historique P 47.GC Navarre Ramonchamp.pdf


Aperçu du fichier PDF historique-p-47-gc-navarre-ramonchamp.pdf

Page 1 2 3 45634




Aperçu texte


Après quelques minutes de marche, à flanc de colline, le long d’un chemin boueux, ils
s’arrêtent.
« Voilà, c’est dans ces coins ci, je ne peux pas vous dire au mètre près, mais il me
semble que c’est ici ».
Yves et Claude sont au milieu de la forêt. Rien ne semble indiquer le lieu d’un crash
d’avion. Rien, si ce n’est un petit bout d'alu froissé, posé au pied d’un arbre. Après examen
des lieux, plusieurs autres morceaux d’aluminium, de couleur verdâtre sont visibles à quelques
mètres, au pied d’un sapin. L’œuvre de bucheron, certainement.

Localisation du secteur du crash – « Bois du Hétray »
Commune de Ramonchamp 88160
Yves remercie son guide, il sait qu’il touche au but. Un but qui n’est, en fait, qu’un
commencement. Il raconte ce qu’il a constaté à Francis FROIDEVAUX lequel est passionné
d’avions de chasse.
- « Moi aussi j’en ai entendu vaguement parler, je serais curieux de voir ça ».
- « Si tu veux je peux t’y conduire jeudi prochain ».
-« OK pour jeudi ».
C’est ainsi qu’un duo se forme, lequel va tout mettre en œuvre pour faire ressurgir un
petit fait de guerre passé aux oubliettes.
Nous sommes fin Juillet et les deux compères se retrouvent sur les lieux. « Il n'y a
pas de doute, sous un épais lit de feuilles de hêtres et de chênes, quelques petits bouts
d’aluminium sont mis à jour. La présence d’innombrables rivets sur les débris, de même
matière, en atteste, il s’agit bien des restes d’un avion. Une douille de calibre 12.7mm, visible
à même le sol vient même enrichir les indices. Sur le culot de cette munition apparaissent les
références suivantes : 43 TW.
- « Oui, les P.47 étaient équipés de huit mitrailleuses 12.7. Mais bon ! Presque tous
les avions alliés de l’époque en étaient équipés, alors… ». Déclare Francis.