01. Supplement 1 .pdf


Nom original: 01. Supplement 1.pdfTitre: Supplement 4Auteur: David

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.2.2 / GPL Ghostscript 9.02, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/11/2012 à 19:02, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 789 fois.
Taille du document: 103 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


SUPPLEMENT
SUPPLEMENT :: LES
LES POINTS
POINTS CHAUDS
CHAUDS

4

I. Les points chauds.
A. Où sont-ils ?
Le matériel fondu au niveau du point chaud est moins dense que le matériel ambiant. De ce fait, il remonte vers la surface et vient
percer la lithosphère pour former un volcan. Ces volcans sont très abondants à l'intérieur des plaques lithosphériques, surtout sur
les plaques océaniques. Les fonds océaniques du Pacifique en constituent un bon exemple où on a une multitude de ces volcans,
dont la plupart sont sous-marins (appelés guyots). Cependant, certains percent la surface des océans pour former des archipels
comme les îles Marshall ou les îles Hawaii. Les points chauds sont stationnaires et peuvent fonctionner pendant plusieurs voire
100Ma.

B. Leur effet
Si une plaque lithosphérique se déplace au-dessus d'un
point chaud qui fonctionne sporadiquement, il se
construit un chaînon de volcans. Les volcans les plus
vieux se situent à l'extrémité du chaînon qui est la plus
éloignée du point chaud, alors que les plus jeunes se
situent à proximité du point chaud. On retrouve plusieurs
de ces chaînons sur les plaques océaniques, comme par
exemple, le chaînon qui va des îles Hawaii jusqu'aux
fosses Aléoutiennes Kouriles (chaînon Hawaii Empereur)
dans le Pacifique Nord.
Un point chaud naît donc de la présence de remontée
inhabituelle de matériel mantellique profond et chaud à
la base de la lithosphère. Leur densité est inférieure à
celle des terrains traversés. Mais la structure et l'origine
ne sont pas sûres. Il semble que la plupart se forment
vers 670km de profondeur (limite Asthé – Manteau
Inférieur) mais ils peuvent naître vers 2900km (limite
noyau – manteau). Les interactions physico-chimiques
entre le manteau et le noyau seraient à l’origine
d'importants flux de chaleur permettant cette fusion.

LES
LESPOINTS
POINTSCHAUDS
CHAUDS

1

MOUVEMENT
MOUVEMENTDES
DESPLAQUES
PLAQUES

MARGES
MARGESET
ETSUBDUCTIONS
SUBDUCTIONS


Aperçu du document 01. Supplement 1.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..