historique P 47.GC Navarre Ramonchamp.pdf


Aperçu du fichier PDF historique-p-47-gc-navarre-ramonchamp.pdf

Page 1 2 34534




Aperçu texte


C’est comme ça qu’un anodin fait de guerre, refait surface près de soixante dix ans plus
tard. Quelles notes manuscrites au dos d’une enveloppe défraichie, une ou deux photos
numériques et notre enquêteur redescend dans la vallée avec la satisfaction d’une journée
fructueuse.

Localisation de la commune de Ramonchamp 88160
Toutefois, beaucoup d’interrogations entourent toujours cet événement. Yves n’y
connait rien en aviation mais il sait que son entourage est composé de quelques passionnés. Il
en parle alors à son collègue de travail, Eric LIEBAUX, à son beau père Michel PERNOT
et à un de ses amis Francis FROIDEVAUX, tous trois férus d’aviation.
Avec les renseignements qu’il leurs donne de façon individuelle : Un pilote seul à
bord, un moteur en étoile à 18 cylindres, une hélice quadri-pales, l’automne 1944 ; les avis
qui lui sont rendus orientent la piste vers un P-47 Thunderbolt. C'est-à-dire un
chasseur/bombardier Américain produit à plus de 15.000 exemplaires.
Yves décide alors de découvrir l’endroit précis du crash de l’avion. Courant Juillet, il
repart à la recherche du renseignement. Il se rend chez Raoul CREUSOT, précisément là où
habitait Gérard Galmiche pendant la guerre. Raoul lui montre du doigt l’endroit situé à
quelques centaines de mètres de chez lui et l’envoie chez Claude HALLIN : « C’est lui qui a
racheté la maison d’André FAIVRE, chez « Jean III » comme on dit chez nous. C’est lui qui
avait recueilli le pilote. Claude HALLIN sait peut être quelque chose, il a même peut être des
pièces, vas le voir et donne lui le bonjour ».
Direction chez Claude HALLIN : « Moi, je suis Belge, je ne suis donc pas
originaire du coin, mais comme j’exploite les terres, on m’en a parlé. On ne voit plus rien
aujourd’hui, mais je peux vous montrer où on m’a dit que c’était, à quelques choses prêt… On
peut y aller si vous voulez ».