1ere partie lo.pdf


Aperçu du fichier PDF 1ere-partie-lo.pdf

Page 1...3 4 56748




Aperçu texte


Hardinvestor /

http://000999.forumactif.com/portal.forum

Les arbres ne montent jamais jusqu'au ciel, tant va la cruche à l'eau, à trop
vouloir gagner, on s'expose à tout perdre, etc....
Or, la tendance est l'alliée de l'opérateur et donc tant qu'une tendance majeure
identifiée et validée n'est pas remise en cause, il est très risqué de rentrer à l'achat
comme d'ailleurs à la vente.
En effet, à l'achat on sait que la perte maximale sera de 100 % plus courtage,
c'est déjà peu séduisant comme perspective, mais la réalité et la théorie ne font
heureusement pas toujours bon ménage et pour ce qui est des grandes valeurs
internationales, rares sont les chutes dramatiques qui aboutissent à un retrait de la
cote pure et simple.
A la vente en revanche le danger est total, un titre surévalué peut continuer à
grimper contre toute logique, le vendeur à découvert risque alors de déclencher
des pertes illimitées, il n'est donc pas inutile de prévoir le recours à des stops de
protections bien positionnés (c'est là tout le problème).
Toute chose a un prix, on a vu que l'or est capable d'une volatilité très
impressionnante mais, sans même évoquer les outils à levier (contrats à terme
options, etc...), les titres miniers, et en particulier ceux des mines à fort coût
d'extraction sont de véritables bombes qui doivent à ce titre être manipulés avec
une circonspection d'artificier.
L'amateur de graphes à long terme sait que c'est précisément quand personne
n'en veut que les points bas sont touchés, lorsque les apparences et les faits
militent pour un abandon pur et simple de l'or papier que celui-ci sait réserver des
surprises qui (pour celui qui aura su entrer au bon moment) permettront de scores
de plusieurs centaines de pour-cents en un temps record.
Dès lors, cette réalité étant démontrée on voit que dans un marché aussi volatil,
il peu s'avérer opportun de garder un oeil sur les valeurs oubliées ou dénigrées.
Telle est la loi des marchés la volatilité extrême n'est pas un ennemi de l'opérateur
qui avec une bonne dose de rigueur et une pincée de sagesse peut surfer dans les
deux sens des vagues parfois immenses....
La vocation de ce bulletin sera donc de se concentrer sur les mines côtées à
Paris pour des raisons évidentes de commodités, rien n'empêchera l'opérateur
d'investir sur des penny Gold stocks de Toronto ou d'ailleurs, mais Bre/x etc...
montrent que les sociétés de prospection sont moins aisées à travailler que celles
exploitant des réserves prouvées à des coûts identifiables.
©

G.Sandro Juillet 1997

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
LETTRES D’OR N°1 Juillet 1997 / G.Sandro
Dans le sillage de l'once, les mines (qu'elles soient Nord américaines ou Sud
africaines) ont connu des baisses amples et rapides.

5