203. Extrait 1 .pdf


Nom original: 203. Extrait 1.pdf
Auteur: David

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Version d'évaluation de Microsoft Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/11/2012 à 19:23, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 878 fois.
Taille du document: 450 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Contexte des lumières. Voyages et découverte. Lien avec la science. Rapport avec la philosophie. Diderot et l’encyclopédie.
Introduction de Bougainville du supplément (rajout). C’est une œuvre second. Plusieurs niveaux de dialogue. Episode tahitien
et A parle avec B. le vieillard est avec l’épisode tahitien. Soliloque. Le vieillard de Bougainville est taciturne, il ne dit rien, il est
absent. Celui de Diderot accuse, invective, critique, vilipende, sermonne, admoneste > satine, critique, pamphlet, diatribe,
réquisitoire. C’est pathétique. Chimérique : vertu monstrueuse, c’est contre nature. Factices : artificiels, secondaire. Thème :
comparaison. Thèse : les européens ont détruit le bonheur tahitien. Exemple / stratégie argumentative : Les européens ont
apporté le malheur, la jalousie et la violence. Il joue sur les sentiments (persuade), les questions rhétoriques.


De quel précédé ce sert le vieillard pour accuser Bougainville ?



Quels sont les enjeux argumentatifs de ce long discours ?



Quels sont les buts de Diderot en créant cette situation ?



En quoi ce discours est puissant ?



Apostrophe « et toi, chef des brigands… ». Périphrase. Tutoiement.



Phrase longue, exclamative et interrogative. Les impératifs ponctuent le texte.



Le vieillard donne des ordres à Bougainville.



Ce discours direct fait partie d’une fiction car il ne peut pas connaître la langue européenne.



Comparaison, métaphore, antithèse, parallélisme, montre que les femmes ont connu des désirs, différent de la jalousie
et de la compétition.



Antithèse Dieu/Démon. Hyperbole de la fureur. Chiasme « elles sont devenues folles dans tes bras, tu es devenu féroce
entre leur bras ». Éloquence du Vieillard traduit par une rhétorique de la colonisation. Très visuel : hypotypose.



Diderot se cache derrière le Vieillard érudit. Puissance rhétorique, discours binaire (nous, vous). Il prend le masque du
Vieillard.



Mise en garde de l’utopie tahitienne. Il faut étudier le texte pour trouver le piège.



Champs lexicaux haine e violence. Comportement dangereux. Européens apportent du synthétique, de l’artificiel. La
notion de besoin est vitale chez les tahitiens. Ils ont rompus l’équilibre.



Ils ont importés la propriété privée. « Ce pays est à nous » ; « ce pays est au habitants d’Otaiti ». La propriété privée
n’est pas une valeur tahitienne.



Lame de métal : force. Les européens sont violent. Métonymie de la colonisation par les armes. non-violence d’Otaiti.



Rapport hiérarchique car les européens sont plus fort. Fausse valeur hiérarchique > malheur à Tahiti.



Diderot critique les lumières. Il est le vieillard. Il se moque.



Certains aspects des Lumières sont inutiles. Le progrès n’apporte pas forcément le bonheur. Le tahitien est pacifique,
l’européen violent. Les européens ne répondent pas à l’accueil pacifique des Tahitiens.



Pur instinct de la nature. Parallélisme de la conception de la nature.



La logique du besoin est immédiate. Les tahitiens sont spontanés.



Tahiti est portée sur la liberté. Chaque individu égaux : mœurs, liberté, repos. « Plus sage et plus honnête ».



Le mal n’existe pas à Tahiti (impression). Il réalise le système tahitien.

Que pense Diderot quand il fait parler le vieillard ? Est-il du même avis ? N’essaye-t-il pas de poser une question au public pour
présenter deux systèmes prédominant dans l’histoire ? Il éprouve le besoin de revenir entre le dialogue de A et B.


203. Extrait 1.pdf - page 1/2
203. Extrait 1.pdf - page 2/2

Documents similaires


203 extrait 1
201 argumentation
montaigne
208 extrait 6
discours du vieux tahitien
204 extrait 2


Sur le même sujet..