm cm

h

BC 10/120
4 Ø 10 HA x 600 cm
BC14/160

75

Ø
Ø cintrage 30 mm
60 Ø 6 HA x 110 cm
a
59x10
5 cintrage
Ø
10 Ø 5

7 Ø7cintrage 100 mmØ 5 HA
L = 600cm
12
montage
Ø5

75

AT 10/90-40
AT 14/90-60

15

CHAPEAUX / CHAÎNAGE

CSRD10610
8
de dallage solidaire
des soubassements
8 Conforme DTU 13.3
4x15

160

4x15

b
h
Ø cintrage
30 mm
AM 10/160-40

Cadres
Ø/e
mm
/ cm
h

Attentes AT

L

Section
béton

75

25

160

4x15

8
Ø cintrage barres 100 mm
Ø cintrage cadres 30 mm

Filants
Nb. Ø
Ø5
mm

Ø cintrage 30 mm
60 Ø 6 HA x 110 cm
59x10
5
5

Ø 5 HA
L = 600cm
montage

12

Ø

Attente Montée de soubassement VS ou TP, coulée en blocs coffrant

Réf. Ø / h - a
mm cm

7

7

L
Ø cintrage 50 mm

Réf. Ø / L
L mm cm

LU 10/7-70

Composition

75

b

Réf. Ø / b - L
mm cm

Modèle

4 Ø 10 HA x 600 cm

Ø

b
Ø cintrage 30 mm
Ø 5 HA
15
L
=
600cm
12
Ø cintrage 30 mm
4 Ø 10 HA x 600 cm montage
60 Ø 6 HA x 110
Ø cm
Ø
59x10
5
75 5
h
L
b
7
L
7
L
h Ø 5 HA
Ø cintrage 30 mm
Ø
Ø cintrage 50 mm
15
L = 600cm
4 Ø 10 HA x 600 cm b 60 Ø 6 HA x 110 cm
Ø
h 12
montage
Ø cintrage
59x10
5 mm Ø
5
75 30
b
L
b
Ø cintrage 30 mm
7
L
7
L
Ø
Ø 5 HA
Ø cintrage 50 mm
15
h
L
L = 600cm
12
a
Ø
montage
Ø
Ø cintrage 10 Ø
h
h
b
L
hb
Ø cintrage 30 mm
Ø cintrage 100 mm
Ø cintrage 30 mm L
L
Ø
b
Ø cintrage 50 mm
Ø
Ø cintrage 30 mm
h
a
Ø5
Ø cintrage 10 Ø
L
h
Ø
Ø cintrage 100 mm
8
ØL
h
b
Ø
Ø cintrage 30
mm a 10 Ø
h
Ø cintrage
Ø58
h
L
L b
Ø cintrage
Ø cintrage barres
100 mm30 mm
Ø cintrage 100 mm
Ø cintrage cadres 30 mm
Ø cintrage 30 mm
h
a=40
8
L
L
Ø cintrage 50 mm

25

h

8

L.PS3/8-20
8
8
L.PS3/8-25 8
4 Ø 10
Ø cintrage barres 100 mm
Ø cintrage cadres
30
mm
L.PS3/8-30
8
8

h
Ø
h
b
Ø cintrageL 30 mm
b
b
Ø
Ø cintrage
cintrage 30
30 mm
mm
Ø
Ø

12 x 12
5 x 15

Ø 5 e = 40

254x15
4x15 4x15 75
75
160
160 160

Ø5
Ø5

h

h

2 Ø 10

Ø
Ø cintrage
cintrage 100
100 mm
mm
Ø5

LINTEAUX

Longueur standard 6 m

aa
Ø
Ø cintrage
cintrage 10
10 Ø
Ø

25
25

h
Ø cintrage 30 mm
h
h
Ø
Ø cintrage
cintrage 30
30 mm
mm

Ø cintrage
barres 100 mm
Ø
Ø cintrage cadres 30 mm
a4 Ø 10
Ø cintrage
10 Ø

a=40

HA x 600 cm

75
7

Hypothèses générales : Application des règles
8
amendement NF P06-014/A2 de janvier 2011). Application des règles DTU applicables aux bâtiments en
h
situation normale, pour la justification des structures BA et maçonnerie.
Béton B25 (fc28 = 25 MPa) ou dosé8
b
Ø cintrage barres 100 mm
cintrage 30
mm
à 400 kg/m3 de ciment type CPJ-CEM II/B32,5. Aciers HA B500Øcertifiés
NF-AFCAB.
Ø cintrage cadres 30 mm
L
b
Ø
Ø cintrage 30 mm
h
L

7

12

Ø cintrage 30 mm
60 Ø 6 HA x 110 cm
59x10
5
5

Ø 5 HA
L = 600cm
montage

15

a=40

STANDARM MANCELLES - Lieu-dit Montrubert - 72220 Marigné-Laillé - Tél. 02 43 47 00
Ø 40 Fax 02 43 42 67 50
STANDARM VALOISES - Z.I - 60350 Attichy - Tél. 03 44 42 72 00 Fax 03 44 42 72 09
h
Ø cintrage 30 mm

a
Ø cintrage 10 Ø
Ø cintrage
100 mm
La Solution
Sécurité
des Structures

La Solution
Parasismique

C50/342B (octobre2011) - Reproduction interdite : Loi du 11/03/57

CHAÎNAGES HORIZONTAUX et VERTICAUX
LL

7

75

7

160

Ø
Ø
L

b
bØ cintrage 50 mm

Chaînage parasismique de fondation

25

b

Ø cintrage 30 mm 45 x 25
6 Ø 104 Ø 10 HA x 600 cm
Ø 5 e 60=Ø20
6 HA x 110 cm
Ø
59x1030
5
5 55 x 30
75
Ø cintrage
cintrage
30 mm
mm

75

h
h

160

PPS 35-15LL
PPS 45-20Ø

4x15


Ø

b
Ø cintrage 30 mm
b
b
Ø
Ø cintrage
cintrage 30
30 mm
mm

BxH
(cm)

Ø

h
b
Ø cintrage 30 mm
b
b
Ø
Ø cintrage
cintrage 30
30 mm
mm

Cadres
Ø (mm) / e (cm)

Utilisations
Observations

25

SEMELLES FILANTES

Section
béton

Composition

DOMAINE D’APPLICATION des règles PS-MI ET DISPOSITIONS CONCERNANT LA CONCEPTION
Les règles PS-MI dispensent d’appliquer les règles générales parasismiques pour les Maisons
Individuelles et bâtiments assimilés qui respectent le domaine d’application, les règles de conception
et les dispositions d’exécution de l’ensemble du document PS-MI.
Domaine d’application des règles PS-MI :
- Les règles et DTU applicables en situation normale s’appliquent en complément des règles PS-MI.
- Conditions de niveaux (fig.1) :
L’ouvrage comporte au plus un rez-de-chaussée, un étage, un comble et un sous-sol enterré.
Un sous-sol hors sol de plus de 50 cm est compté comme étage.
- La hauteur h du plancher du comble ou de la terrasse est inférieure ou égale à 3,30 m
pour un seul niveau rez-de-chaussée et à 6,60 m avec un étage.
- Les charges d’exploitation des planchers sont inférieures ou égales à 250 daN/m².

Zone 3
Valenciennoise

Aléa
trés faible
faible
modéré
moyen
fort

Zone 3
Pays de Loire

Conditions de sol et de site.
Sont exclus du domaine d’application des règles PS-MI :
- Les sols mal consolidés de portance inférieure à 0,8 daN/cm² (0,08 MPa) à l’Etat Limite de Service (soit 2,5 daN/cm² de portance ultime).
- Les mauvais sols tels que vases, tourbes, sables fins gorgés d’eau, alluvions non compactées,…
- Les pentes supérieures à 10% qui doivent faire l’objet d’une étude particulière et d’aménagements du sol et des soubassements à l’amont
de la construction.
- Les constructions situées près des crêtes et des pieds de talus ou de falaises.
Le décret N° 2010-1254 du 22 octobre 2010 définit 5 zones de sismicité.

Comble

L1x
Lx
L2x
L1x + L2x ≤ 0,25 Lx
L1y≤ 0,25 Ly

l1

L'emprise au sol
doit être proche
du rectangle

Lx

l2

120/225

240/225

CV
RO

S (m2)

120/135

5m≥

t3

l ≥ 1,10 m

l4

180/215

l5

120/215

120/135

l6

l1 + l2 + l3 + l4 + l5 + l6 ≥ S/k
t1 + t2 + t3 + t4 ≥ S/k
Nombre de niveaux
(avec ou sans niveau enterré)

RdC + Toiture légère
(0 plancher)

RdC + Terrasse ou comble aménageable
(1 plancher)

RdC + étage + Toiture légère
(1 plancher)

Les constructions qui ne relèvent pas des règles PS-MI, doivent faire l’objet d’une étude parasismique :
consulter le Bureau d’Etudes STANDARM

l3
t4

Figure 2

L1y

Ly

RdC + étage + Terrasse ou comble aménageable (2 planchers)

La Solution Sécurité des Structures

k
25
15
15
10

La Solution
Parasismique

6495- 12.11.L - Conception - Mise en page - Images 3d par l’agence Cj.com.fr - Le Mans 02 43 52 1200

Coupe sur bâtiment
(terrain plat)

Figure 1

C50/342B (octobre2011) - Reproduction interdite : Loi du 11/03/57

Conditions particulières :
- Les règles PS-MI ne protège pas un bâtiment voisin d’un bâtiment existant non parasismique.
- Les constructions avec sous-sol partiel ne sont pas admises, sauf fractionnement.
- La coupure de capillarité à la base des murs est réalisée par une chape de mortier, richement dosée et hydrofugée.
- Le bâtiment ne doit pas comporter de plancher en porte-à-faux, ni de balcons d’une portée supérieure à 1,50 m : le poids des garde-corps
et des charges à l’extrémité des balcons est inférieur ou égal à 200 kg/ml.
- La stabilité des pignons est assurée par les pannes scellées dans le chaînage de rampant.
- Les souches de cheminées sont implantées à moins de 1 m du faîtage et ne doivent pas le dépasser de plus de 0,50m, ou sont adossées
à un mur, ou encore haubanées,…
- Pour les procédés non traditionnels qui relèvent d’un avis technique, respecter les prescriptions de l’Avis technique.

Sous-sol

120/135

Fonction diaphragme :
- La dalle de compression des planchers nervurés en béton assure la fonction diaphragme :
Épaisseur minimale 5 cm avec entrevous isolants et 4 cm avec entrevous béton ou terre cuite.
Armatures minimales « ST10 » : 1 cm²/ml perpendiculaire aux poutrelles,
0,5 cm²/ml parallèle aux poutrelles.
Recouvrements et ancrages des armatures HA et TS HA = 65 Ø.
Il est admis une seule trémie dont chaque dimension est ≤ la moitié du plus petit côté du plancher.
Se reporter au plan de pose plancher pour les dispositions spécifiques aux poutrelles et armatures de chapeaux.
- Le dallage sur terre-plein (TP) joue le rôle de diaphragme, lorsqu’il est solidaire des soubassements.
- Les planchers bois, et toitures fermettes, en l’absence de plancher béton, assurent le rôle de diaphragme.
Ils doivent être rigides dans leur plan (triangulations) dans les 2 directions et liés mécaniquement aux chaînages de couronnement des
murs en maçonnerie.

h

Rez-de-Chaussée

Ly

La longueur minimale de contreventement, dans chaque direction, est ≥ S/k.

Etage

t1

Conditions de contreventement
La résistance aux forces sismiques horizontales est assurée par les murs de contreventement verticaux des façades et pignons.
- Un mur (ou pan) de contreventement est un trumeau sans ouverture, encadré par des CV.
- Les murs de contreventement se superposent sur toute la hauteur du bâtiment.
- Les murs de contreventement sont répartis sur le pourtour de la construction, de telle sorte que, sur chaque façade, les longueurs de
contreventement sont proportionnées à 20% près, aux longueurs des façades augmentées de 2 fois la longueur des décrochements
perpendiculaires.
- Dimensions minimales des murs de contreventement :
Épaisseur minimale : 20 cm en éléments creux (ou en béton cellulaire),
10 cm en éléments pleins ou en béton banché,
Largeur minimale de 1,10 m et largeur maximale de 5 m entre CV,
Surface ≤ 20 m² et longueur de la diagonale ≤ 25 fois l‘épaisseur pour les éléments creux.
Il est admis un seul percement de diamètre 20 cm, situé à plus de 30 cm des diagonales du panneau.
Le rapport des largeurs de trumeaux de contreventement dans une même direction est ≤ 1,5.

ou terrasse

< 0,50 m

Conditions concernant la maçonnerie
- La résistance minimale à la compression des éléments creux (ou en béton cellulaire) de maçonnerie est de 4 MPa (B40).
- Les joints verticaux sont obligatoirement remplis.

t2

Conditions de forme (fig. 2) :
- La forme du bâtiment doit être proche du rectangle : dans chaque direction, la longueur cumulée des retraits (décrochements) en plan est
inférieure ou égale au quart de la longueur du bâtiment.
- Dans le cas de décrochements en élévation, la plus petite hauteur d’étage doit être supérieure ou égale à 70% de la plus grande.
- Ou fractionner le bâtiment en blocs élémentaires séparés par des joints d’épaisseur minimale 4 cm.


Documents similaires


Fichier PDF chainages parasismiques zone3
Fichier PDF bouclier 1
Fichier PDF etude parasismique de b timent
Fichier PDF fonctionnalites tuyaute 2 0
Fichier PDF letuyauat21   copie
Fichier PDF cahors fibre optique


Sur le même sujet..