Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



09. Visibilité d'un objet .pdf



Nom original: 09. Visibilité d'un objet.pdf
Auteur: David

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Version d'évaluation de Microsoft Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/11/2012 à 19:04, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 900 fois.
Taille du document: 594 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Un objet est visible s’il est éclairé et si la lumière qui provient de cet objet arrive jusqu’à nos yeux. Dans les milieux
homogène et transparent la propagation de la lumière est rectiligne. La vitesse de la lumière dans le vide est égale à la
vitesse de la lumière dans l’air. Elle est de l’ordre de 3,00x108m.s-1. On l’appelle également célérité. La célérité est une
grandeur limite c'est-à-dire que rien ne peut aller plus vite que la vitesse de la lumière dans le vide. On modélise un
rayon lumineux par un segment de droite orienté dans le sens de la propagation.

Une lentille est constituée de deux surfaces dont l’une au moins n’est pas plane. Il
existe deux sortes de lentilles, les lentilles convergentes ou divergentes. On la
représente par une flèche verticale (indiquant le nord et le sud). Si la lentille est
bombée, on dit qu’elles sont convexes. La lentille porte une indication (appelée
vergence) positive. Un texte paraîtra plus gros. Une lentille convergente fait converger
un faisceau de rayon lumineux parallèle c'est-à-dire qu’il se coupe en un seul point.

On la représente par une flèche ayant ses bouts à l’envers. Les lentilles sont incurvées (vers
l’intérieur). On dit qu’elles sont concaves. Elles portent une indication (appelée vergence)
négative. Un texte paraîtra moins gros. Lorsqu’on met une lentille divergente sur le trajet
d’un faisceau de rayon lumineux parallèle, les rayons lumineux divergents c'est-à-dire
qu’ils s’écartent.

On le note O. Il est situé au centre de la lentille. Les rayons lumineux qui passent par le
centre optique O d’une lentille ne sont jamais déviés.

C’est un axe qui passe par un centre optique O d’une lentille et qui est
perpendiculaire au plan de la lentille.

On le note F’. Lorsqu’on place une lentille convergente sur le trajet d’un rayon lumineux
parallèle, ses rayons convergent en un seul point appelé foyer principal image. Lorsqu’un
objet est éloigné on dit qu’il est à l’infini et que tous les rayons lumineux qui proviennent
de cet objet sont parallèle les uns aux autres. On peut dire que l’image d’un objet éloigné
se forme sur le foyer principal image.

Pour pouvoir faire une représentation graphique de l’image d’un objet, on trace toujours trois rayons particuliers :


l’objet se représente par une flèche qui va de A vers B



On trace le rayon qui part de A, qui passe par O, centre de la lentille, et qui n’est pas dévié.



On trace le rayon qui part de B, qui passe par O et n’étant pas dévié.



On trace le rayon qui part de B et perpendiculaire à la lentille passant par F’.

On dit que l’image est réelle quand elle peut se former sur un écran. Elle est en général plus grosse et inversé par
rapport à l’objet. On obtient une image réelle lorsque l’objet est situé à une distance plus grande que la distance focale
de la lentille.
On dit que l’image est virtuelle lorsqu’elle est irrécupérable sur un écran. Elle se trouve en général du même côté que
l’objet et est bien plus grande que l’objet, dans le même sens. Principe de la loupe > il faut que l’objet soit situé à une
distance moins grande que la distance focale de la lentille.



Image réelle :



Image virtuelle :

Les relations de conjugaison permettent de déterminer la position de l’image, de l’objet et la taille de l’image. On utilise
des mesures algébriques (ce sont des longueurs orientées qui peuvent être soit positif, soit négatif.
Mesures algébriques


Si y > 0 l’image est donc dans le même sens que l’objet.



Si y < 0 l’image est en sens inverse de l’objet.


09. Visibilité d'un objet.pdf - page 1/3
09. Visibilité d'un objet.pdf - page 2/3
09. Visibilité d'un objet.pdf - page 3/3

Documents similaires


Fichier PDF 09 visibilite d un objet
Fichier PDF cours premiere s chap 01 vision et images prof
Fichier PDF chap 1 formation image
Fichier PDF pages 9 et10
Fichier PDF dico photographie
Fichier PDF cour optique 2015


Sur le même sujet..