Excercices Corrigés et Commentés de Physiologie Ellipses Doc DZ.pdf


Aperçu du fichier PDF excercices-corriges-et-commentes-de-physiologie-ellipses-doc-dz.pdf

Page 1 2 3 456181




Aperçu texte


PARTIE!: OCM

10

- QCM n°f
•".,"•. :-i;:
: ; ;
Au début de l'inspiration, la pression intra-pleurale est négative par rapport
à la pression atmosphérique. Cette pression est de l'ordre de - 4 mmHg. A la fin
de l'inspiration, dans des conditions de repos physique, la pression intrapleurale, exprimée en mmHg, atteint environ :
A.
B.
C.
D.
E.

+ 10
+ 5
+ 1
-1

Au cours de l'inspiration, en dehors de l'exercice musculaire, on note les
phénomènes suivants :
A. La pression intra-alvéolaire est supérieure à la pression atmosphérique
au niveau de la bouche.
B. Les volumes pulmonaires sont supérieurs à CRF (capacité résiduelle
fonctionnelle).
C. La pression intra-pleurale mesure (es forces de recul pulmonare, la
résistance des voies aériennes et la résistance tissulaire pulmonaire.
D. Les déplacements d'air au cours de la respiration sont liés aux propriétés
élastiques de l'appareil respiratoire et non au travail musculaire.
E. La pression barométrique au niveau de la bouche est inférieure à la
pression intra-alvéolaire.

Un malade présente une diminution importante de la capacité expiratoire
forcée, alors que la capacité vitale est normale. Quelle conclusion peut-on tirer
de cette constatation ?
A. Il existe une maladie pulmonaire restrictive.
B. Il existe une maladie pulmonaire obstructive.
C. Les muscles inspiratoires fonctionnent mal.
D. La compliance pulmonaire est diminuée.
E. Le diaphragme et paralysé.

:
La
A.
B.
C.

.,.••• .

capacité vitale est :
Le volume de gaz inspiré ou expiré au cours de chaque respiration.
Le volume total de gaz contenu dans les deux poumons.
Le volume maximal de gaz qui peut être inspiré après une expiration
normale.
D. Le volume maximal de gaz qui peut être expiré après une inspiration
maximale.
E. Le volume maximal de gaz qui peut être expiré après une expiration
.normale.

II

Chapitre i. Système respiratoire
• 0 ' :.•• i n«
; I «8

:

- -

"•";:;
y:!-

!

• ; . • : '•* • • -

Toutes les réponses suivantes concernant le surfactant pulmonaire sont
exactes, sauf une. Laquelle ?
A. Le surfactant augmente la tension superficielle, ce qui lui permet de
stabiliser les alvéoles.
B. Le principal composant du surfactant est un phospholipide, la dipalmitotjl
phosphatidylcholine.
C. Le surfactant augmente le rayon alvéolaire.
D. Le surfactant diminue la filtration capillaire.
E. Le surfactant augmente ta cotnpliance pulmonaire.

En cas de relaxation complète des muscles respiratoires, la quantité de gaz
contenu dans les poumons est égale à l'espace décrit sous quel nom ?
A.
B.
C.
D.
E.
;

Volume courant.
Volume résiduel.
Volume de réserve expiratoire.
Volume de réserve inspiratoire.
Capacité résiduelle fonctionnelle.
. !

.....

< „:•:..,-<•:. >,.„;.: •• ..^ •„•....:, ....,,..., i,.,..,.^,^.-™ ------------- .

La compliance du système respiratoire possède quelle-caractéristique ?
A. Est mesurée en mmHg.
f!
B. Mesure la résistance des voies aériennes.
C. Est fonction de la distensibilité de L'appareil respiratoire.
D. ne varie pas quand un seul des deux poumons est fonctionnel.
E. Est très différente d'un mammifère l'autre.

*
.
Toutes les circonstances suivantes, à l'exception d'une seule, entraînent une
diminution de FEV,, ou capacité vitale mesurée en i seconde. Laquelle ?
A. Augmentation de résistance des voies aériennes.
B. Diminution de force des muscles respiratoires.
C. Affection pulmonaire obstructive comme l'asthme.
D. Affection pulmonaire restrictive qui affecte le tissu pulmonaire. ;E. Altitude.
: , ~"."~\~ ~ ,' "!..-...: .•.t:""^. .-,-.•:•:••;.:: Ls*:-^::;:-»^/- - . • • • • • • - .

Le volume maximal de gaz inspiré après une expiration normale est appelé
A. Volume courant.
B. Capacité vitale.
C. Capacité résiduelle fonctionnelle.
D. Capacité inspiratoire.
E. Capacité pulmonaire totale.