leptiLeon2.pdf


Aperçu du fichier PDF leptileon2.pdf - page 8/11

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11



Aperçu texte


Tout cela paraissait très étrange à Léon qui eu de mal à se remettre
de tant de confusion. Le petit lutin traînait Léon à travers de long
couloirs à une allure tellement folle qu'il avait du mal à tenir le
rythme. Ils débouchèrent en trombe dans ce qui devait être une
cantine, pleine à craquer de petits lutins. Vu le contenu des bols et
des assiettes, Léon déduit qu'on devait être en début de matinée,
juste avant de se retrouver enseveli sous des dizaines de lutins
heureux de le voir en vie.
A la limite de l'étouffement, le garçon se releva, salua tout le
monde et s'effondra dans le fauteuil qu'on lui tendait. Un lutin, un
peu plus vieux que les autres et un peu mieux habillé vint s’asseoir
à côté de Léon. Ça devait être le chef de la communauté des lutins
puisqu'il commença à lui raconter toute l'histoire de son peuple.
Ce groupe de lutins avait décidé depuis des années de se mettre au
service du bonheur des humains, autant sorciers que moldus. La
mission qu'ils s'étaient confiés était compliquée à remplir pour
eux, ils devaient rester très discrets pour ne pas attirer l'attention
sur leur communauté et sur tout le monde magique. C'est pour
cette raison qu'ils étaient, depuis des générations, à la recherche
d'un intermédiaire avec le monde des humains. Léon eu un peu de
mal à comprendre en quoi cela le concernait mais tout devint clair
rapidement. Il était l'intermédiaire parfait pour les lutins. Un
sorcier qui avait grandi, caché, parmi les moldus. Il connaissait les
deux communautés et il était maintenant coincé chez les lutins
jusqu'à ce que toute cette neige fonde.
Elle ne fondit jamais.
Léon passa des années avec les lutins qui l'avaient vu grandir et il
découvrit peu à peu tous les secrets magiques et technologiques
qu'ils avaient mis au point pour connaître les désirs des gens qu'il
voulait tant rendre heureux.

8