Parenté contre parentalité .pdf


Nom original: Parenté contre parentalité.pdfTitre: Parenté contre parentalitéAuteur: Thomas Michelet

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft Word / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/11/2012 à 08:25, depuis l'adresse IP 178.196.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 720 fois.
Taille du document: 128 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 

PARENTÉ  CONTRE  «  PARENTALITÉ  »  
 

 

   

Quelques  clés  de  discernement  pour  une  sortie  de  crise  

La  PARENTÉ  est  le  lien  qui  unit  les  ascendants  aux  descendants,  en  reliant  l’enfant  à  ses  
origines   et   en   l’inscrivant   dans   la   grande   chaîne   des   généalogies.   Fondée   sur   la   naissance,   elle  
établit  du  côté  du  descendant  la  filiation,  et  du  côté  des  ascendants  la  maternité  et  la  paternité.  
Dans  certains  cas,  la  filiation  adoptive  pourra  constituer  une  parenté  de  substitution.    
La   PARENTALITÉ   (néologisme)   est   un   concept   sociologique   qui   désigne   tous   ceux   qui  
s’investissent   affectivement   auprès   de   l’enfant   pour   l’éduquer,   qu’ils   soient   ou   non   ses   «  parents  
biologiques  ».   En   ce   sens,   on   peut   recevoir   de   multiples   «  parents  »,   au   gré   des   recompositions  
familiales.  Ce  nouveau  concept  met  l’accent  non  plus  sur  la  filiation  mais  sur  l’éducation.  
Ceux  qui  s’opposent  au  mariage  homosexuel  le  font  en  général  au  nom  de  la  filiation  et  
de   la   primauté   du  droit  de  l’enfant   à  connaître   ses   origines.  De  ce  point  de  vue,  des  homosexuels  
ne   peuvent   pas   être   de   «  vrais   parents  »  :   on   n’a   jamais   qu’un   père   et   une   mère.   À   l’inverse,   ceux  
qui   revendiquent   le   mariage   homosexuel   tirent   souvent   argument   de   l’existence   de   familles  
«  homoparentales  »   et   la   nécessité   de   régler   l’autorité   parentale   et   les   successions.   D’un   côté,   on  
se  fonde  sur  la  parenté,  de  l’autre  sur  la  parentalité.  Dans  les  deux  cas,  le  mot  «  parent  »  n’a  pas  le  
même  sens.  Pourtant,  on  l’applique  à  trois  plans  distincts,  unis  par  le  mariage  mais   séparables  
par  la  vie  :  1.  L’union  légale  des  parents  —  2.  La  filiation  de  l’enfant  —  3.  L’éducation  parentale.  
Le   mariage   est   l’institution   qui   organise   ces   trois   plans   en   les   articulant  —   d’où   la   pré-­‐
somption  de  paternité,  tandis  qu’en  dehors  du  mariage,  il  faut  une  reconnaissance  de  paternité.  Il  
n’y  a  guère  d’équivalent  pour  les  couples  de  même  sexe  :  on  ne  saurait  les  présumer  tous  deux  
parents   au   sens   de   la   filiation.   Le   mariage   des   deux   sexes   comprend   donc   des   caractéristiques  
irréductibles,  qui  excluent  par  nature  que  les  couples  homosexuels  puissent  s’y  conformer.    
De   plus,   le   droit   a   progressivement   supprimé   les   différences   entre   enfants   légitimes   et  
illégitimes,  si  bien  qu’on  ne  peut  plus  prétendre  qu’un  enfant  né  hors  mariage  soit  dans  un  vide  
juridique.  Du   point   de   vue   de   sa   sécurité   juridique,  il  n’y  a   pas   de   stricte   nécessité   au   mariage   de  
ses  «  parents  »  —  sauf  à  dire  qu’il  faudrait  marier  de  toute  urgence  tous  ceux  qui  vivent  en  union  
libre.  La  parentalité  (homo  -­‐  ou  non)  n’est  donc  pas  liée  de  soi  ni  à  la  filiation,  ni  au  mariage.  
En   revanche,   on   peut   comprendre   que   des   couples   homosexuels   veuillent   sceller   une  
union   solennelle   devant   les   autorités   civiles.   Le   Pacs   ne   présente   pas   cette   force   symbolique  :  
une   Alliance  civile   devant   le   maire   serait   plus   convenable.   Pour   les   éventuels   enfants   à   charge,  
l’exercice  conjoint  de  l’autorité  parentale  pourrait  en  découler,  sans  toucher  à  la  filiation.  


Aperçu du document Parenté contre parentalité.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Parenté contre parentalité.pdf (PDF, 128 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


parente contre parentalite
parente contre parentalite 1
etudes 4175 nov2012 465 1
pour un contre projet de loi
developpement psychosociologique de la famille
3683stchretien 52 56

Sur le même sujet..