06. Combustion des métaux .pdf


Nom original: 06. Combustion des métaux.pdfAuteur: David

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Version d'évaluation de Microsoft Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/11/2012 à 18:46, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1510 fois.
Taille du document: 580 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Si on brule un morceau de fer dans une flamme, il rougit mais il ne brule pas. Si on projette de la poudre de fer ou autre
poudre métallique dans la flamme, il y a formation d’étincelle. Il se forme des particules grises, un nouveau corps se
forme. C’est de l’oxyde de fer. Il y a donc eu une réaction chimique. La combustion des métaux est d’autant plus facile
quand elle est divisée (en poudre).

Lorsqu’on chauffe un fil d’alu, le fil se plie (quand la température de fusion de l’alu est atteinte), mais le métal ne coule
pas. Une gaine d’alumine blanchâtre apparait. Elle forme une sorte de sac étendu et empêche l’aluminium en fusion de
couler. L’oxyde d’aluminium ou alumine protège et isole le métal. La réaction chimique se fait lentement à température
ambiante

Si l’on met un ruban de magnésium dans la flamme, il brule en émettant une lumière vive ; une poudre blanche apparait.
C’est de l’oxyde de magnésium ou magnésite. La magnésie est utilisée par les sportifs. Cette combustion est utilisée dans
les flashes photo.



Observation : on enflamme la laine de fer, elle rougit. Il y a apparition d’un corps de couleur gris bleu. On les
dispose sur une balance que l’on a ensuite équilibrée, et l’on voit qu’après l’apparition du corps, la balance est
déséquilibrée en faveur de la laine de fer, donc plus lourde



Interprétation : la laine de fer brûle dans l’air. Il se forme un nouveau corps dont la masse est supérieur à celle de
la laine de fer. Une réaction chimique a lieu entre le fer et l’air. C’est pour cela que la masse augmente. Le fer brule
dans le dioxygène en donnant de l’oxyde magnétique de fer.

En chimie, on récupère les gaz par déplacement d’eau.

Au début de l’expérience le flacon est remplit d’eau. Quand on introduit le gaz l’eau s’en va. On pèse un flacon contenant
du CO2 et de la paille de fer. La balance est équilibrée. La laine de fer brule vivement il y a des étincelles et de la chaleur.
Le fil de fer disparait. Des globules gris à la fin de la réaction chimiques se forment. La balance reste équilibrée.

Un métal est un empilement ordonné d’atome identique. Quand on fait bruler des métaux on obtient des oxydes
métalliques. Un oxyde métallique est formé d’un arrangement ordonné d’atome de métal et d’oxygène.
Oxyde métallique

Magnétique de fer

de cuivre II

Alumine

Oxyde de Zinc

Magnésie

Formule

Fe3O4

Cu O

AL2 O3

Zn O

Mg O

Composition

3 Fer 4 oxygènes

1 cuivre 1 O

2 alu 3 O

1 Zinc 1 O

1 Magnésium 1 O

Une réaction chimique est un processus au cours duquel certaine espèce chimique se transforment en d’autre à la suite
d’un réarrangement des atomes. Au cours d’une réaction chimique la masse se conserve. Cela signifie qu’il y a
conservation des atomes.


Bilan de la réaction : Fer + dioxygène  oxyde magnétique de fer



Equation Bilan : 3Fe + 2O2  Fe3 O4 2Cu + O2  2CuO



Conclusion : la combustion du fer dans le dioxygène est une réaction chimique très vive. Les 2 réactifs sont le fer et
le dioxygène. Le produit formé est l’oxyde magnétique de fer. Au cours d’une réaction chimique la masse se
conserve c’est la loi de Lavoisier !


Aperçu du document 06. Combustion des métaux.pdf - page 1/2

Aperçu du document 06. Combustion des métaux.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


06. Combustion des métaux.pdf (PDF, 580 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


06 combustion des metaux
transf 4 reaction avec les acides
chimie mineral
cours 406 serie 8
tanane cours corrosion et anticorrosion des materiaux
resume du programme st 1

Sur le même sujet..