02. Chapitre 3 .pdf


Nom original: 02. Chapitre 3.pdfTitre: Chapitre 3Auteur: David

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.2.2 / GPL Ghostscript 9.02, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/11/2012 à 19:09, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1420 fois.
Taille du document: 1.6 Mo (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


SYNTHESE
SYNTHESE DES
DES PROTEINES
PROTEINES

3

I. Problème
Comment sont synthétisées les protéines correspondant à différents phénotypes ?

II. Gènes et protéines, 2 codes différents mais liés
A. Relation 1 gène, 1 protéine
a)

Expérience de Tatum (p48)

L’expérience nous montre que si l’on irradie des moisissures de façon à atteindre certaines enzymes on peut progressivement
déterminer toute la chaîne de biosynthèse d’un acide aminé. Chaque mutation est transmise à la descendance. On peut mettre en
relation le code génétique et la production d’une enzyme. Le gène et la protéine sont donc liés.
b)

La transgénèse (p48)

La transgénèse est une méthode qui permet de modifier le phénotype des bactéries en introduisant un gène étranger. Ce gène
permet la synthèse. Ce gène permet la synthèse d’une autre enzyme. Cette expérience confirme la relation un gène, une protéine.
Le gène transféré confère à l’espèce qui le reçoit les mêmes possibilités que dans l’organisme donneur. Exemple : Maïs +
gène "insecticide" > maïs capable de produire des insecticides.

B. Les liens entre les 2 codes
a)

Architecture de l’ADN (schéma)

- Nucléotide :

- Molécule :

b)

Architecture de l’ARN

-

Logiciel « enzymo » > influence de la T°, pH, E, S.

-

1 chaîne de nucléotide : sortie plus facile du noyau ou par les ports nucléaire après la copie du gène.

-

P : H3PO4

-

Sucre : ribose

-

Bases : A, C, G, U (uracile)

L’ARN est une molécule monocaténaire (1 seule chaîne de nucléotide) qui est fabriqué en grande quantité et très rapidement
lorsqu’on a besoin de produire une protéine. La séquence de l’ARN messager est complémentaire de la chaîne de nucléotide copié.
La seule différence est l’uracile et celle-ci est complémentaire de l’adénine. Pour transcrire un segment d’ADN en ARN il y a des
enzymes polymérases qui écartent les 2 brins d’ADN. L’ARN messager sort du noyau par les pores de la membrane nucléaire et se
dirige vers les ribosomes. Il y a de très nombreuses molécules d’ARN messager qui sont produit pour la réalisation d’une protéine.
Après sa traduction, l’ARN sera détruit en quelques heures.

DIVERSITE
DIVERSITEDES
DESPHENOTYPES
PHENOTYPES

ENZYMES
ENZYMESINDISPENSABLE
INDISPENSABLE

SYNTHESE
SYNTHESE
DES
DESPROTEINES
PROTEINES

1

RELATION
RELATIONGENES/PHENOTYPE
GENES/PHENOTYPE

SYNTHESE
SYNTHESE DES
DES PROTEINES
PROTEINES

3

III. de l’ADN à la protéine

A. principe de la transcription
-

Où ? Dans le noyau.

-

Qui ? ARN copie une chaîne de nucléotide de l’ADN
a) Expression de l’information génétique
b) Principe de transcription

Le message de l’ADN est « copié » c’est-à-dire transcrit. Cette copie s’appelle l’ARN messager qui est capable de sortir du noyau et
de transporter le plan de montage de la protéine vers les ribosomes. On dit qu’il y a transcription grâce à un code ACGU. L’ARN
messager est formé d’une seule chaîne dont la séquence est complémentaire du brin transcrit de l’ADN. Cette copie nécessite un
ARN polymérase (enzyme). Un ARN messager correspond à la transcription d’un gène qui code pour un polypeptide. C’est une
production éphémère.

B. La traduction
a) TP numéro 5
-

synthèse des protéines

-

schéma bilan avec le logiciel "ADN, ARN"
b) Commentaire

La traduction se déroule dans le cytoplasme grâce aux ribosomes qui "roulent" sur la molécule d’ARN messager et dont chaque
codon code pour 1 acide aminé. Les acides aminés se relient entre eux grâce à des liaisons peptidiques qui nécessitent l’intervention
d’enzyme et d’énergie. A la fin de la lecture de l’ARN messager, la protéine se détache, l’ARN est détruit. La protéine est alors
transportée grâce aux vésicules des corps de Golgi vers son lieu d’action dans le cytoplasme ou vers l’extérieur pour qu’elle soit
exportée par le sang. Les différentes protéines :

DIVERSITE
DIVERSITEDES
DESPHENOTYPES
PHENOTYPES

ENZYMES
ENZYMESINDISPENSABLE
INDISPENSABLE

SYNTHESE
SYNTHESE
DES
DESPROTEINES
PROTEINES

2

RELATION
RELATIONGENES/PHENOTYPE
GENES/PHENOTYPE

SYNTHESE
SYNTHESE DES
DES PROTEINES
PROTEINES

3

a) Conclusion
Chaque molécules d’ADN comporte de nombreux gènes ce qui constitue le génotype. Le phénotype est
conditionné par la réalisation des synthèses protéiques représentées par les allèles présents sur les
chromosomes. Le génotype détermine ainsi des phénotypes possibles

DIVERSITE
DIVERSITEDES
DESPHENOTYPES
PHENOTYPES

ENZYMES
ENZYMESINDISPENSABLE
INDISPENSABLE

SYNTHESE
SYNTHESE
DES
DESPROTEINES
PROTEINES

3

RELATION
RELATIONGENES/PHENOTYPE
GENES/PHENOTYPE


Aperçu du document 02. Chapitre 3.pdf - page 1/4

Aperçu du document 02. Chapitre 3.pdf - page 2/4

Aperçu du document 02. Chapitre 3.pdf - page 3/4

Aperçu du document 02. Chapitre 3.pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)


02. Chapitre 3.pdf (PDF, 1.6 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte




Documents similaires


02 chapitre 3
02 chapitre 4
02 chapitre 2
02 chapitre 1
transgenese1 2010 students
10 1371 2fjournal pone 0100033 1

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.008s