Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



SEQUENCE 2.pdf


Aperçu du fichier PDF sequence-2.pdf

Page 1 2 3 4 5 6

Aperçu texte


Séance 2 : le génocide juif et tzigane
Un génocide signifie la destruction physique, intentionnelle, systématique et programmée d’une population en raison
de ses origines ethniques ou religieuses. Cette décision est prise par étapes entre 1939 et 1942.
I vers La « solution finale »
1) L’antisémitisme est au cœur de la doctrine nazie :
Hitler expose sa vision raciale dès 1925, dans « Mein Kampf ». C’est la vision simplifiée de la séparation/ hiérarchie
des races : race supérieur/ race inférieure, et la persécution des Juifs allemands commence dès les débuts du régime
en 1933. En 1935 les Juifs sont exclus de la fonction publique : lois de Nuremberg (1935) privent les Juifs de la
nationalité allemande, interdisent mariages et rapports extraconjugaux entre Juifs et non-Juifs. Et lors de la " Nuit de
cristal " (1938) des pillages et des assassinats sont perpétrés.
Vidéo chronologie du génocide
Mais l’entrée en guerre change la donne et dès 1939 la question juive devient centrale p. 109
2) les étapes de la politique antisémite
Vidéo chronologie du génocide +vidéo EINZATSGRUPPEN (carte)+ 3 p. 111
La conquête de la Pologne, où vivent 3,3 millions de Juifs, est une 1e étape du génocide : sont créés des ghettos,
quartiers clos dans les villes polonaises, pour enfermer les populations juives. Le manque de nourriture et les
épidémies entraînent une très forte mortalité. Les Tziganes de Pologne sont également regroupés dans des camps et
les femmes stérilisées.
Les juifs ne sont pas les seuls concernés par cette extermination, l’action T4 lancée en 1939 assassine 700000
malades mentaux dans des chambres à gaz
La question juive se pose à nouveau en 1941 avec l’invasion de l’URSS qui compte aussi 3 M Juifs. Comme en
Pologne des ghettos sont créés, mais l’enlisement de l’armée allemande rende irréaliste le projet initial de
déportation des juifs vers l’est, c’est le moment ou la décision d’exterminer est prise
Des commandos spéciaux, les Einsatzgruppen, le long du front russe et à mesure de l’avancée nazie en URSS,
arrêtent les Juifs souvent avec la complicité des populations locales, et les exécutent par balle. C’est la SHOAH par
balle, qui rend plus compte de l’anéantissement et du caractère total du conflit : certains ne supportent pas, d’autres
montrent plus de barbarie : concours de photos, mise en scène sordide, c’est enfin un processus lent , voyant (fosses
creusées pour enterrer le victimes, 1er camions à gaz…)
2 p. 111
En janvier 1942, la décision d’industrialiser l’extermination est prise : la conférence de Wannsee programme
l’extermination des Juifs à l’échelle de l’Europe. C’est l’acte de naissance de la " solution finale " , acte dicté et signé
par Heydrich, Eichmann… : l’objectif est bien ici d’exterminer le peuple juif (génocide) mais aussi les races inférieures
(tziganes), il officialise les camps d’extermination (les 1er crées en 1941) et la déportation suivant une logique de
sélection
Bilan : entre 250 000 et 500 000 tziganes , et au moins six millions de Juifs européens sont exterminés dans les
ghettos, par balles, puis dans les camps d’extermination (1M de juifs et 300 000 non juifs rien qu’à Auschwitz) ce qui
rend ce camp comme symbole du plus grand génocide de l’histoire