Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Excercices Corrigés et Commentés de Physiologie Ellipses Doc DZ .pdf



Nom original: Excercices Corrigés et Commentés de Physiologie Ellipses Doc DZ.pdf

Ce document au format PDF 1.2 a été généré par Sprint / , et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/01/2013 à 00:18, depuis l'adresse IP 197.201.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 35866 fois.
Taille du document: 51 Mo (181 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Doc DZ

Exclusivité Médicale Gratuite
www.doc-dz.corn
Table des matières

|

INTRODUCTION

3

PARTIE 1 : QCM

9

Chapitre 1. Système respiratoire
QCM n° 1
QCM n° 100

9
9
31

^
'

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

31

Première partie : Vaisseaux
QCM n° 1
QCM n° 50

31
42

Deuxième partie : Cœur
QCMn° 1
QCM n°41

'.

42
51

Chapitre 3. Sang
QCM n° 1
QCM n° 25

:

...52
52
58

,

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acide-basique

58

Première partie : Liquides biologiques
QCM n° 1
QCM n°20

58
62

Deuxième partie: Rein
QCM n° 1
QCM n°40

63
71

!

Troisième partie : Equilibre acido-basique
QCM n° 1
'.:
QCM n°25

i

Chapitres. Muscle
QCM n° 1
QCM n°20

Deuxième partie : Thermorégulation
QCM n° 1
QCM n° 10

76
76
81

:

Chapitre 6. Bioénergétique et thermorégulation
Première partie : Bioénergétique
QCM n° 1
QCM n° 10

72
76

:

.-

81
:

81
83
83
85

TABLE DES MATIÈRES

Chapitre 7. Système digestif
QCM n° 1
QCM n°60
Chapitre 8. Glandes endocrines
QCM N°1
QCM n°90

86
86
98

;

Chapitre 9. Reproduction
Première partie : Reproduction chez l'homme
QCM n° 1
QCM n° 15
Deuxième partie : Reproduction chez la femme
QCM n° 1
_.
QCM n°30

'

Chapitre 10. Neurophysiologie
QCM N° 1
QCM n°71
ANNEXE I. ABREVIATIONS USUELLES EN PHYSIOLOGIE
ANNEXE II. REPONSES DU LECTEUR AUX QCM

262
259

Chapitre 5. Physiologie musculaire
QCM n° 1
QCMn°20
:

259
259
267

118

Chapitre 6. Bioénergétique et thermorégulation

268

118
121

Première partie : Bioénergétique
QCM n° 1
QCM n° 10

268
272

121
127

Deuxième partie : Thermorégulation
QCM n°1
QCM n° 10

272
276

128
128
144

Chapitre 7. Système digestif
QCMn°1
QCM n°60

145

Chapitre 8. Glandes endocrines
QCMn 0 1
QCMn 0 90

147
161

PARTIE 2. REPONSES, EXPLICATIONS ET COMMENTAIRES

165

Chapitre 1. Système respiratoire
QCM n° 1
QCM n° 100

165
165
195

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

196

Première partie : Vaisseaux
QCM n° 1
QCM n°50

196
210

Deuxième partie : Cœur
QCMn°1
QCMn°41

211
223

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

Troisième partie : Equilibre acido basique
QCMn° 1
QCMn 0 25
'.

93
98
117

ANNEXE III. NOTES PERSONNELLES

Chapitre 3. Sang
QCM n° 1
QCMn°25

/

Table des matières

224
224
' 232
233

Première partie : Liquides biologiques
QCMn°1
QCMn°20

240

Deuxième partie : Rein
QCM n° 1
QCMn°40

240
252

233

277
277
296

:

Chapitre 9. Reproduction

330

Première partie : Reproduction chez l'homme
QCM n° 1
QCM n° 15
Deuxième partie : Reproduction chez la femme
QCMn 0 1
QCM n°30
\
Chapitre 10. Neurophysiologie
QCMn 0 1
QCMn 0 71

297
297
330

L..

RERERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

330
335

336
347
348
348
380
381

Doc DZ

Exclusivité Médicale Gratuite
www.doc-dz.com

PARTIE 1 : QCM
(QUESTIONS A CHOIX MULTIPLE)
Doc DZ

Exclusivité Médicale Gratuite
www.doc-dz.corn
l>- Chapitre 1. Système respiratoire *4

QCM n'I
A la pression barométrique de 380 mm Hg, la pression de vapeur d'eau,
exprimée en mm Hg, est égale à :
A. 20
B. 47
C.

76

D. 17
E.

105

Le déficit de surfactant pulmonaire entraîne quelle modification de la fonction respiratoire ?
A. Augmentation de la capacité résiduelle fonctionnelle (CRF).
B. Diminution du travail de la respiration.
C. Diminution de la compliance pulmonaire.
D. Diminution de la tension superficielle intra-alvéolaire.
E. Diminution des variations de pression intra-pleurale nécessaires pour
obtenir un volume courant donné.
-, ''.QCM. : n°3.'. J??!;4ïfi||$fi'|v^

. .

Un sujet a une fréquence respiratoire égale à 20 par minute. Sa ventilation
minute est égale à 7 ooo ml/minute. Sachant que le volume de l'espace mort est
égal à 150 ml, la ventilation alvéolaire, exprimée en ml/min, est égale à :
A. M ooo
B. 3 ooo
C.

2 000

D. 2 000

E.

500

PARTIE!: OCM

10

- QCM n°f
•".,"•. :-i;:
: ; ;
Au début de l'inspiration, la pression intra-pleurale est négative par rapport
à la pression atmosphérique. Cette pression est de l'ordre de - 4 mmHg. A la fin
de l'inspiration, dans des conditions de repos physique, la pression intrapleurale, exprimée en mmHg, atteint environ :
A.
B.
C.
D.
E.

+ 10
+ 5
+ 1
-1

Au cours de l'inspiration, en dehors de l'exercice musculaire, on note les
phénomènes suivants :
A. La pression intra-alvéolaire est supérieure à la pression atmosphérique
au niveau de la bouche.
B. Les volumes pulmonaires sont supérieurs à CRF (capacité résiduelle
fonctionnelle).
C. La pression intra-pleurale mesure (es forces de recul pulmonare, la
résistance des voies aériennes et la résistance tissulaire pulmonaire.
D. Les déplacements d'air au cours de la respiration sont liés aux propriétés
élastiques de l'appareil respiratoire et non au travail musculaire.
E. La pression barométrique au niveau de la bouche est inférieure à la
pression intra-alvéolaire.

Un malade présente une diminution importante de la capacité expiratoire
forcée, alors que la capacité vitale est normale. Quelle conclusion peut-on tirer
de cette constatation ?
A. Il existe une maladie pulmonaire restrictive.
B. Il existe une maladie pulmonaire obstructive.
C. Les muscles inspiratoires fonctionnent mal.
D. La compliance pulmonaire est diminuée.
E. Le diaphragme et paralysé.

:
La
A.
B.
C.

.,.••• .

capacité vitale est :
Le volume de gaz inspiré ou expiré au cours de chaque respiration.
Le volume total de gaz contenu dans les deux poumons.
Le volume maximal de gaz qui peut être inspiré après une expiration
normale.
D. Le volume maximal de gaz qui peut être expiré après une inspiration
maximale.
E. Le volume maximal de gaz qui peut être expiré après une expiration
.normale.

II

Chapitre i. Système respiratoire
• 0 ' :.•• i n«
; I «8

:

- -

"•";:;
y:!-

!

• ; . • : '•* • • -

Toutes les réponses suivantes concernant le surfactant pulmonaire sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le surfactant augmente la tension superficielle, ce qui lui permet de
stabiliser les alvéoles.
B. Le principal composant du surfactant est un phospholipide, la dipalmitotjl
phosphatidylcholine.
C. Le surfactant augmente le rayon alvéolaire.
D. Le surfactant diminue la filtration capillaire.
E. Le surfactant augmente ta cotnpliance pulmonaire.

En cas de relaxation complète des muscles respiratoires, la quantité de gaz
contenu dans les poumons est égale à l'espace décrit sous quel nom ?
A.
B.
C.
D.
E.
;

Volume courant.
Volume résiduel.
Volume de réserve expiratoire.
Volume de réserve inspiratoire.
Capacité résiduelle fonctionnelle.
. !

.....

< „:•:..,-<•:. >,.„;.: •• ..^ •„•....:, ....,,..., i,.,..,.^,^.-™ ------------- .

La compliance du système respiratoire possède quelle-caractéristique ?
A. Est mesurée en mmHg.
f!
B. Mesure la résistance des voies aériennes.
C. Est fonction de la distensibilité de L'appareil respiratoire.
D. ne varie pas quand un seul des deux poumons est fonctionnel.
E. Est très différente d'un mammifère l'autre.

*
.
Toutes les circonstances suivantes, à l'exception d'une seule, entraînent une
diminution de FEV,, ou capacité vitale mesurée en i seconde. Laquelle ?
A. Augmentation de résistance des voies aériennes.
B. Diminution de force des muscles respiratoires.
C. Affection pulmonaire obstructive comme l'asthme.
D. Affection pulmonaire restrictive qui affecte le tissu pulmonaire. ;E. Altitude.
: , ~"."~\~ ~ ,' "!..-...: .•.t:""^. .-,-.•:•:••;.:: Ls*:-^::;:-»^/- - . • • • • • • - .

Le volume maximal de gaz inspiré après une expiration normale est appelé
A. Volume courant.
B. Capacité vitale.
C. Capacité résiduelle fonctionnelle.
D. Capacité inspiratoire.
E. Capacité pulmonaire totale.

Il

PARTIE 1 : QCM

CRM n" U
h- volume niiixiiii.il de <!<>'' expiré après une inspiration maximale est
.i|i|n'li''
/\ Volume courant.
H. tripdcité viiiile.
C. Capacité résiduelle lonclionnelle.
D. Capacité inspiraloirc.
E. Capacité pulmonaii'e lotale.
QCM H° W

le volume de gaz contenu dans les poumons quand les forces de rétraction
des poumons sont égales aux forces d'expansion de la paroi thoracique est
appelé :
A. Volume courant.
B. Capacité vitale.
C. capacité résiduelle fonctionnelle.
D. Capacité inspiratoire.
E. Capacité pulmonaire totale.
QCM n° 15

Le volume de gaz contenu dans le système respiratoire après une inspiration
maximale est appelé :
A. Volume courant.
B. Capacité vitale.
C. Capacité résiduelle fonctionnelle.
D. Capacité inspiratoire.
E. Capacité pulmonaire totale.

Le
A.
B.
C.
D.
E.

volume de gaz expiré ou inspiré à chaque respiration est appelé :
Volume courant.
Capacité vitale.
Capacité résiduelle fonctionnelle.
Capacité inspiratoire.
Capacité pulmonaire totale.

QCM n 0 ' 17
La mesure du rapport técithine/sphingomyéline dans le liquide amniotique
permet d'évaluer chez le fœtus :
A. Le développement cérébral.
B. Le développement rénal.
C. Le développement surrénal.
D. La maturité pulmonaire.
E. L'âge exact.

QCM n° U
Le surfactant pulmonaire est formé par :
A. La paroi des capillaires pulmonaires.
B. Les cellules à mucus.

Chapitre l. Sgstème respiratoire

13

C. Les cellules alvéolaires type I.
D. Les macrophages.
E. Les cellules alvéolaires type il.

n° n
Si le rayon d'un tube est diminué au quart de sa valeur initiale, la résistance
de ce tube à l'écoulement d'un fluide est augmentée dans quelle proportion ?
A. Quatre fois.
B. Huit fois.
C. Quarante-huit fois.
D. Cent vingt-huit fois.
E. Cinq cent douze fois.

«CM n° i®
Le
A.
B.
C.
D.
E.

volume courant chez un homme normal au repos est de l'ordre de :
0,5 litre
1,0 litre
1,5 litre
2,0 litres
2,5 litres

QCM n° 21
Au sommet du Mont Everest, la pression barométrique est égale à environ
250 mm Hg. A cette hauteur, quelle est la pression partielle d'oxygène ?
A. o mm Hg
B. 0,5 mm Hg
C. 10 mm Hg
D. 50 mm Hg
E. 100 mm Hg

ttCM n° 12
Chez un sujet donné, admettons que :
Le volume courant est égal à 0,5 litre.
L'espace mort est égal à iso ml.
La fréquence respiratoire est égale à 10/minute.
Le volume total minute est égal 5 litres/minute.
Supposons que chez le même sujet, les paramètres respiratoires varient, si
bien que :
Le volume courant est égal à 0,3 litre.
La fréquence respiratoire est doublée à 20/minute.
Le volume total minute est égal à 6 litres/minute.
L'espace mort ne change pas de volume.
Ces variations entraînent quelle modification de la ventilation alvéolaire ?
A. Diminution de 0,5 litre/minute.
B. Diminution d'un litre/minute.
C. Augmentation d'un litre/minute.
D. Augmentation de 0,5 litre/minute.
E. Aucune modification.

PARTIE 1 : QCM

QCM n° 23
L'analgse du tracé d'un spiromètre permet de mesurer tous les paramètres
suivants, sauf un. Lequel ?
A. Volume courant.
B. Volume de réserve inspiratoire.
C. Capacité vitale.
D. Capacité inspiratoire.
E. Volume résiduel.

Chapitre i. Système respiratoire
D.

300

E.

150

15

QCM n° 28
Au cours de la respiration normale, la majeure partie de la résistance à
l'écoulement de l'air se situe a quel niveau ?
A. Larynx.
B. Trachée (partie haute).
C. Trachée (partie basse).
D. Petites voies aériennes.
E. Voies aériennes de dimensions moyennes.

Un réservoir de gaz sec contient 80 % d'oxygène à la pression de 3 ooo mm
Hg.

Quelle est la pression partielle d'oxygène ?
A. 3 ooo mm Hg
B. 2 soo mm Hg
C. 2 400 mm Hg

D. 2 ooo mm Hg
E. i 600 mm Hg

n° 25
Supposons que l'on fasse inhaler à un sujet en position assise un gaz radioactif comme le xénon, on constate que le volume de gaz inhalé :
A. Est identique dans toutes zones pulmonaires.
B. Est plus important au sommet du poumon.
C. Est plus important à la base du poumon.
D. Est plus important à la partie moyenne du poumon.
E. ne varie pas si le sujet quitte la position assise et s'allonge.

Le surfactant pulmonaire qui borde la surface interne des alvéoles possède
toutes les propriétés suivantes sauf une. Laquelle ?
A. Il est constitué par la dipalmitoyl técithine.
B. Il est diminué ou absent dans la maladie de la membrane hyaline du
nouveau-né.
C. H est diminué par le tabagisme.
D. Il empêche le collapsus alvéolaire.
E. Il augmente la tension superficielle dans les alvéoles pulmonaires.

n° an
Chez un sujet donné, admettons que :
La fraction de C02 dans le gaz expiré (FE C02) = 3,o %.
La fraction de C02 dans le gaz alvéolaire (FACÛJ) * 4,5 %.
Le volume courant VC = 450 ml (BTPS).
La fréquence respiratoire = lo/minute.
Le volume de l'espace mort physiologique VD, exprimé en ml est égal à
quelle valeur ?
A. i ooo
B.

800

C.

600

QCM n° 24
Au cours d'une inspiration ou d'une expiration forcées, le muscle diaphragme
se déplace vers le haut ou vers le bas ; l'amplitude maximale de ces mouvements chez l'adulte sain peut atteindre la valeur suivante mesurée en

centimètres :
A. i

B. 2
C.

4

D. 8

E. 10

QCM n° 30
Le volume de fermeture (closing volume) présente laquelle des caractéris-

tiques
A.
B.
C.
D.
E.

suivantes :
Il est égal à 10 % de la capacité vitale chez l'adulte jeune.
Il diminue au fur et à mesure que le sujet vieillit.
Ce volume ne subit aucune variation en fonction de l'âge du sujet.
Il est égal à 85 % de la capacité vitale chez l'adulte jeune.
Il est égal à 40 % de la capacité vitale chez l'adulte jeune.

QCM n'ai
Quelle est la surface approximative, exprimée en mètres carrés, de la
barrière qui sépare le gaz du sang à l'intérieur des poumons ?
A. i

B. 2
C.

6

D. 10
E. 50

QCM n° 32
Pour passer du gaz alvéolaire jusqu'à l'intérieur d'un globule rouge contenu
dans un capillaire pulmonaire, l'oxygène traverse plusieurs couches tissulaires,
sauf une. Laquelle ?
A. Paroi de la bronchiole.
B. Surfactant.

C. Epithélium alvéolaire.

If.

PARTIE 1 : OCM

Chapitre ï. Système respiratoire

D. Endot hélium capillaire.
£. Plasma.

° 38

Quelle est la durée moyenne de temps, exprimé en secondes, passé par un
globule rouge dans le réseau capillaire alvéolaire ?
A. 5
B.
C.

; : ; ;i



17

L'

Tous (es paramètres respiratoires suivants, à l'exception d'un, peuvent être
mesurés avec un spiromètre. Lequel ?
A. Volume courant.
B. Volume de réserve inspiratoire.
C. Capacité inspiratoire.
D. Capacité vitale.
E. Volume résiduel.

D.
E.

QCM n'IM:;;;^: : ; ; :

\

Le poumon peut être considéré comme un ensemble de bulles minuscules
dont le nombre total atteint le chiffre suivant :
A. Un million.
B. Dix millions.
C. Cent millions.
D. Trois cents millions.
E. Un milliard.

Un sujet commence à respirer dans un spiromètre.
Le volume du spiromètre est égal à 12 litres.
Le spiromètre contient 10 % d'hélium à la fin d'une expiration passive.
Sachant que la concentration d'hélium dans le spiromètre descend à 8 %
après plusieurs minutes, on peut dire que la capacité résiduelle fonctionnelle,
exprimée en litre, est égale à :
A. 5
B. f
C.

3

D. 2
E. 1

Les effets nocifs du tabac aboutissent à quel effet ?
A. Zones d'atélectasie pulmonaire.
B. Hypoxie anémique.
C. Diminution du tissu élastique pulmonaire.
D. Diminution de l'espace mort.
E. Augmentation de la capacité vitale.

Seton la loi de Fick, (a diffusion d'un gaz dans un tissu obéit à la règle
suivante :
A.
B.
C.
D.

La diffusion est inversement proportionnelle à la surface tissulaire.
La diffusion est directement proportionnelle à l'épaisseur tissulaire.
La diffusion est directement proportionnelle à la surface tissulaire.
La diffusion est inversement proportionnelle à la différence de concentration des gaz de part et d'autre de la surface tissulaire.
E. Est inversement proportionnelle à la constante de diffusion.

QCM n°';$T\:, ï:

j:: :

;: : -

Toutes les propriétés suivantes sont vraies à propos de la circulation pulmonaire, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Le débit sanguin pulmonaire augmente au cours de l'exercice.
B. Le débit sanguin pulmonaire demeure stable au cours de l'exercice
musculaire.
C. Le détait sanguin pulmonaire est de l'ordre de 5,5 litres par minute.
D. Le volume sanguin contenu dans les capillaires est inférieur à 100 ml.
E. Le volume sanguin contenu dans la circulation pulmonaire est de l'ordre
de ï litre.
••e^

QCM n° 10;.;

';'

La P02 du sang termino-capillaire est :
A. A peu près identique à celle du gaz alvéolaire.
B. Supérieure à celle du gaz alvéolaire.
C. Inférieure à celle du gaz- alvéolaire.
D. non modifiée par l'épaississement de la barrière alvéolo-capillaire.
E. non modifiée par la haute altitude.

• '

QCM

La
A.
B.
C.
D.
E.

pression moyenne dans le tronc de l'artère pulmonaire est :
Identique à la pression moyenne dans l'aorte.
Deux fois plus élevée que dans l'aorte.
Deux fois plus basse que dans l'aorte.
Quatre fois plus élevée que dans l'aorte.
Six fois plus basse que dans l'aorte.

• QCM n°<l2

; :; ^ ^j;; ;/•;-.

Toutes les conditions suivantes, à l'exception d'une seule, peuvent déterminer l'apparition d'une atétectasie pulmonaire. Laquelle ?
A. Maladie de la membrane hyaline.
B. Maladie respiratoire chronique avec présence de mucus dans les
bronches.
C. Diminution de surfactant pulmonaire.
D. Emphysème pulmonaire.
E. Existence d'une communication entre l'espace pleural et l'extérieur.

18

PARTIE 1 : QCM

QCM n° «13 •,;;;:;'.-;•;.;.;•'..;;• .••:..;-,,i:;S
La capacité pulmonaire de diffusion pour l'oxygène dépend de tous les
facteurs suivants, sauf un. Lequel ?
A. Epaisseur de la membrane alvéolo-capiUaire.
B. Surface totale de la membrane alvéolo-capillaire.
C. P02 du sang des veines pulmonaires.
D. Concentration en hémoglobine du sang contenu dans les capillaires
pulmonaires.
E. Constante de diffusion.

fiIQGM • n°. ut l ' \ 1fH WK"^. l
Supposons que nous considérions deux sujets adultes en bonne santé, le
sujet A et le sujet B.
A et B présentent les paramètres respiratoires suivants :
Volume courant (VC) = soo ml.
Espace mort (VD) = iso ml.
Fréquence respiratoire = 12/minute.
Supposons maintenant que A double son volume courant et diminue de moitié
sa fréquence respiratoire, alors que B double sa fréquence respiratoire et
diminue de moitié son volume courant.
Dans ces conditions, laquelle parmi les cinq propositions suivantes est
correcte ?
A. La ventilation alvéolaire diminue chez A et augmente chez B.
B. La ventilation alvéolaire augmente chez A et diminue chez B.
C. La ventilation alvéolaire diminue chez A et B.
D. La ventilation alvéolaire augmente chez A et B.
E. La ventilation alvéolaire n'est pas modifiée chez A et B.

La majeure partie du C0 2 est transportée dans le sang artériel sous quelle
forme ?
A. Carboxyhémoglobine.
B. Carbaminohémoglobine.
C. Acide carbonique.
D. C02 dissous.
E. Bicarbonate.

AU cours de la plongée, la pression augmente de i atmosphère, chaque fois
que l'on descend de n mètres environ. A une profondeur de 33 mètres environ,
la pression atteint 4 atmosphères.
A cette profondeur quelle est la pression partielle d'oxggène dans l'air sec
inhalé par le plongeur ?
A. i 280 mm Hg
B. 1160 mm Hg
c. sso mm Hg
D. 640 mm Hg
E. 300 mm Hg

Chapitre i. Système respiratoire

QCM n° 17

:

; .

j$ |j.;:

;,„,; - ; J :

Toutes les caractéristiques suivantes sont vraies à propos de la circulation
pulmonaire, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Le volume sanguin contenu dans la circulation pulmonaire est de l'ordre
de i litre.
B. Le détait sanguin est de l'ordre de 5,5 litres/minute.
C. Le détait sanguin augmente au cours de l'exercice musculaire.
D. Les pressions dans la circulation pulmonaire sont plus élevées que dans
la circulation systémique.
E. Le volume sanguin contenu dans les capillaires pulmonaires est inférieur
à 100 ml.

i':;:!:••

QCM h° 18

Toutes les fonctions métaboliques suivantes, à l'exception d'une, sont
accomplies par le poumon. Laquelle ?
A. Synthèse du surfactant.
B. Libération d'histamine.
C. Activation d'angiotensine I en angiotensine II.
D. Synthèse de la sérotonine.
.E. Synthèse des prostaglandines E et F.

Tous les effets suivants sauf uruoot une conséquence de l'hypoxémie. Quel
est cet effet ?
'>
A. Stimulation des chétnorécepteurs carotidiens.
B. Stimulation des chémorécepteurs aortiques.
C. stimulation de la ventilation.
D. Inhibition de la ventilation.
E. Augmentation réflexe de la pression artérielle.

I

QCM n° 50 •

: ' J'.'X' '.•'•;:•;, iy : ' ; :

Lequel parmi les facteurs suivants déclenche la contraction du rnuscle lisse
bronchique ?
A. Epinéphrine.
B. Peptide intestinal vasoactif.
C. Leucotriènes.
D. Substances bloquant les récepteurs muscariniques de l'acétylcholine.
E. Isoprotérénol.
'

QCM

p.» ci

;

"'•••] :'":" ' '

'

' P/fB;

Parmi les éléments 'suivants, lequel joue le rôle le plus important* dans les
capacités du sang à transporter l'oxygène ?
A. Température du sang.
B. Contenu des globules rouges en 2,3 - dïphosphogtycérate (2,3 - DPG).
C. pH du plasma.
D. Quantité d'hémoglobine contenue dans les globules rouges.
E. .Capacité du sang à dissoudre l'oxygène.

20

PARTIE 1 : OCM

La courbe de dissociation de l'oxygène est déplacée vers la gauche dans
toutes les circonstances suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. Diminution de la température.
B. Augmentation du pH.
C. Diminution de la PC02.
D. Diminution du 2,3 diphosphoglycérate dans les globules rouges.
E. Diminution du pH.

La diminution de quel facteur favorise l'arrivée aux tissus de l'oxygène du
sang ?
A. Contenu des globules rouges en 2,3 DPG.
B. PC02 sanguine.
C. Concentration plasmatique en na*.
D. PH plasmatique.
E. Température du sang.

La concentration de 2,3 - diphosphoglycérate (2,3 - DPG) dans le sang
périphérique répond à tous les critères suivants, sauf un. Lequel ?
A. Est diminuée par les hormones thyroïdiennes, l'hormone de croissance et
les androgènes.
B. Est augmentée par l'exercice musculaire.
C. Diminue quand la concentration des ions H* augmente dans les globules
rouges.
D. Augmente au cours de l'hypoxie chronique.
E. Détermine en partie l'affinité de l'hémoglobine pour l'oxygène.

IlilCM; n"; SSJil -l ], }. ;:; : 2
Le
A.
B.
C.
D.
E.
:

C02 est transporté dans le sang principalement sous la forme suivante :
Avec les protéines plasmatiques sous la forme de composés carbaminés.
Sous la forme de carbaminohémoglobine.
A l'état dissous.
Dans les globules rouges à l'état de HC03~.
Dans le plasma à l'état de HCO 3~.
c

H Q.CM n

La
toutes
A.
B.
C.
D.
E.

Chapitre l. Système respiratoire

QCM f i ° 5 7
. . . , . •
Quelles sont les meilleures conditions pour qu'un oxygénateur sanguin
artificiel augmente la charge en oxygène de l'hémoglobine ?
A. 40° C, pH 7,6

B. sq° c, pH 7,5
C.

56

J

38° C, pH 7,4

D. 25° C, pH 7,6
E. 20° C, pH 7,2

L'intoxication par l'oxyde de carbone CO possède toutes les caractéristiques
suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. L'oxyde de carbone est un gaz sans odeur.
B. L'intoxication par l'oxyde de carbone n'entraîne aucune dyspnée.
C. L'intoxication par l'oxyde de carbone se traduit par une cyanose
marquée.
D. L'oxyde de carbone se combine à l'hémoglobine au même site que
l'oxygène.
E. La combinaison de 60 % d'hémoglobine à l'oxyde de carbone peut être
fatale.

Un enfant respire l'air d'une pièce dans des conditions normales, à l'état
stationnaire. On note les paramètres suivants :
Pression barométrique = 637 mm Hg.
Température corporelle = 37° C.
VC02 = 100 ml/min. /
V0 2 = 125 ml/min.
Pa02 = 84,4 mm Hg.
Quelle est la valeur du quotient respiratoire ?
•••••
A. 1,0
B. o,qs
C. 0,10
D. 0,85
E. 0,80


courbe de dissociation de l'oxygène est déplacée vers la droite dans
les circonstances suivantes, sauf une. Laquelle ?
Acidose métabolique.
Augmentation de la concentration sanguine d'oxyde de carbone, CO.
Augmentation de la concentration sanguine de 2,3 - DPG.
Acidose respiratoire.
Augmentation de la température.

21

;

:
QCM-n° 6 0
i|g
Chez le même enfant, dans les mêmes conditions, quelle est la valeur de
Fa02 ?

A. 0, 163

B. 0, 153
C. 0, 143
D. 0, 133

E. 0, 123

Chapitre l. Système respiratoire

PARTIE 1 : QCM

22

QCM rV 65
On note l'apparition d'une hyperventilation après la stimulation de tous les
types de récepteurs suivants, sauf un. Lequel ?
A. Chémorécepteurs périphériques carotidiens.
B. Chémorécepteurs sensibles à l'irritation par des fumées, des poussières
ou des produits toxiques.
C. Chémorécepteurs de la douleur périphérique.
D. Tensiorécepteurs pulmonaires.
E. Chémorécepteurs périphériques aortiques.
.

A quel critère répondent les réactions qui permettent aux globules rouges
de transporter le gaz carbonique des tissus périphériques aux poumons. Une
seule réponse est exacte. Laquelle ?
A. nécessité de la présence d'anhydrase carbonique dans le plasma.
B. Déplacement des ions Cl" des globules rouges vers le plasma.
C. Déplacement des ions HC03~ des globules rouges vers le plasma.
D. Déplacement des ions HCOy du plasma vers les globules rouges.
E. Enlèvement des ions H+ des molécules d'hémoglobine.

QCM n°:;6Ô::%;:j

: :

. .

:

La ventilation par unité de volume au niveau des bases pulmonaires comparée à la ventilation au niveau des sommets pulmonaires présente les caractéristiques suivantes :
n
A. Leurs valeurs sont identiques.
. . B. La valeur au sommet est plus importante qu'à la base.
C. La valeur au sommet est moins importante qu'à la base.
D. Il n'existe aucune variation entre les valeurs mesurées chez le sujet
debout et chez le sujet couché sur le dos.
*;-£. La ventilation par unité de volume pulmonaire est une constante qui ne
dépend ni de la zone pulmonaire considérée/ni de la position du sujet.

Chez un patient ayant présenté une diarrhée sévère depuis quelques jours,
on note les paramètres suivants :
PH = 7,26.

PC0 2 artérielle = 35 mm Hg.
Ces chiffres sont évocateurs de quel état du point de vue de l'équilibre
acido-basique de l'organisme ?
A. Etat normal.
B. Acidose métabolique.
C. Alcalose métabolique.
D. "Acidose respiratoire.
E. Alcalose respiratoire.
. ;.- •; ; ... •.'-..,-•...

La compliance est un paramètre de mécanique respiratoire. Toutes les
propositions suivantes concernant ce paramètre sont exactes, sauf une.
Laquelle ?
A. La compliance est définie par le rapport pression/volume.
B. La compliance des poumons est à peu près identique à celle de la cage
thoracique chez l'adulte jeune.
I
C. La compliance thoracique est diminuée chez l'obèse.
D. La compliance représente l'inverse de l'élastance.
E. La compliance spécifique est égale au rapport de la compliance à la
capacité résiduelle fonctionnelle.

Chez un patient ayant présenté des vomissements répétés depuis deux
jours, on note les paramètres suivants :
PH = 7,55.
P C02 artérielle = w mm HG.
Ces chiffres sont évocateurs de quel état du point de vue de l'équilibre
acido-basique de l'organisme ?
A. Etat normal.
B. Acidose métabolique.
C. Alcalose métabolique.
D. Acidose respiratoire.
E. Alcalose respiratoire'.

A propos de la diffusion des gaz dans les poumons, une seule parmi tes cinq
propositions suivantes est inexacte. Laquelle ?
A. Le transport d'oxygène est dépendant de la perfusion sanguine
pulmonaire.
B. Les mouvements cardiaques facilitent (a diffusion des gaz dans les
poumons.
C. C02 diffuse mieux que 02 à l'intérieur des alvéoles.
D. La diffusion peut être augmentée volontairement chez les sujets sains.
E. La diffusion à travers la membrane alvéole-capillaire dépend de la
solubilité du gaz dans cette membrane.


Un patient présente les paramètres suivants après plusieurs jours de
vomissements :
PH = 7,60.
PAC0 2 - 40 mm Hg.
Pao2 = w mm Hg.
Parmi les propositions suivantes, une seule est exacte. Laquelle ?
A. Le patient présente une alcalose respiratoire.
B. La ventilation pulmonaire du patient-est diminuée.
' ."""
C. Le patient présente une acidose métabolique.
D. Le patient est en hypoxie.
E. Le patient présente une alcalose métabolique.

I

PARTIE I :QCM

_

if 6<1 ; : ; ;

:

A propos des échanges gazeux dans les poumons, toutes les propositions
suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. La diffusion de 0 2 et C0 2 à travers la membrane alvéole-capillaire est
proportionnelle à l'épaisseur de cette membrane.
B. Le transport de CO à travers la membrane alvéolo-capillaire est limité
par (a diffusion.
C. CO se combine avec l'hémoglobine environ 25 fois plus facilement que 02.
D. Le temps de passage d'un globule rouge dans la circulation pulmonaire
est égal à environ i seconde.
E. Il faut environ 2 secondes pour que la diffusion complète de 02 et C02 se
produise.

• ,'

:"

. i
l
!
!

A propos du rapport ventilation/perfusion pulmonaires ou rapport V/Q,
toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Dans un shunt vrai, l'inhalation d'oxygène est plus efficace que dans les
états qui ressemblent au shunt, comme t'atélectasie pulmonaire
(affaissement des alvéoles).
B. L'inhalation d'oxggène améliore l'hypoxémie dans les shunts.
C. Au cours des embolies pulmonaires graves, il existe un effet de shunt.
D. En position verticale, le sang des sommets pulmonaires est peu oxygéné.
E. L'augmentation du rapport ventilation/perfusion a le même effet qu'un
shunt gauche/droit.

VU:.$tM n°: 72 :

25

'':"

Toutes les propositions suivantes concernant l'espace mort sont exactes,
sauf une. Laquelle ?
A. L'espace mort anatomique est diminué par la trachéotomie.
B. On peut mesurer l'espace mort alvéolaire par la méthode de Fowler.
C. L'espace mort alvéolaire peut augmenter au cours de l'exercice
musculaire.
D. Le volume de l'espace mort anatomique subit des variations au cours du
cycle respiratoire.
E. L'espace mort anatomique est augmenté au cours de certaines maladies
comme la dilatation des bronches et l'emphysème pulmonaire.

GCMi - •.
u° ?1
tefi&.~>

Chapitre i. Système respiratoire

, .v^^v,

Connaissant les paramètres suivants pour la circulation pulmonaire :
1. Détait sanguin pulmonaire total = s litres/minute.
2. Pression artérielle pulmonaire moyenne = 20 mm Hg.
3. Pression dans l'oreillette gauche = 10 mm Hg.
Quelle est la valeur la résistance vasculaire pulmonaire ?
A. 30 mm Hg/litre/minute
B. 25 mm Hg/litre/minute
C. 20 mm Hg/litre/minutej
D. 10 mm Hg/litre/minute
E. 2 mm Hg/litre/minute

Connaissant les valeurs suivantes :
Contenu en 02 du sang veineux mêlé = 16 ml/ioo ml.
Contenu en 02 du sang artériel = 20 ml/ioo ml.
Consommation de 0 2 = 300 ml/minute.
On peut dire que le débit sanguin pulmonaire total est égal à :
A. 4,0 litres/minute
B. 4,5 litres/minute
C. 5,0 litres/minute
D. 6,5 litres/minute
E. 7,5 litres/minute

Toutes les fonctions suivantes, sauf une, sont des fonctions métaboliques
pulmonaires. Laquelle n'appartient pas au poumon ?
A. Synthèse de phospholipides.
B. Conversion de l'angiotensine I en angiotensine II.
C. Sécrétion d'immunoglobulines.
D. Libération d'hémopoïétine.
E. Inactivation de la sérotonine et de la pradykinine.

Tous les facteurs suivants, sauf un, interviennent dans la vasoconstriction
des vaisseaux sanguins pulmonaires extra-alvéolaires. Parmi les cinq facteurs
suivants, quel est celui qui n'intervient pas dans cette vasoconstriction ?
A. Histamine.
B. Sérotonine.
C. Acétylcholine.
D. Hypoxie.
E. noradrénaline.
| ;.. O'CiiS rï°; 76% -<; ffH fH
Si le rapport ventilation/perfusion VA/0 est augmenté dans une unité pulmonaire, quelles sont' les conséquences ?
A. La pression gazeuse alvéolaire diminue seulement pour l'oxygène.
B. La pression gazeuse alvéolaire augmente seulement pour le gaz
carbonique.
C. La pression gazeuse alvéolaire n'est pas modifiée pour l'azote.
D. La pression gazeuse alvéolaire augmente pour l'oxygène et diminue pour
le gaz carbonique.
E. La pression gazeuse alvéolaire diminue pour l'oxygène et augmente pour
le gaz carbonique.

Si le rapport ventilation/perfusion VA/Q est diminué dans une unité pulmonaire, quelles sont les conséquences ?
A. La pression gazeuse alvéolaire diminue seulement pour l'oxygène.
B. La pression gazeuse alvéolaire augmente seulement pour le gaz
carbonique.

PAHTII I : QCM

26

C. La pression gazeuse alvéolaire n'est pas modifiée pour l'azote.
D. La pression gazeuse alvéolaire augmente pour l'oxygène et diminue pour
le gaz carbonique.
E. La pression gazeuse alvéolaire diminue pour l'oxggène et augmente pour
le gaz carbonique.

A propos de l'arbre bronchique, un certain nombre de caractéristiques
physiologiques ont été décrites. Toutes les caractéristiques suivantes sont
vraies, sauf une. Laquelle ?
A. Le plexus bronchique veineux sous-muqueux s'étend pratiquement
jusqu'aux alvéoles.
B. Le système muco-ciliaire qui joue rôle d'un tapis roulant ascendant est
stimulé par le système sympathique.
C. Le système des nerfs non adrénergiques, non cholinergiques a un effet
broncho-dilatateur.
D. Le tonus vagal broncho-constricteur diminue la nuit.
E. La dyskinésie des cils bronchiques fait partie du syndrome de
Kartagener.

Parmi les éléments suivants, un seul groupe décharge spontanément au
cours de la respiration calme. Lequel ?
A. Récepteurs pulmonaires à l'extension.
B. neurones du centre apneustique.
C. neurones moteurs des muscles respiratoires.
D. neurones inspirateurs.
E. neurones expirateurs.
\

Le rythme respiratoire prend'son origine dans laquelle des structures
suivantes ?
A. neurones corticaux du lobe temporal.
B. Partie dorsale du bulbe.
C. Centre pneumotaxique. •*«
D. Centre apneustique.
E. nucleus parabrachialis.

• QCM n° 8! ;IS5WS^ys£;:'ifS
Les chémorécepteurs centraux et périphériques peuvent contribuer à
l'augmentation de la ventilation pulmonaire qui se produit dans laquelle des
circonstances suivantes :
A. Augmentation du pH artériel.
B. Diminution du contenu artériel en oxygène.
C. Diminution de la pression partielle d'oxygène artériel.
D. Diminution de la pression sanguine artérielle.
E. Augmentation de la pression partielle de gaz carbonique artériel.

I h , i | i i l r r I M j ' . l r i i n * i i".|ilr.il»li <'

QCM n 82
Une MM IIDII «uni il f1!!1 i lu lu in ir .ni drv.us de la protubérance entraîne lequel
l<", l ' I l r l ' , M I I V i l M l ' . I

Disp.inlion du n''lli'xc ili1 HiTiii'i l'.rouer.
Arrci <ir loir, (<••. innm/riiirni •. respiratoires.
l)i'.|)iin!niM <lu i niilroïc vtiliihliiirp de la respiration.
Disparition <Ju l'olc ilt", i hrmurcccpteurs centraux dans le contrôle de la
respirai ion,
E. Disparition du l'Ole tics chômorécepteurs périphériques dans le contrôle
de la respiration.

A.
B.
C.
I).

A propos des centres respiratoires, une seule des cinq propositions
suivantes est exacte. Laquelle ?
A. La stimulation de 'l'hypothalamus n'a aucun effet sur Les centres
respiratoires,
B. Les centres respiratoires sont situés dans la protubérance et dans le
mésencéphate.
T
C. Les centres respiratoires envoient des impulsions régulières aux muscles
inspirateurs au cours de la respiration au repos.
D. La stimulation des récepteurs de la douleur n'a aucun effet sur les
centres respiratoires.
E. La stimulation des chémorécepteurs périphériques carotidiens et
aortiques par le gaz carbonique n'a pas d'effet sur les centres
respiratoires.

.
Parmi les différents composants suivants du sang ou du liquide céphalorachidien, lequel intervient par ses variations dans le contrôle de la ventilation
pulmonaire ?
A. Concentration artérielle de K*.
B. Concentration artérielle de nH3.
C. Concentration artérielle dé na+.
D. Concentration de C0 2 dans le liquide céphalo-rachidien.
E. Concentration artérielle de Cl".

Par quel mécanisme agit l'injection d'une substance qui stimule les corpuscules carotidiens ?
A. Augmentation du pourcentage de saturation de l'hémoglobine dans le
sang artériel.
B. Augmentation de la concentration des ions H+ dans le sang artériel.
C. Augmentation de la concentration des ions HC0 3 " dans le sang artériel.
D- Augmentation de la P02 du sang artériel.
E- Diminution du pH du sang artériel.

PARTIE 1 : QCM

QCM n° 86

!

L—»«»

Au cours de l'exercice musculaire, lequel parmi les cinq facteurs suivants
joue un rôle dans l'augmentation de la ventilation pulmonaire ?
A. Abaissement de la P02 artérielle.
B. Elévation de la PC02 artérielle.
C. Réflexes ayant leur origine dans les mouvements des jambes.
D. Impulsions provenant du cortex moteur.
E. Augmentation de la température corporelle.
;

QCMn°87 ' : . ; j ;

:
;

A propos du rôle des chémorécepteurs dans le contrôle de la ventilation,
une seule des cinq propositions suivantes est exacte. Laquelle ?
A. L'activité des chémorécepteurs périphériques est fortement diminuée
par le cyanure.
B. La stimulation des chémorécepteurs périphériques peut déclencher une
tachycardie.
c. L'acidose atténue les réponses ventilatoires à l'hypoxie.
D. Les chémorécepteurs périphériques interviennent très faiblement dans
le contrôle de la respiration calme.
E. Les chémorécepteurs périphériques jouent un rôle important dans le
déclenchement de l'hyperventilation au cours d'un exercice musculaire
modéré.
l(, QCMn°88 ,
A propos du réflexe de distension pulmonaire de Hering-Breuer, une seule
parmi tes cinq propositions suivantes est exacte. Laquelle ?
A. Ce réflexe joue un rôle important dans la respiration calme normale.
B. Ce réflexe est stimulé par l'inhalation de fumées.
C. Les récepteurs de ce réflexe se trouvent dans la muqueuse respiratoire.
D. Les récepteurs de ce réflexe sont stimulés par le volume de gaz inspiré
et non par la vitesse d'inhalation du gaz.E. Le réflexe de Hering-Breuer prolonge la durée de l'expiration.

A propos des chémorécepteurs périphériques, une seule parmi les cinq propositions suivantes est exacte. Laquelle ?
A. Les corpuscules carotidiens et aortiques jouent un rôle aussi important
les uns que les autres chez l'homme.
B. Les corpuscules carotidiens sont stimulés par une élévation,de la PC02
locale.
C. Les corpuscules carotidiens et aortiques sont stimulés par une baisse du
pH plasmatique.
D. Les corpuscules carotidiens et aortiques sont faiblement vascularisés.
E. Les corpuscules carotidiens et aortiques sont stimulés au cours des
anémies.

Chapitre i, Système respiratoire

:

; QCM n°..«o. : '



21

.

A propos de l'intervention des phénomènes de tension superficielle dans la
mécanique respiratoire, une seule des propositions suivantes est exacte..
Laquelle ?
A. La tension superficielle de l'eau, après adjonction d'un extrait de poumon
dépend de la surface de l'interface eau-air.
B. Il est plus facile de distendre un poumon rempli d'air qu'un poumon rempli d'une solution salée.
C. Supposons que deux bulles ayant (a même tension superficielle communiquent, la plus grosse se vide dans la plus petite.
D. La tension superficielle de l'eau, après adjonction d'un produit détergent
dépend de la surface de (interface eau-air.
E. La tension superficielle d'une couche d'eau dépend de sa surface.

Les adaptations physiologiques à la haute altitude consistent en une série de
phénomènes qui sont pour la plupart avantageux pour l'organisme. Parmi les
cinq phénomènes cités ci-dessous, un seul ne présente pas cette caractéristique. Lequel ?
A. Modifications dans le système des enzymes oxydants cellulaire.
B. Augmentation du nombre des capillaires dans les tissus périphériques.
C. Déplacement vers la droite de la courbe de dissociation de l'oxygène.
D. Polyglobulie.
E. Hyperventilation.

L'apport d'oxygène aux tissus est réduit dans une seule des cinq situations
suivantes. Laquelle ?
A. Exercice musculaire intensif au niveau de la nier.
B. Intoxication par le cyanure.
C. Séjour en attitude élevée.
D. Acidose métabolique.
E. Alcalose métabolique.
•"

Admettons que le système de pressurisation ne fonctionne plus sur un avion
de ligne volant à plus de 10 ooo mètres d'altitude, tes occupants de l'avion sont
exposés à tous les phénomènes suivants, sauf un. Lequel ?
A. Augmentation de la PC02 artérielle.
B. Embolie gazeuse.
C. Apparition de bulles gazeuses dans le sang.
D. importante diminution de la P02 artérielle.
E. Vasoconstriction artérielle pulmonaire.

La toxicité de l'oxygène se manifeste par tous les phénomènes suivants, sriul
un. Lequel ?
A. Irritation des voies respiratoires.
B. Vertiges.

PARTIE 1 : QCM

30
C. Convulsions.

D. Cécité.
E. Formation de carboxyhémoglobine.

j^ QCMiv 45 • ' j

:

;'.

Au cours de l'hypoxie liée à l'altitude, on peut noter l'apparition de tous les
phénomènes suivants, sauf un. Lequel ?
A. Cyanose.
B. Alcalose respiratoire.
C. Tachycardie.
D. Augmentation de quatre fois environ du volume respiratoire minute en
altitude modérée.
E. Polyglobulie.

Parmi les cinq propositions suivantes concernant l'apnée du sommeil, une
seule est exacte. Laquelle ?
A. L'oxygénothérapie la nuit permet de prévenir l'apnée du sommeil.
B. L'absorption d'alcool en quantité modérée la nuit contribuer à lutter
contre l'apnée du sommeil.
C. La narcolepsie accompagne souvent l'apnée du sommeil.
D. L'apnée du sommeil s'accompagne souvent d'hypertension pulmonaire.
E. L'apnée du sommeil s'accompagne très rarement de variations du
nombre des globules rouges.

chapitre i. système rosplr.iluiru

3!

D. Au cours de l'apnée du sommeil de type central, aucun effort respiratoire
ne si- m.ihilr.lo.
E. Au cours d'une nuit de sommeil normal, le sommeil est interrompu une
dizaine de lois p.ir dr-s épisodes d'apnée.

§ QCM
yV" II
••

44
^>

Parmi les cinq propositions suivantes, laquelle représente les conditions
optimales pour charger l'hémoglobine en oxygène dans un oxygénateur
artificiel ?
A. pH 7,6 - température 38,5° C
B. pH 7,3 - température 38,2" C
C. pH 7,r - température 37,5° C
D. pH 7,7 - température 21,5° C
E. pH 7,7 - température 20,6° C

L'abaissement de la P02 dans le sang artériel déclenche très rapidement une
augmentation de la ventilation pulmonaire en agissant directement sur lequel
des cinq éléments suivants ?
A. Courbe de dissociation de l'Hb02.
B. Récepteurs pulmonaires.
C. Chémorécepteurs carotidiens.
D. Centres respiratoires.
E. Chémorécepteurs bulbaires.

QCM ni:«i7^;§:W:;-i;.£2^ ''''. >f|l
A propos de la noyade, une seule parmi les cinq propositions suivantes est
inexacte. Laquelle ?
A. Près du quart des sujets ranimés après une noyade décèdent au bout de
2H heures.
B. Les cas de noyade sont plus fréquents en eau douce qu'au bord de la
mer.
C. Dans 15 7. environ des cas la mort survient au cours de la noyade par
spasme laryngé.
D. L'aspiration d'edu douce entraîne une chute du rapport ventilation
perfusion.
E. L'aspiration d'eau douce produit un œdème pulmonaire bilatéral.
QCM n" 18

Toutes les propositions suivantes concernant l'apnée du sommeil sont
exactes sauf une. Laquelle ?
A. L'apnée du sommeil de type obstructif se rencontre surtout chez les
sujets obèses de sexe masculin.
B. L'obstruction se situe entre le larynx et la bifurcation trachéale dans
l'apnée du sommeil de type obstructif.
C. On peut noter l'apparition de plusieurs centaines d'épisodes apnéiques.en
une nuit au cours de l'apnée du sommeil de type obstructif.

Chapitre 2. Système cardiovasculaïre
Première partie : Vaisseaux

L'augmentation de la pression différentielle peut être due à tous les
éléments suivants, sauf un. Lequel ?
A. Augmentation de la résistance périphérique totale.
B. Augmentation de la pression diastolique.
C. Augmentation de (a vitesse d'éjection ventriculaire.
D. Augmentation de la compliance aortique.
E. Diminution de l'élasticité artérielle.

Au cours de l'exercice musculaire, te débit sanguin subit des modifications
dans tous les organes sauf un. Lequel ?
A. Muscle.

B. intestin.
C. Cœur.

D. Rein.
E. Cerveau.

f
PARTIE 1 : QCM

32

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

33

QCM n° 8

QCM n° 3
La pression produite par la systole cardiaque se dissipe progressivement le
Long du système artériel. A quel niveau se situe la chute majeure de pression ?
A. Veinules.
B. Artérioles.

C. Capillaires.
D. Aorte.
E. Artères.
QCM, 11°: 1

La plus grande partie du volume sanguin total se trouve dans quelle partie
du système circulatoire ?
A. Aorte.
B. Cœur.
C. Artères et artérioles.
D. Veinules et veines.
E. Capillaires.

QCMn° y

;

Le débit sanguin cérébral est contrôlé par tous les facteurs" suivants sauf un.
Lequel.?
A. Réflexes vasomoteurs contrôlés par le système neurovégétatif.
B. Viscosité sanguine.
C. Pression du liquide céphalo-rachidien.
D. Pression artérielle au niveau du cerveau.
E. Pression veineuse au niveau du cerveau.

Le fait qu'un écoulement de sang dans un vaisseau soit de type laminaire ou
turbulent dépend de tous les facteurs suivants, sauf un. Lequel ?
A. Diamètre du vaisseau:""
B. Longueur du vaisseau.
C. Densité dû-sang.
D. Viscosité du sang.

E. Vitesse de l'écoulement.

QCM n° î§

QCMn°5
L'interruption du débit sanguin dans les deux artères carotides primitives
entraîne l'apparition de quel phénomène ?
A. Vasoconstriction veineuse généralisée.
B. Ralentissement du cœur.
C. Augmentation de la pression artérielle systémique.
D. Augmentation d'activité dans les nerfs afférents ayant leur origine au
niveau des sinus carotidiens.
E. Inhibition du centre vasomoteur.

Tous les facteurs suivants, sauf un, interviennent dans le niveau de la
viscosité sanguine. Quel est ce facteur ?
A. natrémie.
B. Hématocrite.
C. Caractéristiques des globules rouges.
D. Protéines plasmatiques.
E. Immunoglobulines plasmatiques.

;,' QCM n"6

Les barorécepteurs des sinus carotidiens possèdent toutes les propriétés
suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. Leur stimulation détermine l'apparition d'une tachycardie réflexe. .
B. Leur stimulation détermine l'apparition d'une vasodilatation.
C. Us sont influencés par les changements de position.
D. Leur activité est diminuée par ia compression des artères carotides
primitives.
E. Ils sont sensibles à la composition chimique du sang.

;

: ' :fifFf

La fonction réservoir jouée par le système veineux pour le sang périphérique est liée à quelle propriété ?
A. Faible saturation en oxygène du sang dans le système veineux.
B. Localisation anatomique superficielle des veines.
C. Absence de fibres musculaires lisses dans la paroi des veines.
D. Importante capacité du système veineux.
E. Faible élasticité du système veineux.

• : QCMn" 7

:

j ; ;. ;••';,•;

:

;:^

Le contrôle local de la circulation est plus important que la régulalion
neurovégétative pour quelle structure ou organe ?
A. Foie.
B. Intestin.
C. Muscle squelettique.
D. Rein.
E. Téguments.

QCMJVII

QCM n° la

:

'.

;

•. :

€f:|

L'augmentation du débit sanguin pulmonaire au cours d'un exercice physique
intensif est caractérisée par quelle propriété ?
A. Le débit sanguin augmenté plus au niveau des bases qu'au niveau des
sommets pulmonaires.
B. La pression artérielle pulmonaire subit une augmentation considérable.
C. L'augmentation du débit sanguin pulmonaire est inférieure à l'augmentation du débit sanguin systémique.
D. La dilatation des artérioles et des capillaires pulmonaires s'adapte à
l'augmentation du détait sanguin pulmonaire.
E. Le débit sanguin augmente dans les mêmes proportions à tous les
niveaux des poumons.

PARTIE 1 : OCM

QCM n° 13

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

, , ' .:,.,,'X "L^"' ;,';;;

A propos du débit sanguin cérébral, toutes les propriétés suivantes sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'élévation de la pression intracrânienne diminue le débit sanguin
cérébral.
B. Le débit sanguin cérébral est normalement égal à 750 ml/min.
C. Le débit sanguin cérébral est diminué par l'élévation du pH.
D. Le débit sanguin cérébral est diminué par l'hypoxie.
E. La répartition du débit sanguin cérébral vers les différentes régions du
cerveau est modifiée par l'activité des neurones.

Selon les principes de l'hémodynamique concernant l'écoulement dans les
tubes, toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une Laquelle ?
A. La vitesse de l'écoulement augmente quand la surface de section du tube
augmente.
B. La vitesse est inversement proportionnelle au débit
C. Selon le principe ae Bernoulli, la somme de L'énergie cinétique et de
l'énergie de pression est constante.
D. Dans un segment étroit, la pression latérale ou de distension augmente
E. Le sang est un vrai liquide Hewtonien.

IlIcM n° if : t'Sfc:|^vlC:«i

QCM n° it

L'apparition d'une hémorragie entraîne une série-de réactions. Parmi les
propositions suivantes, une seule est inexacte. Laquelle ?
A. Vasoconstriction artérielle systémique.
B. Vasoconstriction des artères cérébrales.
C. Vasoconstriction veineuse.
D. Augmentation de la sécrétion des catécholamines.
E. Tachycardie.

Toutes les propositions suivantes concernant le débit sanguin sont exactes à
l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. L'écoulement laminaire est caractérisé par un nombre de Reynold
inférieur à 2 ooo.
...
B. L'écoulement turbulent est caractérisé par un nombre de Reynold supérieur à 3 000.
C. L'écoulement turbulent nécessite une dépense d'énergie plus importante
que l'écoulement laminaire.
D. L'écoulement varie avec la quatrième puissance du rayon
E. Le nombre de Reynold représente pour le sang le nombre de particules
dissoutes.

Le débit lymphatique augmente dans toutes les circonstances suivantes, sauf
une. Laquelle ?
A. Exercice musculaire.
B. Action de la bradykinine.
C. Elévation de la concentration des protéines plasmatiques.
.D. Augmentation de la pression capillaire.
E. Elévation de la concentration des protéines du liquide interstitiel.

Tous les facteurs suivants, sauf un, favorisent le passage du liquide de
l'espace intravasculaire vers l'espace interstitiel. Quel est ce facteur ?
A. Obstacle sur les voies lymphatiques.
B. Diminution de la concentration plasmatique d'albumine.
C. Action de la bradykinine,
D. Construction des artérioles précapillaires.
E. Constriction des veinules postcapillaires.

QCM n" 17
Les capillaires lymphatiques diffèrent des capillaires sanguins par quelle
propriété. Une seule p.irnii li", i inq réponses proposées est exacte. Laquelle ?
A. il n'existe aucun système valvuldire dans les capillaires lymphatiques.
B. I es i .ipiil,lires iiiin|)h,ili(|ups ne- possèdent aucune bordure endothéliale.
C. Il n'exisie ,1111 un i .ipill.iire li|ii]|ih,ilii|iie ii.ins le système nerveux central,
l). l e s i.iipii'.ni-es lijiii|iii,iiit|u<", sonl imperméables à la traversée des
iini'.M", Ilinlei Illes

t. Les ( .ipiii,lires iiiiii|iii.iiu|iii". '.oui imperméables à la traversée des
mu roi ies

^^^^j^iijjil^fi^m'^
Toutes les propositions suivantes concernant l'hématocrite sont inexactes à
(exception d'une. Laquelle ?
A. Le taux de l'hématocrite est situé autour de 60 i dans des conditions
normales.
B. Au cours d'une hémorragie, le taux de fhémalocrite s'abaisse
rapidement.
C. Le taux de l'hématocrite s'élève dans un environnement froid
D. Le taux de l'hématocrite s'élève au cours de vomissements prolongés
E. Le. taux de l'hématocrite intervient peu dans la viscosité sanguine.
:

'•• ' QC'M.'n^IffIf^f . ' '

'.'•

Toutes les propositions suivantes concernant la résistance vasculaire au
débit sanguin sont exactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. La résistance se calcule en divisant la pression par le débit.
B. La résistance est exprimée en unités appelées R
C. Les artérioles constituent le site principal de résistance dans la circulation systémique.
D. Au repos, les artérioles translormenl l'Écoulement puisaiile en écoulement continu.
E- La résistance est plus grande dans un seul vaisseau d un diamètre donné
que dans quatre vaisseaux en parallèle ayant chacun un diamètre égal
au quart du gros vaisseau.

36

PARTIE ! : QCM

i;i . QC'Mn° 22 :.;'.;/,; •; '^V'- : ' : " ' : : . . :
Toutes les propositions suivantes concernant des substances à effet vasoconstricteur ou vasodilatateur sont exactes à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. La rénine a peu d'effet sur les vaisseaux,
B. L'angiotensine 11 exerce un effet vasoconstricteur puissant.
C. La 5-hydroxytryptamine (5-HT) est un vasodilatateur puissant.
D. L'acétylcholine est une substance à effet vasoconstricteur.
E. L'ingestion de pain de seigle moisi peut être à l'origine d'une vasoconstriction grave.

II5ÔCM n° 23
Au cours du choc hémorragique, on note l'apparition d'un certain nombre de
phénomènes compensateurs. Parmi les réponses proposées, une seule est
exacte. Laquelle ?
A. Diminution des résistances vasculaires périphériques.
B. Diminution des catécholamines circulantes.
C. Vasoconstriction des vaisseaux cérébraux.
D. Vasoconstriction des vaisseaux du cœur.
E. Rétention de sodium.

Quel est le niveau moyen de ta pression veineuse dans les sinus de la dure
mère che2 l'homme ?
A. 20 mmHg
B. is mm Hg
C. 10 mm Hg
D. 5 mm Hg
E. inférieur à la pression atmosphérique

Le choc hémorragique chez l'homme entraîne tous les effets suivants sauf
un. Lequel ?
A. Hypoxie.
B. Hypovolémie.
C. Augmentation de la sécrétion d'aldostérone.
D. Acidose.
E. Diminution de la sécrétion d'hormone antidiurétique par la posthypophyse.

A la naissance, un certain nombre de modifications circulatoires apparaissent. Une seule parmi les réponses suggérées est exacte. Laquelle ?
A. Diminution de la pression artérielle systémique.
B. Diminution de ta résistance vascutaire pulmonaire.
C. Augmentation de la pression artérielle pulmonaire.
D. Diminution de (a pression dans l'oreillette gauche.
E. Augmentation de la résistance artérielle périphérique.

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

j'ij QCMn° 27

. il'?: .

:

;

37

: :; . :: "..

Parmi les propositions suivantes concernant la fermeture du ductus arteriosus une seule est exacte ; laquelle ?
A. Elle interrompt le shunt physiologique gauche-droit de la circulation
fœtale.
B. Elle est stimulée par une augmentation de la P02 artérielle.
C. Elle contribue à diminuer l'écoulement du sang du placenta vers (a veine
cave.
D. Elle est accélérée par (a prostacycline.
E. Elle est inhibée par l'indométhacine.

QCMir 28

. :;;;;^':-:::;:::lv;:;:;-&:i

Si l'on considère un vaisseau A dont le rayon est égal à la moitié de celui d'un
vaisseau B, quelle est la résistance du vaisseau A par rapport à celle du
vaisseau B ?
A. Deux fois plus grande.
B. Quatre fois plus grande.
C. Six fois plus grande.
D. Huit fois plus grande.
E. Seize fois plus grande.

Tous les phénomènes suivants, sauf un, peuvent contribuer à la vasodilata-tion des artérioles. Quel est ce phénomène ?
A. Réflexe d'axone.
B. Augmentation de la température locale.
C. Diminution du pH sanguin.
D. Action de l'histamine.
E. Augmentation de (a décharge adrénergique.

' ^ QCM

rt|i|o|||||ij^i|l§';

•:

:

Au cours d'un exercice musculaire intensif, un certain nombre de phénomènes interviennent et contribuent à augmenter le débit sanguin dans le
muscle squelettique. Ces phénomènes sont décrits dans les propositions
suivantes qui sont toutes exactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Augmentation du débit cardiaque.
B. Vasodilatation locale. .
C. Libération d'adrénaline par la médullosurrénale.
D. Stimulation des récepteurs p-adrénergiques.
E. Augmentation de l'activité nerveuse parasympathique

.

QCMrrar

të^SI^^

'•

Si l'on classe les vaisseaux en fonction clc l,i (imii'ir.ioii ri, h IH MtMflfli |
de section, lequel parmi les cirr<ini|ctiiciii'. '.ulvnnl' ..... n i ...... i <" •
..........
fait en commençant par l<i suri, H r la piir. 11 ...... le ol un Uni «Ml MAI [
........
la plus petite ?
A. Artères, veines, artériolos, capillaire»,
B. Capillaires, artérioles, veines, drlôr'»'.
C. Artères, arlcrinl:"., vomi11., i ,i|>ill.ni'i",

Civipiiri'2.

PARTIE l : O C M

38

D. Veines, capillaires, artérioles, artères.
E. Artérioles, capillaires, artères, veines.



'V!:!

QCM n 36
Lors de IÏM ouienirni iiu ',,1111) <i,iir, un vaisseau de petit calibre à vitesse
modérée, on noie r,i|)|i,inlioii «le tous les phénomènes suivants, sauf un.
Lequel ?
A. I.'écoulement se l.nl MM- le moili- lurbulent.
B. Les globules nmiii-. •,<• < <IM< cuiront vers le milieu du courant.
C. La loi de I .ipliii o <ii'l<Tniini> 1,1 vitesse de l'écoulement.
D. Les globules rouges cheminent le long des parois du vaisseau.
E. L'écoulement esl plus rapide au centre du vaisseau que le long de ses
parois.

O}

QCM n" 32
' '.y ',:•;'Vv'^c Jv;
J
Considérons un organe donné à propos duquel on noie les paramètres
suivants :
Pression moyenne dans l'artère afférente = 100 mm Hg.
Pression moyenne dans la veine efférente = 10 mm Hg.
Débit sanguin dans l'organe = 600 ml/minute.
Le calcul de la résistance vasculaire dans l'organe considéré donne les
résultats suivants exprimés en unités de résistance périphérique :
A. i unité.
B. 2 unités.
C. M unités.
D. 1 unités.
E. 12 unités.
I

|

QCMn''''37!, : ,:
, , .jj'ii
v
Parmi les cinq proposilions suivantes, une seule est en accord avec le principe deBernoulli concernant l'écoulement des fluides. Laquelle ?
A. L'énergie totale d'un fluide est égale à la somme de l'énergie potentielle
et de la moitié de l'énergie cinétique. .
B. La vasoconstriction augmente la pression latérale de distension d'un
vaisseau.
C. L'énergie totale d'un écoulement linéaire dans un vaisseau est constante.
D. Si la vitesse de l'écoulement augmente, la pression latérale augmente.
E. L'énergie cinétique représente la majeure partie de l'énergie totale.

A propos de la vitesse de l'écoulement du sang, une seule parmi les propositions suivantes est exacte ; laquelle ?
A. Dans l'écoulement de type laminaire, la vitesse est plus faible au centre
qu'à la périphérie dans un gros vaisseau.
B. La vitesse augmente dans les zones rétrécies d'un vaisseau sanguin.
C. La vitesse est plus faible dans les veines que dans les veinules.
D. La vitesse est très élevée dans les capillaires.
E. La vitesse dans l'aorte descendante varie peu entre la systole et la
diastole.

'•'":* nn«
«»
Q C M n' » • »38

Admettons que, dans un capillaire, la pression hydrostatique soit égale à
21 mm Hg et que la pression hydrostatique du liquide interstitiel voisin du
capillaire soit égale à 2 mm Hg. Admettons que la pression colloïdale osmotique
du plasma soit égale à 25 mm Hg et que la pression colloïdale osmotique du
liquide interstitiel soit égale à 5 mm Hg.
Si l'on se réfère à l'hypothèse de Starling concernant les échanges liquidiens
par ultrafiltration à travers les capillaires, on peut admettre que la pression qui
tend à déplacer le liquide est égale à :
A. 5 mm Hg
B. 3 mm Hg
C. 2 mm Hg
-D. - i mm Hg
r. - 2 mm Hg

;

QCM n° '3«T ••'"'•• ;•'•': :•; jH y ' - J;;;
La traversée de la paroi capillaire par les liquides, les solides ou les gaz est
augmentée par tous les facteurs suivants, à l'exception d'un seul. Lequel ?
A. Diminution de la résistance artériolaire.
B. Augmentation du temps de passage dans les capillaires.
C. Augmentation du gradient de concentration de part et d'autre de la
paroi capillaire.
D.. Augmentation clo la surface capillaire.
E. Augmentation de la distance de diffusion.

• QCM n" 31 1
A propos de la microcirculation, toutes les réponses suggérées ci-dessous
sont inexactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Le système sympathique n'exerce aucun effet vasoconstricteur sur les
artérioles.
B. Tous les lits capillaires sont principalement placés sous le contrôle du
système nerveux.
C. Dans le muscle squelettique au repos, un capillaire sur deux est ouvert.
0. La contraction des sphincters précapillaires se produit à des intervalles
allant de 30 secondes à quelques minutés.
E. Les métabolites tissulaires ont un effet vasoconstricteur local sur les
capillaires.

QCM n" 35, ;r'•;•:;,';';;'; '
||§!
A propos du débit sanguin dans un tube rectiligne rigide, toutes les propositions suivantes sont inexactes sauf une. Laquelle ?
A. Le débit sanguin n'est pas modifié si la longueur du tube est doublée.
B. Le débit sanguin augmente si la viscosité du sang est augmentée.
C. Le débit sanguin est multiplié par six quand le rayon du tube est doublé.
D. Le débit sanguin est doublé quand la différence de pression entre les
deux extrémités du tube est doublée.
E. Le débit sanguin n'csl pas modifié si la longueur du tube est diminuée.

E**.

ir
tu

P A R T I E ! : QCM

QCMrrfo

A propos du contrôle de (a circulation coronaire, toutes les propositions
suivantes sont inexactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. La trinitrine est un puissant vasodilatateur coronarien.
B. Une élévation du pH sanguin exerce un effet vasodilatateur sur les
artères coronaires.
C. Une élévation de l'acide lactique sanguin exerce un effet vasoconstricteur sur les artères coronaires.
D. L'hypoxie exerce un effet vasoconstricteur sur les artères coronaires.
E. La stimulation des nerfs vagues exerce un effet vasodilatateur sur les
artères coronaires.
:

.••

.
A propos de l'état de crioc, toutes les réponses suggérées sont exactes, à
l'exception d'une. Laquelle ?
A. L'injection de solutions isotoniques de cristalloïdes constitue un geste
thérapeutique efficace pour débuter le traitement d'un choc hémorragique.
B. Au cours des hémorragies, le liquide provenant des espaces tissulaircs
permet de compenser près du quart de la perte liquidienne.
c. Chez un adulte sain, une perte sanguine, rapide de l'ordre de 30 1, du
volume sanguin est curable.
D. Au cours du syndrome de choc toxique, on note l'apparition d'une défaillance de nombreux organes.
E. Le syndrome de choc toxique se rencontre pratiquement toujours dans le
sexe féminin.

QCM n° «f3

m

QCMn° «M

Toutes les caractéristiques suivantes concernant l'onde de pression pulsatile
dans les artères systémiques sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Elle ne dépend pas de la souplesse artérielle.
Sa vitesse est identique à celle du débit sanguin artériel.
c. Elle est déclenchée par l'éjection du sang dans l'aorte.
D. Elle se manifeste par le pouls palpable au poignet i seconde environ
après l'éjection venlriculaire.
E. Sa vitesse de propagation est de l'ordre de 0,5 mètre/seconde.

;

Chapitre 2. Système carcliovasculaire

.

, . ; ;;! ^rlf-lp

A propos de la résistance vasculaire, toutes les réponses suggérons
suivantes sont inexactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Dans deux vaisseaux de calibre identique, la résistance est identique
dans un vaisseau long et dans un vaisseau court.
B. La résistance vasculaïre systémique est de l'ordre de 600 à i 100 dgnes.
c. Dans un circuit constitué par des vaisseaux parallèles, la résistance
totale est toujours supérieure à la résistance de chacun des
du circuit.
D. Quand la pression augmente dans un vaiv.c'.iu, r.iurimrni,iin>n iiu
est linéaire.
E. Dans la circulation systémique, les artérioles constituent une /mie de
résistance très faible.

A propos de l'influence de la pesanteur sur le volume sanguin central, toutes
les réponses suggérées suivantes sont vraies, à l'exception d'une seule.
Laquelle ? •
A. Le débit cardiaque diminue quand un sujet allongé se relève.
B. Le tonus vasomoteur veineux augmente quand un sujet allongé se relève.
C. La pression artérielle diminue quand un sujet allongé se relève.
D. La pression capillaire pulmonaire augmente en position couchée.
E. Le syndrome de la mort subite du nouveau-né est dû à une augmentation
du volume sanguin central en position couchée sur le dos.

A propos de l'infiltration liquidienne des tissus ou œdème, toutes les propositions suivantes sont inexactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Le système lymphatique ramène chaque jour dans la circulation systémique environ M litres de liquide.
B. L'apparition d'un oedème est liée à une augmentation de la pression
veineuse au cours de l'insuffisance cardiaque.
C. La pression oncotique plasmatique augmente en position couchée.
D. Dans des conditions physiologiques, la pression oncotique du liquide tissulaire est nulle.
E. Toute élévation de la pression artérielle détermine l'apparition d'un
œdème lié à la constriction des artérioles.

lllOCM- tr «Î6 :•:•>• ; '^-.v ^ ::jQ;
Toutes les propositions suivantes concernant les variations du débit sanguin
sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Au cours du choc hémorragique, la surélévation des membres inférieurs
permet de réaliser une véritable auto-transfusion.
B. En position debout dans un environnement chaud, les espaces tissulaires
peuvent mettre en réserve près de so % du volume sanguin total.
C. Le retour veineux des veines situées au-dessus du cœur est indépendant
de la pesanteur.
D. La contraction volontaire énergique du diaphragme bloque le retour
veineux.
E. En position debout, la pression veineuse au niveau de la partie dorsale du
pied augmente de plus de 100 mm Hg en quelques minutes.

Parmi les divers organes et régions cités, lequel ou laquelle constitue la
réserve de sang la plus importante qui peut aider à compenser en partie une
hémorragie avant toute thérapeutique ?
A. Cerveau.
B. Poumons.
C. foie.
D. Rate.
E. Peau.

PARTIE I: QCM

Chapitre 2. Système cardiovasculaire
-.V

m
Au cours de l'exercice musculaire tqus les paramètres suivants sont
augmentés, sauf un. Lequel ?
.-'-,
A. Pression artérielle systolique.
B. Fréquence cardiaque.
C. Fréquence respiratoire.
D. Consommation d'oxygène.
E. Résistance périphérique totale.

La vitesse approximative de l'onde de dépolarisation cardiaque est de
l'ordre de : .
A. i seconde.
B. 2 secondes.
C. 0,1 seconde.
D. i milliseconde.
E. 10 secondes.

IfîQCM n° s.~'.:••'•" i;; ;':-::;: ï-'^-ï-1 ' •'.' .
L'apparition d'une hémorragie déclenche un certain nombre de mécanismes
compensateurs énumérés dans les réponses suggérées suivantes. Toutes ces
réponses sont exactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. Tachycardie.
B. Vasoconstriction artérielle.
C. Augmentation de la sécrétion des catécholamines.
D. Déplacement du liquide interstitiel vers les capillaires.
E. Vasodilatation veineuse.

S1 ' QCM n° 50

;

A propos clé la vitesse de l'écoulement du sang dans les différents vaisseaux, toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Dans un gros vaisseau, le sang s'écoule plus vite près des parois du vaisseau qu'au centre.
B. La vitesse de l'écoulement augmente dans les zones rétrécies.
C. Au cours du cycle cardiaque, la vitesse de l'écoulement demeure
constante sur toute la longueur de l'aorte.
D. La vitesse de l'écoulement est plus rapide dans les veinules que dans les
grosses veines.
E. La vitesse de l'écoulement est plus rapide dans les capillaires que dans
les artérioles.

>- Chapitre 2. Système cardiovasculaïre <*
Deuxième partie : Cœur
„ ,

Chez l'adulte sain, au repos, le débit cardiaque, exprimé en litres par minute,
est de l'ordre de :
A. 15 litres.
B. 7 à g litres.
C. s à 6 litres.
D. 3 à 4 litres.
E. 2 litres.

:

'

• ' : ' " " • • '". "

•. ••' ;': ','•""•;

La propagation du potentiel d'action dans le cœur est la plus rapide à quel
niveau ?
A. Muscle ventriculaire.
B. Faisceau de His et fibres de Purkinje.
C. nœud sinusal.
D. nœud auriculo-ventriculaire.
E. Muscle ventriculaire.

|

A propos du volume d'éjection systolique chez l'homme, toutes les propositions suivantes sont inexactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Le volume d'éjection systolique du ventricule droit est inférieur de 20 '/,
environ à celui du ventricule gauche.
B. Le volume d'éjection systolique chez un homme de corpulence moyenne
en position allongée sur le dos est égal à environ 120 ml.
C. Le volume d'éjection systolique est totalement indépendant de la surface
corporelle.
D. Le volume d'éjection systolique est égal au débit cardiaque divisé par la
fréquence cardiaque.
E. Le volume d'éjection systolique est diminué par la diminution de la
pression systémique.

Au cours de l'exercice musculaire, tous les paramètres suivants sont
•augmentés, à l'exception d'un seul. Lequel ?
A. Pression artérielle systémique.
B. Débit cardiaque.
C. Pression artérielle pulmonaire.
D. Volume sanguin pulmonaire.
E. Débit sanguin dans la circulation coronaire.

Parmi toutes les circonstances suivantes, une seule s'accompagne à la fois
d'une augmentation de la pression artérielle et d'une diminution de la fréquence
cardiaque. Quelle est cette circonstance .?
A. Augmentation de la température corporelle.
B. Altitude élevée.
C. Exercice musculaire.

PARTIE I : QCM

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

D. Augmentation de la pression à l'intérieur du crâne.
E. Anxiété.

Sur un tracé électrocardiographique, entre quels points de repère est
mesuré l'intervalle PR ?
A. Fin de l'onde P et fin du complexe ORS.
B. Fin de l'onde P et début du complexe QRS.
C. Début de l'onde P et fin du complexe QRS.
D. Début de l'onde P et début du complexe QRS.
E. Début de l'onde P et début de l'onde R.

.
Parmi les paramètres suivants, un seul ne peut pas être étudié sur les tracés
électrocardiographiques. Lequel ?
A. Conduction auriculo-ventriculaire.
B. Rythme cardiaque.
C. Contractilité du muscle cardiaque.
D. Circulation coronaire.
E. Position du cœur.

QCM n° q

B. 6
C.

12

D.

13

E.

17

C. Relaxation isovolumétrique.
D. Protodiastole.
E. Ejection rapide.

QCMn°12

Sur un 'électrocardiogramme, la dépolarisation auriculaire correspond à
quelle lettre ?
A. T

B. Q
C. P
D. R

E. S

A quelle phase du cycle cardiaque se situe la fermeture des valves semilunaires de l'orifice aortique et de l'orifice pulmonaire ?
A. Remplissage rapide.
B. Contraction isovolumétrique.

'•

^

-

-• : Y ; :';';;

Une seule parmi les propositions suivantes correspond aux bruits de
Korotkow :
A. Ces bruits traduisent l'existence d'un écoulement du sang de type
laminaire.
B. Ces bruits traduisent l'existence d'une communication interventriculaire.
C. Ces bruits traduisent l'existence d'une communication interauriculaire.
D. Ces bruits sont produits par la présence d'un écoulement turbulent dans
l'artère numérale.
E. Ces bruits apparaissent lors des rétrécissements aortiques.

A propos du premier bruit du cœur, toutes les réponses proposées sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le premier bruit du cœur est dû aux vibrations déclenchées par la
fermeture brusque des valvules mitrale et tricuspide.
B. Le premier bruit du cœur est dû aux vibrations associées à la fermeture
des valvules semi-lunaires de l'orifice aortique et pulmonaire.
C. Le premier bruit du cœur est dû aux vibrations déclenchées par le
remplissage rapide des ventricules.
D. Le premier bruit du cœur a une durée égale à environ 0,30 seconde.
E. Le premier bruit du cœur du cœur a une fréquence égale à environ

..-.;

Chez un sujet donné, on trouve les valeurs suivantes pour une série de
mesures effectuées :
Consommation d'oxygène (ml/min) = 300.
Contenu du sang artériel en oxygène (ml/litre) = 200.
Contenu du sang veineux mêlé en oxygène (ml/litre) * 150.
Le calcul du débit cardiaque à partir de ces valeurs donne le chiffre suivant
exprimé en litres/minute :
A. 3

45

55 Hz.

:

QCMn° Pf
On
toutes
A.
B.
C.
D.
E.

note l'apparition d'une augmentation durable du débit cardiaque dans
les circonstances suivantes, sauf une. Laquelle ?
Anémie.
Anoxie.
Hyperthyroïdie.
Fistule artério-veineuse.
Stimulation directe du cœur.

Toutes les propositions suivantes à propos de la fermeture des valvules
auriculo-ventriculaires au cours de la sgstole sont inexactes sauf une. Laquelle ?
A. Cette fermeture apparaît à la fin de la phase de contraction isovolumétrique de la systole.
B. Cette fermeture nécessite la contraction des muscles papillaires.
C. L'atteinte pathologique des cordages tendineux ne s'accompagne pas de
perturbations de la fermeture.
D. La fermeture des valvules empêche le reflux du sang ventriculaire dans
les oreillettes.
E. La fermeture des valvules auriculo-ventriculaires est un phénomène
musculaire actif.

l J AUIir I : 0(M

llnvir.i iil.tlrc

(.h.ipilrr .' '

0. Ce r.iieniiv.rmeiil i",i dii (iu Uiible nombre de fibres de gros diamètre au
niviMii i)i- 1.1 IIHU IKIII .iiiru.ulo venlriculaire.
E. Ce r.ilenliv.enieni i",l du cl la présence du faisceau de His qui constitue un
obst.ii le ,'\ l.i i niiilui lion.

|3pl|^|^iË^Î;^^^^™l
Tous les facteurs suivants interviennent dans'/la vasodilatation des artères
coronaires, sauf un. Lequel ?
.
.
'
A. Augmentation de la concentration des ions hydrogène.
B. Augmentation de la concentration des ions potassium.
C. Augmentation de la concentration locale de C0;>.
D. Augmentation de la concentration locale de 0 2 .
E. Augmentation de la concentration locale de lactate.

;

QCNf'n"
2i^jjjj^jjjJSÊ-iË
L'activation électrique du coeur se transmet le moins rapidement à quel
niveau ?
A. Ventricule droit.
B. Ventricule gauche.

QCM iv n . ^ïpKV;y^^;^ï|

C. Oreillette droite.

La digitaline est un glycoside utilisé en médecine pour renforcer la contractilité des fibres musculaires cardiaques. Quel est le mécanisme d'action de cette
substance ?
A. Blocage des récepteurs cardiaques (3-adrénergiques.
B. Diminution des ions Ça" disponibles pour les myofibrilles.
C. Stimulation des récepteurs cardiaques [i-adrénergiques.
D. Stimulation de la production d'AMP cyclique dans les cellules.
E. Inhibition d'une enzyme de la membrane cellulaire.

D. nœud auriculo-ventriculaire.
E. Faisceau de His.
n" 22

''

'

:

''

L'onde P de l'éleclrocr.rdiogramme traduit quel phénomène cardiaque ?
A. Dépolarisation ventriculaire.
B. Activité dans le faisceau de His.
C. Dépolarisation auriculaire.
D. Repolarisation auriculaire.
E. Repotarisation ventriculaire.

A l'état physiologique, la forcé de contraction du muscle cardiaque est
contrôlée par lequel des éléments suivants ?
A. Amplitude du potentiel d'action.
B. Concentration des ions Cl" dans le liquide extra-cellulaire.
C. nombre de fibres qui se contractent.
D. Ajustement direct des mécanismes contractiles intra-cellulaires.
E. Longueur de la fibre musculaire cardiaque en fin de contraction.

m

mm- •'.-..,, -i::G-.
'
L'électrocardiogramme permet d'explorer toutes les fonctions cardiaques
suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. Fonction de conduction.
B. Etat réfractaire à l'excitation.

C. Excitabilité.
D. Repolarisation.
E. Fonction valvulaire cardiaque.

A propos du muscle cardiaque, toutes les réponses suggérées suivantes sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les cellules musculaires cardiaques sont dépourvues de tubules
transverses.
B. On ne trouve pas d'actine dans les myolibrilles.
C. Le potentiel d'action peut durer plusieurs centaines de millisecondes.
D. La présence d'ions calcium dans le réliculum sarcoplasmique n'est pas
nécessaire pour déclencher la contraction.
E. Les cellules musculaires cardiaques sont dépourvues de tnitochondries.

'

, '•

.."•.•. " ' : • ' • • • . • : •

.

M-^:>wvv:. •: .

Le deuxième bruit du cœur apparaît en même temps que tous les phénomènes suivants, sauf un. Lequel ?
A. Fin de la phase d'éjection ventriculaire.
B. Partie descendante de l'onde T sur ! électrocardiogramme.
C. Ouverture des valvules auriculo-ventriculaires.
D. Début de la phase de relaxation isovolumétrique.
E. Fermeture des valvules de la valve aorlique.

P;;QCM n° 20 •

•-•

• • • • • . ' • • • • • •

, •

L'activation électrique du cœur subit un ralentissement au niveau du nœud
auriculo-venlriculaire. roule-. le-, iiropoMiioir, Miiv.uiles concernant ce ralentissement sont incx,«.les.',,iul une Usuelle f
A. Ce raient isspmi'iil < CHT<",|HIIU| sur l'elei Iroi ,inliu<)r.imrm' <iu segment ST.
B. Ce raient isscnu'nl (orrr-.iwiiil -.ur l'elei irm .ii'i lu» ir.n unie .1 l'onde T.
C. Ce ralenti','.emenl t iiir.liliii' une ,iide pour Ir rempli',1,,ir|e ventriculaire.

- . • -



... *

,,-.;;-.

.

''" s"i^*mi' fk°. te • •'•. '
. :;'

.



,

. •

' „ , ''

• ":. - : - '

. •.-;,:••=• ... ...'

'

'.

. . '

-.

' -~

Au cours de la phase de contraction isovolumétrique du cycle cardiaque, un
seul parmi les cinq phénomènes suivants est présent. Lequel ?
A. Augmentation lente et importante de l'a pression auriculaire gauche.
B. Augmentation rapide de la pression auriculaire gauche.
C. Augmentation rapide de la pression aortique.
D. Augmentation lente.de la pression aortique.
E. Augmentation rapide de la pression ventriculaire gauche.

L

PARTIE 1 : QCM

: iQCM;n° 26

\ ;.

• ;:

Tous les phénomènes suivants concernant te cycle cardiaque sont inexacts,
sauf un. Lequel ?
A. L'excitation cardiaque est déclenchée au niveau du nœud auriculo-ventri
culaire dans des conditions physiologiques.
B. Le premier bruit du cœur est produit par la fermeture des valvules de
l'orifice aortique.
C. L'onde v sur la courbe de la pression auriculaire apparaît juste avant
l'ouverture des valvules auriculo-ventriculaires.
D. La systole ventriculaire apparaît plusieurs millisecondes avant le corn
plexe QRS sur l'électrocardiogramme.
E. L'onde c sur la courbe de la pression auriculaire est liée à l'ouverture des
valvules auriculo-ventriculaire.

| QCMrt27

' '

A propos du débit cardiaque chez l'homme, toutes les propositions suivantes
sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le débit cardiaque est égal au produit du volume d'éjection systolique
par la fréquence cardiaque.
B. Le débit cardiaque che2 l'homme au repos est de l'ordre de 5,5 litres par
minute.
C. Le débit cardiaque diminue notablement au cours du sommeil.
D. Il existe une corrélation entre le débit cardiaque au repos et la surface
corporelle.
E. Le débit cardiaque peut dépasser 30 litres par minute au cours de
l'exercice musculaire intensif.
. _

GCM rr m

Chapitre 2. Système cardiovasculaire

' -"'.^Wïj.:.;

A propos du calcul du débit cardiaque par la méthode de Fick, toutes les
propositions suivantes sont vraies, sauf une. Laquelle ?
A. On admet que la quantité d'une substance prise par un organe dans
l'unité de temps est égale au produit du débit sanguin par la différence
artério-veineuse de la substance.
B. La mesure de ta fréquence cardiaque intervient dans ce calcul.
C. La mesure du débit cardiaque nécessite la mesure de la consommalion
d'oxygène exprimée en ml/minute.
D. La mesure du débit cardiaque nécessite la mesure de la concentration
d'oxygène dans le sang artériel systémique.
E. La mesure du débit cardiaque nécessite la mesure de la concentration
d'oxygène dans Le sang artériel pulmonaire.

. ! QCMir aq i;|;É.;;i-Ë-Mfël;;H
A propos du volume d'éjection systolique, toutes les propositions suivantes
sont exactes, à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Le volume d'éjection systolique est égal à environ 80 ml à l'état physiolo
gique au repos.
B. Le volume d'éjection systolique est identique pour le ventricule droit et
le ventricule gauche.

C. Le volume d'éjection systolique est défini comme étant le volume de sang
pompé par chaque ventricule lors de la systole.
D. La diminution de la pression auriculaire s'accompagne d'une diminution du
volume d'éjection systolique..
E. La diminution de la fréquence cardiaque s'accompagne d'une diminution
du volume d'éjection systolique.

QCM n° 30 l :
Swr un électrocardiogramme, à quel phénomène cardiaque correspond
l'intervalle PR ?
A. Dépolarisation ventriculaire.
B. Dépolarisation auriculaire.
C. Dépolarisation auriculaire et conduction dans le nœud auriculoventriculaire.
D. Repolarisation ventriculaire.
E. Dépolarisation ventriculaire et repolarisation ventriculaire.

|

QCMn° 3l

A propos du quatrième bruit du cœur, toutes les réponses sont inexactes,
sauf une. Laquelle ?
A. Le quatrième bruit du cœur est pratiquement toujours audible chez

l'adulte sain.
B. Ce bruit est dû à la fermeture des valvules des orifices aortique et
pulmonaire.
C. Ce bruit est dû à la fermeture des valves mitrales et tricuspides.
D. Ce bruit est dû au remplissage ventriculaire.
E. Ce bruit est surtout perçu quand la pression auriculaire est faible.

1ÎQCM n° 32•;.'.••;'••''-"'"iyt
Au cours d'un exercice musculaire intensif, un athlète consomme i,q litre
d'oxygène par minute. Le contenu en oxygène de son sang artériel est égal à
H2 ml et le contenu en oxygène de son sang artériel pulmonaire est égal à
us ml.
Quelle est la valeur approximative évaluée en litres par minute de son détait
cardiaque ?
A. 3,3
B. 6,6

C. q,q
D. 13,2
E.

33,3

QCM n°
Le cœur de l'athlète diffère de celui du sujet sédentaire par toutes les
caractéristiques citées ci-dessous, sauf une. Quelle est cette caractéristique ?
A. Fréquence cardiaque plus lente.
B. Volume d'éjection systoiique plus important.
C. Volume ventriculaire en fin de systole plus important.

50

chapitre 2. Système cardlovaieulalr»

PARTIE I :QCM

D. Possibilité d'augmenter le débit cardiaque avec une augmentation de (a
fréquence cardiaque moindre que celle des sujets sédentaires.
E. Possibilité de tripler le débit cardiaque.

..QCM.rr.3«r-- . . . ' '

.

QCMn" 38
Toutes les propositions MHV.HIICS concernant les bruits du cœur sont
exactes, sauf une. laquelle 'f
A. Le quatrième bruit du cœur se produit au cours de la systole auriculaire.
B. On peut entendre un troisième bruit du cœur chez l'enfant à l'état
physiologique.
C. Le dédoublement du deuxième bruit du cœur est dû à la fermeture des
valvules de l'orifice aortique juste avant la fermeture des valvules de
l'orifice pulmonaire.
D. Le premier bruit du coeur est dû à la fermeture des valvules des orifices
aortique et pulmonaire.
E. Le dédoublement des bruits du cœur n'a pas toujours une signification
pathologique.

!;|ii J

A propos de la diffusion de l'excitation du cœur au cours du cycle cardiaque,
une seule des propositions suivantes est exacte. Laquelle ?
A. L'excitation de la paroi des ventricules précède celle de la cloison interventriculaire ou septum.
B. L'excitation de l'ép.icarde précède celle du myocarde.
C. La contraction mgocardique débute au niveau de l'oreillette gauche.
D. La contraction myocardiaque débute au niveau de l'oreillette droite.
E. Les oreillettes se contractent quand les valvules auriculo-ventriculaires
sont fermées.

" :j QCM r»6' 35-, v '•;;;'..;' •,':-p: - _ -.:•.};.

Toutes les propositions suivantes concernant (a fréquence cardiaque sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. La fréquence cardiaque maximale pour un sujet donné est constante tout
au cours de la vie.
B. L'élévation de la fréquence cardiaque à un niveau élevé diminue le
volume d'éjection systolique.
C. Une perfusion intraveineuse rapide ralentit la fréquence cardiaque.
D. La fréquence cardiaque au cours de l'exercice musculaire est diminuée
chez les sujets soumis à un traitement p bloquant.
E. La fréquence cardiaque au repos est ralentie considérablement chez les
sujets soumis à un traitement p bloquant.

La loi de Frank-Starling peut être résumée par quelle phrase ?
A. La longueur de la fibre musculaire cardiaque est indépendante de la
tension qu'elle exerce.
B. La longueur de la fibre musculaire cardiaque est inversement proportionnelle au volume du cœur en fin de diastole.
C. La longueur de la fibre musculaire cardiaque ne joue aucun rôle dans
l'énergie de la contraction cardiaque.
D. L'énergie de la contraction est proportionnelle à la longueur initiale de la
fibre musculaire cardiaque.
E. La longueur de la fibre musculaire cardiaque est directement proportionnelle au volume ventriculaire en fin de systole.

Quel élément parmi les suivants intervient dans le calcul, du débit
cardiaque ?
A. Hématocrite.
B. Débit sanguin coronarien.
C. Volume sanguin.
D. Volume d'éjection systolique.
. E. pression artérielle systémiqîue.

La stimulation des nerfs sympathiques du cœur produit tous les effets
suivants, sauf un. Lequel ?
A. Augmentation de la dimension des ventricules.
B. Augmentation de la fréquence cardiaque.
C. Augmentation du volume d'éjection systolique. '
D. Diminution du volume des ventricules.
E. Diminution du volume ventriculaire en fin de systole.-

5l

1

Toutes les propositions suivantes concernant le débit cardiaque sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. La force de contractilité du myocarde diminue nettement au fur et à
mesure que l'âge avance.
B. Le débit cardiaque et exprimé comme la somme du débit des deux
ventricules en une minute.
'.
;
C. Le débit cardiaque peut être multiplié par dix au cours d'un exercice
intensif.
D. L'index cardiaque correspond au débit cardiaque divisé par la fréquence
du pouls.
E. Le volume ventriculaire en fin de diastole est un élément important du
débit cardiaque.

IfQÇMÏV «H ;'V;'vT';r' ,;;:|::||ll||
A propos du rythme cardiaque normal, toutes les propositions suivantes sont
vraies, sauf une. Laquelle ?
A. Le rythme cardiaque normal est appelé rythme sinusal.
B. Le rythme cardiaque normal est ralenti au cours du sommeil.
C. Le rythme cardiaque normal est accéléré par divers facteurs.

52

PARTIE 1 : OCM

D. Chez l'adulte jeune, la fréquence cardiaque diminue au cours de
l'inspiration.
E. Chez l'adulte jeune, la fréquence cardiaque diminue au cours do
l'expiration.

Chapitre 3. Sang

• - . : QCM rfT^flH :

-

:

1 .

Toutes les propositions suivantes concernant la molécule d'hémoglobine sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. La molécule d'héitiogiobirie est synthétisée par les globules rouges
nucléés de la moelle osseuse.
B. La molécule d'hémoglobine est trop volumineuse pour traverser la mem
brane glomérulaire rénale.
C. L'hémoglobine contient du fer au centre d'un noyau tétrapyrollique.
D. Quand elle est complètement oxygénée, une molécule d'hémoglobine peul
transporter quatre molécules d'oxggène.
t. le poids moléculaire de la molécule d'hémoglobine dépasse 64 ooo.

A propos de la methémoglobine (MetHb), toutes les réponses proposées sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. La courbe de dissociation de (a methémoglobine est très voisine de celle
de l'Hémoglobine fœtale [HbF).
B. La présence de methémoglobine dans le sang s'accompagne dune
coloration bleutée des téguments.
C. L'ingestion de grandes quantités d'épinard peut être à l'origine de
l'apparition de methémoglobine-dans le sang.
D. Un système enzymatique des globules rouges transforme la methémo
globine en hémoglobine normale.
E. La methémoglobine est une molécule d'hémoglobine dans laquelle l'atome
de fer se trouve sous forme ferrique.

Toutes les caractéristiques de l'hémoglobine fœtale énumérées ci-dessous
(HbF) sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les chaînes gamma diffèrent des chaînes bêta par six résidus d'acides
aminés.
B. L'hémoglobine fœtale se trouve seulement chez le fœtus.
C. Pour une P02 donnée, son contenu en oxygène est plus faible que celui de
l'hémoglobine adulte.
D. Sa courbe de dissociation de l'oxygène est très différente de celle de la
myoglobine.
E. L'érythropoïétine augmente la concentration d'hémoglobine foetale.

Chapitre 3. Sang

53

F. Les chaînes gamma diffèrent des chaînes bêta par six résidus d'acides
aminés.
G. L'hémoglobine fœtale se trouve seulement chez le fœtus.

QCMrr t
Toutes les propositions suivantes concernant l'érythropoïétine sont exactes,
sauf une. Laquelle ?
A. L'érythropoïétine entre dans le cadre des cytokines.
B. L'érythropoïétine peut être synthétisée dans le foie.
C. L'érythropoïétine est une glycoprotéine.
D. La libération d'érythropoïétine est stimulée par l'hypoxémie.
E. L'érythropoïétine est synthétisée par les cellules des artérioles afférentes rénales.

Toutes les réponses suivantes concernant l'hémoglobine glycosylée sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'hémoglobine glycosylée est représentée par le symbole HbAic.
B. HbAïc résulte de la combinaison de l'hémoglobine A avec un sucre.
C. HbAïc augmente dans le sang chez les diabétiques mal équilibrés.
D. Le niveau d'HbAïc permet d'évaluer le risque d'atteinte rénale chez le
diabétique.
E. La mesure de l'hémoglobine glycosylée plasmatique donne des résultats
plus précis que la mesure de l'albumine glycosylée plasmatique.

foutes les propositions suivantes concernant la carboxyhémoglobine (HbCO)
sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. La concentration sanguine de carboxghémoglobine est augmentée chez
les fumeurs.
B. La carboxyhémoglobine se trouve dans le sang à l'état physiologique.
C. Le traitement de l'intoxication par l'oxyde de carbone consiste à faire
inhaler de l'oxygène au patient.
D. L'affinité de l'hémoglobine pour l'oxyde de carbone est beaucoup plus
grande que son affinité pour l'oxygène.
E. L'intoxication par l'oxyde de carbone s'accompagne d'une cyanose
intense.

Quelle réponse concernant l'hémoglobine est inexacte ?
A. L'hémoglobine A 2 est constituée par deux chaînes alpha et deux chaînes
delta.
B. L'hémoglobine A, est constituée par deux chaînes alpha et deux chaînes
bêta.
C. Le corps d'un sujet adulte contient environ 100 grammes d'hémoglobine.
D. Le catabolisme de l'hémoglobine aboutit à la biliverdine.
E. Chez un sujet adulte normal, toute l'hémoglobine se trouve sous la forme
d hémoglobine A.

3. Sang

PARTIE 1 : OCM

D. Les réticulocytes sont totalement incapables de synthétiser l'hémoglobine.
E, Les réticulocgtes se trouvent dans le sang périphérique.

QCMn°8
A propos du métabolisme du fer, toutes les propositions suivantes sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'absorption du fer est contrôlée par la charge en ferritine des cellules
de la muqueuse.
B. La ferritine de la mucjueuse peut être transformée en apoferritine en se
combinant avec le fer.
C. La transferrine est le polypeptide plasmatique qui transporte l'ion Fe+*
dans le plasma.
D. La majeure partie du fer d'origine alimentaire se trouve sous la forme
d'ion fer à l'état ferrique Few.
E. Les molécules de ferritine peuvent constituer des dépôts tissulaires
appelés hémosidérïne.

QCMn° 12
BBPIfS'fif
Toutes les propriétés suivantes concernant G6PD sont vraies, sauf une.
A. Le déficit en G6PD est transmis sur le mode autosomique récessif.
B. La primaquine, les fèves et les infections constituent des agents
hémolytiques chez les sujets atteints de déficit en G6PD.
C. G6PD permet aux globules rouges de produire nADPH.
D. Les sujets de sexe féminin hétérozygotes pour G6PD sont plus résistants
au plasmodium falciparum du paludisme que les autres sujets.
E. Le déficit en G6PD s'accompagne de l'apparition de corpuscules de Heintz
dans les globules rouges.

1 1 OCM n°Toutes les réponses suivantes concernant les protéines plasmatiques sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les protéines plasmatiques sont responsables de la pression colloïdale
osmotique du plasma.
B. Les protéines plasmatiques constituent un élément fondamental de la
viscosité plasmatique.
C. Le niveau normal des protéines plasmatiques est approximativement égal
à 7 g/dl.
D. Les protéines plasmatiques contiennent des immunoglobulines qui sont
plus petites que le fibrinogène.
E. Les protéines plasmatiques sont presque toutes formées dans le foie.

•f^QCU n° W

' s ••. : • ;î&iia:KïMjiiK& . . . . - . : - - - • - .

••

'

' .

" ••:...

„••„"•.•• '•.;

55

Toutes les réponses suivantes concernant la vitamine B12 sont exactes, sauf
Laquelle ?
A. La vitamine BI2 se trouve seulement dans les aliments d'origine animale.
B. Les réserves hépatiques de vitamine B,2 sont de l'ordre de 3 mg.
C. La vitamine B,2 est transportée dans le plasma par la transcobalamine.
D. La vitamine B',2 est indispensable à l'érythropoïèse normale.
E. La vitamine B,2 est sécrétée par les cellules pariétales de la muqueuse
gastrique.

Une.

|jj QCM n° liplilllPl 3f ;?fH
Toutes les propositions suivantes concernant la maladie hémolytique du
houveau-né sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. La transfusion fœto-maternelle est un phénomène anormal au cours de la
grossesse.
B. La maladie hémolytique du nouveau-né n'apparaît jamais lors d'une
première grossesse.
C. La maladie hémolytique du nouveau-né apparaît toujours quand le père
est DD et la mère dd.
D. La maladie hémolytique du nouveau-né apparaît toujours quand la mère
est Rh~ et le père Rh*.
E. La fréquence de la maladie hémolytique du nouveau-né a été
considérablement réduite par l'utilisation d'immunoglobuline Rh0D.

.-. ,.•'-.": •"• •• ; •' :

Toutes les propositions suivantes concernant les globules rouges sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. La durée de vie moyenne des globules rouges dans la circulation est
égale à 30 jours.
B. La vitesse de destruction des globules rouges est contrôlée par un
mécanisme endocrinien.
C. La durée de vie moyenne des globules rouges chez le fœtus et le
nouveau- né est égale à 10 jours.
D. Le foie est l'organe principal de la destruction des globules rouges.
E. Un déficit en G6PD augmente la sensibilité des globules rouges à
l'hémoigse par les substances chimiques.

A propos du facteur Rh, toutes les propositions suivantes sont inexactes,
une. Laquelle ?
A. L'expression Rhésus positif signifie qu'un sujet possède l'antigène D.
B. Quarante cinq pour cent environ des sujets Caucasiens sont Rhésus
positifs.
C. Le facteur Rh est transmis par un gène dominant lié au sexe.
D. le facteur Rh se trouve à la surface des leucocytes et des érythrocytes.
E- Les sujets Rh- ont de petites quantités d'agglutinines anti Rh dans leur
sérum,

Toutes les propositions suivantes concernant les réticulocgtes sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les réticulocytes sont des cellules nucléées.
B. Les ré'ticulocytes ne contiennent pas de mitochondries. •
C. Les réticulocytes constituent normalement 6 % environ des globules
rouges.

L

56

PARTIE 1 : OCM

QCMlT 20

QCMn° 16
Toutes les propositions suivantes concernant la thrombine sont exactes, sauf
une. Laquelle ?
A. La thrombine active de nombreuses proenzymes dans la cascade de la
coagulation.
B. La thrombine limite l'extension du caillot.
C. La thrombïne est une enzyme protéolytique puissante.
D. La conversion du fibrinogène en fibrine est catalysée par la thrombine.
E. La thrombine est formée à partir de la prothrombine par l'action de la
thrombomoduline.

.

:

QCM h°Hi7;if;ir;;.^:};":;;;:^;;:- |

Toutes les propositions suivantes concernant le fibrinogène sont exactes,
sauf une. Laquelle ?
A. Le fibrinogène est une volumineuse protéine plasmatique.
B. La concentration plasmatique du fibrinogène est de l'ordre de 0,2 à
0,3 g/dl.
C. Le fibrinogène et ses métabolites peuvent endommager l'endothélium
vasculaire.
D. La concentration du fibrinogène s'élève après un infarctus du myocarde.
E. La prise régulière de contraceptifs oraux peut s'accompagner d'une
baisse de la concentration plasmatique du fibrinogène.
. .•;:•..•::;:..; ;::••:;,.<•-• . : ;'.:;.:.
;

r;e"
';:B - -\-yJ'.
'•••'-'-'A-*
- . -• - • •
. - . - - . - ! . -..-• . . - • • . '

57

Chapitre 3. Sang



.
.

.

:
-

'-

.. • • ;•. - ^;-.-;i

--••••
fies
_ - ' . . . -„-•:...-:•

Toutes les propositions suivantes concernant l'héparine sont inexactes, sauf
une. Laquelle ?
A. L'héparine traverse facilement la barrière placentaire.
B. L'héparine est facilement absorbée dans l'intestin grêle.
C. L'héparine exerce son effet anticoagulant en agissant comme cofacteur
de l'antithrombine lll.
D. L'héparine est un polysaccharide sulfaté. •
E. Le poids moléculaire de l'héparine est voisin de 35 ooo.

Toutes les propositions suivantes concernant la thérapeutique anticoagu
lante sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les dextrans sont des polymères du glucose capables d'inhiber la
fonction des plaquettes.
B. Les antagonistes de la vitamine K sont des anticoagulants puissants in
vitro.
C. Les dérivés de la coumarine inhibent l'action de la vitamine K.
D. Le sulfate de protamine est utilisé en clinique pour neutraliser l'héparine.
E. Le phénomène fondamental de la coagulation du sang est la transforma
tion enzymatique du fibrinogène soluble en fibrine insoluble.

Toutes les propositions suivantes concernant la vitamine K sont exactes, sauf
une. Laquelle ?
A. Les légumes verts constituent la principale source alimentaire de
vitamine K.
B. L'hypervitaminose K est caractérisée par des troubles digestifs associés
à une anémie.
C. La formation de vitamine K active implique une carboxylation.
D. La vitamine K doit subir une oxydation pour être activée.
E. Le déficit en vitamine K est très dangereux chez le nouveau-né.
•QCM:rT21

V

.:;.;,.

Parmi les diverses fonctions du plasma sanguin énumérées ci-dessous, une
seule peut être considérée comme accessoire. Laquelle ?
A. Maintien de la forme des globules rouges.
B. Transport des hormones.
C. Transport des chylomicrons.
D. Transport des anticorps.
E. Transport de l'oxygène.

lV-2'2

:!,-.:& '• r

.••

.-. ' -••:

Le fait de dire que l'hématocrite d'un sujet est égal à m l a quelle
signification ?
A. m % des éléments figurés du sang sont des globules rouges.
B. 11 % de l'hémoglobine se trouvent dans les globules rouges.
C. m % du volume sanguin total sont constitués par les globules rouges et
blancs.
D. m % du volume sanguin total sont formés par le plasma sanguin.
E. 11 7. de l'hémoglobine se trouvent dans le plasma.

Toutes tes propositions suivantes concernant les plaquettes sont vraies, sauf
une. Laquelle ?
A. Les plaquettes sont formées à partir des mégakaryocytes.
B. Les plaquettes sont au nombre de 300 000 environ par ml de sang.
C. Les plaquettes ont une demi-vie égale environ i jours.
D. Les plaquettes sont dépourvues de noyaux.
E. Les plaquettes sont activées par le fibrinogène plasmatique.
• , - r y - •-

• : - -;::--

QCMn°2«f

• • • • ' • • • • •.

llÉA

Supposons que le plasma d'un sujet soit capable d'agglutiner les globules
rouges de type A et B. Quel est le groupe sanguin du sujet dans le système
ABO ?
A. A
B. B
C.

AB

D. 0

E. Il est impossible de préciser le groupe sanguin à partir de ces données.

58

PARTIE 1 : QCM
:'.'•''"

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

' " . '."•'..

n «t

QCM n" 25
A propos du sang humain normal, toutes les propositions suivantes sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le nombre des globules blancs est plus important que celui des globules
rouges.
f?- ,
B. Parmi les globules blancs, les polynucléaires basophiles sont les plus
nombreux.
C. Les lymphocytes sont plus nombreux que les polynucléaires neutrophiles.
D. Les lymphocytes sont plus nombreux que les globules rouges.
E. Le fer se trouve dans l'hémoglobine.

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acidobasique -^
Première partie : Liquides biologiques

.
Le volume liquidien intra-cellulaire représente quoi pourcentage approximatif du poids corporel total ?
A. 10 %

B. 20 %

Toutes les propositions suivantes concernant les espaces liquidions de
l'organisme humain sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le volume du compartiment plasmatique est égal au volume du compartiment interstitiel.
B. Le volume du compartiment transcellulaire est plus grand que le volume
plasmalique.
C. Le volume de l'eau totale corporelle peut être déterminé en utilisant
l'inuline.
D. Le compartiment extra-cellulaire est le plus grand de tous les
compartiments.
E. Le volume sanguin total peut être déterminé en utilisant la sérumalbumine marquée à condition de connaître le chiffre de rhématocrite.
i;i i: :
QCMn°5
; '': ;'".'•:;.• ^'"^ïéi '
La différence essentielle entre le plasma sanguin et le liquide interstitiel est
liée à quelle caractéristique ?
A. Concentration de l'ion sodium.
B. Concentration en protéines.
C. Concentration de l'ion Chlore.
D. Concentration de l'ion potassium.
E. Concentration en bicarbonates.

|

C. 30 7.

D. va 7.
E.

48 %

Supposons qu'un sujet reçoive 2,5 g d'eau tritiée par perfusion. Si le même
sujet a excrété o,4 g d'eau tritiée et si la concentration d'eau triliee est égale à
0,05 mg/ml, quel est le volume total de l'eau corporelle ?
A. 35 litres.
B. 37 litres.
C. 38 litres.
D. 42 titres.
E. 45 litres.

Supposons qu'un sujet reçoive par perfusion 1,6 g d'inuline. Si le même sujet
a excrété 0,2 g d'inuline et si la concentration d'inuline est éqale à 0,1 mg/ml,
quel est le volume du compeirtiment liquidiez oxlr.d cellulaire ?
A. 4 litres.
B. s litres.
C. 10 litres.
D. 12 litres.
E. 14 litres.

Chez un adulte jeune sain, on injecte de l'oxyde de deutérium et de l'inuline.
On constate que le volume de distribution de l'oxyde de deutérium est égal à
40 litres et celui de l'inuline à 12 litres.
Quelle est la valeur du volume liquidien intra-cetlulaire ?
A. 40 litres.
B. 12 litres.
C. 52 litres.
D. 28 litres.
E. Impossible à calculer à partir de ces données.

L'eau totale corporelle possède toutes les caractéristiques suivantes, sauf
une. Laquelle ?
A. Son volume est d'autant plus important que le sujet est plus jeune.
B. Son volume peut être mesuré par la dilution de l'inuline.
C. Son volume est proportionnellement plus faible chez la femme que chez
l'homrrre.
D. Elle constitue environ 601 du poids corporel total chez l'adulte sain.
E. La partie intra-cellulaire de l'eau'corporelle totale est plus importante
que sa partie extra-cellulaire.

60
!

PARTIE 1: OCM

GCM n ° g

. . ;:::

:

'

:

; ;

;

Le compartiment liquidien extra-cellulaire possède toutes les caractéristiques suivantes sauf une. Laquelle ?
A. Sa concentration en glucose. est plus élevée que celle du liquide intracellulaire.
B. Sa concentration en ions calcium est plus élevée que celle du liquide
intra-cellulaire.
C. Son volume est approximativement identique à celui du compartiment
liquidien intra-cellulaire chez le nouveau-né.
D. Sa concentration en ions Ha* est plus élevée que sa concentration en ions
K*.
E. Son volume peut être mesuré par la dilution de l'iode radioactif.

.

.

Toutes les propositions suivantes concernant l'osmolalité plasmatique sonl
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A- L'osmolalité du plasma est identique à celle du liquide intra-cellulaire.
B. L'osmolalité plasmatique est presque entièrement due à la présence de
sodium dans le plasma.
C. L'osmolalité plasmatique est identique à son osmolarité.
D. L'osmolalité plasmatique est principalement due à la présence do
protéines dans le plasma.
E. La déshydratation par vomissements répétés ne s'accompagne pas rlr>
modifications de l'osmolalité plasmatique.

Toutes les propositions suivantes concernant l'hgponatrémie sonl inexacte*,
sauf une. Laquelle ?
A. L'hgponatrémie est très souvent due à une triinsUisimi de M'Timi :,i\<<
isotonique.
B. L'hgponatrémie se rencontre souvent chez les nourrKson', '.uiwir, ,1 un
allaitement artificiel.
C. L'hgponatrémie est une complication qui n'est pas rare après rélCCllon
transurétrale de la prostate.
D. Les hgponatrémies chroniques doivent être traitée', p.ir iidmini'.ii .iiimi
de sérum salé hypertonique.
E. L'hyponatrémie chronique se manifeste cliniquement quciinl I ..... m mil ,i
lion plasmatique du sodium descend jusqu'au niveau de i l'i mM/Mlit*
environ.

! QcM(n° n
Toutes les propositions suivantes concernant l'hgperkaliémie sonl exacts!,
sauf une. Laquelle ?
A. L'hyperkaliémie peut être traitée par t'adtninistration de <iio«in,iie du
calcium par voie intra-veineuse.
B. L'acidose est en général associée à une hyperkaliémie.
C. Une élévation du potassium au-dessus de 8 mM/L est toujours considérée
comme fortement anomale.

Chapitre f. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

61

D. Les catécholamines abaissent le niveau plasmatique du potassium.
E. L'hyperkaliémie s'accompagne de modifications de l'électrocardiogramme.
QCMrV 12 . ^ \:>:v^A:
Toutes les propositions suivantes concernant l'hypokaliémie sont inexactes,
sauf une. Laquelle ?
A. L'hypokaliémie est une complication de toutes les thérapeutiques
diurétiques.
B. L'hypokaliémie est beaucoup moins courante que l'hgperkaliémie.
C. Contrairement à l'hyperkaliémie, l'hgpokaliémie ne s'accompagne pas de
modifications de l'électrocardiogramme.
D. L'hypokaliémie augmente la toxicité de la digitaline.
E. L'hypokaliémie est définie par un niveau de potassium sérique inférieur à
3,5 mEq/L H20.

Toutes les réponses suivantes concernant la transpiration sont inexactes,
sauf une. Laquelle ?
A. Au cours d'une transpiration intensive, un sujet peut perdre M litres de
liquide par heure.
B. Quand la transpiration est très légère, la concentration des ions Ha* dans
le liquide de transpiration peut tomber à 2 mEq/L.
C. Quand la transpiration est très importante, la perte de sodium peut
atteindre des chiffres considérables.
D. La transpiration est continuelle en climat tempéré.
E. La transpiration n'intervient pas dans l'équilibre thermique.

Toutes les propositions suivantes concernant le magnésium sont exactes,
sauf une. Laquelle ?
A. La concentration plasmatique de l'ion magnésium est de l'ordre de
3 mEq/L H 2 o.
B. L'alcool accélère l'excrétion rénale du magnésium.
C. L'usage abusif des laxatifs peut entraîner une hypomagnésémie.
D. La concentration du magnésium dans le liquide céphalo-rachidien est
légèrement supérieure à sa concentration dans le plasma.
E. Le magnésium exerce un effet vasoconstricteur durable.

Toutes (es propositions suivantes concernant la soif sont inexactes, sauf une.
aquelle ?
A I «i sécheresse de la muqueuse pharyngée suffit à déclencher l'apparition
do la soif.
H la soif est déclenchée par la diminution de l'osmolalité du plasma.
C, Le centre nerveux de la soif se situe dans le tronc cérébral.
D. L'augmentation du volume liquidien extra-cellulaire déclenche l'apparition
de la soif.
I . M ',oif est un élément très précis pour la régulation de l'équilibre
liUdn<1ue de l'organisme.

62

PARTIE 1 : QCM

La concentration du calcium dans le plasma est égale à 100 mg/L.
Sachant que l'ion calcium est divalent et que le poids atomique du calcium
est égal à 40 g, quelle est la concentration du calcium exprimée en milliéquivalents par litre (mEq/L) ?
^.
A. 40
^
B. 30

C. 20
D. 10
E. 5

Le compartiment liquidien intra-cellulaire représente quel pourcentage du
poids corporel total ?
A. 60 %
55 %
45 %

E.

HO %

basique ^
Deuxième partie : Rein

QCM n" 1



Parmi les cinq variations 'd'e pressions décrites, une seule aboutit à une
augmentation du taux de filtration glomérulaire. Laquelle ?
A. Augmentation de la pression hydrostatique capillaire glomérulaire.
B. Augmentation de la pression hydrostatique dans la capsule de Bowman.
C. Augmentation de la pression colloïdale osmotique plasmatique artérielle.
D. Augmentation de la pression interstitielle rénale.
E. Augmentation de la kaliémie.

Une seule parmi les substances suivantes a une clearance égale à zéro à
l'état physiologique. Laquelle ?
A. PAH.
B. Glucose.
C. créatinine.

C. 50 %
D.

63

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-

QCMn°I6

B.

Chapitre >i. I iquidcs biologiques. Hein. Equilibre acido-basique

Une solution de chlorure de sodium (HaCl) exerce une pression osmotique
égale à i mûsm. combien de millimoles de naCl contient cette solution ?
A. 3 mM
B. 2 mM
C. i mM
D. 1/2 mM
E. 1/3 mM


A propos du calcium, toutes les propositions suivîtes sont Inexactes, sauf
une. Laquelle ?
A. La concentration plasmatique du calcium, exprimée en mt'q/l. est égale à
10.
B. L'hormone parathgroïdienne abaisse la calcémie.
C. Toute élévation des ions calcium entraîne une élévation des ions
phosphate.
D. Les besoins alimentaires en calcium sont de l'ordre do '; g par jour.
E. La réabsorption rénale du calcium se fait surtout dtins le tubulc rénal
proximal.

QCM n° 20
A propos de l'unité do mrsurc iippdi
.
suivantes sont exactes, s,ml imrv l.uiuriii' r
A. Une mole correspond ,iu puni', moln ui.mv , i u,,,.
B. Chaque mole «>n(iciil ii|i|iriixiiii,iiivi'iin>iil <, . m '
C. La millimolc (niMol) i",l ni.iir ,111 1/1 IIIMI <| UM<> mul
D. La micromolc r ( ,l éu.ile ,111 l < i mm nini d'une nmii<
i • I ci mole i",i r o . i i i - ,i 1,1 niinlii'1 ilu il.iiiun

D. Cl-.
E. na+.

Un seul parmi les facteurs suivants augmente la fraction de filtration.
Lequel ?
A. Diminution de la pression capillaire glomérulaire.
B. Augmentation de la. concentration plasmatique des protéines.
, C. Augmentation de la pression dans l'uretère.
D. Augmentation de la résistance dans l'artériole efférente.
E. Diminution de la surface de filtration.

La pression hydrostatique dans lartériole efférente gtomérulaire répond à
tous les critères suivants, sauf un. Lequel ?
A. Cette pression est plus élevée que la pression oncolique dans le capillaire glomérulaire.
B. Cette pression est égale à la pression capsulaire glomérulaire.
C. Cette pression est inférieure à la pression capillaire péritubulaire.
D. Cette pression est plus élevée que la pression capillaire glomérulaire.
E. Cette pression est inférieure à la pression dans l'artériole afférente du
glomérule.

li".

n° 5".;' ; :"";V : -3 ; •';-?; ^^
Parmi les différents segments tubulaires rénaux cités, un seul réabsorbe une
petite fraction du naCl et de l'eau filtrés et sécrète les ions H+, HH4* et K h . Quel
est ce segment ?
A. Branche descendante de l'anse de Henlé.
B. Branche ascendante de l'anse de Henlé.

PARTIE 1 : OCM

Chapitre y. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

C. Tube collecteur.
D. Tube contourné proximal.
E. Tube contourné ctistal.
-.- ; : . . . ,
j

*

QCMIT6

;

.

.

; :

.

:

lytfil

Sur quelle partie du tube rénal agit une substance capable d'inhiber le
transport actif des ions cr ? A. Tube collecteur.
B. Glornérule.
C. Segment épais de la branche ascendante de l'anse de Henlé.
D. Vasa recta.
E. Tube contourné distal.

QCMn°7
Toutes Les propositions suivantes concernant la filtration glomérulaire sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le débit yrinaire est directement proportionnel au taux de filtration glo
mérulaire.
B. La présence d'immunoglobulines dans le glomérule aboutit à une augmen
talion du taux de filtration glomérulaire.
C. Il suffirait que la pression oncotique dans les capillaires glomérulaires
atteigne un niveau égal à 5 mm Hg pour que la filtration glomérulaire
s'arrête.
D. La filtration glomérulaire représente environ le dixième du volume
sanguin qui perfusè les capillaires glomérulaires.
E. Il suffit que la pression hydrostatique dans la capsule de Bowmiin
atteigne ro mm Hg pour que la.filtration glomérulaire s'arrête.

A propos de la circulation rénale, toutes les propositions suivantes sont
exactes à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. L'autorégulation de la circulation rénale est totalement indépendcinlr du
système nerveux végétatif.
B. L'autorégulation du débit sanguin rénal ne s'exerce qu'entre certaine",
limites de pression artérielle systémique.
C. Les substances non chargées dont le poids moléculaire atteint 100 oui)
peuvent être filtrées dans le glomérule.
D. La pression hydrostatique est plus élevée dans les capillaires glomfru
laires que dans les autres capillaires.
E. La pression capillaire glomérulaire est à peu près égale à la pression
aortique moyenne.

lliCM ir i

C. Le nombre des glomérules corticaux est à peu près identique à celui des
glomérules juxtamédullaires.
D. Le débit sanguin rénal rapporté au gramme de parenchyme rénal est le
plus important de l'organisme.
E. La différence artério-veineuse en oxygène est plus grande pour le rein
que pour tous les autres organes.

i. . ' ; . : • • • • •

-,;

QCMnT 10
Les acides aminés du filtrat glomérulaire sont réatasorbés par transport
actif à quel niveau du tube rénal ?
A. Tube collecteur.
B. Branche ascendante de l'anse de Henlé.
C. Branche descendante de l'anse de Henlé.
D. Tube contourné proximal.
E. Tube contourné distal.

QCM'-n0.it"|rr^:':":'':'- •

' "11

Le taux de filtration glomérulaire est diminué dans une seule des cinq
circonstances suivantes. Laquelle ?
A. Diminution de l'activité nerveuse sympathique rénale.
B. Diminution de la concentration plasmatique d'albumine.
C. Vasoconstriction des artérioles glomérulaires efférentes.
D. Vasodilatation des artérioles glomérulaires afférentes.
E. Obstruction des voies urinaires.

QCMn° « •••'""..,.•'V'"x''"Y" | I
L'autorégulation du débit sanguin et de la filtration glomérulaire dépend
directement de quel facteur ?
A. Innervation sympathique.
B. noradrénaline.
C. Hormone antidiurétique.
D. Aldostérone.
E. Facteur rnyogène.

j,n°-13 ;.:;,.:•• s '

- \ jgjf

Un seul parmi les facteurs suivants s'oppose à la filtration glomérulaire.
Lequel ?
A. Pression hydrostatique dans les capillaires glomérulaires.
B. Pression hydrostatique dans les artérioles glomérulaires efférentes.
C. Pression hydrostatique dans les capillaires péritubulaires.
D. Pression colloïdale osmotique dans les capillaires glomérulaires.
E. Pression colloïdale osmotique dans les capillaires péritubulaires.

' ;^;>=||;

A propos du rein, toutes les caractéristiques suivantes sont inexac-U",. • I
une. Laquelle ?
A. Le débit sanguin médullaire représente environ le dixième du détail
sanguin total.
B. La consommation d'oxygène par le rein est très élevée ; seul le cœur
parmi tous Les autres organes a une consommation d'oxygène plus élevât1
que le rein.

65

i

QCMiri'l

;•'

ÏÏ-llSYYYllI

Une substance X est caractérisée par Les paramètres suivants :
Concentration plasmatique : 2 mg/ioo ml.
Concenlration urinaire : 12 mg/ml.

66

PARTIE 1 : Q C M

Sachant que le débit urinaire est égal à i ml/min, quelle est la valeur de la
clearance de la substance X, exprimée en ml/min ?
A. 50

B. 100
c. 200
D.

NOO

E.

600

5

QCMnMS

La QCM n° 14 nous a appris que la substance X avait une clearance rénale
égale à 600 ml/min. En admettant que le taux de filtration gloméruldire soit égal
à 125 ml/min, la substance X peut être l'une seulement des substances
suivantes. Laquelle ?
A. Ion sodium.
B. Acide para-aminohippurique (PAH).
C. Inuline.
D. Alanine.
E. Glucose.

Utiliser les données suivantes pour calculer le débit sanguin rénal :
Concentration plasmatique de PAH = 0,04 mg/ml.
Concentration urinaire de PAH = 10 mg/ml.
Débit urinaire = 2 ml/min.
Hématocrite = 45 %.
Calculé à partir de ces données, le débit sanguin rénal, exprimé en
ml/minute est égal à :

Chapitre M. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acide-basique

67

QCMn" 18
Les ions Cl~ filtrés au niveau du glomérule sont réabsorbés par transport
actif à quel niveau du tube rénal ?
A. Tube collecteur.
B. Branche descendante de l'anse de Henté.
C. Tube contourné proximal.
D. Tube contourné distal.
E. Branche ascendante de l'anse de Henlé.
QCM n° 11
' ' |fj|t
' |
Les ions K + sont éliminés par le rein suivant quel processus ?

A. Filtration.
B.
C.
D.
E.

Filtration et réatasorption.
Filtration et sécrétion.
Mécanisme de contre-courant.
Filtration, réabsorption et sécrétion.

QCM n" 20

L'anse de Henlé est un segment du tube rénal caractérisé par quelle
propriété physiologique ?
A. Réatasorption d'eau dans ia branche ascendante.
B. Absence de réabsorption d'eau dans la branche ascendante.
C. Réabsorption d'eau et de naCl dans la branche ascendante.
D. Addition d'eau dans la branche ascendante.
E. Réabsorption de naCl dans la branche descendante.

A. 106

B. 200
C.

403

D.

310

E.

101

QCM n°

i7-:jjjjjjjjgjft

Une substance X possède les caractéristiques cl'élimin.ilion rénale suivantes :
filtration glomérulaire libre, réabsorption CM rxuvliun d.nr. le lubi> rcnal.
Connaissant les valeurs suivantes :
Taux de filtration glomérulaire • 120 ml/min.
concentration plasmatique de X • 3 mg/ml.
sécrétion lubulaire de X • 50 mg/ml.
Réabsorption tubulaire de X - 25 mg/ml.
Le calcul du laux d ' e x c r é t i o n uniMin1 de l.i viir.i,iM< <• X. exprimé en
mg/minute donne qut-1 < lu un1 ,•
A. 125
B. 150
C.

200

D.

285

E.

385

Quel est le mécanisme d'action de l'hormone antidiurétique ?
A. Diminution de la perméabilité de la membrane glomérulaire.
B. Vasoconstriction des artères glotnérulaires afférentes.
C. Augmentation de la réabsorption de naCl dans la branche ascendante de
l'anse de Henlé.
D. Augmentation de la perméabilité à l'eau du tube contourné distal et du
tube collecteur.
E. Augmentation de la synthèse de l'urée dans le tube collecteur.

QCM n* 22

:

Quelle est la fonction majeure de l'anse de Henlé dans le processus de
dilution concentration de l'urine ?
A. Production d'un liquide tubulaire hyperosmotique.
B. Production d'un gradient osmotique élevé dans la substance interstitielle
médullaire du rein.
C. Production d'un échangeur par contre-courant qui permet de maintenir
le gradient osmotiquo médullaire.
D. Elimination de l'urée.
E. Mainlien du liquide lubulaire au môme niveau osmotique.

UQ

PARTIE 1 : QCM

QCM fV 23
En présence d'hormone anlidiurétique, la majeure partie de l'eau filtrée au
niveau du glomérule rénal est réabsorbée à quel niveau ?
A. Tube contourné proximal.
B. Branche descendante de l'anse de Henlé.
C. Branche ascendante de l'anse de Henlé.
D. Tube contourné distal.
E. Tube collecteur et ti>be contourné distal.

I QCMn* m

;

i . - ' :•

^ p

En l'absence d'hormone antidiurétique, quatre-vingts pour cent environ de
l'eau filtrée au niveau du glomérule rénal sont réabsorbés à quel niveau du
néphron ?
A. Tube contourné proximal.
B. Branche descendante de l'anse de Henlé.
C. Branche ascendante de l'anse de Henlé.
D. Tube contourné distal.
E. Tube collecteur.
':
;

nrM ri° 5«ï
;

yVWI 0

f-*'],

-

;B: i;>

:; :
f; j

'\

:

• '
-;.

,,

:f JS4! S9

la clearance d'une substance X librement filtrée au niveau du glomérule est
inférieure à celle de l'inuline. Quelle proposition est exacte à propos de cette
substance ?
A. La substance est liée aux protéines dans le tube rénal.
B. La substance est sécrétée par le tube rénal.
C. La substance est réabsorbée dans le tube rénal.
D. La substance n'est ni sécrétée ni réabsorbée dans le tube rénal.
E. La substance est sécrétée dans la partie proximale du tube rénal.
|| JJÇM n° 26 ,. ; || . . . .

:

A quel endroit se produit la réabsorption du glucose dans le néphron ?
A. Partie médullaire du tube cortical.
B. Partie corticale du tube collecteur.
C. Tube contourné distal.
D. Tube contourné proximal.
E. Branche ascendante de l'anse de Henlé.
«CMn°27
Connaissant les données suivantes concernant une substance X :
Concentration urinaire 100 mg/dl.
Débit urinaire 2 rnl/rnin.
Concentration plasmatique 20 mg/dl.
Le calcul de la clearance de la substance donne quel chiffre ?
A. 5 ml/min
B. 10 ml/min
C. 15 ml/min
n. 20 ml/min
E, 25 mt/min

Chapitre M. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

61

QCM IV 28
En physiologie rénale, quelle est la définition précise du transfert maximal
ou Tm pour une substance donnée ?
A. Le taux maximum d'élimination urinaire de la substance.
B. Le taux maximum de filtration glomérulaire de la substance.
C. Le taux maximum de concentration urinaire de la substance.
D. Le taux maximum de dilution urinaire de la substance.
E. Le taux maximum de réabsorption ou de sécrétion tubulaire de la
substance.

QCM n' 21
Dans les capillaires glomérulaires, on note seulement l'existence de phénomènes de filtration alors que dans les capillaires périphériques l'eau est non
seulement filtrée mais aussi réabsorbée. Quelle est la raison de cette particularité au niveau du rein ?
A. La pression dans l'artériole glomérulaire efférente est faible.
B. La pression dans l'espace de Bowman est élevée.
C. La pression dans l'espace de Bowman est égale à la pression interstitielle
périphérique.
D. La pression hydrostatique demeure élevée et constante sur tout le trajet
des capillaires glomérulaires.
E. La pression hydrostatique est très faible dans les capillaires glomérulaires.

Quelle est la valeur approximative du TmG ou transfert maximal du glucose
chez l'adulte jeune sain de sexe masculin exprimé en mg/min ?
A. 100
B. 125

C. iqo
D.

280

E.

375

QCMnf 3l i; ; '- ; ''.'v::;!:•'•.• : ; : ;
Le
A.
B.
C.
D.
E.

;

"-,

liquide tubulaire est hgpotohique à quel niveau du néphron :
Partie initiale du tube collecteur.
Tube contourné proximal.
Branche descendante de l'anse de Henlé.
Branche ascendante de l'anse de Henlé.
Partie basse du tube collecteur.

QCMh'° 32
Toutes les propositions suivantes à propos des clearances sont exactes, sauf
une. Laquelle ?
A. La clearance du PAH est approximativement égale au débit plasmatique
rénal.
B. La clearance du mannitol est égale au taux de filtration glomérulaire.
C. La clearance du glucose est égale au taux de filtration glomérulaire.

70

PARTIE I : QCM

D. La clearance de l'inuline est de l'ordre de 125 ml/min.
E. La clearance de l'inuline diminue avec l'âge.
QCM 11° 33

C. Le tube contourné distal et le tube collecteur sont imperméables à l'eau
en l'absence d'hormone antidiurétique.
D. Le tube contourné distat est constitué par un premier segment de dilution
suivi par un segment de concentration.
E. Le tube contourné distal réabsorbe environ 5 % de La masse de Da+
filtrée.

j'Sim

Le taux de filtration gtomérulaire subit des variations en fonction de divers
facteurs. Tous les exemples cités sont exacts, sauf un. Lequel ?
A. Le taux de filtration glomérulaire diminue au cours de l'exercice musculaire.
B. Le taux de fittration glomérulaire diminue en position verticale.
C. Le taux de fittration glomérulaire augmente au cours de la grossesse.
D. Le taux de filtration glomérulaire se rapproche d'une valeur nulle quand
la pression artérielle s'abaisse au-dessous de 60 mm Hg.
E. Le taux de filtration glomérulaire augmente quand la pression hydrostatique tubulaire augmente.

Toutes les propositions suivantes concernant l'anse de Henlé sont exactes
sauf une. Laquelle ?
A. La partie mince de la branche ascendante de l'anse de Henlé est imperméable à l'eau et perméable à naCl.
B. Le calcium est réabsorbé au niveau de la partie épaisse de la branche
ascendante de l'anse de Henlé.
C. Les ions na+ sont sécrétés activement dans la substance interstitielle
rénale par les cellules de la partie épaisse de la branche ascendante de
l'anse de Henlé.
D. Le liquide isotonique qui pénètre dans l'anse de Henlé est hypotonique à
sa sortie de l'anse.
E. L'anse de Henlé joue un rôle fondamental dans le mécanisme de concentration de l'urine.

Au niveau du tube contourné proximal un certain nombre de phénomènes
physiologiques apparaissent. Tous les phénomènes suivants sont exacts sauf un.
Lequel ?
A. La réabsorption liquidienne dans le tube proximal est placée sous la
dépendance du taux de filtration glomérulaire.
B. La réabsorption maximale du glucose est déterminée par la glycémie.
C. La majeure partie du phosphate inorganique est réabsorbée dans le tube
contourné proximal.
D. 25 % environ des ions na+ sont réabsorbés dans le tube contourné
proximal.
E. La pression colloïdale osmotique dans les capillaires péritubulaires joue
un rôle dans la réabsorption dans le tube contourné proximal.
QCM n° 36

Le tube contourné distal est caractérisé par un certain nombre de propriétés qui font l'objet des propositions suivantes. Toutes ces propositions sont
exactes sauf une. laquelle ?
A. Le tube contourné distal est un site de sécrétion des ions K*.
B. Le tube contourné distal est le principal site rénal de production de riH3.

71

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

QCMn°37
Toutes les propositions suivantes concernant l'urée sont exactes sauf une.
Laquelle ?
A. L'excrétion urinaire normale d'urée chez l'homme est de l'ordre de 10 g
par 24 heures.
B. Le niveau sanguin de l'urée s'élève au cours de la déshydratation.
C. Le niveau sanguin de l'urée ne constitue pas un test sélectif d'insuffisance
rénale.
0. L'uréogénèse se produit essentiellement dans le foie.
E. L'apparition d'une hyperammoniémie est une conséquence de l'interruption de l'uréogénèse.

Toutes les propositions suivantes concernant les diurétiques sont exactes
sauf une. Laquelle ?
A. Les diurétiques épargnant le potassium sont des diurétiques faibles.
B. Les diurétiques thiaziques entraînent l'apparition d'une hypercalciurie.
C. Les diurétiques thiaziques agissent en aval des diurétiques de l'anse.
D. Les diurétiques osmotiques empêchent l'eau d'être réabsorbée par les
tubules rénaux.
E. L'acétazolamide est un diurétique qui agit par inhibition de l'anhydrase
carbonique.
:'

QCM !5°i:MlK:MlS*afcilliliL;ïl!

\

A propos de la miction, toutes les propositions suivantes sont exactes sauf
une. Laquelle ?
A. Au cours de la miction normale, on peut noter l'apparition d'une pression
urétrale de fermeture négative.
B. La pression intravésicale augmente nettement seulement quand le
volume. d'urine contenu dans la vessie dépasse i litre.
C. Le système sympathique exerce une inhibition tonique sur le detrusor.
D. La contraction des muscles du plancher pelvien empêche l'incontinence
urinaire.
E. Au repos, la pression dans l'urètre postérieur est plus grande que (a
pression intra-vésicale.

QCMn° fo
L'insuffisance rénale aiguë est caractérisée par un certain nombre de
perturbations biochimiques. Toutes les perturbations suivantes sont exactes
sauf une. Laquelle ?
A. Hyperkaliémie.
B. Hypernatrémie en cas d'oligurie.
C. Hypocalcémie.

72

PARTIE 1 : QCM

D. Hyperphosphatémie.
E. Elévation rapide du taux de l'urée sanguine.

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

QCMrTS..;'.;
Le tableau ci-dessous décrit les paramètres biologiques de cinq patients.
Lequel présente une alcalose respiratoire non compensée ?

Chapitre 4. Liquides biologiques. Rein. Equilibre acidobasique *4

Patients

PC02 (mm Hg)

[HC03J (mM)

pH

A

60

58

7,62

B

29

23

7,51 '

C

66

27

7,26

D

60

38

7,41

E

29

22

7,50

Troisième partie : Equilibre acido-basique

Pour quelle raison le système HC03-/C02 joue un rôle important chez
l'homme ?. .
A. Il est le seul système tampon de l'organisme.
B. Sa concentration est élevée dans le compartiment liquidien intracellu
laire.
C. Son importance est égale à celle du tampon phosphate.
D. Il est le tampon le plus efficace pour éviter les changements de pH en
cas d'addition d'acides volatiles aux liquides biologiques.
E. La PCOa peut être modifiée par les poumons et la concentration en bicarbonates [HCOj-] peut être modifiée par les reins.

Les états d'alcatose métabolique déclenchent quelle réaction physiologique ?
A. Excrétion d'urine acide.
E. Augmentation de la réabsorption rénale des bicarbonates.
C. Augmentation de l'excrétion rénale d'acide titrable.
D. Augmentation de l'excrétion rénale d'ammonium.
E. Diminution de la ventilation pulmonaire.

73

QCMtT 6 ;
• ï??S5iÉi!l
Si l'on reprend le même tableau que celui de la QCM n° 5, lequel parmi les
cinq patients présente une affection appelée acidose métabolique partiellement
compensée ?

La ponction du sang artériel prélevé chez un patient permet de recueillir les
données suivantes :
PC02 = 54 mm Hg.
[HC03-] = 30 mM.
pH = 7,35.

On
A.
B.
C.
D.
E.

peut conclure à partir de ces données que le sujet présente :
Un équilibre acido-basique normal.
Une alcalose métabolique.
Une alcalose respiratoire.
Une acidose respiratoire.
Une acidose métabolique.

Lequel parmi les facteurs suivants peut entraîner une augmentation de
l'excrétion rénale des ions H+ ?
A. Diminution de la PC02.
B. Augmentation de l'activité de l'anhydrase carbonique dans la lumière des
tubes contournés rénaux proximaux.
C. Diminution de la concentration des phosphates urinaires.
D. Augmentation de la synthèse rénale de nH3.
E. Augmentation de la réabsorption rénale des ions HC03-.

QCMn°8 1 ||f
L'alcaiose métabolique peut être due à tous les facteurs suivants, à l'exception d'un seul. Lequel ?
A. Vomissements répétés.
B. Hypovolémie.
C. Hypokaliémie.
D. Hyperaldostéronisme.
E. Hyperventilation.

Quel facteur diminue la sécrétion des ions H* par le tube contourné rénal
proximal ?
A. Augmentation des ions na* filtrés.
B'. Diminution des ions Da+ intracellulaires.
C. Augmentation de la PC02.
I). Augmentation de la filtration des ions HC03-.
E. Inhibition de l'anhydrase carbonique.

La ponction du sang artériel chez un patient donné donne les résultats
suivants :
PC02 = 30 mm Hg.
PH = 7,30.
[C03 H'] = 14,4 mM.

En fonction de ces résultats, quelle affection parmi les cinq cas suivants est
susceptible de présenter ce patient ?
A. Alcalose respiratoire.
B. Alcalose métabolique.

PARTIE 1 : QCM

74

75

Ih.ipitrr 'l I Mimli". biologiques. Rein. Equilibre acido-basique

CM IV 15 à

C. Acidose respiratoire.
D. Acidose métabolique.
E. Acidose mixte métabolique et respiratoire.

Le tableau ci-dessous représente les paramètres sanguins artériels de
l'équilibre .icido basique chez cinq patients. Ces paramètres permettent d'identifier l'aHection présentée par chacun des patients. •

QCMn° 10

60

A

54

B

PH = 7,41.

[C03 H-] = 22 mM.
En fonction de ces résultats, quelle affection respiratoire parmi les cinq cas
suivants est susceptible de présenter ce; patient ?
A. Alcalose respiratoire.
B. Alcalose métabolique.
C. Acidose respiratoire.
D. Acidose métabolique.
E. Acidose mixte métabolique et respiratoire.

PC02(mm Hg)

Patient

La ponction du sang artériel chez un patient donné donne les résultats
suivants :
PC02 = 30 mm Hg.

45

C

IHC03-' (mM/L)

PH

[H+l (mM/L)

15,0

7.02

96,0

27,5

7,37

47,1

35,0

7,51

30,8

7,41

38,4

7,40

40.0

25

40

D

15,0

25

E

|__

! i ,-QÇ.M n° 15 :';"..;:' : • ' '•:• ..--.hr-P*^" !
Lequel parmi les cinq patients présente une acidose respiratoire non
compensée ?

1 .QCM:n°'i6.f 3 'v s —^' ; '''- '-"iR
Au cours de l'acidose respiratoire chronique, tous les paramètres suivants
sauf un demeurent anormaux. Quel est le seul paramètre qui redevient normal ?
A. Concentration plasmatique des bicarbonates.
B. Ventilation alvéolaire.
C. Concentration artérielle des ions H*.
D. P02 artérielle.
E. PC02 artérielle.

Lequel parmi les cinq patients présente une alcalose respiratoire bien
compensée ?
QCM n" 17
. '
. . . . , - , , " . . ; . , ,.,• . .
-. Lequel parmi les cinq cas présente un équilibre acido-basique normal ?

LJ'..,;KL, va-'." 'Aj;:,:.:-.J.i J- ..-.-,-.,.',.:..'. ,,•..,

;.',' ':QCM'n° 18:.
--. '••

•• ,-.

••

.

- "..- . - • « • „ "

iï^:-^;PiZ':'-ïïy'~

. -

'.'..î..': •!,. -''L.Î;-,'.-. • ..•

Lequel parmi les cinq patients présente une alcalose métabolique partielle|| QCMn° lp§fs0:lU;;;-

ment compensée ?

Dans l'acidose métabolique liée à l'acidocétose diabétique on observe tous
les modifications suivantes sauf une. Laquelle ?
A. Augmentation de la concentration pldsmatique des iuns hudroqènc.
B. Augmentation du trou anionique.
C. Diminution de la concentration plasmatique des bicarbonates.
D. Baisse de la PC02 artérielle.
E. Diminution de la ventilation pulmonaire.
QCM n° 14

iiiiîlSSflSS?;ï;?i-sif :;? y ^F^m ~
Lequel parmi les cinq patients présente une acidose mixte, respiratoire et
métabolique ?

Le diagramme pH-taicarbonates permet de situer l'équilibre acido-basique
d'un sujet donné en fonction de deux paramètres plasmatiques Le pH et la
concentration des bicarbonates [HCOj~].

Chez un patient donné, on a fait les mesures suivantes sur l'urine :
Volume urinaitQ
1,5 L/jour

[HCCVl uiinaiio
4 Mil l

•5

Jl l/i '| H l l l l . ' l i l O

III lui M/1 IIIIIIM

M E
EE
§-24 H
E1»

•/M) ml i|/l

o
o

Quelle est la valeur de l'excrMuni nriir ir,u nie, exprimée en mEq par jour
chez ce patient ?
A. 20
B. 21

X

TA
Plasma pH

C.

32

Chaque cas correspond à une lettre sur le diagramme pH-bicarbonates :

D.

.i'I

E.

'!',

A.
B.

76

PARTIE 1 : QCM

E.

QCM n° 20

A quelle lettre correspond un état d'acidocétose diabétique ?
QCM h° 2l

A quelle lettre correspond le cas d'un sujet ayant ingéré du naHCÛ3 en
quantité importante ?

Chapitre 5. Muscle

77

QCM IV 2A propos dij muscle squelettique, toutes les propositions suivantes sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les tubules T se terminent au contact du réticulum sarcoplasmique.
B. Une seule secousse musculaire suffit à déclencher une tension maximale. ;'
C. Une seule secousse ne suffit pas pour libérer un maximum de sites
d'union à la myosine. v
D. La durée du potentiel d'action dans le muscle squelettique est de l'ordre
de î m/sec.
E. Le couplage excitation-contraction désigne spécifiquement le rôle du
calcium dans le couplage de l'actine et de la myosine.

QCM n° 22

A quelle lettre correspond le cas d'un sujet présentant un équilibre acido
basique à l'état physiologique ?

QCM n° 23
A quelle lettre correspond le cas d'un sujet présentant une hypercapnie ?
:

. QCM rr 2«f

;:. ;.M:::

A quelle lettre correspond le cas d'un sujet présentant une hypocapnic î

' QCM n" 25.

;

Pj||

A propos de l'acidose métabolique, toutes les réponses proposées sont
exactes sauf une. Laquelle ?
A. L'acidose métabolique peut être à l'origine d'une hyperkaliémie.
E. L'acidose métabolique peut être due à une hyperkaliémie.
C. L'acidose métabolique peut être due à une hgperchlorémie.
D. L'acidose métabolique est un signe précoce au cours de l'intoxication par
le salicylate.
E. L'acidose métabolique fait partie du tableau de l'insuffisance rénale
chronique.

Chapitre 5. Muscle

; QCM rr î ; . ,

.•

!
:

:

.

;

A propos du muscle squelettique, toutes les propositions suivantes sont
vraies, sauf une. Laquelle ?
A. La forme de la molécule de troponine joue un rôle essentiel dans le
phénomène de relaxation-contraction.
B. La troponine permet de séparer l'actine de la myosine.
C. La troponine facilite l'activité de l'ATPase au cours de la contraction
musculaire.
I), La troponine a une grande affinité pour les ions calcium.
'ti La tropomyosine est la partie de la myosine qui s'unit à l'actine.

A propos du muscle squelettique, toutes les réponses proposées ci-dessous
sont inexactes, à exception d'une. Laquelle ?
A. L'exercice musculaire facilite la pénétration du glucose à l'intérieur des
cellules musculaires.
B. La fatigue musculaire est liée à une baisse du niveau d'ATP dans le
muscle.
C. Le réticulum sarcoplasmique est une membrane qui enveloppe la fibre
musculaire.
D. Les fibres musculaires tentes'contiennent de la myosine ayant une forte
activité ATPase.
E. Dans le muscle strié les sarcomères sont séparés les uns des autres par
une structure appelée bande A.

.
A propos du muscle lisse, toutes les réponses proposées suivantes sont
inexactes sauf une. Laquelle ?
A. Les plaques terminales sont très petites.
B.. Les tubules T sont très volumineux.
C. Le déclenchement du potentiel d'action est dû à la pénétration des ions
na*.
l). Les cellules des muscles lisses possèdent un seul noyau.
E. La troponine est un constituant du muscle lisse.

A propos de la structure des tissus musculaires, toutes les réponses
suivantes sont exactes sauf une. Laquelle ?
A, Le muscle cardiaque possède un système de tubules T.
r.. Le réticulum sarcoplasmique enveloppe les myofibrilles du muscle
squelettique.
C. Dans le muscle cardiaque, l'actine est la principale protéine des filaments

minces.
î ) . toutes les cellules musculaires contiennent de l'actine et de la myosine.
I I c mti',clo cardiaque et le muscle squelettique ont la même structure.

78

; ocMn-6- ,

i ma

r

PARTIE l : Q C M

'.

A propos de la physiologie du muscle cardiaque, toutes tes propositions
suivantes sont exactes à l'exception d'une. Laquelle ?
A. Le potentiel d'action est beaucoup plus long pour le muscle cardiaque
que pour le muscle squelettique.
B. La présence d'adrénaline dans la circulation augmente la puissance de la
contraction musculaire.
C. Les cellules du nœud sinusal sont (es seules cellules capables de produire
spontanément l'apparition de potentiels d'action.
D. Le potentiel d'action passe d'une cellule à l'autre par les jonctions à trou
(gap junctions).
E. la majeure partie du calcium nécessaire pour la contraction musculaire
pénètre dans le myocgte au cours de la phase de plateau du potentiel
d'action.

Toutes les propositions suivantes concernant le muscle lisse sont exactes,
sauf une. Laquelle ?
A. A l'opposé du muscle cardiaque, le muscle lisse est incapable d'adapter
sa longueur.
B. Le muscle lisse est constitué de couches contenant de nombreuses
cellules fusiformes.
C. Le muscle lisse possède un certain tonus.
D. Le muscle lisse mono-unitaire possède une activité myogène.
E. Le muscle lisse pluri-unitaire a peu d'activité spontanée.

A propos des maladies de l'appareil musculaire, toutes les propositions
suivantes sont inexactes sauf une. Laquelle ?
A. La myotonie est améliorée par le curare.
B. La myotonie est caractérisée par une augmentation du tonus musculaire
au repos.
C. La myotonie est essentiellement due à une atteinte du réticulum
sarcoplasmique.
D. Dans la dystrophie musculaire il existe en général un abaissement de la
créatine kinase.
E. Au cours de la dystrophie musculaire on note la présence d'une protéine
anormale dans le sarcolemme.

... QCM n"' 1
Toytes les caractéristiques suivantes du cœur chez l'athlète sont vraies à
l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. La bradycardie peut être une cause de l'augmentation de volume du
cœur.
B. Les marathoniens ne présentent pas d'hypertrophie du cœur.
C. L'épaisseur de la paroi ventriculaire gauche ne doit pas dépasser 13 mm.
D. L'augmentation du volume ventriculaire gauche est habituelle.
E. Au repos le débit cardiaque est à peu près identique chez l'athlète et
chez le sujet non entraîné.

Chapitre s, Musclo

QCMn.0
Quel facteur déUrmlne le niveau de la tension totale développée par un
muscle ? Toutes (os réponses proposées sont inexactes sauf une. Laquelle ?
A. nombre de tubules T.
B. Quantité d'ATP disponible.
C. nombre1 de ponts de myosine réagissant avec l'actine.
D. Quantité do réticulum sarcoptasmique.
E. Disl.im o séparant les filaments d'actine et de myosine.

oCMn"
QCM
n"11
il
Pour quelle raison la tension d'un muscle tétanisé est-elle supérieure à la
tension d'un muscle au cours d'une secousse musculaire. Parmi les cinq réponses
proposées, une seule est exacte ; laquelle ?
A. Blocage des sites d'union de la myosïne à l'actine par la tropomgosine.
B. Augmentation du niveau des ions Ça** cytoplasmiques.
C. Diminution de la concentration intracellulaire du calcium.
D. Chevauchement des lilaments minces des sarcomères voisins.
E. Diminution de la fréquence de renouvellement des ponts myosine actine.

HHIlBBIlHnnHHHHHI
i.ii»in»niia»ii»»i n i

,—

- -

Quel phénomène est responsable de ta rigidité cadavérique ?
Parmi les cinq réponses proposées, une seule est exacte. Laquelle ?
A. Union de nouvelles molécules d'ATP aux filaments épais.
B. Dissociation de l'actine et de la mgosine.
C. Pompage des ions Ça** dans le réticulum sarcoplasmique.
D. Fixation permanente de la myosine sur les filaments minces.
E. Interaction des ponts de mgosine avec l'actine.

Toutes les réponses suivantes concernant les stries 2 du muscle strié sont
exactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. L'espace compris entre deux stries 2 voisines est appelé sarcomère.
B. Les stries 2. apparaissent dans le muscle squelettique et dans le muscle
cardiaque.
C. Les stries z se rapprochent au cours de la contraction musculaire.
D. Les stries Z s'écartent quand le muscle subit une extension.
E. Les stries Z sont des structures spécialisées qui permettent la diffusion
rapide du potentiel d'action de la membrane cellulaire à toutes les
fibrilles du muscle.

,

.

A propos du rôle des ions Ça** dans la contraction musculaire, toutes les
réponses proposées sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les ions Ca++ participent au déclenchement de la contraction du muscle

strié.
B. Les ions Ça** sont consommés au cours de la contraction.
C. Les ions Ça'* s'unissent à la troponine C au cours de la contraction
musculaire.

g()

PARTIE 1 : QCM

I). Les ions Ça* 4 sont libérés par les citernes terminales du réticulum
sarcoplasmique.
l. Les ions Ca ++ s'unissent à la calmoduline au cours de la contraction
musculaire.

A propos du potentiel d'action du muscle squelettique, toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. il n'est pas indispensable à la contraction musculaire.
B. Sa durée totale est plus longue que celle du muscle cardiaque.
C. Il diffuse à l'ensemble du muscle en empruntant le système T.
D. Il détermine la capture immédiate des ions Ca +t dans les sacs latéraux du
réticulum sarcoplasmique.
E. Il est caractérisé par une durée prolongée appelée phase de plateau.

Quel rôle joue la tropomyosine au cours de la contraction du muscle squelettique ? Une seule parmi les réponses proposées est exacte. Laquelle ?
A. Production d'ATP.
B. Libération d'ions Ca++.
C. Union à la myosine.
D. Union à la dystrophine.
E. Couverture des sites d'union de la myosine à l'actine.

!

81

Chapitre 5. Muscle

QCMn° M
A propos du muscle lisse viscéral, toutes les réponses proposées sont
inexactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. La contraction du muscle lisse viscéral est liée au raccourcissement des
filaments d'actine et de myosine.
B. Le muscle lisse viscéral contient beaucoup de mitochondries.
C. Le muscle lisse viscéral se contracte quand il est étiré.
D. In vitro on obtient une contraction du muscle lisse viscéral en ajoutant de
la noradrénaline au milieu de culture.
E. Le muscle lisse viscéral se contracte quand les ions Ça" sont prélevés
par le réticulum sarcoplasmique.

QCM n° 20

^:r::'/';ïak::^;,:J':\

A propos du muscle squelettique, toutes tes propositions suivantes sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'énergie nécessaire à la contraction musculaire est fournie par l'ATP.
B. La contraction du muscle strié peut diminuer sa longueur d'une longueur
égale au tiers de sa longueur au repos.
C. On décrit sous le nom d'unité motrice l'ensemble constitué par une seule
fibre motrice et les fibres musculaires qu'elle innerve.
D. Le potentiel d'action se propage depuis la jonction neuromuscutaire
jusqu'aux deux extrémités des fibres musculaires.
E. Le potentiel d'action musculaire constitue un élément essentiel dans le
couplage excitation-contraction.

QCM il" 17

Les ponts croisés du sarcomère dans le muscle squelettique appartiennent a
quelle substance ?
A. Troponine.
B. Myéline.
C. Myosine.
D. Tropomyosine.
E. Actine.
QCM n° 18

A propos de la contraction du muscle squelettique, toutes les réponses
proposées sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le travail produit est, plus important au cours de la contraction musculaire isométrique qu'au cours de la contraction musculaire isotonique.
B. La contraction débute après la disparition du potentiel d'action.
C. La durée de la contraction est inférieure à la durée du potentiel d'action.
D. La répétition des stimulations augmente la puissance de la réponse.
E. Le « phénomène de l'escalier » est dû à l'épuisement en ions Ca+* sous
l'effet de la répétition des stimulations du muscle.

Chapitre 6. Bioénergétique et thermorégulation
Première partie : Bioénergétique

;•; ; QCM
L'unité d'énergie de chaleur utilisée en physiologie est la Calorie ou grande
calorie. A combien de calories-gramme est égale une Calorie ?
A. i ooo
B. soo
C. soo
D. 200
E.

100

QCMn° 2

;]|

Dans l'organisme humain, le métabolisme de i£ grammes de protéine produit
approximativement combien de kilocalories :
A. 2
B.

20, 5

>C.

6l, 5

D.

81,5

E.

102

82

PARTIE 1 : QCM

QCMh°3

1

Le métabolisme d'un sujet donné est influencé par tous les facteurs suivants,
sauf un. Lequel ?
A. Exercice musculaire.
B. Température ambiante.
C. Activité intellectuelle.
D. Hormones thyroïdiennes.
E. Surface corporelle.

Une quantité de protéine suffisante pour apporter 100 kcal augmente le
métabolisme. Cette augmentation est égale à combien dejkcal ?
A. 5
B. 10
C. 15
D. 25
.-E.

30

. oçy n°5.. ;
Toutes les réponses suivantes concernant le quotient respiratoire sont
exactes, sauf une. Laquelle ? ,
A. Le quotient respiratoire est égal au rapport du volume de 0 2 consommé
au volume de C02 produit dans l'unité de temps.
B. Le quotient respiratoire des glucides est égal à i.
C. Le quotient respiratoire des lipides est égal à 0,7.
D. Le quotient respiratoire des protides est égal à 0,82 environ.
E. Le quotient respiratoire peut être calculé non seulement pour la totalité
de l'organisme mais aussi pour des organes ou pour des tissus isolés.

La mesure du quotient respiratoire chez un sujet donné donne un chiffre
égal à o,?o. Que peut-on conclure de ce résultat ?
A. Le sujet est en acidose métabolique.
B. Le sujet a une alimentation purement protidique.
C. Le sujet a une alimentation purement lipidique.
D. Le sujet fait un exercice musculaire intensif.
E. Le sujet a une alimentation purement glucidique.

'QCMn°7 '^^:y;r^i: '
Au cours des états d'inanition, lequel parmi les facteurs suivants intervient
comme un élément permettant d'économiser les protéines ?
A. Acide urique.
B. Glucose.
C. Thyroxine.
D. Cortisol.
E. Vitamine A.

Chapitre 6. Hiuencnic''ii(|(Ji' i'l llirrmnr<M|iii,iiinh

83

QCMn'8;,
Tous les facteurs suivants, saut un, amimenieni le niveau du métabolisme;
lequel ?
A. Consomm.ilion d'un rei>,r. ni lu- ni i>r»iémes
B. Diminution de l.i ((Minier,ilurc ,iiiiln,iiili< de iv <
C. Aurjmenlalion (le l,i leinpei alni'e .imhi.inlc de ni" (.,
D. iiypothijroïdie.
!.. cons(mimalinn d'un repa', rii lie m lipides.

QCM n" 1
Toutes les réponses •.uiv.niles concernnni le métabolisme énergétique sont
inexactes, saut une. l ^quelle r
A. l.o niveau mel,ilx>li(|ii<' est en i.orrèl.ilion plus elroitn avec la taille
qu'avec (a surface corporelle.
B. Le quotienl respiratoire est supérieur a 1,0 (|u,ind l'alimentation est
purement lipidique.
c. Le niveau métabolique est plus élevé chez la femme que chez l'homme si
l'on tient compte des paramètres suivants : poids, Mille, surface
corporelle.
D. le niveau niel,il>olic|<ie s'.ib,lisse au tours îles él,ils d'iii.inilion.
E. L'action dynamique spécifique des aliments csl suri oui marquée pour les
Lipides.

QCM n° 10
A propos de la bioénergétique, toutes les propositions suivantes sont
inexactes, sauf une. Laquelle 1
A. Un gramme de lipides tournil l,i même quantité rretiert|n> (|uo l gramme
d'éthanol.
B. Un gramme de glucides donne environ 8 kcal.
c. Un kilo joule est égal à 10 kcal.
D. Le métabolisme basai est plus grand chez l'cnlanl i|iie i hc/ r.ululto.
E. 100 g de lait entier donnent environ 10 kcal.

^ Chapitre 6. Bioénergetique et thermorégulation -^
Deuxième partie : Thermorégulation
QCMIV1I
MvIVI II

Toutes (es propositions suivantes concernant la tem|i(''iMlnr
rnorolle sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Au cours de l'exercice musculaire, la température ri'dale peut ut teindre
40" C.
B. La température orale est plus élevée que la température re< i.iie
C. La température corporelle est plus basse au cours du sommeil
D. La température corporelle subit des variations ci|( luioes i lie.' la lemme.
E. La température corporelle est abaissée au cours i lu IIHIVUM inné

PARTIE I : QCM

Chapitre 6. Bioénergétique et thermorégulation

85

C. La production d'hormone thyroïdienne augmente beaucoup sous l'effet du
refroidissement.
D. Chez le n'ouveau-né on note l'apparition des mêmes réactions au froid

Parmi toutes les situations suivantes, une seule s'accompagne d'un abaissement de la température corporelle. Laquelle ?
A. Augmentation de la ration alimentaire.
A.B. Transpiration.
C. Augmentation du niveau d'adrénaline circulante.
D. Position du corps « enroulé » sur lui-même.
E. Frisson.
.

QCMn'V V; |;

.

:

Chez un sujet vêtu légèrement qui se tient debout et immobile dans une
pièce où (a température ambiante est égale à 21° C et où l'humidité est égale à
so l, la majeure partie de la perte de chaleur s'effectue par quel processus ?
A. Respiration.
B. Transpiration.
C. Augmentation du métabolisme.
> D. Radiation et conduction.
E. Elimination urinaire.

Au cours de l'hypothermie, on note l'app.irition d'un certain nombre de
phénomènes résumés dans les propositions suivantes. Toutes ces propositions
sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les jeunes enfants résistent mieux que les adullcs au refroidissement.
B. L'activité physique ralentit l'apparilion de ihinHiihrrmie.
C. L'immersion dans l'eau froide s'âccompiirinr dune '.urvie plus courte si le
sujet porte des vêtements détrempc-s qui- vil <",l nu.
D. Le pH diminue quand la température (.orimn'llc i",l .il
E. L'intervalle PR augmente sur l'électrocordiorjr.immr.

que chez l'adulte.
E. Les réponses réflexes activées par le froid sont contrôlées par
l'hypothalamus antérieur.
QCM IV 7
Toutes les propositions suivantes concernant l'hyperthermie sont inexactes,

sauf une. Laquelle ?
*A. La température est normale au cours de l'hyperthyroïdie.
B. La température est normale chez le sujet atteint de phaechromocytome.
C. La deshydratation s'accompagne d'hypothermie.
D. Au cours de l'hyperthermie thérapeutique, la température peut atteindre
w C pendant plusieurs heures.
E. Le coup de chaleur apparaît quand la température centrale est proche
de i<5° C.
\

Q C M n ° 8 :•• |
|
|
1
|
| ^v&f'î
Les réactions suivantes sont déclenchées par le froid ; une seule n'aboutit
pas à une augmentation de la production de chaleur. Laquelle ?
A. Faim.
B. Augmentation de l'activité volontaire.
C. Augmentation de la production hormonale de noradrénaline et
d'adrénaline.
D. Frissons.
xE. Vasoconstriction cutanée.
;

' '...QCMn°q .

:

toutes les propositions suivantes concernant l'hypothermie sont exactes,
sauf une. Laquelle ?
A. Les êtres humains supportent un abaissement de la température centrale

Toutes les propositions suivantes concernant Ici prru-plion de la tempéra
ture sont exactes, sauf une. Laquelle 7
A. Les points sensibles au chaud répondent entre 30 et 45" C.
B. Les points sensibles au froid répondent entre 10 et 10" C.
C. Les corpuscules de Kraue sont spnMblp-, ,uix ch.inoi'mcnls de
température.
D. Les thermorécepteurs qui répondent au Iroid sont plus nombreux que
ceux qui répondent au chaud.
E. Les fibres afférentes qui transportent les influx originaires des
récepteurs au chaud sent des fibres C.

B.
C.
D.
E.

jusqu'à près de 20° C.
Au cours de l'hypothermie, on note une disparition de la conscience.
La pression artérielle est abaissée au cours de l'hypothermie.
La fréquence cardiaque est très ralentie au cours de l'hypothermie.
Les hémorragies sont fréquentes au cours de l'hypothermie.

QCM n°10
Toutes les propositions suivantes concernant la fièvre sont exactes, sauf
une. Laquelle ?
A. La fièvre représente une élévation de la température

corporelle

normale,-

B. Les pyrogènes sont des substances chimiques qui déterminent l'appariA propos des réponses au refroidissement, toutes les propositions suivantes
sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. On note l'apparition d'une vasodilatation cutanée progressive au cours du
refroidissement.
B. Le frisson est un mécanisme de défense relativement inefficace dans la
production de chaleur.

tion de la fièvre.
C. La fièvre peut déterminer l'apparition de convulsions chez l'enfant audessous de 5 ans.
xD. La fièvre ne joue aucun rôle bénéfique pour l'organisme.
E. Au cours de la fièvre, les mécanismes thermorégulateurs se comportent
comme si le niveau de réglage du thermostat avait été déplacé.



86

PARTIE 1 : QCM

Chapitre 7. Système digestif

(li.iliiliv / '

(inir-.lil

87

C. Présence rie glucides dans le chyme.
I). Moliline.
E. Présence de lipides dans le chyme.
QCM n° 6

Les nerfs vagaux efférents préganglionnaires du tube digestif s'articulent
avec lequel des éléments suivants ?
A. Ganglions situés à l'extérieur du tube digestif.
B. Fibres musculaires lisses.
C. Plexus nerveux entérique.
D. Vaisseaux sanguins de la muqueuse digestive.
E. Sgstème lymphatique.

L'évacuation du contenu gastrique au cours du vomissement se produit sous
l'effet de quel facteur ?
A. il fort expiraloire contre la glotte fermée.
B. Dilatation du duodénum.
C. Péristaltisme inverse de l'estomac.
IX Contraction des muscles de l'abdomen.
E. Dilatation œsophagienne.

La section des nerfs extrinsèques de l'œsophage entraîne quelle perturbation de la fonction œsophagienne ?
A. Aucune perturbation.
B. Relaxation du sphincter oesophagien inférieur.
C. Constriction du sphincter œsophagien supérieur.
D. Abolition du péristaltisme secondaire dans l'œsophage inférieur.
, E. Abolition du péristaltisme primaire dans l'œsophage supérieur. '

La partie proximale de l'estomac présente quelle particularité physiologique ?
A. Présence de contractions péristaltiques.
. B. Aucune participation à l'évacuation des liquides.
C. Présence de nombreuses ondes lentes de dépolarisation.
D. Présence du phénomène de relaxation réceptive.
E. Absence de phénomène d'accommodation.

A propos du sphincter œsophagien supérieur, toutes les propositions
suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Ce sphincter est composé de muscle lisse.
B. Ce sphincter est ouvert en permanence.
C. Ce sphincter empêche la régurgitation d'acide gastrique dans
l'œsophage.
D. Ce sphincter facilite le passage des substances alimentaires de l'œsophage dans le phargnx.
E. Ce sphincter empêche la pénétration de l'air dans l'œsophage au cours
de l'inspiration.

L'onde lente de dépolarisation qui parcourt la partie distale de l'estomac
possède une seule des caractéristiques suivantes. Laquelle ?
A. Elle est inhibée par l'élévation du niveau sérique de gastrine.
B. Elle est insensible à la vagotomie.
C. Elle apparaît seulement quand l'estomac est distendu.
D. Elle apparaît quand l'estomac est vide.
E. Elle apparaît toutes les 10 secondes environ.

QCMn*

m

Toutes les propositions suivantes concernant le sphincter cardiaque sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le sphincter cardiaque est ouvert au repos.
B. Le sphincter cardiaque permet le reflux du contenu gastrique dans
l'œsophage.
C. Le tonus du cardia est diminué par l'élévation de la pression intraabdominale.
D. La progestérone diminue le tonus du cardia.
E. Les agents cholinergiques diminuent le tonus du cardia.

QCMn'5
L'évacuation de l'estomac est ralentie par quel (acteur ?
A. Présent e d'une '.olulion i',olonii|iie de n,n | d.ms H", Ion MI
K. Aliment,ilion liquidienne

Les états psychiques ont des effets sur la motilité et la sécrétion gastriques.
Toutes les réponses suggérées à ce propos sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. La colère produit une hypersécrétion gastrique.
B. La peur excite la motilité gastrique.
C. La dépression diminue la sécrétion gastrique.
D. L'hostilité détermine une hyperémie de la muqueuse gastrique.
E. Les états dépressifs diminuent le débit sanguin gastrique.

; .QCM n° 10; "'x;'^V;; '•'.- ^L.^ïl
A propos des « contractions gastriques de la faim », toutes tes propositions
suivantes sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. la musculature gastrique est rarement inactive.
B. Dès que l'estomac est vide, des contractions péristaltiques légères
apparaissent.
. C. Les contractions les plus intenses peuvent être perçues; ce sont les
contractions de (a faim.

M

PARTIE 1 : QCM

|i
t

AI nvs (K'iicrviition de l'estomac la sensation de faim disparaît et l'aliménliilinii i",i perturbée.
l(>', (.iiiitr.itlions de la faim ne constituent pas un mécanisme régulateur
lnilnirl.ini cln l'appétit.

QCM n'!9HHHRK!ii;;
Iniiii". le 1 , propositions suivantes concernant la motilité intestinale sont
.ii h"., '.,uii une. Laquelle ?
A
nniic Irrite de l'intestin grêle coordonne la motilité de l'intestin grêle.
H
i", mouvements de l'intestin grêle se produisent en l'absence de toute
hMci'Viilion extrinsèque.
i
i«s conl raclions de segmentation ne font pas progresser te chyme dans
'iiili",liii (jrole.
li
i", ondi", périslaltiques font cheminer le chgme dans l'intestin.
i
,i iiïMiwnte des ondes lentes augmente du jéjunum à l'iléon. .

, les propositions suivantes, sauf une, sont exactes à propos de l'iléus
mlUii.imi<HJi« ou paralytique. Laquelle ?
A l HPUS paralgtique apparaît au décours d'une intervention chirurgicale .
rUidotniridle.
M l 'lieu1, paralytique peut être dû à un traumatisme direct de l'inte'stin.
( l 'Meus paralytique peut être dû à une irritation péritonale.
|i I ïlous paralytique peut être traité par aspiration.
I I c irfM'istalisme intestinal réapparaît au bout de 15 heures environ.

jir: QCM n- 13

' ' ' l 'il^S'fSi

l'uli'ilriK.licm mécanique de l'intestin grêle présente une série de signes
liutilrmii'nlriux décrits dans (es propositions suivantes. Toutes ces propositions
•.mil exactes, sauf une. Laquelle ?
A Douleur abdominale sévère.
H PilcHcilion du segment intestinal en amont de l'obstacle.
< !•.< hernie locale.
|i Ai idosc métabolique.
i issue fatale en l'absence d'intervention chirurgicale rapide.

Toutes les propositions suivantes concernant la motilité du côlon sont
i'x.i< h". <i l'exception d'une seule. Laquelle ?
A l 'onde lente du côlon est responsable de la motilité colique.
l', l .1 contraction massive est particulière au côlon.
c I <i iréquence de l'onde lente augmente le long du côlon.
H. Quand les aliments quittent l'estomac, la valve iléo-caecale se ferme.
l l j stimulation du sympathique augmente ta contraction tonique.de la
valve iléo-caecale.

Chapitre 7. Système digestif

; ,;;QCM n° 15 ' .

:

. ; <.>;v., ;>

Combien d'heures sont nécessaires pour que les premiers résidus d'un repas
atteignent le côlon pelvien ?
A. 3
B. 6
C. 10
D.

12

E.

14

QCM tV"l6 ' '' ' ' ;
•; ;|0f|
Toutes les caractéristiques suivantes, sauf une, font partie du tableau
clinique du mégacôlon congénital. Laquelle ?
A. Cette maladie est appelée maladie d'Hirschsprung.
B. Cette maladie est caractérisée par une cgnstipation très tenace.
C. Cette maladie est due à une absence congénitale de ganglions.
D. Les lésions intéressent uniquement le côlon proximal.
E. Le traitement est chirurgical. .
- • •-

QCM n° 17 v:;;:.-;,-;'•';..; '. • ' . f:@||
Le réflexe de défécation présente toutes les caractéristiques suivantes, à
l'exception d'une. Laquelle ?
A. Quand la pression intra-rectaie atteint 18 mm Hg environ, le besoin
d'éliminer des matières fécales se fait sentir.
B. La distension de l'estomac par les aliments déclenche des contractions
rectales réflexes.
C. Quand la pression intra-rectale atteint 55 mm Hg, le sphincter externe et
le sphincter interne se relâchent et le contenu rectal est évacué.
D. Les nerfs sympathiques ont un effet excitateur sur le sphincter anal
interne.
E. Les nerfs parasympathiques ont un effet excitateur sur le sphincter anal
externe.

.
Toutes les propositions suivantes concernant l'innervation du tube digestif
sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le plexus nerveux d'Auerbach est situé entre les couches musculaires
externe longitudinal et moyenne circulaire.
B. Le plexus nerveux de Meissner est situé entre la couche circulaire
moyenne et la muqueuse.
C. Les nerfs de la paroi intestinale constituent un système nerveux entérique complexe.
D. L'activité cholinergique parasympathique augmente l'activité du muscle
lisse intestinal.
E. L'activité noradrénergique sympathique détermine un relâchement du
sphincter anal interne.

'10

PARTIE 1 : QCM

QCMri" M
Toutes les propositions suivantes concernant la salive sont inexactes, sauf
une. Laquelle ?
A. Le volume de (a sécrétion salivaire en 24 heures atteint 500 ml.
B. La salive contient une seule enzyme digestive, la ptgaline.
C. Le pH salivaire est voisin de &.
D. La concentration d'ions K + dans la salive augmente quand (a sécrétion
salivaire augmente.
On donne le nom de xérostomie à une absence ou à une diminution de la
salivation.

Toutes ces propositions suivantes concernant la sécrétion salivaire sont
exactes sauf une. Laquelle ?
A. L'atropine diminue la sécrétion salivaire.
B. La sécrétion salivaire est facilement conditionnée.
C. Les glandes sativaires concentrent l'iode.
D. La stimulation des nerfs parasympathiques bloque la sécrétion salivaire.
E. La stimulation des nerfs sympathiques détermine une vasoconstriction au
sein de la glande salivaire.

QCMn-2, : W::M,^Mi^
Toutes les propositions concernant le réflexe de déglutition sont exactes
sauf une. Laquelle ?
A. Les voies afférentes du réflexe de déglutition empruntent les nerfs
trijumeau, glossopharyngien et vagues.
B. Les influx sont intégrés dans le noyau du faisceau solitaire et dans te
noyau ambigu.
C. Les fibres efférentes se distribuent à la musculature phcirgnqée et à la
langue.
D. Au cours de la déglutition, ta respiration esl inhibée et la glotte se ferme.
E. Le nombre total de déglutitions chaque jour est égal a i ooo environ.

; | QCM'n°'22^X'X V '—

: !

T" ]

Les cellules des glandes gastriques sécrètent. qiioïKlicMiicnii'ni <iucl volume
de suc gastrique ?
A. 250 ml
B. soo ml
C. ,750 ml
D. i ooo ml
E. 2 soo ml
QCM n° 23

Toutes les propositions suivantes conccniiinl le1, l'ii/i/nu", <|,i'.iriqucs sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. On trouve une gélatinase dans l'estomac.
B. Les pepsines sont sécrétées sous la forme de précurseurs inactifs,
C. Le pepsinogène I ne se trouve pas dans les réglons gastriques sécrétant
de l'acide chlorhyrique.

Chapitre 7. Système digestif

"31

D. Le pepsinogène II se trouve dans tout l'estomac.
E. L'ulcère peptique est plus fréquent chez les sujets présentant un niveau
élevé de pepsinogène circulant.

Parmi toutes les propositions suivantes, laquelle définit le mieux l'absorption
de l'eau et des électrolytes dans te tube digestif ?
A. L'absorption de l'eau est indépendante de celte des ions sodium.
B. La majorité de l'absorption de l'eau se produit dans le jéjunum.
C. L'équilibration osmotique du chyme se produit dans l'estomac.
D. L'intestin grêle a une capacité d'absorption de l'eau identique à celle du
colon.
E. La majeure partie de l'eau et des électrotytes provient des liquides
ingérés.

:'"':QCM / h°' ; 25." ':•••'. -X X1 failli
A propos de la sécrétion gastrique d'acide chlorhydrique, toutes les propositions suivantes sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les cellules principales sont responsables de la sécrétion gastrique
acide.
B. Quand la sécrétion gastrique acide est élevée après un repas, le pH
urinaire s'élève.
C. La sécrétion gastrique acide est stimulée par mistamine.
D. La sécrétion gastrique acide est stimulée par l'acétylcholine.
E. La sécrétion gastrique acide est stimulée par la gastrine.

Tous les facteurs suivants, sauf un, interviennent dans le contrôle de la
sécrétion gastrique :
A. Influences céphaliques.
B. Influences gastriques.
C. Influences intestinales.
D. Hyperglycémie.
E. Alcool et caféine.

Chez un sujet ayant subi une gastrectomie complète, on note l'apparition de
tous les symplômes suivants, sauf un. Lequel ?
A. Perturbation de la digestion protéique et de l'équilibre nutritionnel.
B. Hypoglycémie post-prandiale.
C. Hypotension post-prandiale.
D. Anémie grave.
E. Malaise post-prandial.

PARTIE 1 : QCM

I m :!«''• les propositions suivantes concernant la gastrine sont inexactes, sauf
IIMU I finiiHIr i'
A 1 .1 tjiislnno est une hormone polypeptidique parfaitement homogène.
\\ I ,i ii.islrinn ouvre le sphincter gastro-œsophagien.
i I ,i ri,r,lfinc bloque (a motilité gastrique.
H i .1 "i.i'.lrine stimule la sécrétion gastrique.
I i ,1 giislrine est sécrétée par les cellules pariétales de l'estomac.

; . / ; v : v : :• •;£<;•

i niiii", l<", propositions suivantes concernant le suc pancréatique sont
M » , n li".. '.iii/l une. Laquelle ?
A 1 1' vol unir- quotidien de sécrétion du suc pancréatique est égal à 1 500 ml
environ.
H 1 i> MU. piincréatique est alcalin.
i M' MU ii.iiicrédtique contient du trypsinoyène.
II i r M M lumcréatique contient de l'a-amylase.
i 1 1- MX, pancréatique contient de l'entéropeptidase.

30
", li", propositions suivantes concernant le contrôle de la sécrétion
II.1IH i-iJrttlque sont exactes à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A I ii Lholocystokinine-pâncréozymine déclenche la production d'un suc
M.iiH.i'f'i.ilique riche en enzymes.
Il I ,ii Hylcholine déclenche la sécrétion d'un suc pancréatique riche en
pn /urnes.
i I rt iccrétine déclenche la sécrétion d'un suc pancréatique pauvre en
on/urnes.
li i ,i ',<••< réline agit en activant la phopholipase C.
i l 'iiirupine bloque les effets de (a sécrétion déclenchée par
l'iu ('•tglc.hoiine.

CM n" 31
l ,i
«)i)ti|ir
A
It
i
H
l

QCMn°33 ' ;; !•::

[

QCM n 2&

QCM n" 21 '

Chapitre 7. Système digestif

'.limulalion des nerfs parasympathiques de la glande parotide produit
rr.ii lion ?
vasoconstriction.
Diminution de la consommation d'oxygène.
Diminution de la concentration d'ions HCOj~ dans la salive.
ll,ui'.6cs.
AïKimmtation du volume de la sécrétion salivaire.

I ors d'une sécrétion abondante de salive, la concentration de quel ou quels
Idir, est plus élevée dans la salive qu'à l'état normal ?
A. Nd'et ClIV U

c. naI), Ma1, Cl-, HC03L. K-

HJ

:

.. _;.',,.

Dans l'achlorhydrie, maladie caractérisée par l'absence de sécrétion acide
de l'estomac, on note l'apparition de troubles de l'absorption intestinale de
quelle substance parmi les suivantes ?
A. Sels biliaires.
B. Glucides.
C. Acides aminés.
D. Acides gras.
E. Vitamine B12.

,

.

.

f
Dans les cellules gastriques pariétales les ions hydrogène sont sécrétés à la
suite d'un échange avec quel ion ?
A. HC03-

B. ClC.



K*

D. na*ca* +

.

.,

A propos de là sécrétion gastrique d'acide chlerhydrique par les cellules
oxyntiques, toutes les propositions suivantes sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les ions Cl' sont sécrétés dans la lumière gastrique en échange des ions
HCOrB. Les ions Cl" sont absorbés activement à partir de la lumière de l'estomac.
C. Les ions H* sont transportés activement à travers la membrane qui borde
la lumière gastrique.
D. Les ions HCOj" sont transportés activement à travers la membrane de la
lumière gastrique.
t. Les ions HC03~ sont utilisés pour tamponner l'excès d'ions H* produit à
l'intérieur des cellules pariétales.

^
La somatostatine est une hormone gastro-intestinale. Parmi tous les effets
décrits, un seul'est exact. Lequel ?
A. Stimulation de la sécrétion d'acide par les cellules pariétales gastriques.
B. Stimulation de la sécrétion de pepsinogène par les cellules principales.
C. Inhibition de la sécrétion de gastrine par les cellules G.
D. Stimulation de la sécrétion de gastrine par les cellules G.
E. Stimulation de la sécrétion de facteur intrinsèque par les cellules
pariétales.

La sécrétion de pepsinogène est stimulée par lequel des éléments suivants ?
A. Sécrétine.
B. Cholécystokinïne.
C. Présence d'ions H+ dans l'estomac.
D. Vasointestinal polypeptide ou VIP.
E. Facteur intrinsèque.

H4

PARTIE 1 : Q C M

!;';."QCM;n*;38|^:|^|;^J|^h>;:?'-i:^
Parmi tous (es facteurs suivants, un seul stimule la sécrétion de gastrine.
Lequel ?
A. Présence d'acide dans l'antre gastrique.
B. Présence de phénylalanine dans l'estomac.
C. Sécrétine.
D. Vasointestinalpeptide ou VIP.
E. Qastric inhibitory peptide ou GIP.

|l§$cMi^ 31 ; . ' / : ^ : ' '• if Ipllf|
A propos de l'ulcère de l'estomac et du duodénum, toutes les propositions
suivantes sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'acide gastrique joue un rôle déterminant dans la production de l'ulcère.
B. La muqueuse gastrique crée une barrière protectrice contre l'acide.
C. Les drogues non stéroïdes anti-inflammatoires jouent un rôle déterminant
dans la production de l'ulcère.
D. Le bacille Helicobacter pylori joue un rôle protecteur de la muqueuse
gastrique.
E. Le syndrome de Zollinger-Ellison montre l'importance de la gastrine dans
la production des ulcères duodénaux et prépylorïques.

Le maintien d'un pH gastrique autour de 7 par l'administration régulière de
substances à effet anti-acide entraîne quelle conséquence sur le niveau de
gastrine ?
A. Absence de modification.
B. Augmentation.
C. Diminution.
D. Augmentation suivie de diminution.
E. Diminution suivie d'augmentation.

A propos de la sécrétion exocrine du pancréas, toutes les réponses
proposées sont exactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
A. La cholécystokinine agit par l'intermédiaire de la GMP cyclique.
B. La section des nerfs vagues augmente la sécrétion enzymatique
pancréatique post-prandiale.
C. La sécrétine agit par l'intermédiaire de la formation d'AMP cyclique.
D. La cholécystokinine déclenche la sécrétion enzymatique pancréatique.
E. La sécrétine déclenche la sécrétion bicarbonatée pancréatique.
,;V. QCM.fr
La proenzyme inactive du suc pancréatique appelée trypsinogène est
transformée en enzyme active appelée trypsine par quel/mécanisme ?
A. Alcalinité du pH.
B. Trypsine antérieurement sécrétée.
C. Procarboxypeptidase.
D. Entéropeptidase.
E. Gastrine.

15

Chapitre 7. Système digestif

.

:

i

.

.

Chez l'homme, le suc pancréatique possède toutes (es caractéristiques
suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. Le volume de la sécrétion pancréatique peut atteindre i soo ml par jour.
B. Le suc pancréatique est alcalin.
C. Le suc pancréatique contient environ 115 mEq/litre de bicarbonates.
D. La sécrétion du suc pancréatique est principalement sous contrôle
nerveux.
E. Le suc pancréatique contient des enzymes lipolytiques.

Le suc pancréatique exerce toutes les fonctions suivantes, sauf une.
Laquelle ?
A. Elévation du pH du contenu duodénal.
B. Action protéolytique.
C. Action lipolytique.
D. Renforcement de l'activité de la trypsine.
E. Action glucidolytique.

',..' QCM n° 45 '••v:'^ : ' ! '^'',!' 11 f ! ',;;N i 3®3
Les sécrétions pancréatiques sont stimulées par tous les éléments suivants,
sauf un. Lequel ?
A. Acétylcholine.
B. CCK.
c. Sécrétine.
0. nerfs vagues.
E. Histamine.

j-J;/QCM.nv;«i6; C'. .''/':;: !' '.'•''^'^A
Le volume quotidien de la sécrétion biliaire est égal à :

A.
B.
C.
D.
E.

200 ml
300 ml
500 ml
600 ml
soo ml

Quelle hormone contrôle principalement la contraction de la vésicule
biliaire ?
A. Insuline.
B. Glucagon.
C. Sécrétine.
D. Entérogastrone.
E.CCK.

Ifl

PARTIE 1 : QCM

Chapitre 7. Système digestif

OC M n" 18

QCM n° 53

A i|iici niveau les sels biliaires sont-ils réabsorbés ?
A li'

A propos de'l'absorption intestinale des lipides, toutes Les propositions

l

Ih'imi

M
I

Vésicule biliaire.
Duodénum.

ÛCMn H1
I .1. i i i r l l e i'

Ai nie cholique.
Ai Kli- c hlurhydrique.
Ai nie lilhocholique.
Ai n le clc'.oxycholique.
Ai nie i.hénodésoxycholique.

UCMn 50

A;..'V

suivantes sont exactes, sauf une. Lequel ?
A. Les monoglycérides sont absorbés par diffusion passive.
B. Les acides gras à chaîne courte vont directement dans Le sang portai.
C. L'hydrolyse par la lipase pancréatique donne des acides gras Libres.
D. L'acidification du contenu intestinal favorise l'absorption des lipides.
E. Les acides gras à chaîne longue sont réestérifiés en triglycérides.

!

h". .M uii". lnli.iircs comprennent toutes les substances suivantes, sauf une.
A
II
i
l>
l

!..;

A quel niveau du tube digestif La vitamine B,2 est-elle absorbée ?
A.
B.
C.
D.
i.

Côlon sigmoïde.
Jéjunum.
Duodénum.
Ileum.
Caecum.

QCMn 0 55

1

Toutes les propositions suivantes concernant Les fonctions de l'intestin gre^

A propos des calculs biliaires, toutes les propositions suivantes sont exactes,
flUl une I ,i((iielle ?
A 11", phospholipides augmentent la solubilité du cholestérol.
H l «•', i.diculs biliaires se forment surtout la nuit.
( l e r.ipport cholestéroiysels biliaires doit être < l : 20.
|) le', (..ilculs de carbonate de calcium peuvent se former s'il existe un
trouble d'acidification dans la vésicule biliaire.
l l miec.lion détermine la formation des calculs biliaires.

ai '*** *» «-

à

*

B. LÏstéatorrhée traduit L'existence d'un trouble ^absorption j"t^ir«Je
C La résection de courtes portions ti'iieum entraine une h,, ,ertroph,
„ uî^Sstï

sans note, L'apparition de sy W -

E. «otSS^st fréquente au cours du syndrome de malabsorption.

1

huile , le-, propositions suivantes concernant le tube digestif sont inexactes,
•..mi une I .iquclle ?
A 1 es villosités se trouvent à tous les niveaux des intestins.
l1. 11", nliindes de Brunner se trouvent dans l'ileum.
C. Le lube digestif absorbe environ 10 litres d'eau chaque jour.
h l e plexus myentérique se trouve entre la séreuse et le muscle lisse
intestinal,
l I ,i muscularis mucosae se trouve sous la séreuse.

QCMn" 52
A propos de l'absorption intestinale des protéines, toutes les réponses
|ii'u|>"'.ees sont exactes, sauf une. Laquelle ?
A l es protéines peuvent être absorbées'sans subir de modification chez le
nouveau-né.
I! l ,i perturbation de l'absorption intestinale des protéines se traduit par
une augmentation de l'élimination d'azote dans les matières fécales,
i 11", pcplides sont absorbés facilement par les cellules intestinales.
I). l c sang de la veine porte peut contenir des peptides.
E, La déficience de la fonction exocrine du pancréas ne perturbe pas
l'absorption intestinale des protéines.

••

i-

Toutes Les propositions suivantes concernant l'absorption digestive sont
exactes, à l'exception d'une seule. Laquelle ?
-t
A. Les monosaccharides sont absorbés dans le duodénum et la partie haute
du jéjunum.
B. L'absorption du glucose se fait par diffusion simple.
C. La vitamine C n'est pas absorbée par diffusion passive.
D. Les produits de la digestion lipidique sont incorporés dans des micelles
avant d'être absorbés.
E. Il existe plusieurs mécanismes différents de transport des acides aminés.

,

. . . ,.

La surface de l'intestin grêle disponible pour les phénomènes d'absorption
exprimée en mètres carrés est de l'ordre de :

A. 3
B. 12
C. 30
D. 200
E. 600

'18

1

PARTIE I : QCM

QCMn°58
'••
- --'•

'HiV "'''•' ••'•

Chapitre 8. Glandes endocrines

D. TM
•.,..-..-•

. . ; • - .

..-•.

.•

Chez un sujet agant subi une résection de la partie terminale de rileum, on
note l'apparition de toutes les perturbations suivantes, sauf une. Laquelle ?
A. Tendance hémorragique.
B. Anémie mégaloblastique.
C. Stéatorrhée.
D. Anémie ferriprive.
E. cécité nocturne.
. '
QCMIV51
Laquelle parmi les hormones suivantes contrôle principalement la contraction de la vésicule^iliaire ?
A. Adrénaline.
B. Entérogastrone.
C. CCK.
D. Insuline.
E. Sécrétine.

i

QCM n° 60
Toutes les propositions suivantes concernant la fonction du côlon sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. L'absorption d'eau dans le côlon représente <10 % du liquide qui y pénètre.
B. La réabsorption des ions sodium est passive.
C. Le chlore est absorbé par échange actif avec les ions bicarbonates.
D. L'eau est absorbée par.diffusion passive.
E. La capacité d'absorption du côlon est utilisée en thérapeutique.

E. Thyroglobuline
.



QCM n 3
Sous quelle forme se trouve la thyroxine physiologiquement active ?
A. Glucuronide.
B. Liée à TBG.
C. Liée à TBPA.

. D. Liée à l'albumine.
E. Libre.
QCM n i
Toutes les propriétés suivantes concernant les hormones thyroïdiennes sont

exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Elles sont transportées par des protéines.
B. Elles sont mises en réserve dans des sites extra-cellulaires.
C. Elles interviennent sur le métabolisme de la plupart des tissus.
D. Leur activité est caractérisée par une longue latence et une longue
durée.
E. RT3 est très active.



QCM IV 5
La conversion de la Ihgroxlne en triiodothyronine répond à tous les critères

suivants saul un. l oquel f
A. Elle est augmentée au cours du diabète.
B. lllo (oir.lilue une ei.ipe ver, I'IIMI liv<iliui do l'hormone
C. Elle est augmentée au cours des états d'in.inilion.
D. Elle précède Ici plupart des actions des hormones thyroïdiennes.
E. Elle se produit au sein de la glande thyroïde.

Chapitre 8. Glandes endocrines

,
QCM
L'administration expérimentale d'hormone thyroïdienne à un animal entraîne
une série de modifications. Toutes les modifications décrites ci-dessous sont
inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Augmentation de la concentration plasmatique de cholestérol.
B. Diminution des besoins en vitamines.
C. Augmentation de la consommation d'oxygène.
D. Diminution de la lipolyse.
E. Diminution de la synthèse des protéines musculaires.

Laquelle des hormones suivantes représente l'hormone thyroïdienne active
qui pénètre dans la circulation ?
A. TSH
B. RT3
C. T3

QCM n 6
L'hypothyroïdie chez l'adulte se manifeste par un ensemble de symptômes
caractéristiques, ( e s sinniiinmes snni MCI ni1, ii.nr, les propositions suivantes.
Une seule de ces propositions est Inexacte. Laquelle f
A. Troubles intellectuels.
B. Œdème.
C. Diarrhée.
D. Frilosité.
E. Troubles de la voix.
QCM n° 7
L'iode os. mis en rél.rv. dans I.» Ol.mde ll,,nm.e sous quelle forme ?
A. Diiodolgrosine ou DIT.
B. Monoiotyrosine ou MIT.
C. Thyroxine ou TM.
D. Triiodolhyronine ou T3.
E. Thyroglobuline.

101

IIII)

PARTIE 1 : QCM

QCMn 0 8

Chapitre s. Glandes endocrines

QCMtV 13

L'hyperthyroïdie est caractérisée par tous les symptômes suivants sauf un.
Lequel n'est pas un symptôme d'hyperthyroïdie ?
A. Intolérance à la chaleur.
B. Elévation du métabolisme basai.
C. Ralentissement psychique.
D. Tremblement.
E. Amaigrissement.

Le pancréas 'endocrine sécrète le polypeptide pancréatique. Toutes les
réponses suggérées à ce propos sont inexactes sauf une. Laquelle ? .
A. Le polypeptidet est sécrété par les cellules |3 des îlots pancréatiques de
B.
C.
D.
E.

Langerhans.
Sa sécrétion est inhibée par l'exercice musculaire.
Sa sécrétion est stimulée par l'hypoglycémie aiguë.
Sa sécrétion est déclenchée par la stimulation vagale et p-adrénergique.
Il contribue à libérer les enzymes pancréatiques sous l'effet du glucose.

QCMn 0 1
La capture thyroïdienne de l'iode radioactif peut être influencée par tous les
facteurs suivants, sauf un. Lequel ?
A. Apport alimentaire d'iode.
B. TSH.

C. T3.
D. Calcitonine.
E. Methimazole.

A propos de l'iode et de la glande thyroïde, toutes les propositions suivantes
sont inexactes, sauf une. Laquelle ?
A. Certains anions comme le chlorate, le nitrate et le perchlorate sont des
inhibiteurs compétitifs de la capture de l'iode.
B. Les besoins quotidiens en iode sont de l'ordre de 50 ng.
C. L'iode ingéré est absorbé directement dans le tube digestif.
D. La capture de l'iode est facilitée par un gradient électrique.
E. La capture de l'iode est un processus actif primitif.

Toutes les propositions suivantes concernant la glande thyroïde sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Les dimensions de la glande thyroïde sont influencées par TSH.
B. La glande thyroïde possède une très riche innervation sympathique.
C. TSH agit sur les récepteurs de membrane des cellules folliculaires.
R. L'abondance de la substance colloïde est inversement proportionnelle à
l'activité de la glande.
E, Les hormones thyroïdiennes sont sécrét.ées sous la forme de glucuronides.

QCM nr ,2

l
l
l
l
l
l
f
l
l
l

louh". !<"•. substances suivantes peuvent être considérées comme inhibiIric ï". île la loin lion thyroïdienne, sauf une. Laquelle ?
A. Herchlorate.
H. ihiocarbamides.
C. Thiocganate.
D. lodure.
ï Ccirolène.

QCMn 0 W
Les îlots de Langerhans du pancréas possèdent toutes les caractéristiques
suivantes sauf une. Laquelle ?
A. Ils sont surtout abondants dans la tête du pancréas.
B. Us produisent de l'insuline.
C. Ils produisent du glucagon.
D. Ils contiennent, plusieurs types cellulaires distincts.
E. Us sont richement vascularisés.

.

QCM n° 15
Toutes les propriétés suivantes du glucagon sont exactes, sauf une.
Laquelle ?
A. Action hyperglycémiante.
B. Action lipolytique.
C. Stimulation de la synthèse des protéines.
D. Stimulation de la nêoglucogénèse hépatique.
E. Sécrétion par les cellules a des îlots pancréatiques.
:,;' •'.• QCM Ïyj6!^-;; •;':•• ^''- ••V- • . '^\
Toutes les propositions suivantes concernant le glucagon sont exactes sauf
une. Laquelle ?
A. Inhibition de la sécrétion d'insuline.
B. Stimulation de la glycogénolyse hépatique.
C. Stimulation de la nêoglucogénèse hépatique.
D. Stimulation de la lipolyse dans le tissu adipeux.
E. Demi-vie égale à 5 à 10 minutes.
QCMn°î7
Le diabète sucré présente une série de caractéristiques décrites dans les
propositions suivantes. Toutes ces propositions sont exactes sauf une. Laquelle ?
A. Le diabète sucré est caractérisé par une hyperglycémie avec glycosurie.
B. Chez l'animal le diabète peut être produit par pancréatectomie totale.
C. Chez l'animal le diabète peut être produit par administration d'alloxane.
D. Au cours du diabète, la sécrétion de glucagon disparaît totalement.
E. Le diabète est caractérisé par une diminution de la pénétration du
glucose dans les tissus périphériques.


Documents similaires


Fichier PDF cours hachana 1
Fichier PDF fc et entraenement grappe
Fichier PDF appareil cardiovasculaire
Fichier PDF l insuffisance cardiaque pr duriez
Fichier PDF cours ifsi choc hemorragique legrand
Fichier PDF adaptations cardio vasculaires partie 2


Sur le même sujet..