Homoparentalité concept subversif .pdf


Nom original: Homoparentalité - concept subversif.pdfTitre: Homoparentalité - concept subversifAuteur: Thomas Michelet

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft Word / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/11/2012 à 11:03, depuis l'adresse IP 178.196.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 778 fois.
Taille du document: 137 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 
 

 

 

 

«  HOMOPARENTALITÉ  »    —  CONCEPT    SUBVERSIF    

1er   acte   (thèse)  :   APPARITION   DE   LA   PARENTALITÉ.   Néologisme   créé   par   les  
sciences  humaines  pour  décrire  les  nouvelles  situations  générées  par  les  recompositions  
familiales.   Le   concept   de   PARENTÉ   ne   suffisait   plus,   on   était   bien   obligé   de   distinguer  
entre   «  parent   biologique  »   et   «  parent   sociologique  ».   Au   nom   de   ce   nouveau   concept,  
les  couples  homosexuels  ayant  à  charge  des  familles  «  homoparentales  »  réclament  donc  
leur  droit  à  être  reconnus  comme  de  vrais  «  parents  ».  —  Le  moyen  de  le  leur  refuser  ?  
Autant  nier  la  réalité  sociale…  
2e   acte   (antithèse)  :   EXIT   LA   PARENTÉ.   C’est   le   projet   de   loi   qu’on   veut   nous  
imposer.  Il  consiste  à  supprimer  partout  le  mot  «  parent  »  au  sens  de  la  PARENTÉ,  qui  
établit   la   filiation   côté   descendant   et   la   paternité   et   maternité   côté   ascendants,   pour   le  
remplacer   par   ce   nouveau   sens   du   mot   «  parent  »,   fondé   sur   la   seule   PARENTALITÉ.  
Ainsi,  les  différences  entre  couples  seront  effacées  :  qu’ils  soient  ou  non  du  même  sexe,  
cela  ne  change  rien,  ils  seront  tous  «  parents  »,  mais  dans  le  second  sens  seulement.  
3e  acte  (synthèse)  :   RETOUR   DE   LA   PARENTÉ.   Ce   que   réclame   déjà   l’aile   gauche.  
Puisque  nous  sommes  désormais  reconnus  comme  de  vrais  «  parents  »,  alors  il  faut  aussi  
nous   reconnaître   «  parents  »   dans   le   premier   sens  :   celui   de   la   filiation.   Droit   à   avoir   des  
enfants   «  comme   tout   le   monde  »,   à   être   père   et   mère  :   procréation   médicale   assistée  
pour  les  femmes,  mères  porteuses  pour  les  hommes.  Parfaire  l’illusion  de  la  parenté.  
Nous   en   savons   assez   pour   dénoncer   les   graves   atteintes   que   ce   projet   de   loi  
entend  porter  aux  droits  des  parents  «  biologiques  »  et  des  enfants,  lesquels  ont  un  droit  
reconnu  par  les  conventions  internationales  à  connaître  leur  origine,  leur  vraie  filiation.  
Ces  droits  fondamentaux  appartiennent  à  la  «  matière  constitutionnelle  ».  On  ne  peut  y  
toucher  qu’au  prix  d’un  changement  de  constitution,  avec  majorité  des  trois   cinquièmes  
des   deux   chambres   réunies   en   Congrès   (art.   89   de   la   Constitution).   Ainsi   aux   États-­‐Unis,  
cela   passe   comme   il   se   doit   par   la   modification   de   la   constitution   de   chaque   État.  
L’expérience   récente   du   gouvernement   espagnol   montre   aussi   l’irréversibilité   de   tels  
changements  :  autre  indice  de  leur  caractère  constitutionnel.  Si  ce  projet  de  loi  était  voté  
à  la  majorité  simple,  on  serait  donc  en  droit  et  en  devoir  de  recourir  devant  le  Conseil  
Constitutionnel  pour  atteinte  aux  droits  fondamentaux  et  vice  de  procédure.  


Aperçu du document Homoparentalité - concept subversif.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..