1ere partie lo.pdf


Aperçu du fichier PDF 1ere-partie-lo.pdf

Page 1...46 47 48




Aperçu texte


Hardinvestor /

http://000999.forumactif.com/portal.forum

pays, n'est pas très réaliste. On constatera, pour la bonne bouche, que les plus importantes
banques centrales, celles qui ont en charge les monnaies majeures, ne diminuent pas leurs
stocks.
Une fois ce postulat posé, on réalise que la marge effective de manœuvre, si elle reste
impressionnante, n'est pas si ample que l'on nous le ressasse. De plus, on a vu que des ventes,
même massives, si elles déclenchent une forte baisse de l'once (qui par parenthèse dévalorise
d'autant les stocks restants), finissent toujours par être absorbées par un marché qui sent bien
qu'avec une production mondiale que l'on attend en chute libre du fait des fermetures de mines en
cours ou à venir, le déficit n'est pas en voie de résorption... L'étau se resserre !
Décidément, le puzzle se complète, et il plaide pour un commencement de rééquilibrage des actifs
papiers en faveur des actifs tangibles.
Pendant ce temps, comme on l'a vu plus haut, les marchés financiers guidés par Wall Street,
restent insolents de vigueur et atteignent, dans l'allégresse générale, des altitudes astronomiques
qui saluent les résultats passés. On observera, à titre subsidiaire, que cette fois, l'envolée globale
du papier ne s'accompagne pas vraiment de la validation traditionnelle que constitue d'habitude la
baisse corollaire de l'Or... Un rattrapage a toujours lieu à un moment ou à un autre, quel vous paraît
être l'option la moins risquée aux niveaux actuels, une poursuite de la forte baisse de l'Or, ou une
correction sur les actions?
Outre le CPI évoqué plus haut, L'autre élément statistique à observer de très près sera le
chiffre du déficit commercial US (notamment à l'égard du Japon et de la zone Asean) qui est
chronique, en croissance rapide, et qui semble ne plus préoccuper que les grincheux.
Une aggravation qui trouverait son origine dans une baisse des exportations, ce qui ne me
surprendrait pas outre mesure, apporterait une pièce de plus au "grand puzzle"...
Si ce chiffre est mauvais, il risque de peser sur le Dollar... De plus, il confirmerait que les vrais
conséquences du tourbillon asiatique restent à venir... S'il est bon, la hausse continuera certainement.
Remarquez, dans le contexte euphorique actuel, on en vient à se demander si même la (très)
mauvaise nouvelle que constituerait une détérioration supplémentaire, à fortiori importante, de la
balance commerciale américaine, serait interprétée comme négative par ce marché en transe.
Le plus inquiétant serait que, dans cette occurrence, les actions ne corrigent pas, cela
corroborerait l'existence d'une bulle spéculative d'une taille inédite ...

Les Mines:

Comme anticipé, nous avons assisté, dès la parution du numéro précédent, à une
correction assez brutale des titres suivis. Le signal d'allègements au moins partiels, destiné aux
amateurs de tendances courtes vous est parvenu à temps pour ne pas pâtir de ce que j'avais
présenté comme "une formation qui ressemble à un sommet". Avec le graphe matérialisant le recul
devant le nez, cela paraît maintenant évident, mais réduire la voilure pouvait alors paraître saugrenu.
La faiblesse prévue ne semble pas encore terminée au jour où j'écris, mais elle a été raisonnable pour
l'instant et si cette relative résistance n'est pas clairement et rapidement démentie par un fort repli, la
fin mars devrait constituer un moment opportun pour revenir plus significativement après les
allègements de février.
Une configuration en double creux pourrait admirablement s'y prêter, mais comme en l'absence
d'une validation technique, il ne s'agit pour l'instant que d'une conjecture de ma part, le comportement
de vos indicateurs optimisés et des oscillateurs devra être surveillé avec une vigilance toute
particulière début avril.

© G. Sandro / Mars 98.

48