402. Extrait 2 .pdf


Nom original: 402. Extrait 2.pdfAuteur: David

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Version d'évaluation de Microsoft Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/12/2012 à 19:23, depuis l'adresse IP 193.48.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 892 fois.
Taille du document: 522 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Contexte polémique ; poème écrit durant 2ème guerre mondiale. Prévert (1900-1977) du côté des victimes et des opprimé
; recueil composé de « paroles libres », tracts ou pamphlets comme ce poème : hymne aux travailleurs, à ceux qui
fournissent l’effort pour tous, mais aussi dénonciation des ennuis du progrès humain (guerre, dictature…) ; structure par
accumulation et anaphores ; déploiement par « vagues » des attaques au fil des 83 vers libres ; donc crescendo du tempo.


Par quels procédés Prévert donne-t-il de la force à sa révolte ?



Comment Prévert dénonce-t-il la vie ouvrière durant la 2ème guerre mondiale ?



Comment Prévert dénonce t il la condition humaine ?



astreinte répétitive au travail : « sans arrêt, sans cesse » ; usine et mines insalubres : « univers hostile, poussiéreux… » ;
Description concrète émaillée d’éléments péjoratifs ; espace-temps inhumain.



blessures dues au travail de forçat, ou la guerre (effort humain = effort de guerre pour l’industrie), champ lex.



conséquences morales aussi « tristesse, insomnie… ». Proximité lexicale tuerie, du travail.



Prévert oppose « l’imbécile illusion » des idéalistes qui croient au travail de guerre.



Image de propagande (URSS) ; critique du faux réalisme, conditionnement des cerveaux. Image des familles, de la
politique nataliste et des régimes, du valeureux soldat… critiqué par « puérils artifices du statuaire » et les motifs
faussement embellis « le beau jeune homme […] la jeune femme heureuse… ».



titre de figure du poème ; vision concrète du monde du travail (« effort » représenté par un soldat ») avec une
réfutation « l’effort humain n’est pas… »



définition de l’effort > souffrance, jeu de massacre.



démystification de l’idéal véhiculé par la propagande poussant les hommes aux sacrifices. Détournement des clichés du
bonheur « la douceur du retour à la maison » car retour accompagné du cortège « de cicatrices ».



Construction d’une mécanique d’accumulation d’images et de mots montrant le travail à « la chaîne où tout s’enchaîne ».
Idée et expression en lien.



Variation de l’aliénation « l’âge de raison » # causes et effets ou logique de la déchéance « vigne… se saoule… Ivre » ;
terrifiante chaîne qui devient misérable ;



image concrète d’une chaîne « breloques divines, reliques sacrées, croix d’honneur, croix gammées… »



pouvoir politique : « Grand empereur » Napoléon III ? « Adolf Hitler ». Lexique de l’oppression et du mal + exemples
historiques ; oxymore comme « agressif pacificateur » ou « la tête policière du grand libérateur ».



l’Eglise et la religion : complice de la violence politique et de l’exploitation du prolétariat, église entre prison et usine.
Dévalorisation du symbole religieux. Dégradation de la croix comme si elles se ressemblaient toute.



L’armée et la guerre : attaque inspiré du marxisme et de l’anarchisme. « Tuerie », « monde désemparé » qui a perdu les
valeurs humanistes a cause de la politique. Seul les « petits » sont des victimes (= faibles, pauvres)



rhétorique du pamphlet : hyperbole de l’horreur de l’esclavage, de la guerre (décrescendo et généralisation de « grand »)
; lexique de l’insulte ; accumulation et amalgame ; redondance pour l’idée de misère.



Prévert martèle, mitraille avec des mots selon un rythme qui s’accélère et finit par la peur qu’il faut dépasser grâce à la
conscience collective favorisée par le message du poète.



L’effort rhétorique du poète métamorphose ce combat de circonstances en un combat universel et éternel avec une lucidité
réaliste qui va parfois jusqu’à la fureur du cri primitif du poète-sentinelle : voir la réduction finale au jeu de massacre. La
critique de l’aliénation ponctue le recueil et la violence pamphlétaire aussi : « Quelle connerie la guerre » (« Barbara »).


Aperçu du document 402. Extrait 2.pdf - page 1/2

Aperçu du document 402. Extrait 2.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


402. Extrait 2.pdf (PDF, 522 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


402 extrait 2
401 extrait 1
1commrc francais 5
article remmm 0997 1327 1989 num 51 1 2275
saint amant
72j5rpa

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s